MOI2

 Le point de vue de Léonce Lebrun  

 

Race es  tu là …

 

Incroyable, sous la poussée de groupuscules frustrés, le Pouvoir a cédé en soustrayant de la Constitution française de 1958, le mot…RACE…une "bien "belle victoire sociétale"", qui fera disparaître toutes les expressions à connotation raciale….

Mais dans leur immense majorité, les citoyens de ce pays se moquent de ces réformes à zéro centime d’euro, ce qui n’empêchera  pas l’homme de la rue peu ou pas informé, de voir dans l’Africain ou l’Afro descendant qui passe…

 

 « Un  Noir », faisant partie des «  gens de couleur » , au journaliste sportif, de désigner dans son reportage, «  le Noir de l’équipe », «  le Noir du barreau » chez les  avocats, cette belle « chanteuse Noire » dans le monde artistique  la ou le Ministre noir(e) au Gouvernement ,une présentation non exhaustive.

 

Bref, un besoin morbide de bien mettre en relief la différence entre l’Africain et l’Afro descendant, en lui « collant » une couleur de peau « imaginaire » marquant la différence et son infériorité supposée, par rapport à monsieur tout le monde de race indo européenne

 

…circulez, le compte est bon, il n’y a plus rien à voir…

 

… et moi je dis NON, à cet enfumage racial, une escroquerie intellectuelle de haut niveau…

 

… car en vertu de quel pouvoir, un pays peut modifier unilatéralement un marqueur de l’espèce humaine, remontant à la nuit des temps…

 

… en fait ce retrait de mot ,intéresse t-il l’Asiatique (jaune) et l’Amérindien (rouge)  qui font partie intégrante de notre Humanité mais dont l’appellation a disparu dans la mémoire commune, ne restent plus en lice que l’Indo européen et le  gre

 

 … c’est précisément à cette mouvance que s’adresse la réforme à deux balles, pour lui donner l’illusion de la fin des différences...

 

... que voici  venu le nouveau monde avec son partage de l’Egalité et la Fraternité

 

…oui, vraiment une drôle d'illusion…

 

…et pour un rappel utile de l’Histoire, la France en tant que Nation, a  fortement utilisé le concept de race pour justifier la Traite négrière et l’Esclavage, dans un contexte d’infériorité de l’Homme africain

 

...alors la fin du mot «  race » relève de la mystification pure et simple, dont Africains et afro descendants, devraient prendre garde, afin de ne pas sombrer dans la même naïveté que nos ancêtres....

 

...Que comme Césaire Aimé, nous pourrons dire avec  fièrté...

 

...Le Nègre vous emmerde...

Les retombées 

 

Par principe, je ne transfère jamais les textes qui font suite à mes messages, à moins que l’internaute ait requis clairement cette diffusion, que ledit message présente un caractère général en rapport avec le thème traité…

 

Et comme il fallait le penser, la rupture a donné lieu à un abondant retour, dont au passage j’en communique un extrait…

 

… «  Cher M. Lebrun, vous avez modifié la présentation de votre message rebaptisé…l’Histoire notre vérité ,la rupture… cette nouvelle mouture permet de mieux vous comprendre, nous savions que vous étiez brillant, mais vous avez définitivement écrasé la concurrence , si jamais elle était présente sur internet toutes catégories confondues, en terme de force de courage et d'intelligence …

 

… Sur la base d’une date, 2013 vous alignez admirablement le destin de trois hommes.. dont deux décédés, ayant un rapport avec la dite année.../

…l’écrivain et homme politique Aimé Césaire dont vous expliquez pourquoi, il n’a pas pu instaurer une voie nouvelle à la Martinique, par l’autonomie…

 

….s’agissant du Président Obama, vous dites à juste titre qu’il n’a pas été élu "pour marcher sur l’eau", et réaliser des miracles comme il y deux mille ans en Palestine, beau plaidoyer pour un afro américain , à la tête de l’administration américaine…et vous faites une démonstration convaincante de vos connaissances de  la géopolitique du moment...

 

…Enfin, ce qui est le plus remarquable, s’agissant de l’ancien Président de l’Afrique du Sud Nelson Mandela, vous avancez que cet homme qui avait toutes les cartes en main pour changer le destin du peuple afro sudafricain, n’a pas réussi sa sortie, et vous vous posez la même question qui revient dans les échanges…Quelle était la nature de l’émotion de l’Occident à sa mort, que vous qualifiez "d’hypocrite"…

...Par ces temps d'enfumage et de terrorisme dans tous les coins de rue, seule une forte personnalité comme vous, peut aller à l'encontre de la pensée unique...

 

Sur aucun de ces points vous ne fermez  pas la porte,  laissant le soin au jugement de l’Histoire, en précisant avoir un regard contemporain sur le ou les évènements

 

…Chapeau l’artiste, c’est du génie, dommage que vous avez l’intention d’arrêter en  fin d'année cette grande aventure sur la toile…  » »

 

Et moi de répondre à l’honorable internaute en le remerciant…

 

…Qu’en toute chose , il faut considérer la fin, que les cimetières sont remplis de gens indispensables, voir même irremplaçables, et que la culture est ce qui reste quand on a tout oublié...sauf l'essentiel..

 

…Que précisément le destin m’a confié un idéal que je n’ai pas trahi en acceptant et me réfugiant dans des strapontins de misère, tenant compte de l’Histoire douloureuse de ma race, au regard de laquelle je nourris un autre avenir collectif…

Léonce Lebrun

Informations supplémentaires