MOI2

 Le point de vue de Léonce Lebrun 

Un éminent homme poltique, disparu, pour qui j’avais beaucoup d’estime, tout en ne partageant pas certaines de ses options, déclarait, je cite…

 «  la France ne peut pas accuellir toute la misère du Monde » 

Expression  très controversée, dans laquelle je retiens  une part d'incohérene et d'arrogance, parce qu'à mon humble avis, la France n'est pas et

ne sera jamais en pôle position en matière d’humanisme, n’en déplaîsent à ces nombreux nationalistes indo- européens «  butés frustrés » nés  impérialo- colonialo-fascistes....

 

...qu'en même temps dans cette Monarchie républicaine, il faut s'attendre à toutes les dérives sociétales.

 

Et à mon tour de proclamer qu’un citoyen de cette même Nation, quoiqu’ « étranger toléré » comme aurait spécifié  l’illustre  et regretté  Aimée Aimé, avec son «  entièrement  à part » ne peut accepter toutes les élucubrations, sarcasmes et propos délirants de politiciens, fussent-ils déclarés « grands de ce Monde » car au royame des aveugles les borgnes sont  « Rois »

 

Et voici que nous sommes en Février 2018 aux jeux olympiques d’hiver, une manifestation sportive mondiale confiée à la  Corée du sud, qui entrevoit un rapprochement éventuel  avec les frères ennemis du Nord, en état de guerre virtuel depuis 1950, invités à ce rendez vous  de la neige du froid et de la glisse.

 

Mais voilà, la Maison Blanche (USA) soutien belliciste du Sud, fulmine, menace de boycott et ine fine brandit des sanctions contre cette petite Nation ( CDN) qui refuse avec éclat d’obtempérer à ce diktat de cesser la poursuite de ses travaux d’acquisition  de l’arme nucléaire…

 

…des menaces et propos soutenus subrepticement par certains membres de l’Alliance Atlantique.

 

Un outil destiné à se protéger contre ces prédateurs impérialo- colonialistes occidentaux… au même itre que l’Iran…

 

Mais en vertu de quel droit universel ,une Nation, peut interdire à une autre Nation, de posséder une arme de haute technologie, avec de forte probabilité qu’elle ne sera jamais utilisée en cas de conflit généralisé…

 

A travers ces péripéties en temps de paix qui forcément conduisent à  la «  guerre froide », retour vers la case départ d’avant  1990, on peut avancer sans risque de se tromper, que les Occidentaux jouent avec feu… cette arrogance les caractérisant, qui va en s’amplifiant.

 

Car comme dit le dicton martiniquais… gwen ven piti kout baton… « grande gueule mais résultat nul », face à la puissance de feu des forces russes et chinoises, et la qualité de leurs  hommes au combat -au sol- les armées de l’OTAN ( USA et Europe) seraient écrasées en un temps record, plongeant leurs peuples dans le plus grand désarroi comme en 1940…

 

A bon entendeur …

Ce Mercredi 29 Janvier 2014

 

 

Les animateurs d’AFRICA 50, une association dédiée à la diaspora  africaine et caribéenne de l’Agglomération de Lyon, ont le plaisir de vous inviter à l’inauguration de leur siège le Mercredi 29 Janvier 2014  à 18 heures…

Une nation dit-on qui a oublié son Histoire est une nation perdue

 

Un peuple, une communauté qui a perdu sa mémoire, est en voie de disparition, et c’est bien cette catastrophe qui guette la diaspora caribéenne dans ce pays, si elle n’y prend pas garde.

 

Pour ma part je tente de me retremper dans la fantastique vie associative des années 1970 à 1990, avec l’AGTAG le RTA ASAG des structures que j’ai dirigées. avec des femmes et des hommes qui avaient le sens du respect des autres, une solidarité affirmée, une connaissance de leur Histoire, et une affirmation de la dignité due à leur race (qui est bien humaine)

 

 

C’était le temps où circulait dans la ville cette étrange rumeur distillée par une officine gouvernementale à l’adresse des nouveaux émigrés… « Ne fréquentez pas ces messieurs Abel Odry et Léonce Lebrun ces gens là font de la politique, des autonomistes, partisans de Césaire Aimé, qui nous fabriquent une mauvaise réputation vis-à-vis des européens ».

 

Nous pensions qu’il fallait classer cette propagande au rayon du big bang cérébral toujours actif chez certains  et avec mes amis(es) de véritables " militant- soldat "  nous arrachâmes de grands succès au rang desquels il faut retenir la chute du BIMIDOUM , organe gouvernemental, véritable négrier des temps modernes, et plus tard à Lyon les premières assises nationales des Associations Outre mer en Juin 1993, une réussite saluée en son temps par le Maire de cette ville.

 

Césaire Aimé a disparu mais sa pensée  sera toujours véhiculée, qu’en à moi il n’y a jamais  eu aucune modification sur le fond, qui a été affiné pour tenir compte de l’évolution de la technologie et la rapidité de la diffusion des informations.

 

Alors, soyons nombreux à ce rendez-vous de la  diaspora afro caribéenne pour assurer la pérennité de notre Histoire, notre culture nos valeurs et traditions ,dans cette ville de Lyon.

 

Léonce Lebrun

Informations supplémentaires