MOI2

 Le point de vue de Léonce Lebrun  

 

Race es  tu là …

 

Incroyable, sous la poussée de groupuscules frustrés, le Pouvoir a cédé en soustrayant de la Constitution française de 1958, le mot…RACE…une "bien "belle victoire sociétale"", qui fera disparaître toutes les expressions à connotation raciale….

Mais dans leur immense majorité, les citoyens de ce pays se moquent de ces réformes à zéro centime d’euro, ce qui n’empêchera  pas l’homme de la rue peu ou pas informé, de voir dans l’Africain ou l’Afro descendant qui passe…

 

 « Un  Noir », faisant partie des «  gens de couleur » , au journaliste sportif, de désigner dans son reportage, «  le Noir de l’équipe », «  le Noir du barreau » chez les  avocats, cette belle « chanteuse Noire » dans le monde artistique  la ou le Ministre noir(e) au Gouvernement ,une présentation non exhaustive.

 

Bref, un besoin morbide de bien mettre en relief la différence entre l’Africain et l’Afro descendant, en lui « collant » une couleur de peau « imaginaire » marquant la différence et son infériorité supposée, par rapport à monsieur tout le monde de race indo européenne

 

…circulez, le compte est bon, il n’y a plus rien à voir…

 

… et moi je dis NON, à cet enfumage racial, une escroquerie intellectuelle de haut niveau…

 

… car en vertu de quel pouvoir, un pays peut modifier unilatéralement un marqueur de l’espèce humaine, remontant à la nuit des temps…

 

… en fait ce retrait de mot ,intéresse t-il l’Asiatique (jaune) et l’Amérindien (rouge)  qui font partie intégrante de notre Humanité mais dont l’appellation a disparu dans la mémoire commune, ne restent plus en lice que l’Indo européen et le  gre

 

 … c’est précisément à cette mouvance que s’adresse la réforme à deux balles, pour lui donner l’illusion de la fin des différences...

 

... que voici  venu le nouveau monde avec son partage de l’Egalité et la Fraternité

 

…oui, vraiment une drôle d'illusion…

 

…et pour un rappel utile de l’Histoire, la France en tant que Nation, a  fortement utilisé le concept de race pour justifier la Traite négrière et l’Esclavage, dans un contexte d’infériorité de l’Homme africain

 

...alors la fin du mot «  race » relève de la mystification pure et simple, dont Africains et afro descendants, devraient prendre garde, afin de ne pas sombrer dans la même naïveté que nos ancêtres....

 

...Que comme Césaire Aimé, nous pourrons dire avec  fièrté...

 

...Le Nègre vous emmerde...

La force des propos

 

En prélude à la diffusion sur AFCAM de mon prochain message intitulé…Le vivre ensemble, l’actualité me donnant l’occasion, il m’a paru utile de vous livrer quelques réflexions…

 

Le poids des mots, comme je le dis à des amis, la langue française, est un mode d’expression scientifique, non, je ne tombe pas dans la mouvance de la francophonie, ce n’est pas mon, genre, simplement il faut être objectif dans son discours…

 

Ainsi, à l’occasion de la ème fois sur les réseaux sociaux que Madame la Ministre de la Justice, Garde des sceaux, originaire de la Guyane fait l’objet de dénigrements intolérables, je lis dans une presse que l’interessée est victime de ce climat de Racisme, d’Antisémitisme,  d’islamophobie tout est faux et c’est du n’importe quoi pour faire plaisir à l’homme de la rue..

 

En effet et jusqu’à preuve du contraire, on a pas attenté à la vie de notre compatriote guyanaise, à ce que je sache, elle n’est ni de confession judaïque et n’est pas musulmane…

 

Mais alors pourquoi l’utilisation de tous ces mots, qui n’ont pas leur place dans ce débat..

 

En fait, il faut noyer le poisson dan un verbiage, et éloigner l’opinion de la vraie problématique, qui est belle et bien la discrimination raciale dont est victime Madame la Ministre encause…

 

Ne cultivons pas l’hypocrisie à l’extrême, et pas d’insulte à l’intelligence, la discrimination raciale courant dans ce pays, n’a strictement rien à voir avoir cette bizarrerie   sociétale intitulée antisémitisme dont personne n’a précisé le contenu scientifique…

 

En réalité, il est reproché à Madame Taubira, personne très cultivée, qui a du répondant et ne se laisse pas compter ,d’être de Race Nègre, et donc d’avoir usurpé sa responsabilité gouvernementale en qualité de Ministre. 

Les personnes qui suivent le championnat automobile de formule1 qui a débuté ce week-end à Melbourne (Australie) savent que le Britannique Lewis Hamilton de Race Nègre,double champion du Monde de cette discipline, l'un des meilleurs pilotes actuels du paddock, (parti en pole possition, Hamilton vient de gagner le premier grand prix de la saison  d'Australie, merci pour lui) est victime de ce même comportement nauséabond sur les  forums de sites internet, il est reproché à l’intéressé de ne pas être à sa place dans un sport qui serait croit-on   réservé aux seuls Indo-européens…

 )

Et au cours des semaines écoulées, quand on a entendu venant du plus Haut sommet de l’Exécutif des absurdités telles que/

 

 - 2015 grande cause nationale contre l’antisémitisme...ah bon

 - La shoah, le plus grand crime contre l’Humanité de tous les   temps... qui a donné lieu à une polémique passionnée et instructive au sein de la communauté "caraïbe", guadeloupéenne martiniquaise de Paris, et pour le meilleur...

  -Les citoyens de « souche », que j’ai transformé pour l'avenir en « eurosouche » et  nonsouche ... le vivre ensemble a du plomb dans l'aile... 

 

Cette expression qui traduit une réalité biologique historique politique, ne pouvait pas plus male tombée pour son auteur, dont à ce niveau de responsabilité on ne se trompe pas de mot, au titre d' un contexte d’exaltation des valeurs républicaines, de la République une et indivisible, de refus d’existence des races, de refus des statistiques ethniques et blablabla et blablaba… autant d’incohérences qui ne peuvent être classées à perte et profit…

 

Dans tout ce fracas je me réjouis d’avoir été probablement le seul sur la toile, à contester avec force l’utilisation de couleur…jaune rouge noir blanc, pour désigner les races humaines, car moi ,de race Nègre n’est pas plus noir qu’un   Indo européen  ou eurosouche est blanc…de même que la condamnation sans réserve de l'expression...gens de couleur...à l'adresse des seuls afrocaraïbéens.

 

Que tombent ces conventions colonialistes impérialistes humiliantes pour l’espèce humaine ...

 

Et  j'ai en tête une anecdote qui met en lumière le poids de la ponctuation…

 

Nous sommes dans les années 1930, en terre martiniquaise, le collaborateur du Gouverneur de l’Ile doit transmettre à une prison, le télégramme ci après…

 

   Grâce, pas pendre mais le préposé à la réception, note...

   Grâce pas,  pendre…

     Une virgule mal placée, a conduit le condamné à une exécution le jour même..

 

     Et toujours en sol martiniquais, mon séjour terminé je m'adresse à des amis par ces mots...je rentre en « Métropole » stupeur, ce n’est pas mon vocabulaire, les personnes connaissent votre mode de fonctionnement, votre pensée politique , devise , idéal, et donc ils pensent à juste titre que vous avez perdu la raison, ou que la fin de vie est proche…

 

Le poids des mots, « souche » n’est pas anodin…

 

   Léonce Lebrun

Informations supplémentaires