Cialis accept btc
MOI2

Le point de vue de Léonce  Lebrun

 

Le" privilège blanc".

 

Comme je l’ai rappelé précédemment, la France  est championne toutes catégories du vocabulaire conduisant à des tensions touchant les minorités ethniques résidant dans ce pays

 

Il y a eu d’abord le Communautarisme, dont on attend toujours  les explications approfondies des Pouvoirs publiques portant   sur les communautés visées, et la dangérosité de se rassembler pour défendre leurs intérêts en application des règles définies par la loi du Premier juillet 1901 sur les Associations.

 

Puis a fait son apparition le Séparatisme faisant l’objet d’une loi débattue au sein des assemblées institutionnelles, qui s’adresse maladroitement au monde musulman...

 

...responsable du déficit de tranquillité, dont le Pouvoir s’arroge le droit de s’immiscer dans la fonctionnement des règles du Coran...

 

...malgré le mécontentement des fidèles de cette Religion, contrairement à la séparation de l’Etat et des Eglises dans un strict respect de la laïcité.

 

Oui mais le « nouveau monde » s’autorise un comportement anticonstitutionnel sous prétexte de « liberté d’expression » et de défense des fondamentaux de la République.

 

Mais de qui se moque t-on pour installer l’idée qu’à peine 5 à 10% d’une population est capable de renverser un régime par la force ou la voie des urnes.

 

Avant des poursuivre nous touchons le cœur du débat avec un régime bourgeois et monarchique menacé de perdre ses privilèges par quel que groupe organisé, maghrébin, africain ou afro descendant

 

Et nous voilà plongés dans un univers inconnu avec la consécration officielle du concept « privilège blanc »...

 

...rejoignant l’expression américaine de « suprématie de la race blanche » un exercice périlleux dans sa formulation...

 

...mais non dénoncé par aucun homme politique de quel que bord.

 

Alors l’Exécutif peut brandir la menace d’une violence ascendante dans la population de la France de nos jours...

 

...mais ça ne peut être que des déclarations électoralistes, car il a tout fait pour mettre la pression sur les minorités par son concept anxiogène de « privilège blanc » ...

 

...qui en tout état de cause est adressé au bénéfice de la population indo- européenne majoritaire dans ce pays.

 

Car avec le temps passe « les chiens de font pas des chats » et pour comprendre le jeu du groupe français désigné « Génération identitaire » et son fondement, revisitons l’Histoire... 

 

...nous sommes en 1791à Haïti (ex Saint Domingue) colonie française dans la Caraïbe...

 

 

...la colère des esclaves monte en puissance, la panique est installée dans le camp des colons français...

 

...la Convention met un terme à l’Esclavage en 1794  ce qui pousse tous ces possesseurs d’esclaves (Saint Domingue, Guadeloupe, Martinique) à un exode massif en direction des Etas Unis d'Amérique

 

Ils s’installent dans le sud de ce pays et seront  les fervents  soutiens, partisans engagés à côté des Confédérés...

 

...en conflit avec le Gouvernement fédéral, farouchement opposés contre l’abolition de l’Esclavage touchant les Africains.

 

Mais avec la fin de la guerre civile en 1865 et l’écrasement des confédérés par les troupes de L’Union fédérale...

 

...ces sudistes n’ont pas abandonné leur conviction de suprématie blanche ...

 

...en créant un clan dénommé KU KLUX KLAN, féroce et hyper raciste.

 

Et ramenons ce débat en France nous observons que le groupe dénommé » Génération identitaire » est ni plus ni moins que...

 

... les mutants du KU KLUX KLAN avec la même conception raciale vis-à-vis des étrangers non indo européens.

 

Ils ne sont pas nombreux certes,  mais bien organisés,très agressifs et appelés à se développer....

 

...avec l’apport de cette doctrine gouvernementale qu’est « le privilège blanc »

 

Dans ce cas, le communautarisme a un long avenir dans ce pays...

 

...car avec ces hommes dont la stratégie de l’écrevisse  conseillée par Grand -mère ...

 

...doit être remplacée par la charge du rhinocéros avec intelligence mais  sans faiblesse.

 

https://www.youtube.com/watch?v=c13q2wYZr_0

Le Front républicain-barrage républicain, échec et mat-Danger…

 Avant de développer mes arguments, un commentaire rapide sur les concepts « d’extrême droite et d’extrême gauche »

Par définition les partis dits de droite ou de gauche proposent une offre politique qui soit susceptible d’être adoptée par leurs électorats respectifs… disons des « programmes modérés « 

Mais prenons le cas de la Droite dite « extrême », dans la logique son offre porterait par exemple sur/

 Le rétablissement de la Traite négrière et l’Esclavage…

Une recolonisation de l’Afrique…

 La suppression du droit de grève…

La dissolution des syndicats représentatifs du monde du travail…

 La suspension des instances électives (Chambre des députés, Sénat)

 Le rétablissement de la peine de mort (contraire aux directives européennes)

 Une liste non exhaustive… bref un coup d’Etat qui ne dit pas son nom…

 S’agissant de la Gauche dite « extrême », son programme porterait sur/

   La suppression autoritaire de la dette publique…

   La retraite à 55ans pour toutes et tous…

   Une durée hebdomadaire du travail ramenée à 30 heures...

   Aucun salaire mensuel net inférieur à 2500 euros pour tout actif...

   La gratuité totale des soins médicaux...

   Une nationalisation de toutes les entreprises, banques et assurances sans indemnisation conséquente…

Egalement une liste non exhaustive, en clair le résultat d’une véritable révolution…

 Or un examen du programme des candidats en compétition fait ressortir qu’aucun parti politique en piste ne formule de telles exigences

Il ressort que « droite et gauche » relevant de la manipulation partisane, j’y reviendrai, il n’existe pas «  d’extrême », comme je ne suis pas originaire du Kurdistan, ce vocabulaire est le produit  de « jounaleux «  en mal d’audience, que je ne reprends pas à mon compte…

Il traduit le sentiment qu’un climat de peur et de panique veut être installé dans le débat électoral pour orienter le citoyen non averti dans le choix de son vote.

Car il n’existe aucun élément tangible qui prouve que la diabolisation de l’adversaire est justifiée, mais dans le combat politique tous les coups sont permis en démocratie, y compris les plus bas…

Dont on peut rapprocher  ce stratagème par la mise en boucle avec gourmandise des incidents qualifiés d'attentats, auxquels je n'accorde aucun crédit...

...le pays n'étant pas confronté à l'action de véritables et solides commandos, encadrés militairement, obéissant strictement aux ordres et porteurs d'une logistique conséquente de combats urbains, frappant des cibles précis, en évitant toutes bavures polémiques, du genre...assassins, sauvages, criminels, djihadistes...etc etc...

Nous serion placés devant de véritables actes de guerre  et non de terrorisme en réponse par exemple à la destruction criminelle de la Nation libyenne...

Mais nous voilà plongés dans une campagne pitoyable, tous contre un, faisant la part belle à la guerre des images  des cultures, et autres valeurs qui ne fait rire aucun canard...

Et d’affirmer que les vainqueurs de ces joutes politiques se révèlent comme étant les médias qui imposent leur tempo  et choix, avec le concours d’officines de sondages orientés sans contrôle, et la Bourgeoisie…

Cette Bourgeoisie à multiples visages, qui depuis sa naissance avec cette journée de réconciliation du 14 Juillet 1790, a fait du chemin en avalant entres autres ,5 républiques, 13 Constitutions, écrasant la Communes de Paris (1871) imposant  l’élection de Chef de l’Exécutif au suffrage universel directe (Novembre 1962)

Mais voilà qu’apparaît depuis les années 2000 un troisième larron avec un fort potentiel électoral grandissant, qui exige démocratiquement sa part du « fromage » 

Or, ne vous faites aucune illusion, l’exercice du Pouvoir qui n’est pas gratuit, confère à son détenteur des prérogatives exorbitantes qui ne sont plus compatibles avec une authentique démocratie, à l’heure d’internet et des réseaux sociaux, d’où il ressort en urgence ,un sérieux nettoyage de la Constitution de 1958, pour lui enlever son caractère monarchique.

Mais les citoyens ont-ils abandonné majoritairement les oripeaux de la Monarchie absolue d’avant 1789, ont-ils vraiment intégré les valeurs dites révolutionnaires, ce qui à l’évidence n’est pas le cas, car en plein 21è siècle, nous observons une Nation complexe, peuplée  de personnes déboussolées, exposées politiquement à des choix cornéliens…

Et revenons à la Bourgeoisie qui a fait main basse sur les institutions et voulant se maintenir a créé, oh miracle… le processus de « l’alternance «  en qualifiant le tiers de « parti extrême » Ah la bonne blague…

Pour se faire elle a mit en place sa stratégie, un véritable salmigondis pour tromper l’électeur avec à la manœuvre sa branche naïve dite de « gauche modérée » de service, qui appelle au front républicain…barrage républicain… le bateau prend l’eau de tous les côtés, et en cas d’échec politique ce sera pire que le TITANIC …

Car ce que redoute la Bourgeoisie(droite et gauche en symbiose dans l’adversité) et nous en sommes au cœur de la problématique, c’est l’arrivée de ce  « tiers « au Pouvoir qui déclencherait ipso facto,  « un audit monstre », par une Commission indépendante pour mettre au grand jour plus de 60 ans de gouvernance budgétaire, ce qui  à ma connaissance n’a jamais  été réalisé par la Cour des Comptes, à l’occasion de ces alternances…

Et là, patatras, la honte, le discrédit, à cause de tous ces milliards envolés dans d’obscures manœuvres d’Etat non autorisées, « sal temps pour les mouches, il va y avoir du grain pour les poulets »…

Je suis certain que les uns et les autres sont passés à côté de cet argument massu, eh oui comme dit l’autre, « le flou cache le loup »

Et de mon point de vue le « front républicain » est un mot d’ordre hypocrite,  imbécile , anti démocratique, et dangereux, qui ne respecte pas le citoyen  au niveau de son libre arbitre, son intelligence, sa capacité à se déterminer en toute connaissance de cause.

En clair il n’appartient au aucun parti, aucun politicien de s’ériger en faiseur de choix politique.. un choix qui n’intéresse que lui seul…

Car dans un tel Système dévoyé, le vainqueur au rabais et par défaut, a pour lui certes, la légalité constitutionnelle, mais pas la légitimité populaire qui est l’affection d'un peuple dans sa globalité…

Nous sommes en présence d’une victoire acquise à la Pyrrhus, sous le coup de la peur et la diabolisation injustifiée de l’adversaire, pas très glorieux pour un pays qui se prétend être la « Partie des droits de l’homme » au 21è siècle

Le front républicain ai-je dit aussi est un mot d’ordre …

…hypocrite,

… car la veille votre opposant politique est un « sérail killer », mais qui veut conserver le Pouvoir, et vous volez à son secours, en attendant un retour d’ascenseur «  qui ne viendra jamais en sens inverse » on l’a déjà constaté ,ce n’est pas dans l’ADN de la droite dite modérée, mais il est devenu pour le temps du scrutin, « un père protecteur de la veuve et l’orphelin…quelle naïveté…

Bien joué, comme tour de passe -passe pour celles et ceux qui tombent dans ce piège grossier, en laissant au vestiaire leurs convictions et autres principes…

Ce qui a conduit un éminent homme politique disparu d’avancer jadis que « le citoyen vote le Dimanche et vacquiert à ses obligations le Lundi »

Circulez donc, il n’y a rien à dire…le citoyen est considéré comme un « veau » corvéable à volonté...

Et dangereux,

… en cultivant  à profit ce fameux « plafond de verre » virtuel , au delà  de ces 50+0,1

Car on ne peut pas jouer indéfiniment et impunément avec le jeu démocratique…

Donc, observez ce scénario, du lion en cage que  l'on fait sentir l’odeur de la viande fraiche, sans satisfaire sa faim. Mais un jour il brisera cette cage pour dévorer et engloutir viande et maitre…

Il en est de même du comportement de femmes et d’hommes ,des millions, nargués durant des lustres, au porte du Pouvoir parce qu’ils sont « ceci cela »..

 Mais un jour, à défaut de faire sauter ce plafond par la voie des urnes, ils auront recours à la fourchette haute de la version décrite dans l’excellent roman de l’auteur américain, Ernest Hemingway, porté au cinéma avec les inoubliables Gary Couper  et Ingrid Bergman, je veux parler de « Pour qui sonne le glas », bien sûr, la terrible guerre civile d’Espagne de 1936- 1939, avec les conséquences que l’on connaît..

https://www.youtube.com/watch?v=VDSUUN4-fsk

Et bien entendu, la Grande muette, s'étant positionnée dans une stricte neutralité dans ce combat fratricide, je pressens qu'il n'y aura aucun quartier, et donc malheur aux vaincus...

Ne vous mettez pas « la tête dans le sable », car l’Histoire redistribue toujours ses plats au moment qu’elle a choisi…

Et rassurez vous, si je suis encore de ce Monde, je ne me cacherai pas dans les caves comme tant d'aures en 1940, une version qui n’est pas dans ma nature de Soldat, acquise depuis la nuit de temps...

Et ces politiciens irresponsables vous sortiront en coeur ce refrain indigeste…Désolé...

Mais c’est déja trop tard, car en toutes choses  il faut considérer la fin, et donc pendant qu’il est encore temps, respectez votre République et le libre jeu de la démocratie ,le choix sans pression de quelle que nature, du citoyen..

Eh oui, de par mon Histoire et ma Race je demeurerai toujours un humaniste de justice et de progrès, au service de notre Négritude, mais jamais un « demeuré «  

Léonce Lebrun

Informations supplémentaires

viagra bitcoin buy