Cialis accept btc
MOI2

Le point de vue de Léonce  Lebrun

 

Le terrorisme

 

 

En ce 21 siècle nous vivons dans un monde de fous, où tous les coups diplomatiques sont servis, mensonges manipulations des masses...

 

...et dans ce tableau peu réjouissant les Occidentaux  sont en pôle position , avec deux nations qui se détachent, Les Etats Unis d’Amérique et le FRANCE de l'Europe

 

Car voici venu le temps des commémorations de tous genres, 11 Septembre 2001, les Etats Unis, 13  Novembre 2015 la  France avec un procès  à grand  renfort  de publicité  et  des médias très actifs.

 

Qu’à travers ces démonstrations hypocrites les Occidentaux veulent passer ce message au Monde, qu’ils ont eu un comportement exemplaire dans leur politique et leur diplomatie, alors que ce sont des lâches mécréants qui les   ont attaqués.

 

Qu’en cette nouvelle forme de guerre peu de moyens sans troupes, qu' ils  ont transformé par dérision en terrorisme, plus facile pour tromper les peuples, alors qu'ils pratiquent des frappes aeriennes, peu recommandables pour la morale et la philosiphe militaire.

 

Allons bon qu’au cours des 20   30 annes écoulés  notre monde a vu passer  entre autres  le massacre du Rwanda Afrique Avri 1 994  avec des interférences plus ou moins directes de Nations européennes,

 

Sans oublier le crise Yougoslave des années 1990 avec une jeune  Nation en pleine prospérité  que j’ai visité, mais que malheureusement des Ets européens  démangaient, ce qui a acconduit à le destruction  de l’oeuvre du Maréchal TITO et la dispersion des populations Serbes, Croates etc, demain l’Histoire nous dira plus.

 

Que les Etas unis ont multiplié les méfais en Amérique du Sud et dans la Caraïbe

 

S’agissant de la FRANCE dont elle occupe une partie de l’Afrique sous prétexte de terrorisme malgré la forte opposition deS populations concernées.

 

Et nous sommes en Mars 2011 avec une France  rongée par une forte affaire de financement libyen dans la campagne présidentielle de 2007 .

Une affaire gênante pour une des partis dans ce pays, alors il n’y a qu’une solution  de faire disparaître un témoin gênant,

 

Et d’ailleurs sans vergogne et suivantLL les excitation d'un pseudo philosophe, la France a décidé d’écraser la Lybie avec le soutien de certains membres de l'OTAN...

 

...dont l’Allemagre et  La Grande Bretagne malgré les recommandations du Conseil de Sécurité e l’ONU portant sur la non utilisation des armes lourdes, au titre d’une opération limitée dans le temps et l’espace.

 

 

Cette offensive de plus de 6 mois a laisser sur le terrain des milliers de victimes et d’orphelins dont personnes ne s’en  soucis, et pour moi tous les Officiers généraux ayant pris part à la campagnes libyenne...

 

...et certains membres du Conseil de sécutité et de l'OTAN que vous les connaissez, auraient dû être arrêtés et traduits pour être juger par la CPI

 

Il est évident que si la Libye avait disposé de l’Arme nucléaire, elle n’aurait pas subi un tel sort, d'où  ma préoccupation que toutes les Nations membres de l'ONU DEVRAIENT DISPOSER DE DE CETTE HAUTES TECNOLOGIE POUR ËTRE EN PAIX

 

Et  nous voici  en cette  soirée du  13 Novembre 1915 à Paris, face à un étrange commando, composé de pieds nickelés, embarqués  sans stratégie ni connaissance des combats de rue...

 

...dans une opération qui  a tourné en jus de boudin, tous les assaillants ayant été tués, sauf un qui dan un procès fleuve dira  sa vérité alors que personne n’a en mémoire des victimes  Libyennes

 

Mais un tel spectacle fait le bonheur des charlatans politiens de tous poils

 

Enfin la nouvelle Administration américaine a  décidé de déclassifier des documents top secret à propos du crash du 11 Setembre établi par le FBI ...

 

..où l’on apprend que l’Afghanistan n’avait  aucun  rôle dans ce drame  dont le donneur d’ordre était l’Arabie Saoudite

 

Enfin j’ajoute, q' aussi  spectaculaire que fut les crash du 11  Septmbre il n'a en rien apporter des solutions aux problèmes de fond que sont l’arrogance des Occidentaux ...

 

...et une  un économie ultra florissante  sans partage, acquise grâce à l’exploitation des Esclaves africains par les Etats unis,la France et la Grande Bretagne

 

Rome fut grand mais Rome sombra à vous d’ en juger

Prochainement Le Séparatisme

 

https://www.youtube.com/watch?v=U3yFpG2E7JE&list=RDU3yFpG2E7JE&start_radio=1

Le Kenya

 

Le Kenya est un pays d’Afrique de l'Est. Son nom provient de celui de son plus haut sommet, le mont Kenya, qui signifie Mont Brillant ou Mont de l'Autruche selon les interprétations.

Le Kenya est limitrophe du Soudan et de l’Éthiopie au nord, la Somalie à l’est, l’Ouganda à l’ouest et la Tanzanie au sud. Il est baigné par l’océan Indien.

Histoire

L'histoire coloniale du Kenya débuta avec la création d'un protectorat allemand sur des possessions du sultan de Zanzibar, puis l'arrivée de la British East Africa Company en 1888. Les rivalités entre ces deux pays cessèrent lorsque l'Allemagne renonça à ses possessions côtières en faveur du Royaume-Uni en 1890.

Le gouvernement britannique établit en 1895 le British East Africa, et en 1902 permet aux colons européens d'accéder aux hautes plaines fertiles.

 Ces colons eurent une influence dans le gouvernement avant même qu'il ne soit officiellement déclaré colonie de la Couronne en 1920, mais les Africains furent exclus de participation politique directe jusqu'en 1944.

D'octobre 1952 à décembre 1959, la rébellion Mau Mau combat la loi coloniale britannique. Les décideurs britanniques firent alors participer de plus en plus des Africains aux processus gouvernementaux, afin de couper les rebelles de leur soutien. Les premières élections directes pour Africains au Conseil législatif eurent lieu en 1957.

Bien que les Britanniques espérèrent transmettre le pouvoir à un groupe modéré, ce fut le Kenya African National Union KANU de Jomo Kenyatta, membre de la tribu des Kĩkũyũ et ancien prisonnier sous la loi martiale, qui forma le premier gouvernement peu après l'indépendance du pays le 12 décembre 1963.

 Un an plus tard Kenyatta devenait le premier Président de la République.

En 1964, le parti minoritaire, le Kenya African Democratic Union KADU, coalition de petites tribus craignant la domination des plus grandes, s'autodissout et rejoint le KANU.

En 1966 est créé le Kenya People's Union KPU, parti gauchisant petit mais jouant un grand rôle. Il était dirigé par Jaramogi Oginga Odinga, ex vice-président et sage Luo. Après une visite mouvementée de Kenyatta dans la province de Nyanza, le KPU est interdit et son chef emprisonné.

À la mort de Kenyatta le 22 août 1978, le vice-président Daniel Arap Moi devient président par intérim, puis officiellement président le 14 octobre après avoir été élu à la tête du KANU et désigné comme son seul candidat. Il est Kalenjin et non Kikuyu.

En juin 1982, l'Assemblée nationale inscrit dans la Constitution le parti unique, mais cette clause est rejetée par le Parlement en décembre 1991.

 En décembre 1992, des élections multipartites donnent au KANU et son chef la majorité des sièges, et Moi est réélu pour un mandat de cinq ans, tandis que les partis d'opposition s'emparent de 45 % environ des sièges parlementaires.

Le nombre de partis politiques passa de 11 à 26 suite à une libéralisation en novembre 1997. Après une courte victoire aux élections de décembre 1997, le KANU conserva sa majorité parlementaire, et Moi fut à nouveau élu.

Ne pouvant constitutionnellement se représenter en décembre 2002, Moi tenta sans succès de faire de Uhuru Kenyatta, fils du premier président du Kenya, son successeur. Une coalition disparate de partis d'opposition remporta les élections, et son chef, Mwai Kibaki, ancien vice-président de Moi, fut élu Président à une large majorité.

Allié des États-Unis dans la lutte contre les islamistes de Somalie, dont certains auraient trouvé refuge dans l'est du Kenya début 2007, le pays a connu de graves troubles à la suite de la réélection contestée du président Mwai Kibaki en décembre 2007.

Le Kenya touché par la sécheresse et l'augmentation du prix des denrées de base subit actuellement une grave crise alimentaire.

Politique

Le président actuel est Mwai Kibaki.

Le 21 novembre 2005, un projet de réforme constitutionnelle a été rejeté par voie de référendum.

L’élection présidentielle du 27 décembre 2007 qui avait vu la victoire du président en exercice Mwai Kibaki, a fait l'objet de contestations et provoqué des violences. Ainsi, début janvier 2008, une église a été brûlée dans l'ouest du pays, faisant 30 victimes. Le pays compte, à la fin du mois, des pertes humaines s'élevant à plus du millier.

 Le gouvernement et l'opposition, menée par Raila Odinga, candidat malheureux à l’élection présidentielle, s'accusent mutuellement de génocide, l'opposition reprochant notamment à la police d'avoir tiré sur les manifestants.

Les Kikuyu, traditionnels soutiens du président, ont été pris à partie à travers le pays. Dans la vallée du Rift, plus de 70 000 d'entre eux ont dû fuir et les violences ont fait plusieurs centaines de victimes.

Le 13 avril 2008, le président kényan Mwai Kibaki a nommé Premier ministre le chef de l'opposition Raila Odinga dans un cabinet de coalition, appliquant un accord de partage du pouvoir. Mwai Kibaki, a également nommé Musalia Mudavadi, le numéro deux du Mouvement démocratique orange d'Odinga, comme vice-Premier ministre.

 Uhuru Kenyatta, un allié de Kibaki et fils de Jomo Kenyatta, héros de l'indépendance du Kenya et premier président du pays, a également été nommé vice-Premier ministre dans le nouveau cabinet de coalition.

Géographie

Données générales

Le Kenya se situe dans l’Est du continent et a pour pays voisins la Somalie, l’Éthiopie, le Soudan, l’Ouganda et la Tanzanie. Il est bordé par l’océan Indien et a une superficie de 582 640 km2. Sa capitale est Nairobi.

Climat

Le climat du Kenya est très diversifié. Les côtes ont un climat chaud et humide tandis que les régions sèches et froides sont aussi présentes.

Il y a deux saisons de pluie, - pluies abondantes,  avril et mai - faibles pluies,  octobre et novembre

Le Kenya est traversé dans sa partie centrale par l'équateur. Les régions situées au nord de celui-ci soit les deux tiers du pays ont un climat désertique ou semi-désertique. Sur la côte, soumise à la mousson chaude et humide de l'océan Indien, la température moyenne varie de 24,4 °C en juin-juillet à 27,8 °C de février à avril.

 Les hauts plateaux sont plus tempérées de 11 °C à 21 °C à Nairobi en juillet , de 13 °C à 26 °C en février. La région du lac Victoria est tropicale, avec deux saisons des pluies d'octobre à décembre et d'avril à juin.

Montagnes

L’altitude au Kenya s'élève d’est en ouest grâce à la vallée du Rift, qui a créé ces montagnes et ces lacs. Le mont Kenya 5 199 m qui est le plus haut sommet du pays est un volcan éteint au sommet enneigé toute l’année.

 Le mont Longonot s’élève à 2 700 m environ. Sur les flancs de ces montagnes se trouvent des forêts dites primitives et équatoriales. En moyenne altitude se trouvent les zones de cultures comme le thé et le café.

Plaines

Les plaines se trouvent sur la partie est du pays et sont occupées principalement par les savanes.

Lacs et littoraux

Grâce à la vallée du Rift de nombreux lacs se sont formés le long de cette faille, tel le lac Turkana au nord du pays.

 Ce lac est bordé par le désert de Chalbi et est d’un grand intérêt ornithologique, où l’on peut trouver entre autres flamants roses, marabouts et pélicans. Le lac Victoria, que le Kenya partage avec la Tanzanie et l’Ouganda, qui est l'une des sources du Nil.

L’océan Indien borde plus de 500 km de côtes kényanes, constituées de plages de sable fin. Les îles Funzi s’étendent au large. La ville de Mombasa est en réalité une île reliée à la terre ferme par une digue à l'ouest, un pont au nord et un ferry au sud.

Toutes les terres légèrement en retrait sur le littoral sont des terres arables où l’on cultive beaucoup de bananes, de mangues, de cocotiers et de frangipaniers.

Parcs naturels

Le parc national de Meru est en restauration complète actuellement dans le cadre d'un projet de développement intégré ,  reconstitution et renforcement de l'écosystème, réimplantation de nouvelles populations animales, reconstruction des infrastructures touristiques.

 L'objectif étant de permettre une rapide autonomie financière et un développement local qui bénéficie aux populations de la région .

 Le projet du parc Meru est le fruit d'une collaboration étroite entre le Kenya Wildlife Service et des organismes français, l'Agence française de développement et le Fonds Français pour l'Environnement Mondial et doit beaucoup à l'énergie et l'acharnement d'un homme ,  Mark Jenkins.

Les parcs qui attirent les touristes sont nombreux aujourd'hui, avec en particulier le plus grand, le Tsavo, Amboseli dans lequel chacun se doit de commencer son safari aux aurores pour voir les animaux sur fond de Kilimandjaro rosissant, et surtout le Masai Mara Park.

 Ce dernier, qui tient son nom de la rivière Mara qu'il traverse est le prolongement naturel du Serengeti, de l'autre côté de la frontière avec la Tanzanie. On peut y admirer la fierté du Kenya, The Big Five,  lion, éléphant, buffle, rhinocéros et léopard. Le centre refuge des animaux sauvages se retrouve dans la ville de Mombasa.

 Il sert a soigner les animaux blessés et à les tenir en vie artificiellement durant un certain temps. Il sert aussi a effectuer des test de santé sur les animaux d'attraction c'est-à-dire ceux qui figurent sur la liste des parc fauniques.

Structure administrative

L’administration locale est divisée en huit provinces. À la tête de chacune se trouve un Commissaire provincial nommé par le président. Les provinces , Mkoa sont subdivisées en districts Wilaya, eux-mêmes subdivisés en divisions Tarafa.

Chaque division est constitué en localités Mtaa et sous-localités. La zone de Nairobi est dotée d’un statut spécial et n’est incluse dans aucun district ou province. Le gouvernement supervise l’administration des districts et des provinces, qui sont /

  1. Province centrale

  2. Province de la côte

  3. Province orientale

  4. Zone de Nairobi

  5. Province nord- orientale

  6. Nyanza

  7. Vallée du Rift

  8. Province occidentale

Économie


Monnaie ,  Schilling du Kenya , KES = 100 Cents
Taux de change avril.2007  /

  • 1 euro / 91 KenyaShillings août 2007

  • 1 $USA / 78,6 Kenya Shillings

PIB , aux prix courants du marché , 19,04 milliards de dollards,

 PIB par habitant ,  555,8 dollards,

 Taux de croissance du PIB ,  4,8%,

Taux d’inflation ,  17,9%,

Solde budgétaire , -1,8% du PIB,

 Balance commerciale ,  - 2,1 milliards de dollards,

 Principaux clients ,  Ouganda 12,8 % Royaume-Uni 11,6 %, Pays-Bas 8,3 %, Pakistan 5,1%, Égypte ,4,7%, Tanzanie 4,3 %

 Principaux fournisseurs ,  EAU 13,2 %, Arabie saoudite 9,6%, Afrique du Sud 9,3%, États-Unis 8,0%, Royaume Uni 7,2 %, Chine 6,7%, Japon , 5,4 %, Inde , 4,9 %

Part des principaux secteurs d’activités dans le PIB /

  • agriculture , 31%

  • industrie , 18%

  • services , 51%

Exportations de la France vers le Kenya , 104 M€ en 2005 recul de 2,2% entre 2004 et 2005 Importations françaises du Kenya , 92 M€ en 2005 croissance de 27,6% , mission économique

Consulat de France ,  Nairobi , ambassade, Mombasa , agence consulaire Communauté française au Kenya ,  893 immatriculés 2005 Communauté kényane en France ,  630 résidents ,décembre 2005

Le Kenya est un pays qui a peu ou pas de ressources minérales  des sources d'énergie limitées à l'exploitation hydroélectrique du bassin de la Tana ,  un potentiel agricole borné à un cinquième du territoire et complètement exploité , un espace physique ne facilitant pas les transports. L’agriculture employait 19% de la population active et représentait 15,8% du PIB.

Le Kenya atteint l'autosuffisance pour l'ensemble des denrées alimentaires de base. La première culture vivrière est le maïs, qui couvre 62% des terres cultivables 2,20 millions de tonnes en 2005.

 Le sorgho, les pommes de terre, les haricots, les arachides et le tabac sont également cultivés sur les hauts plateaux, principale région agricole. La canne à sucre, le blé, le manioc, l'ananas, le coton et les noix de cajou sont produits sur les plaines côtières.

La principale culture commerciale est le thé 295 000 tonnes en 2005, suivie de loin par le café. Une industrie des fleurs coupées , production, transformation et vente s'est développée.

 Elle fait vivre 500 000 Kényans et rapporte à l'économie nationale 200 millions de dollars par an, constituant la troisième source d'entrée de devises du pays, après le thé et le tourisme. Elle représente 15% de ses exportations. Ainsi, le Kenya est devenu le premier fournisseur de roses de l'Union européenne.

L'élevage pour la viande et les produits laitiers est important. En 2005, le Kenya possédait environ 12 millions de têtes de bovins, 10 millions d'ovins et 12 millions de caprins. La pêche, essentiellement pratiquée dans les fleuves et les lacs de l'intérieur, suffit à satisfaire le marché local.

Le secteur minier occupe une place très faible dans l'économie kényane soude, sel, fluor et minerais. D'importants gisements de plomb et d'argent ont cependant été découverts près de Mombasa.

 Bien qu'en expansion, le secteur industriel occupe une place modeste au sein de l'économie locale , en 2003, il occupait 20% de la population active et représentait 19,6% PNB. Il concerne essentiellement l'agroalimentaire, dont la production est destinée à la consommation locale.

La production hydroélectrique des barrages de Kiambare et de Turkwell constitue la plus grande richesse industrielle du pays.

 Le Kenya est lourdement endetté, sa dette extérieure brute représentant près de la moitié de son PNB , 47,5% en 2003. Les devises apportées par le tourisme , 339 millions de dollars en 1999 ne suffisent pas à équilibrer la balance des paiements.

Le commerce extérieur demeure déficitaire - 36,4% en 2003. Les principaux clients sont les pays africains, notamment l’Ouganda, suivis de ceux de l’Union européenne, notamment le Royaume-Uni et l’Allemagne.

 Les importations proviennent essentiellement du Royaume-Uni, d'Allemagne, des Émirats arabes unis et du Japon pétrole brut, machines- outils, automobile, fer et acier, produits pharmaceutiques et engrais.

Le secteur des services employait 62% de la population et représentait 64,7% du PIB en 2003.

Démographie

La majorité des Kényans est de langue bantoue Kikuyu, Kambas et Luyhas.

Les Masaïs et les Luos appartiennent au groupe nilotique auquel se rattachent également les Kalenjins et les Samburus. Les Pokots et les Turkanas font aussi partie des tribus du Kenya nord.

Le pays compte aussi des minorités indiennes, européennes, arabes et somalis.

Les langues officielles sont le swahili et l'anglais auxquelles s'ajoutent plus de 40 dialectes.

Culture

Une fête nationale, Obama Day, est célébrée en l'honneur de la victoire de Barack Obama lors des élections présidentielles américaine de 2008, Barack Obama ayant des origines kényanes.

Religions

  • Protestants ,  45%.

  • Catholiques ,  33%

  • Musulmans ,  10%.

Additional information

viagra bitcoin buy