Cialis accept btc
MOI2

Le point de vue de Léonce  Lebrun

 

Colonisation, immigration, terrorisme

 

Colonisation, immigration, terrorisme, s’adresse à la même mouvance des minorités ethniques, victime de l’exploitation de l’homme par l’Homme

La colonisation

 

On sait par définition que le Français indo- européen n’est pas très porté par la connaissance de l’Histoire, pas plus que la géographie constituée par la connaissance de l’espace terrien où chacun vit.

 

Demandez à l’homme de la rue de situer la position de Melbourne ( Australie) il vous enverra  en Suède.

 

Au touriste français  indoeuropéen de passage sur un territoire de la Caraïbe, il vous fera état de nos colonie, toujours ce critère de possession, ignorant qu’une loi de 1946 a modifié la donne.

 

En tout cas  dans son subconscient il n’a pas oublié quel était le rôle de la possession de territoires acquis par la ruse la force, que les autochtones étaient privés de liberté d’aller et venir, alors que les richesses du pays occupé étaient pillées au service de l‘économie de l’occupant.

 

Et nous avons un immense espace africain, des zones du Pacifique (Tahiti, Knaki) des territoires de la Caraibe( Martinique  Guadeloupe, Haïti jus qu’en 1804,  de l’Amérique du Sud (Guyane) de l’Océan indien ( Réunion Mayotte)

 

Toute cette politique était axée sur le pillage des richesses minières et autres, et la domination des hommes au service du colonisateur (guerres 1914 -1918, 1940-1945, guerres coloniales d’Indochine  et d’Algérie

 

L’immigration

 

C’est le fait de se déplacer individuellement ou collectivement d’un pays ou continent pour des raisons multiples.

 

D’aucuns feront état de motifs économiques alors que d’autres avanceront des motifs politiques d’insécurité, de non respect des droits de l’Homme.

 

Cette problématique est très sensible en France et donne lieu à des débats et des propos incongrus

 

Quoi qu’il en-soit, l’immigration qui touche particulièrement les ressortissants africains de L’Ouest du Continent, doit être considérée comme un échec totale de la colonisation, mis à la charge de la France.

 

Car pour bien comprendre ce drame, il convient de revenir sur le mode de colonisation française basée sur l’assimilation de masses colonisées

 

A ces masses rien n’a été inculqué, comme des notions de responsabilité, du goût de l’entreprise, du rôle de la vie politique et donc des choix.

 

C’était  pour l’Administration française une bande de demeurés assignés à la servitude du  maître sans espoir  d’évolution vers plus de Dignité.

 

Et donc en  1960, année de début des indépendantes octroyées à certains territoires du Continent , la France régnait sur une tutelle de 110 millions d’indigènes

 

Pas mal comme Nation des droits de l’Homme, on a la force et la mitraille pour imposer sa loi en terre étrangère.

 

Et donc avec ces indépendances octroyées nous avons trouvé à la tête des affaires, des hommes corrompus, incompétents mais faisant tout pour plaire au maitre européen

 

Ces populations sans repère; débousolées n'ont qu’une solution fuir leur pays pour grossir la masse des sans papiers en France et ailleurs.

 

https://www.youtube.com/watch?v=9AjkUyX0rVw

 

Prochainement... Le terrorisme

Congo

 

 

Géographie

 
Baigné par l'Atlantique, le Congo est bordé d'une plaine marécageuse. Le centre du pays comprend une région de plateaux d'altitude moyenne, qui s'abaissent vers le bassin du fleuve Zaïre.
L'Ouest est une région de reliefs élevés , plus de 1000 m. Sa capitale est Brazzaville  Le climat est équatorial, l'humidité élevée, les températures uniformes.

La République du Congo, également appelée Congo-Brazzaville, couvre une superficie de 342 000 km2. Son territoire, résultat du découpage colonial à la fin du XIXe siècle, s'allonge de l'Atlantique au cœur de l'Afrique centrale.

 

Avec une superficie de 342 000 kilomètres carrés, le Congo est situé en Afrique centrale, avec une fenêtre de 170 kilomètres sur l'Atlantique.

 

Le Congo partage ses frontières avec, le Centrafrique au Nord, le Cameroun au Nord-Ouest, le Gabon à l'Ouest, le Cabinda ,Angola,à l'extrême Sud-Ouest, et la République démocratique du Congo à l'Est et au Sud.

 

Les principales distances sont ,

 

1 200 kilomètres , du Nord ,Bétou, au Sud ,Pointe-Noire

 

425 kilomètres , dans le sens Ouest-Est au niveau de l'équateur.

 

Trois types dominent ce relief /

 

Les montagnes plus ou moins anciennes. Elles ne dépassent pas en général 1 200 mètres d'altitude, ce sont les chaînes du Mayombe qui se situe à environ 80 kilomètres de la côte.

 

Cette chaîne de montagne dans la région du Niari par le massif du Chaillu. Et la chaîne du nord par le Mont Nabemba.

 

Les plateaux et collines, elles entourent la grande cuvette et s'étendent du Nord-Ouest au Sud-Ouest de.

 

Les situent  dans les pays du Niari, et la région de Pointe-Noire celle de la plaine côtière.

 

Le Congo possède un vaste réseau de cours d'eau, qui constitue la cuvette congolaise. Le pays compte une dizaine de grandes rivières et deux grands fleuves ,le Congo et le Kouilou-Niari, une trentaine de cours d'eau d'importance appréciable et de nombreux petits cours d'eau secondaires.

 

En général on a un climat chaud et humide, du fait de sa position géographique et de son relief, on a des microclimats, équatorial au Nord, tropical au Sud. Les températures en moyenne oscillent entre 24 °C et 28 °C au cours de l'année.

 

Il existe plusieurs formes de végétation dans ce pays, dont les principales formes sont la forêt 60 % et la savane ,40 %. La savane est souvent entourée des forêts galeries le long des rivières.


Population

 

Parmi les principales ethnies figurent les Kongos, les Tékés, les Mbochis et les Mbédés. La religion dominante est le catholicisme , 53%, suivie du protestantisme 24% et de l'animisme , 19%.

 La population, qui croît de 3% par an , l'indice de fécondité est de 6,3 enfants par femme, est concentrée dans le Sud, alors que les grandes forêts du Nord sont quasiment inhabitées. Les villes concentrent 60% des Congolais.

Brazzaville et Pointe-Noire, au sud du pays, sont les plus importantes. La première, capitale de la république duCongo, est un port fluvial actif et un centre commercial et industriel. La deuxième est le principal port et le centre économique du pays.

Avec plus de quatre millions d'habitants, le Congo-Brazzaville est un pays de faibles densités, avec en moyenne 13 hab./km2 ,les seuls pays moins densément peuplés en Afrique subsaharienne sont le Gabon, la République centrafricaine, le Tchad, la Mauritanie, la Namibie et le Botswana.

 

La majeure partie de sa population est urbaine ,62,2 % de la population, , elle est concentrée dans les deux principales villes du pays, Brazzaville et Pointe-Noire, situées dans la partie sud du pays.

 

On peut parler de « macrobicéphalie, Brazzaville et Pointe-Noire comptent respectivement environ 100 000 et 650 000 habitants, alors que la troisième ville du pays, Dolisie, atteint tout juste 100 000 habitants.

 

Le tissu urbain est très peu dense, avec une quinzaine de villes de plus de 10 000 habitants pour un territoire de 342 000 km2.

 

Les régions rurales du Sud sont relativement densément peuplées ,entre 5 et 40 hab./km2, le maximum étant atteint dans la région de Boko ,Pool, et aux alentours.

 

En revanche, la partie septentrionale du pays peut être qualifiée de désert humain, avec des densités le plus souvent comprises entre 0 et 2 hab./km2, en particulier dans les régions marécageuses du nord-est.

 

Selon le World Refugee Survey 2008 publié par le Comité américain pour les réfugiés et les immigrants, la République du Congo abritait environ 44 000 réfugiés et demandeurs d'asile à la fin de 2007.

 

Près de 33 800 provenaient de la République démocratique du Congo ,Congo-Kinshasa, mais environ 18 800 ont pu retourner chez eux au cours de l'année 2007.

 

Les autres réfugiés et demandeurs d'asile au Congo proviennent du Rwanda et de l'Angola.

 

La langue officielle de la République du Congo est le français. Le français est parlé par 56 % de la population congolaise ,78 % des plus de 10 ans, soit le pourcentage le deuxième plus élevé d'Afrique en 2010, derrière celui du Gabon.

 

Les autres langues sont essentiellement des langues bantoues. Ainsi, les deux langues nationales véhiculaires du pays sont le kituba et le lingala ,13 %, viennent ensuite les langues téké ,17,3 %, lari et plus d'une quarantaine d'autres langues dont les langues pygmées ,1,4 %, qui ne sont pas des langues bantoues.

 

Selon l'université Laval,  en raison des guerres civiles qui ont secoué le pays, la langue française est devenue une langue-refuge pour les différentes factions armées.

 

Par exemple, les locuteurs incompétents en kituba ou kikongo, surtout au nord,et en lingala ,surtout au sud, préfèrent s'exprimer en français pour des raisons de sécurité.

Histoire

 

De petits royaumes commencent à se mettre en place dès le XIVe siècle. Les Français n'arrivent qu'à la fin du XIXe siècle.

Créée en 1891, la colonie française du Congo devient colonie du Moyen-Congo en 1903 et est intégrée à l'AE , Afrique équatoriale ,en 1910. C'est d'ailleurs Brazzaville qui devient la capitale de l'AEF.

Devenu territoire d'outre-mer en 1946, le Congo accède à l'indépendance en 1960. L'abbé Fulbert Youlou, maire de Brazzaville depuis 1956, est le premier président de la république du Congo

En 1968, un coup d'État débouche sur la mise en place d'un régime marxiste. S'ensuit une période de troubles politiques et sociaux. Les premières élections libres, en 1992, portent Pascal Lissouba au pouvoir.

Ce dernier, battu par Denis Sassou Nguesso aux élections de 1997, a engagé le pays dans une guerre civile qui a marqué l'année 1999 et déstabilisé durablement le Congo

L'actuel chef de l'État est Denis Sassou-Nguesso  qui après une première présidence de 1979 à 1991, est revenu au pouvoir à l'issue d'une guerre civile, du 5 juin 1997 au 15 octobre 1997, au cours de laquelle il l'a emporté sur le président élu, Pascal Lissouba.


 La constitution du Congo, adoptée par référendum le 20 janvier 2002, a établi un régime présidentiel. Denis Sassou-Nguesso a été réélu en 2002, puis le 12 juillet 2009 avec 78 % des voix. D'après le ministère de l'Intérieur congolais, le taux de participation aurait été de 66 %, un chiffre peu crédible d'après les observateurs indépendants locaux et internationaux.

La constitution du Congo, adoptée par référendum le 20 janvier 2002, établit un régime présidentiel. Le Président de la République Denis Sassou Nguesso est arrivé au pouvoir à la suite de la guerre civile de 1997, guerre civile qui se déclencha à la suite de l'attaque du 5 juin 1997 soit quelques mois avant la fin du mandat de Pascal Lissouba .

 Denis Sassou Nguesso remporta cette guerre civile le 15 octobre 1997, avec le soutien de certains États étrangers notamment l'Angola d'Eduardo dos Santos. Après une période de transition, des élections présidentielles sont organisées en 2002.

 Sassou remporte ces élections en l'absence des grands tenors de la politique congolaise. Sept ans plus tard, Denis Sassou Nguesso gagne de nouveau les élections qui le conduisent jusqu'en 2016.

Côte d'Ivoire

Additional information

viagra bitcoin buy