Cialis accept btc
MOI2

Le point de vue de Léonce  Lebrun

 

Le terrorisme

 

 

En ce 21 siècle nous vivons dans un monde de fous, où tous les coups diplomatiques sont servis, mensonges manipulations des masses...

 

...et dans ce tableau peu réjouissant les Occidentaux  sont en pôle position , avec deux nations qui se détachent, Les Etats Unis d’Amérique et la FRANCE de l'Europe

 

Car voici venu le temps des commémorations de tous genres, 11 Septembre 2001, les Etats Unis, 13  Novembre 2015 la  France avec un procès  à grand  renfort  de publicité  et  des médias très actifs.

 

Qu’à travers ces démonstrations hypocrites les Occidentaux veulent passer ce message au Monde, qu’ils ont eu un comportement exemplaire dans leur politique et leur diplomatie, alors que ce sont des lâches mécréants qui les   ont attaqués.

 

Qu’en cette nouvelle forme de guerre peu de moyens sans troupes, qu' ils  ont transformé par dérision en terrorisme, plus facile pour tromper les peuples, alors qu'ils pratiquent des frappes aeriennes, peu recommandables pour la morale et la philosiphe militaire.

 

Allons bon qu’au cours des 20   30 annes écoulés  notre monde a vu passer  entre autres  le massacre du Rwanda Afrique Avri 1 994  avec des interférences plus ou moins directes de Nations européennes,

 

Sans oublier le crise Yougoslave des années 1990 avec une jeune  Nation en pleine prospérité  que j’ai visité, mais que malheureusement des Ets européens  démangaient, ce qui a acconduit à le destruction  de l’oeuvre du Maréchal TITO et la dispersion des populations Serbes, Croates etc, demain l’Histoire nous dira plus.

 

Que les Etas unis ont multiplié les méfais en Amérique du Sud et dans la Caraïbe

 

S’agissant de la FRANCE dont elle occupe une partie de l’Afrique sous prétexte de terrorisme malgré la forte opposition deS populations concernées.

 

Et nous sommes en Mars 2011 avec une France  rongée par une forte affaire de financement libyen dans la campagne présidentielle de 2007 .

Une affaire gênante pour une des partis dans ce pays, alors il n’y a qu’une solution  de faire disparaître un témoin gênant,

 

Et d’ailleurs sans vergogne et suivantLL les excitation d'un pseudo philosophe, la France a décidé d’écraser la Lybie avec le soutien de certains membres de l'OTAN...

 

...dont l’Allemagre et  La Grande Bretagne malgré les recommandations du Conseil de Sécurité e l’ONU portant sur la non utilisation des armes lourdes, au titre d’une opération limitée dans le temps et l’espace.

 

 

Cette offensive de plus de 6 mois a laisser sur le terrain des milliers de victimes et d’orphelins dont personnes ne s’en  soucis, et pour moi tous les Officiers généraux ayant pris part à la campagnes libyenne...

 

...et certains membres du Conseil de sécutité et de l'OTAN que vous les connaissez, auraient dû être arrêtés et traduits pour être juger par la CPI

 

Il est évident que si la Libye avait disposé de l’Arme nucléaire, elle n’aurait pas subi un tel sort, d'où  ma préoccupation que toutes les Nations membres de l'ONU DEVRAIENT DISPOSER DE  CETTE HAUTES TECNOLOGIE POUR ËTRE EN PAIX

 

Et  nous voici  en cette  soirée du  13 Novembre 1915 à Paris, face à un étrange commando, composé de pieds nickelés, embarqués  sans stratégie ni connaissance des combats de rue...

 

...dans une opération qui  a tourné en jus de boudin, tous les assaillants ayant été tués, sauf un qui dan un procès fleuve dira  sa vérité alors que personne n’a en mémoire des victimes  Libyennes

 

Mais un tel spectacle fait le bonheur des charlatans politiens de tous poils

 

Enfin la nouvelle Administration américaine a  décidé de déclassifier des documents top secret à propos du crash du 11 Setembre établi par le FBI ...

 

..où l’on apprend que l’Afghanistan n’avait  aucun  rôle dans ce drame  dont le donneur d’ordre était l’Arabie Saoudite

 

Enfin j’ajoute, q' aussi  spectaculaire que fut les crash du 11  Septembre il n'a en rien apporter des solutions aux problèmes de fond que sont l’arrogance des Occidentaux ...

 

...et une  un économie ultra florissante  sans partage, acquise grâce à l’exploitation des Esclaves africains par les Etats unis,la France et la Grande Bretagne

 

Rome fut grand mais Rome sombra à vous d’ en juger

Prochainement Le Séparatisme

 

https://www.youtube.com/watch?v=U3yFpG2E7JE&list=RDU3yFpG2E7JE&start_radio=1

 L' Eglise anglicane s’est officiellement excusée pour son rôle dans la traite négrière. Un geste symbolique alors que la Grande- Bretagne vient de lancer les préparatifs du bicentenaire de l’abolition de l’esclavage qui sera fêté en 2007.
L’Eglise anglicane a présenté ses excuses pour son rôle dans la traite négrière, reconnaissant les dégâts causés aux héritiers de ceux qui ont été placés en esclavage .
 Réunie en synode mercredi à Londres, elle a voté en faveur de ces excuses officielles alors qu’elle débat actuellement d’une motion sur les conséquences honteuses et déshumanisantes  de l’esclavage, dont le bicentenaire de l’abolition sera célébré en 2007 en Grande-Bretagne.
 La déclaration de mercredi a fait suite à un débat passionné, certains évêques faisant valoir que l’ensemble du pays devait partager cette culpabilité et pas seulement l’Eglise.
 Mais l’idée a été soutenue par la majorité des prélats présents, dont l’archevêque d’York, Dr John Sentamu, le premiernègre à accéder à cette charge, et l’archevêque de Canterbury, Rowan Williams, chef spirituel des 77 millions d’Anglicans du monde entier, qui a déclaré que ces excuses étaient nécessaires .
 L’Eglise a le devoir de partager la honte et les péchés de nos prédécesseurs. Il ne s’agit pas de politiquement correct. Cela fait partie de ce que nous sommes en tant que communauté chrétienne. .
C’est le révérend Simon Bessant, de Blackburn , nord de l’Angleterre, connu pour condamner le racisme comme un pêché , qui, dès le mois de janvier, a lancé le débat pour savoir si l’Eglise devait oui ou non présenter des excuses.
 Il avait alors appelé les évêques à confesser leurs péchés devant Dieu  pour le support, direct et indirect, que l’Eglise avait apporté à la traite transatlantique. Il est temps de lever la main et de dire que nous avons aussi pris part au problème.
Car l’Eglise a non seulement apporté une aide morale aux milliers de propriétaires d’esclaves de l’empire britannique, mais une agence missionnaire était également propriétaire de dizaines d’esclaves dans une plantation à la Barbade. Des évêques auraient aussi possédé des centaines d’esclaves à titre individuel.
Marqués au fer rouge
 Même si l’aile évangélique de l’Eglise s’est levée contre l’esclavage, ce n’est pas assez pour condamner la complicité de l’institution dans la pratique esclavagiste, explique le révérend Bessant qui précise que certains membres de l’Eglise l’ont pressé d’arrêter de parler du problème, de peur que des excuses ne mènent à des poursuites judiciaires contre l’Eglise.
Cela ne l’a pas empêché de largement participer aux débats de mercredi. Il a rappelé que l’Eglise anglicane avait joué un rôle dans l’esclavage via la Société pour la propagation de la parole dans les contrées lointaines et via les propriétés de celle-ci, comme la plantation Codrington à la Barbade.
Le révérend a indiqué que le mot Société  était marqué au fer rouge sur la poitrine des esclaves appartenant à l’église anglicane.
Parmi les dirigeants de la Société se trouvaient alors l’archevêque de Canterbury ainsi que les évêques de Londres et de York. Il a également rappelé que lors de l’émancipation des esclaves, seuls leurs anciens propriétaires ont été indemnisés financièrement.
 L’Eglise a reçu 9 000 livres , 500 00 livres d’aujourd’hui, pour la perte de ses esclaves dans la plantation de la Barbade. L’évêque d’Exeter , sud de l’Angleterre et trois de ses partenaires en affaires dans les colonies ont touché 13 000 livres en 1833 en compensation des 665 esclaves qu’ils avaient dû libérer.
Pas de réparations financières
 Nous étions au cœur de l’esclavage, nous étions directement responsables de ce qui est arrivé, nous pouvons même dire que nous possédions des esclaves, nous en avions même labellisés certains, c’est pourquoi je pense que nous devons reconnaître notre histoire et présenter nos excuses », a expliqué le révérend Bessant.
 Suite à ces excuses, qui se placent en droite ligne de celles formulées par l’ancien Pape Jean-Paul II pour l’Inquisition et l’antisémitisme de l’église catholique romaine, la question des réparations financières pour les descendants d’esclaves s’est aussi posée mercredi. Les hommes d’Eglise répondent d’une seule voix qu’il n’en est pas question.
Les excuses de l’Eglise anglicane ont eu lieu quinze jours après le coup d’envoi à la préparation du bicentenaire de l’abolition de l’esclavage.
La Grande-Bretagne a adopté le 25 mars 1807 la loi sur l’abolition de la traite des esclaves et en 1833, une loi interdit l’esclavage dans l’Empire britannique.
 Une commission consultative a été constituée pour coordonner les diverses manifestations de l’année prochaine et le gouvernement a déclaré qu’il allait donner 28,6 millions de dollars en 2006 aux associations et aux musées pour monter des projets.
 L’Eglise anglicane souhaite utiliser cet anniversaire pour promouvoir les valeurs chrétiennes et attirer l’attention sur l’esclavage moderne.
Elle veut encourager les gens à connaître le réformateur anglican William Wilberforce, qui a conduit la campagne au Parlement pour abolir l’esclavage, au début du 19e siècle.

Informations supplémentaires

viagra bitcoin buy