Cialis accept btc
MOI2

Le point de vue de Léonce  Lebrun

 

Colonisation, immigration, terrorisme

 

Colonisation, immigration, terrorisme, s’adresse à la même mouvance des minorités ethniques, victime de l’exploitation de l’homme par l’Homme

La colonisation

 

On sait par définition que le Français indo- européen n’est pas très porté par la connaissance de l’Histoire, pas plus que la géographie constituée par la connaissance de l’espace terrien où chacun vit.

 

Demandez à l’homme de la rue de situer la position de Melbourne ( Australie) il vous enverra  en Suède.

 

Au touriste français  indoeuropéen de passage sur un territoire de la Caraïbe, il vous fera état de nos colonie, toujours ce critère de possession, ignorant qu’une loi de 1946 a modifié la donne.

 

En tout cas  dans son subconscient il n’a pas oublié quel était le rôle de la possession de territoires acquis par la ruse la force, que les autochtones étaient privés de liberté d’aller et venir, alors que les richesses du pays occupé étaient pillées au service de l‘économie de l’occupant.

 

Et nous avons un immense espace africain, des zones du Pacifique (Tahiti, Knaki) des territoires de la Caraibe( Martinique  Guadeloupe, Haïti jus qu’en 1804,  de l’Amérique du Sud (Guyane) de l’Océan indien ( Réunion Mayotte)

 

Toute cette politique était axée sur le pillage des richesses minières et autres, et la domination des hommes au service du colonisateur (guerres 1914 -1918, 1940-1945, guerres coloniales d’Indochine  et d’Algérie

 

L’immigration

 

C’est le fait de se déplacer individuellement ou collectivement d’un pays ou continent pour des raisons multiples.

 

D’aucuns feront état de motifs économiques alors que d’autres avanceront des motifs politiques d’insécurité, de non respect des droits de l’Homme.

 

Cette problématique est très sensible en France et donne lieu à des débats et des propos incongrus

 

Quoi qu’il en-soit, l’immigration qui touche particulièrement les ressortissants africains de L’Ouest du Continent, doit être considérée comme un échec totale de la colonisation, mis à la charge de la France.

 

Car pour bien comprendre ce drame, il convient de revenir sur le mode de colonisation française basée sur l’assimilation de masses colonisées

 

A ces masses rien n’a été inculqué, comme des notions de responsabilité, du goût de l’entreprise, du rôle de la vie politique et donc des choix.

 

C’était  pour l’Administration française une bande de demeurés assignés à la servitude du  maître sans espoir  d’évolution vers plus de Dignité.

 

Et donc en  1960, année de début des indépendantes octroyées à certains territoires du Continent , la France régnait sur une tutelle de 110 millions d’indigènes

 

Pas mal comme Nation des droits de l’Homme, on a la force et la mitraille pour imposer sa loi en terre étrangère.

 

Et donc avec ces indépendances octroyées nous avons trouvé à la tête des affaires, des hommes corrompus, incompétents mais faisant tout pour plaire au maitre européen

 

Ces populations sans repère; débousolées n'ont qu’une solution fuir leur pays pour grossir la masse des sans papiers en France et ailleurs.

 

https://www.youtube.com/watch?v=9AjkUyX0rVw

 

Prochainement... Le terrorisme

Sainte-Lucie

 

 

Géographie

Sainte- Lucie d’une superficie de 616 km², est située dans l’archipel volcanique des îles-sous-le-vent, au sud de la Martinique Sa capitale est Castries

Le climat chaud bénéficie de pluies abondantes, de type cyclonique, qui favorisent le développement des forêts.

L'île de Sainte-Lucie fait partie de l'arc des Îles du Vent, dans la Caraïbe. Elle est bordée à l'ouest par la mer des Caraïbes et à l'est par l'océan Atlantique à proprement parler.

 

Sainte-Lucie est une île volcanique et culmine à 950 m d'altitude au mont Gimie. Deux autres volcans, le Gros Piton et le Petit Piton, sont situés entre Soufrière et Choiseul sur la partie occidentale de l'île, ils font partie des sites inscrits au patrimoine mondial de l'UNESCO.

 

La capitale de Sainte-Lucie est Castries, où habite le tiers de la population du pays. Les autres grandes villes sont Gros Islet, Soufrière et Vieux Fort.

 

Le climat est tropical, modéré par des alizés de nord-est, et possède une saison sèche de janvier à avril et une saison pluvieuse de mai à décembre


Population 

L’accroissement naturel est de 17 %, l’indice de fécondité de 2,4 %. La population est urbaine à 38 %.

En 2008, Sainte-Lucie compte 172 884 habitants. 81 % de la population sont d'origine africaine, 11,9 % d'origine mixte, 2,4 % d'origine indo-caraïbe ou indienne et une petite minorité d'origine européenne.

 

L'émigration de Sainte-Lucie est principalement dirigée vers les pays anglophones. Au Royaume-Uni, près de 10 000 citoyens britanniques sont nés à Sainte-Lucie et plus de 30 000 sont originaires de cette île. Aux États-Unis résident près de 14 000 personnes originaires de Sainte-Lucie.

Histoire

Colonie britannique jusqu’en 1967, l’île est indépendante depuis 1979 dans le cadre du Commonwealth. Le chef de l’État est la reine Elizabeth II, représentée par un gouverneur général,George Mallett

 

Le Premier ministre,Stanislas James, qui était en place depuis une trentaine d’années, a été évincé en 1996, à la suite d'une série de scandales financiers et de conflits sociaux. Kenny Anthony lui a succédé en 1997.

 

Nommée en l'honneur de Lucie de Syracuse, l'île est visitée pour la première fois par les espagnols vers les années 1500. Les européens essaieront ensuite progressivement de s'y implanter mais sans succès.

 

C'est la France qui commença à établir une réelle colonie et signa un traité avec les Caraïbes en 1660. Néanmoins, l'île fut tout au long du XVII et XVIIIème siècle principalement disputée entre la France et le Royaume-Uni, lequel en obtient le contrôle complet en 1814, avec le traité de Paris.

 

Un gouvernement représentatif local est mis en place en 1924. Le pays devient indépendant le 22 février 1979, en tant que royaume du Commonwealth. Il adhère à l'Organisation des États de la Caraïbe orientale en 1981.

 

En tant que royaume du Commonwealth, Sainte- Lucie reconnaît la reine Élisabeth II comme chef d'État  elle est représentée sur l'île par un Gouverneur général.

 

Le pouvoir exécutif est cependant dans les mains du Premier ministre et de son cabinet, et le Gouverneur général n'agit que sur les conseils de ces derniers.

 

Après les élections législatives, le chef du parti majoritaire ou le chef d'une coalition de la majorité à l'Assemblée est habituellement nommé Premier ministre par le Gouverneur général , celui-ci nomme également le vice Premier ministre.

 

Le Parlement de Sainte-Lucie est bicaméral. La chambre basse, l'Assemblée ,House of Assembly, possède 17 sièges désignés au suffrage universel direct pour cinq ans. La chambre haute, le Sénat , possède 11 membres nommés par le Gouverneur général.

 

Sainte-Lucie est membre de la communauté de la Caraïbe, de l'organisation des États de la Caraïbe orientale et de l'Organisation internationale de la francophonie

Saint Vincent 

Additional information

viagra bitcoin buy