Cialis accept btc
MOI2

Le point de vue de Léonce  Lebrun

 

Le terrorisme

 

 

En ce 21 siècle nous vivons dans un monde de fous, où tous les coups diplomatiques sont servis, mensonges manipulations des masses...

 

...et dans ce tableau peu réjouissant les Occidentaux  sont en pôle position , avec deux nations qui se détachent, Les Etats Unis d’Amérique et le FRANCE de l'Europe

 

Car voici venu le temps des commémorations de tous genres, 11 Septembre 2001, les Etats Unis, 13  Novembre 2015 la  France avec un procès  à grand  renfort  de publicité  et  des médias très actifs.

 

Qu’à travers ces démonstrations hypocrites les Occidentaux veulent passer ce message au Monde, qu’ils ont eu un comportement exemplaire dans leur politique et leur diplomatie, alors que ce sont des lâches mécréants qui les   ont attaqués.

 

Qu’en cette nouvelle forme de guerre peu de moyens sans troupes, qu' ils  ont transformé par dérision en terrorisme, plus facile pour tromper les peuples, alors qu'ils pratiquent des frappes aeriennes, peu recommandables pour la morale et la philosiphe militaire.

 

Allons bon qu’au cours des 20   30 annes écoulés  notre monde a vu passer  entre autres  le massacre du Rwanda Afrique Avri 1 994  avec des interférences plus ou moins directes de Nations européennes,

 

Sans oublier le crise Yougoslave des années 1990 avec une jeune  Nation en pleine prospérité  que j’ai visité, mais que malheureusement des Ets européens  démangaient, ce qui a acconduit à le destruction  de l’oeuvre du Maréchal TITO et la dispersion des populations Serbes, Croates etc, demain l’Histoire nous dira plus.

 

Que les Etas unis ont multiplié les méfais en Amérique du Sud et dans la Caraïbe

 

S’agissant de la FRANCE dont elle occupe une partie de l’Afrique sous prétexte de terrorisme malgré la forte opposition deS populations concernées.

 

Et nous sommes en Mars 2011 avec une France  rongée par une forte affaire de financement libyen dans la campagne présidentielle de 2007 .

Une affaire gênante pour une des partis dans ce pays, alors il n’y a qu’une solution  de faire disparaître un témoin gênant,

 

Et d’ailleurs sans vergogne et suivantLL les excitation d'un pseudo philosophe, la France a décidé d’écraser la Lybie avec le soutien de certains membres de l'OTAN...

 

...dont l’Allemagre et  La Grande Bretagne malgré les recommandations du Conseil de Sécurité e l’ONU portant sur la non utilisation des armes lourdes, au titre d’une opération limitée dans le temps et l’espace.

 

 

Cette offensive de plus de 6 mois a laisser sur le terrain des milliers de victimes et d’orphelins dont personnes ne s’en  soucis, et pour moi tous les Officiers généraux ayant pris part à la campagnes libyenne...

 

...et certains membres du Conseil de sécutité et de l'OTAN que vous les connaissez, auraient dû être arrêtés et traduits pour être juger par la CPI

 

Il est évident que si la Libye avait disposé de l’Arme nucléaire, elle n’aurait pas subi un tel sort, d'où  ma préoccupation que toutes les Nations membres de l'ONU DEVRAIENT DISPOSER DE DE CETTE HAUTES TECNOLOGIE POUR ËTRE EN PAIX

 

Et  nous voici  en cette  soirée du  13 Novembre 1915 à Paris, face à un étrange commando, composé de pieds nickelés, embarqués  sans stratégie ni connaissance des combats de rue...

 

...dans une opération qui  a tourné en jus de boudin, tous les assaillants ayant été tués, sauf un qui dan un procès fleuve dira  sa vérité alors que personne n’a en mémoire des victimes  Libyennes

 

Mais un tel spectacle fait le bonheur des charlatans politiens de tous poils

 

Enfin la nouvelle Administration américaine a  décidé de déclassifier des documents top secret à propos du crash du 11 Setembre établi par le FBI ...

 

..où l’on apprend que l’Afghanistan n’avait  aucun  rôle dans ce drame  dont le donneur d’ordre était l’Arabie Saoudite

 

Enfin j’ajoute, q' aussi  spectaculaire que fut les crash du 11  Septmbre il n'a en rien apporter des solutions aux problèmes de fond que sont l’arrogance des Occidentaux ...

 

...et une  un économie ultra florissante  sans partage, acquise grâce à l’exploitation des Esclaves africains par les Etats unis,la France et la Grande Bretagne

 

Rome fut grand mais Rome sombra à vous d’ en juger

Prochainement Le Séparatisme

 

https://www.youtube.com/watch?v=U3yFpG2E7JE&list=RDU3yFpG2E7JE&start_radio=1

Les Seychelles

Les Seychelles sont un archipel de 115 îles, situé dans l'océan Indien et rattaché au continent africain. Toutes ces îles sont regroupées en un État dont l'île principale est Mahé.
Histoire

L’époque précoloniale

Parce qu’elles se situent trop loin des routes de navigations fréquentées, il est à peu près certain que les Seychelles n’ont pas été visitées par les premiers marins perses et arabes qui ont navigué dans l’océan Indien autour des côtes asiatiques, du golfe Persique, de l’Afrique du Nord et de la mer Rouge.

 En revanche, il ne fait pas de doute qu’ils furent bien, plus tard, les premiers visiteurs des Seychelles, longtemps avant sa découverte .


Le marchand Al Mas’eudi qui s’est rendu régulièrement aux Maldives au XIVe siècle a évoqué dans ses écrits les hautes îles qui se trouvaient sur sa route.


 La découverte de tombes en 1910 a confirmé la présence de marins arabes sur l’île. Dans des documents du XIVe siècle et du XVe siècle, les Seychelles apparaissent sous le nom de Zarin, les sœurs.

Les Portugais ont été les premiers européens à s’aventurer dans l’océan Indien. En 1498, Vasco de Gama passe le cap de Bonne-Espérance et est le premier Européen à atteindre l’Inde avec l’assistance d’un navigateur arabe. En 1502, lors d’un second voyage vers l’Inde, Vasco de Gama atteint des îles qui appartiennent aujourd’hui aux Seychelles.

 À partir de 1506, les Seychelles commencent à apparaître sous différents noms sur les cartes portugaises. Il est donc vraisemblable que les Portugais sont passés à plusieurs reprises à proximité de ces îles et y ont éventuellement fait escale.

 Aucun élément ne permet de supposer qu’ils aient fondé des colonies, les îles leur servant avant tout de source d’approvisionnement en nourriture, par exemple avec les tortues géantes. Avec l’aide de navigateurs arabes, les Portugais explorèrent la région , Madagascar, l'archipel des Comores, la Réunion et l’île Maurice.

À partir du XVIe siècle, les Anglais commencèrent à naviguer dans l’océan Indien. En 1609, une expédition de la British Indian Ocean Company accosta sur les îles qui portent aujourd’hui le nom de Mahé, Sainte-Anne, Île du Nord, Silhouette et Praslin. Ils y restèrent une semaine avec la certitude d’être les premiers à y poser le pied.

À partir du XVIIe siècle et du XVIIIe siècle, les Français et les Hollandais naviguent à leur tour dans l’océan Indien. Les Français disposent d’une première base fortifiée sur la pointe de Madagascar avec Fort-Dauphin, puis bientôt sur l’île Bourbon, aujourd’hui la Réunion.

 À partir de cette époque, les navires de commerce anglais, français et hollandais croisent de plus en plus régulièrement dans la région et, attirée par l’appât du gain, la piraterie se développe. On a trouvé des traces du passage de pirates sur l’île Frégate et sur Mahé.

Les Seychelles sous domination française

En 1735, les Français, qui sont présents à La Réunion et sur l'Île Maurice, décident de fortifier leurs colonies. Cette opération est sous la direction de La Bourdonnais.

 Afin d’assurer la sécurité des positions françaises en Inde, il lui parait nécessaire de prendre possession des îles du nord, sur la route des Indes ,les Seychelles actuelles

En 1742, il envoie deux bateaux en reconnaissance sur les îles avec à leur tête le commandant Lazare Picault. Avec ses hommes, il débarque le 21 novembre 1742 sur l'île portant aujourd'hui le nom de Mahé.

À peine a-t-il fait son rapport à La Bourdonnais que celui-ci le renvoie vers cette île afin de l'explorer plus en profondeur. Ils baptisent alors l'archipel  Iles de La Bourdonnais et la plus grosse de ses îles Mahé.

Malgré le portrait enthousiaste que Picault dresse de l'île, il faut attendre douze ans avant que les Français y reviennent.

 Le successeur de La Bourdonnais envoie une expédition vers Mahé en 1756 pour s'emparer de l'île et empêcher du même coup les Anglais d'y débarquer.

 C'est à cette époque que l'île change de nom pour être nommée d'après le ministre des Finances de Louis XV, Jean Moreau de Séchelles.

 Cette fois encore, les Français se contentent de débarquer et de graver les armoiries françaises dans la pierre avant de quitter l'île qui n'est plus visitée pendant douze autres années.


 La guerre maritime que se mènent Français et Anglais contrecarre tout projet de colonisation. À partir de 1768, des expéditions à intervalles réguliers permettent d'avoir une bonne connaissance de l'île.

La première colonie permanente est bâtie en 1770 sous le commandement de Brayer du Barré à Saint-Anne.
 La preuve est faite rapidement que l'île était très favorable à l'agriculture et à la vie en général. En 1771, une seconde colonie s'établit sur Mahé

 Il semble cependant que ces premiers colons n'aient jamais souhaité s'établir durablement aux Seychelles et ils retournent à Maurice dès leur contrat échu. Mis à part quelques exceptions, comme les plantations de M. Hangard ou de Mme Larue, aucune tentative de colonie n'est prospère et les colons se contentent de vivre de chasse et de cueillette

 De plus, ils abattent les tortues géantes par milliers afin de les vendre comme provisions aux équipages qui font escale. En 1778, le lieutenant Romainville est envoyé avec quinze soldats pour mettre fin à cette situation désastreuse. Les soldats construisent les premiers bâtiments de ce qui est aujourd'hui le port de Victoria.

À cette époque, la vie aux Seychelles suit un modèle relativement simple. Le commandant sur place représente le gouverneur général qui représente lui-même le roi à l'île Maurice.


 En 1788, l'île compte pour habitants  une trentaine de Français qui règnent en maître sur environ 200 esclaves noirs. Ils vivent des produits issus du commerce avec les équipages et de l'agriculture , riz, manioc, maïs et toutes sortes de légumes ainsi que le coton, le café et l'indigotier.

Le 19 juin 1790, après que les nouvelles de la Révolution colportées par bateau ont atteint les Seychelles, les colons formulent quelques revendications d'après la nouvelle  constitution du 30 juillet 1787.

C'est la première demande d'indépendance vis-à-vis de l'administration mauricienne de l'île. Mais les velléités d'indépendance prennent fin avec la visite des commissaires du roi Gautier et Yvon à Mahé le 30 juillet 1791 qui réaffirment l'autorité du souverain sur l'île et ses habitants.

 Un nouveau gouverneur est nommé, Jean-Baptiste Queau de Quincy, qui administre l'île selon les intérêts de la cour. Ce même gouverneur doit cependant se mettre au service de la République après la proclamation de la République en France le 21 septembre 1792.

À partir de cette période, les Seychelles deviennent le port de stationnement des navires de corsaires chargés de pourchasser les bateaux anglais dans l'océan Indien. Après que ceux-ci ont pris le contrôle la plus grande partie des richesses de l'Inde, il leur faut sécuriser la route maritime.


 La première attaque contre les Seychelles a lieu le 16 mai 1794. Quincy, qui dispose en tout de 60 fusils, n’a aucune chance de défendre l'île contre les 1 200 soldats du commandant anglais Newcome.

 La capitulation signée dès le lendemain de l'attaque garantit aux français le maintien de leurs possessions et de leur administration. Les Anglais ne restent pas longtemps sur l'île et il faut attendre les défaites napoléoniennes de 1811 pour qu'ils en prennent possession.


Entre 1800 et 1810, la population passe de 2 000 à 4 000 habitants, essentiellement composée d'esclaves déportés avec violence sur l'île depuis l'Afrique . À eux s'ajoutent en nombre légèrement inférieur des immigrés venus d'Inde, d'Europe ou de Madagascar.


 Pendant cette période prospère, le commerce depuis Victoria se développe rapidement, les produits coloniaux se vendant bien en Europe.


 L'agriculture et la pêche sont elles aussi florissantes. Les esclaves ne profitent évidemment nullement de cette période de prospérité. Dans les premières années du XIXe siècle, Quincy met en place une petite administration et un tribunal civil.

Les Seychelles sous domination anglaise

Envoyé par le roi britannique, Barthelemy Sullivan prend la place de Quincy comme gouverneur des Seychelles le 21 avril 1811. Le roi de France cède formellement les Seychelles et Maurice aux Britanniques le 30 mai 1814.

 Le principal changement qu’apporte la souveraineté britannique est l’abolition de l'esclavage en 1812. Il faut cependant attendre 1836 pour que cette interdiction soit effectivement appliquée sur toutes les îles de l’archipel.

 À cette époque, parmi les 7 500 habitants de l’île, on retrouve plus de 6 600 esclaves, dont 2 231 Créoles, 4 000 Africains, 300 Malgaches et 40 Hindous.


 Les esclaves libérés travaillent dès lors comme  apprentis  contre un maigre salaire. À partir de 1839, ils obtiennent le droit de décider s’ils préfèrent continuer à travailler pour leur employeur ou se mettre à leur compte.


 Beaucoup se contentent de culture vivrière et un grand nombre de grandes plantations périclitent. Néanmoins, leur situation générale s'améliore.

 Un certain nombre de planteurs se contentent de vivre des dédommagements qu’ils ont reçus pour la libération de leurs esclaves. Il se développe une population de pêcheurs, artisans et petits paysans.

Dans les années qui suivent, la situation économique se dégrade ,  l’administration anglaise, pour garantir l’interdiction de l’esclavage, contraint tout commerce à passer par Maurice, la concurrence de l’agriculture américaine et mauricienne se fait sentir et les propriétaires terriens manquent de main d’œuvre.

Contrairement aux habitants de l'île Maurice, les Seychellois ne sont pas autorisés à faire venir des travailleurs hindous, les Coolies, et doivent se contenter de la main d’œuvre disponible sur place.

 Ils compensent cette situation en développant la culture des noix de coco afin d’exporter l'huile de palme. La situation économique reste néanmoins très précaire et la population chute à 5 500 habitants.

Malgré la souveraineté britannique et le serment de fidélité à George III du Royaume- Uni, la population est toujours française et catholique dans l'âme. Elle perçoit d'autant plus mal l'arrivée du premier pasteur anglican sur l’île en 1832.


 Une mission catholique est fondée le 20 septembre 1853 avec le soutien de la population et malgré les réticences du gouverneur. En février 1854, 5 000 Seychellois sont baptisés.

Le 12 octobre 1862 a lieu la seule catastrophe naturelle qu’a connue l’île, un glissement de terrain connu aujourd’hui aux Seychelles sous le nom créole de Lavalas  fait une centaine de morts et emporte 30 000 palmiers. Cette catastrophe est suivie de la dernière grande vague d'immigration.

 Les négriers arabes et européens interceptés par la marine anglaise sont conduits à Victoria. Les esclaves y sont libérés et on leur attribue un lopin de terre sur l’île. Entre 1860 et 1874 arrivent de cette manière environ 3 000 nouveaux habitants.

 De même qu’à Maurice, l’ouverture du canal de Suez favorise l’économie, l’île devenant beaucoup plus facile à atteindre depuis l’Europe. Les Seychelles exportent l’huile de palme, mais aussi la vanille, le cacao, le café et le clou de girofle.


Cette vague d'immigration est suivie à la fin du XIXe siècle et au début du XXe siècle par l’arrivée régulière d’opposants africains à l'impérialisme anglais, dont le roi Prempe du Ghana, les rois Unvanga et Bunjoro de l'Ouganda actuel, le sultan Mahmud Ali de Somalie et le premier ministre égyptien Saad Zaghoul Pascha.

 À la fin du XIXe siècle sont construits le premier hôpital et le premier hôtel. Par ailleurs, il est désormais possible de télégraphier à Londres via Zanzibar. L’économie est florissante et la population s'élève à 20 000 habitants en 1900.

Vers l'indépendance

De même qu'à Maurice, la Première Guerre mondiale est une période d'isolement, de récession économique et d’accroissement de la pauvreté. En 1916, un contingent militaire de 796 hommes s'engagent aux côtés des alliés en Afrique.


 Le retour à la normale en 1919 ne dure que dix ans ,  la crise de 1929 touche de plein fouet les exportations seychelloises et il faut attendre la fin de la Seconde Guerre mondiale pour voir l’économie repartir vraiment.

 Pendant la guerre, 900 jeunes Seychellois combattent en Afrique du Nord sous l’uniforme britannique. Après la guerre, la Grande-Bretagne mène par le biais du nouveau gouverneur Sir Selwin Clark un plan décennal pour développer l'irrigation, la pêche, les exploitations forestières et construire de nouveaux logements.

 Mais les salaires restent extrêmement bas et le solde de la balance commerciale fortement déficitaire, le cours des matières premières exportées étant très bas et celui des produits manufacturés importés très élevés. Soutenue de l’extérieur, l’économie seychelloise se redresse peu à peu.

En 1964, deux partis sont créés , le Seychelles Democratic Party , SDP,  et le Seychelles Peoples United Party SPUP  dont les orientations sont opposées. Tandis que le SDP cherche à intégrer au mieux les Seychelles dans l’Empire britannique et à garantir une pleine citoyenneté aux Seychellois, le SPUP affiche d’emblée l’objectif d’obtenir l’indépendance de l’île.

 Depuis la fin de la guerre, une assemblée représentative est impliquée dans les décisions du gouverneur.
 Lors des élections de novembre 1970, le SDP obtient 52,4% des voix et, à la faveur du mode de scrutin, deux fois plus de sièges que le SPUP. James Mancham devient premier ministre du gouverneur.

 Les élections de 1974 apportent un résultat comparable et les Seychelles obtiennent en 1975 le statut de  colonie autonome .

 Les deux partis nouent une coalition et l’île gagne son indépendance en janvier 1976 ,  Mancham devient président et son opposant, France-Albert René, premier ministre de la nouvelle République.


 Contrairement à sa ligne originelle, le SDP combat finalement comme le SPUP pour l’indépendance. Mais la coalition est de courte durée , à la faveur d’un déplacement à l’étranger de Mancham, René s’empare du pouvoir par un coup d'État.


 Dès lors, dans un contexte de parti unique, il mène une politique d’inspiration socialiste. Sous la pression de la communauté internationale, le pluralisme politique est réintroduit en 1992. L’ancien vice-président de René, James Alix Michel, devient président le 14 avril 2004 puis est réélu à cette fonction le 31 juillet 2006.
Politique

Les Seychelles sont une république présidentielle. Le président est en même temps le chef de l’État et le chef du gouvernement. Il peut nommer le Conseil des ministres. En outre, il institue les juges du tribunal.

 Il est lui-même élu pour cinq ans par le peuple. Depuis 2001, l’élection du président et l’élection du Parlement sont séparées.

 Le Parlement se compose de 34 députés. 25 d'entre eux sont élus au suffrage direct et les 9 restants à la proportionnelle, pour les partis qui ont obtenu au moins 10% des voix.


Pouvoir exécutif
Le président est élu pour cinq ans au suffrage populaire. Il nomme et préside le gouvernement après approbation par le parlement.

Depuis le 16 avril 2004, James Alix Michel , SPPF,  est le président des 23 circonscriptions administratives des Seychelles.


Il a remplacé France-Albert René. René a obtenu en 2001 54% des voix, le confirmant dans sa fonction. Il a démissionné le 14 avril 2004, se sentant trop âgé. Son vice-président Michel a repris sa charge.


Pouvoir législatif

L'Assemblée nationale compte 34 membres élus pour cinq ans, dont 25 élus dans des circonscriptions à siège unique et 9 élus à la proportionnelle.

Partis politiques et élections
Les principaux partis politiques seychellois sont /
Seychelles People’s Progressive Party ,  SPPF
Seychelles National Party ,  SNP
Democratic Party ,  DP


Lors de l’élection du 4-6 décembre 2002, le SPPF a obtenu 23 de 34 sièges, le SNP a obtenu 11 sièges, le DP a obtenu 3,1 % des voix mais aucun siège.

Le mandat du président, suite à l'élection de 2002, étant arrivé à son terme, de nouvelles élections présidentielle ont eu lieu du 28 au 30 juillet 2006. le SPPF, représenté par James Alix Michel a obtenu 53,73 % des voix.


Wavel Ramkalawan du SNP, allié au DP a obtenu 45,71 % des votes. Le candidat indépendant Philippe Boullé a obtenu 0,56 % des suffrages.


Histoire politique
L’histoire de la politique seychelloise est spectaculaire. Après avoir été une république indépendante en 1976, James Mancham en a été le président et France-Albert René le ministre-président. Une année plus tard seulement, France-Albert René est devenu président suite à un coup d'État quelque peu sanglant qu'il a su faire oublier.

 Il a dirigé l’État d’une manière socialiste. Deux ans plus tard, en 1979, un État avec parti unique est constitué avec France-Albert René à sa tête. Malgré deux tentatives de putsch, France-Albert René est toujours resté au pouvoir.

 En 1992, la pression internationale est devenue trop grande et le système politique est revenu au multipartisme. En 1993, une nouvelle constitution est instaurée, cependant René reste au pouvoir. Il démissionne le 14 avril 2004.

En 2006, les éléctions présidentielles donneront 53% au candidat SPPF et le reste au candidat SNP. Contrairement aux rapports des observateurs internationaux, des fraudes auraient eu lieu lors de ces élections

En 2007, le parti au pouvoir depuis 30 ans a conservé la majorité au Parlement. Après que le Président de la République James Michel a dissout l'Assemblée nationale le 20 mars 2007.

 L'opposition boycottait les débats, la majorité présidentielle du FPPS a été reconduite avec le même nombre de sièges , 23 sur 34 pour le FPPS, les 11 autres sièges revenant au PNS que précédemment


 Géographie

Les îles Seychelles forment un petit état insulaire situé dans l'océan Indien, au nord-est de Madagascar et à peu près 1 600 km , 1 000 miles, à l'est du Kenya. Le pays est un archipel de 115 îles tropicales composées de granite et de corail. 33 îles sont habitées.

Plusieurs classifications existent pour présenter les îles, selon leur nature géologique îles granitiques vs. coraliennes, ou plus généralement iles proches , de l'île principale,  vs. îles éloignées.

Les îles intérieures
Les îles intérieures désignent en fait un groupement de 42 îles ayant une superficie totale de 243,7 km², soit 54% de la superficie totale des Seychelles, mais regroupant plus de 98% de la population. On les qualifie souvent d'îles proches.

Le Groupe Granitic est constitué des 40 îles granitiques, toutes situés dans un rayon de 56 km , 35 mile,  de l'île principale de Mahé. Ces îles sont rocheuses, la plupart ont une bande côtière étroite et une partie centrale montagneuses atteignant 914 mètres. Les plus importantes de ces îles sont:

Mahé, la plus imposante, avec une superficie de 142 km² , 55 miles², . La capitale Victoria se trouve sur cette île
L'île de Praslin,
L'île de Silhouette ,
La Digue,
L'île de la Frégate,
L'île de la Curieuse,
L'île du Nord,
2 îles corallines, à 90 km au Nord, constituent le reste des Îles intérieures /
L'île aux oiseaux
L'île de Denis


Il y a des millions d'années, l'archipel a été créé par une conjonction de phénomènes: la séparation de la plaque tectonique indienne de celle de l'Afrique,  ainsi que des volcans sous-marins, similaires à ceux qui ont créés Maurice et l'île de la Réunion. Par conséquent, la très grande majorité des terres ont été immergées.

Petit monde mais grandes distances

L'archipel des Seychelles compte 115 îles et îlots dispersés sur 388 500 km² mais la superficie n'excède pas 444 km². 1 110 km séparent la lointaine Aldabra, au sud, de Mahé, l'île principale où est située Victoria, la capitale.

 Il s'agit donc d'îles éloignées. Ces îles relèvent de trois catégories ,  îles totalement protégées et quasiment inaccessibles ,  elles sont placées sous l'autorité de Seychelles Island Fundation qui les gère avec le soutien d'organisation internationales de protection de la nature, îles exploitées agricolement .


 Sous l'autorité de Island Development Company (société publique chargée du développement des îles éloignées ,  Directeur Général , Mr Glenny SAVY) sur chacune de ces îles se trouve une exploitation agricole , agriculture de subsistance, coprah, elles ne sont pas ouvertes au tourisme ,  ces îles superbes sont extrêmement fragiles.

 Toutes n'ont pas d'eau et la vie des ouvriers y est rude - îles ouvertes au tourisme ,  assez peu nombreuses, mais plusieurs projets existent pour concéder des îles à des compagnies hôtelières. Par ailleurs, certaines îles appartiennent à des privés , mais le gouvernement cherche à en récupérer la pleine propriété.

Desroches est la seule île des Amirantes ouverte au public, avec un seul hôtel , 5*,  comptant 20 suites.


 Ile totalement plate , altitude maximum , 1,2 mètre, ses plages sont parmi les plus belles du monde, elle offre un choix spectaculaire de plongées réputées dans le monde entier, car l'île est entourée d'un tombant de 45 mètres à 200 mètres du rivage et un tunnel passe sous l'île à 32 mètres de profondeur.


 Longueur de l'île , 7,3 km, largeur maximum ,  0,9 km. Une ferme coprah y est en activité. Une vingtaine de villas sont en cours de construction en dépit de vives protestations des écologistes.


Économie
Le tourisme est la principale ressource des Seychelles. La pêche thonière industrielle est développée, Port-Victoria est le premier port de transbordement de thon de l'océan indien. Une conserverie existe sur place.

 Plusieurs programmes immobiliers apportent des devises au pays, le plus important et le plus surprenant est certainement Eden Island , île artificielle construite sur des comblages .

Les secteurs de l'offshore et de la zone franche se sont beaucoup développés ces dix dernières années ,  la juridiction n'est pas inscrite sur les listes de l'OCDE.

 La SIBA , Seychelles International Business Authority,  a pour mission de réguler les différentes dispositions gouvernementales et de contrôler les professionnels de l'offshore .


En octobre 2008, les Seychelles sont touchées par la crise financière internationale au point de se trouver dans une situation économique de quasi faillite.

Le 16 Avril 2009 Le Club de Paris et la République des Seychelles ont convenu une annulation nominale de 45% du stock de dette,les Seychelles se sont engagés à mettre en œuvre les réformes économiques requises au titre du programme soutenu par le FMI.


Les philosophes aiment à y faire des promenades romantiques, ajoutant ainsi au succès touristique de l'endroit.
Démographie


Les Seychelles n'ont pas de population indigène, tous ses habitants sont donc descendants d'immigrés   Européens, Africains, Indiens et Chinois sont les plus représentés.


 Les Seychellois sont dans leur grande majorité chrétiens, principalement catholiques , diocèse de Port-Victoria et des Seychelles érigé en 1892, relevant directement du Saint-Siège.

Langues
La langue courante est le créole, à base lexicale française, mais l'anglais et le français sont respectivement parlés par 45% et 37% d'une population très métissée, originaire d'Europe, d'Afrique et de l'Inde.

Religion
90 % de la population est catholique.

Additional information

viagra bitcoin buy