Cialis accept btc
MOI2

Le point de vue de Léonce  Lebrun

 

Colonisation, immigration, terrorisme

 

Colonisation, immigration, terrorisme, s’adresse à la même mouvance des minorités ethniques, victime de l’exploitation de l’homme par l’Homme

La colonisation

 

On sait par définition que le Français indo- européen n’est pas très porté par la connaissance de l’Histoire, pas plus que la géographie constituée par la connaissance de l’espace terrien où chacun vit.

 

Demandez à l’homme de la rue de situer la position de Melbourne ( Australie) il vous enverra  en Suède.

 

Au touriste français  indoeuropéen de passage sur un territoire de la Caraïbe, il vous fera état de nos colonie, toujours ce critère de possession, ignorant qu’une loi de 1946 a modifié la donne.

 

En tout cas  dans son subconscient il n’a pas oublié quel était le rôle de la possession de territoires acquis par la ruse la force, que les autochtones étaient privés de liberté d’aller et venir, alors que les richesses du pays occupé étaient pillées au service de l‘économie de l’occupant.

 

Et nous avons un immense espace africain, des zones du Pacifique (Tahiti, Knaki) des territoires de la Caraibe( Martinique  Guadeloupe, Haïti jus qu’en 1804,  de l’Amérique du Sud (Guyane) de l’Océan indien ( Réunion Mayotte)

 

Toute cette politique était axée sur le pillage des richesses minières et autres, et la domination des hommes au service du colonisateur (guerres 1914 -1918, 1940-1945, guerres coloniales d’Indochine  et d’Algérie

 

L’immigration

 

C’est le fait de se déplacer individuellement ou collectivement d’un pays ou continent pour des raisons multiples.

 

D’aucuns feront état de motifs économiques alors que d’autres avanceront des motifs politiques d’insécurité, de non respect des droits de l’Homme.

 

Cette problématique est très sensible en France et donne lieu à des débats et des propos incongrus

 

Quoi qu’il en-soit, l’immigration qui touche particulièrement les ressortissants africains de L’Ouest du Continent, doit être considérée comme un échec totale de la colonisation, mis à la charge de la France.

 

Car pour bien comprendre ce drame, il convient de revenir sur le mode de colonisation française basée sur l’assimilation de masses colonisées

 

A ces masses rien n’a été inculqué, comme des notions de responsabilité, du goût de l’entreprise, du rôle de la vie politique et donc des choix.

 

C’était  pour l’Administration française une bande de demeurés assignés à la servitude du  maître sans espoir  d’évolution vers plus de Dignité.

 

Et donc en  1960, année de début des indépendantes octroyées à certains territoires du Continent , la France régnait sur une tutelle de 110 millions d’indigènes

 

Pas mal comme Nation des droits de l’Homme, on a la force et la mitraille pour imposer sa loi en terre étrangère.

 

Et donc avec ces indépendances octroyées nous avons trouvé à la tête des affaires, des hommes corrompus, incompétents mais faisant tout pour plaire au maitre européen

 

Ces populations sans repère; débousolées n'ont qu’une solution fuir leur pays pour grossir la masse des sans papiers en France et ailleurs.

 

https://www.youtube.com/watch?v=9AjkUyX0rVw

 

Prochainement... Le terrorisme

Lettre à Monsieur le Président de la République du Sénégal

 

 

Monsieur le Président de la République,

 

En ce début du XXIe siècle, le Monde Nègre, dont les communautés en cause et les ressortissants isolés, sont concentrés sur :

- le Continent de l'Afrique et du Maghreb,

- les Iles de l'Océan Indien,

- les Amériques,

- l'Archipel de la Caraïbe,

- certains pays de l'espace du Pacifique,

ou dispersés en Europe.

 

Privé entre autres :

- de technologie avancée,

- de défense nucléaire,

- de stratégie commerciale pour la production et les échanges,

- de politique économique et financière,

- d'un potentiel sanitaire et social.

est placé sous tutelle.

 

Mais ce constat, aussi réaliste et implacable qu'il soit, ne vaut pas acceptation.

 

Comment eût-il pu en être autrement, dès lors que l'Honneur et la Dignité de centaines de millions d'enfants, de femmes et d'hommes, sont devenus un enjeu majeur pour les habitants de notre planète.

 

De fait, pour nos peuples, il nous faudra gagner les grandes batailles du XXIe siècle, afin de déboucher en position de vainqueur, sinon de force en l'an 3000.

 

La barre est certes placée bien haut… trop haut penseront certains.

Cependant, l’Histoire nous a appris que le Monde bouge, les situations ne sont pas immuables, de brillantes civilisations ont disparu.

 

Rome fut grand

mais Rome sombra.

Tout, peut donc arriver.

 

Dans ces conditions, mieux vaut préparer l’Avenir, avec patience, prudence et persévérance, tenant compte du contexte international, peu favorable et gagner le Destin avec notre potentiel qui est grand, quoiqu’on en doute, au lieu de subir à titre collectif, les aléas de l’inconnu.

 

Précisément, en ce début de siècle, l’Histoire donne au Monde Nègre, une occasion, d’approfondir la réflexion sur son passé, et de dégager les lignes directrices autour de grandes valeurs que sont notamment :

- l’identité culturelle,

- la Solidarité,

à  l’occasion, en 2008, du 160e anniversaire de la fin de l’Esclavage sur les territoires de la Martinique, la Guadeloupe, la Réunion et la Guyane.

 

Dans cette perspective, et lors de la commémoration du 150e anniversaire de l’Abolition de l’Esclavage (1998), est née la grande ambition de redonner espoir au Monde Nègre, dans la globalité de ses composantes, africaines, caribéennes et américaines, par la création d’un Haut Comité réunissant les représentants :

- des Etats indépendants de l’Afrique et de la Caraïbe,

- des Etats et Royaume du Maghreb,

- des collectivités invitées (à forte minorité de population nègre), U.S.A., Canada, Brésil, incluant les territoires de la Martinique, la Réunion, la Guadeloupe, la Guyane, etc.

disposant de ses Institutions propres et de dirigeants élus démocratiquement.

 

Concrètement, un site Internet, à contenu culturel, pédagogique et politique, a été mis en ligne en mars 2001, pour faire connaître la démarche, et rencontre un succès incontesté

 

A l’occasion de nos travaux il nous est apparu unanimement que le Sénégal pouvait jouer un rôle éminent et essentiel tenant compte tenu de  l’Histoire et de son potentiel culturel, et donc la Ville de Dakar a été choisie pour recevoir le siège du Haut Comité du Monde Nègre, dont ce choix est soumis à l’approbation des plus hautes instances de la République du Sénégal, placées sous votre autorité.

 

Connaissant votre ardent désir de voir le Continent africain se développer dans un cadre unitaire, je demeure persuadé que vous serez très sensibilisé par cette démarche qui si elle aboutissait, contribuerait à couronner votre second mandat à la tête du Sénégal.

 

  

. Ainsi donc, par ce courrier, le projet indiqué devient officiel, et nous avons le grand honneur de vous demander de bien vouloir le faire connaître à votre Gouvernement, et aux instances concernées, afin qu'ils se déterminent en toute connaissance de cause.

 

Vous deviendriez donc de part les statuts, le Premier Président pour une durée d’un an du Haut Comité du Monde Nègre

 

Pour donner corps à ce projet nous avons adopté le principe de l’organisation d’un colloque international Tripoli (Libye) en Décembre prochain, sous réserve d’acceptation des autorités libyennes, avec la participation des membres de droit, des pays associés et des collectivités invitées, à raison de cinq personnes par délégation (Un observateur ayant rang de diplomate désigné par le pays invité, un historien, un économiste, un juriste et un sociologue.

 

Ce colloque aura entre autres pour objectifs, de définir le fondement  du Monde Noir dans sa dimension  historique, géographique, et culturelle, d’examiner et d’amender le projet des statuts et de dégager les  perspectives d’avenir du Monde Nègre et de l’Afrique..

 

Nos travaux auraient un aboutissement à l’occasion d’un grand congrès du Monde Nègre à Dakar en Décembre 2008, dont est joint le programme.

 

Ainsi donc est soumis à votre haute appréciation un projet, né de la rencontre de personnes originaires de l’Afrique, et la Caraïbe, sous mon impulsion ont admis le principe incontournable que la dignité et l’honneur des composantes de nos communautés sera fonction  de  l’avenir d’un continent africain fort et respecté.

 

A ce sujet je joins à la présente un texte personnel intitulé « Le temps de l’Action » qui définit mon état d’esprit sur la problématique qui vous est soumise,  en vous indiquant enfin que Monsieur l’Ambassadeur du Sénégal à Paris avait été tenu informé de ce projet de création d’un Haut Comité Comité du Monde Nègre, en me recevant à ce sujet.

 

En vous souhaitant bonne réception des présentes,

 

Je vous remercie pour votre bienveillante attention, et,

 

Vous prie de croire Monsieur le Président de la République, en l’expression de mes sentiments respectueux, et ma considération très distinguée.

 

                                            Le Président du RELAIS DE GOREE

                                            Léonce LEBRUN

 

Pièces jointes

         Le temps de l’action

         Les statuts du Haut Comité du Monde Nègre

   Le projet de programme des festivités pour Dakar 

             

Additional information

viagra bitcoin buy