MOI2

 Le point de vue de Léonce Lebrun  

 

De l’état du Monde….Rétrospective

 

Avec un peu de retard, circonstance atténuante oblige, je reviens sur ce qui s’est dit, prédit, il y quelques semainesà Pittsburgh (Etats-Unis, à l’occasion de la réunion du désormais G 20…

 

…  Par définition je garde une grande méfiance au regard de ces institutions qui n’ont pas reçu de mandat explicite de  l’ ONU , mais s’arrogent le droit d’imposer leurs conclusions à toute la Planète…

 

… sous la futile prétention que certaines nations invitées seraient les  plus riches… pour les autres, circulez, il n’y a rien pour vous.

 

Pour la petite histoire, rappelons que ce forum ponctuel qui n’est pas d’initiative américaine et s’est tenu pour la première fois à Paris ( France) dans les années 1976, était composé de six nations…

 

… dont trois membres permanents du Conseil de Sécurité, détenteurs de l’arme atomique, quatre de l’ Alliance Atlantique,( OTAN) sauf le Japon , une simple observation donne une idée de leur puissance de feu…

 

Donc, de six chargés de se pencher sur l’état de l’économie mondiale, nous sommes  passés à 7 puis 8 à l’occasion desquels au repas des « grands » entre la poire et le formage…

 

… étaient invités des dirigeants africains, dont certains s’y pressaient, leur donnant l’illusion d’une certaine  importance. Mais le Continent na pas avancé d’un iota sur tous les plans

 

…Et depuis Septembre de cette année, la « crise » aidant ils se sont retrouvés à 20 à Pittsburg pour dialoguer entre autre sur la régulation du marché monétaire

 

…et la limitation des bonus dus aux traders, ces sorciers de la manipulation boursière, autant de sujets qui intéressent l’immense armée « d’hommes de la rue »

 

Mais la grande nouveauté de Pittburg fut l’entrée en lice de la nouvelle administration américaine avec son chef de file…

 

… dont certains «  ces va en guerre ces Max la menace »  se  berçaient déjà d’illusion sur son amateurisme, son manque d’expérience, bref par des arguties, on allait avaler tout cru l’ex Sénateur de l’Illinois.

 

 Mais catastrophe pour eux, ce fut du brio du brillant, une parfaite connaissance des dossiers, une certaine vision de l’avenir de notre Planète…

 

…que le jury d’Oslo ( Norvège) a sanctionné sans appel, par un prix Nobel de la Paix… je m’en dispense  de tout commentaire sur l’évènement.

 

A ce sujet et à propos de l’Iran au regard de l’arme atomique il est intéressant de remonter l’Histoire…

 

Nous sommes dans les années 1960, le locataire de l’Elysée qui a décidé de retirer son pays du commandement intégré de l’OTAN

 

… se lance dans l’aventure nucléaire sur la base du concept de la « dissuasion » c'est-à-dire qu’avec une ogive on peut mettre dans l’embarras tout adversaire  potentiel hautement nucléarisé…

 

Le Chef de l’Etat de l’époque en cause, n’a jamais eu l’intention d’utiliser cet arme redoutable, un remake des 6 et 8 Août 1945, mais il en connaissait parfaitement la force diplomatique dans le concert des Nations…

 

Plus de 40 ans après nous sommes  dans le même contexte, qui pourrait croire intellectuellement que l’Iran serait  disposé à porter le fer et le sang au Moyen Orient sur un ennemi potentiel…

 

… (disposant de son stock ) sachant qu’une bombe thermonucléaire de centaines de fois plus puissante que celle larguer sur le Japon en Août 1945…

 

…détruirait et contaminerait toute la région, y compris l’Iran qui serait victime «  d’un vent nucléaire qui n’a pas de frontière ».

 

 Mais alors de qui se moque-ton, quand on veut interdire à cette Nation ou tout autre pays...

 

...de se doter de moyens diplomatiques adéquats, sachant que cet Etat en cause est entouré de voisins puissamment armés..

 

L’Administration américaine qui a rapidement assimilé ces subtiles et hypocrites oppositions  diplomatiques…

 

… laisse désormais aux autres « Max la menace », le soin des gesticulations puériles et stériles...

Les retombées post-1998

 

En ce froid de Janvier 1996 disparaît l’un des hommes politiques les plus remarquables de ce pays, en la personne du Président François MITTERRAND 

En lui rendant un hommage appuyé sur les ondes de la Radio de Sun FM, par une chronique qui fera date dans les esprits, intitulée…Au revoir Monsieur MITTERRAND, Léonce était fondamentalement persuadé que l’homme vouloir voir évoluer les territoires dits outre mer vers plus de responsabilité politique, si le Conseil constitutionnel n’avait pas censuré la loi instituant une assemblée unique en lieu et place des conseils généraux et régionaux…

Mais les populations concernées étaient elles prêtes à l’époque ( 1982 )pour une telle avancée politique...

La parenthèse 1998 étant à peine bouclée que déjà Lebrun se projette à l’horizon 2004 qui marquera le 200ème anniversaire de la création de la République de Haïti,

 Première nation qui aura vu les esclaves haïtiens, arracher leur indépendance les armes à la main, un crime de lèse majesté qui ne leur sera jamais pardonné par les Occidentaux.

Avant de poursuivre, il convient de revenir sur les évènements qui ont marqué le 150 ème anniversaire de la fin de l’Esclavage sur les territoires dits outre mer à savoir la Martinique,la Guadeloupe, la Guyane et la Réunion

A propos Léonce n’a jamais cessé de marteler que le décret du 27 Avril 1848 mis en avant avec constance par la puissance coloniale, relevait de la mystification voir même de l’escroquerie intellectuelle.

Car l’Histoire étant écrite par le maître colonisateur, il n’a jamais été fait état notamment pour la Martinique que c’est grâce à la révolte des esclaves Nègres qu’il a été mis fin à l’exploitation de l’Homme par l’homme…

Et les descendants de ces Nègres là, feront l’Histoire un certain Samedi 23 Mai 1998

Sur le parcours de la Liberté, de Bastille à Nation  Paris France, Léonce était présent avec ces milliers de caribéens d’africains et d’autochtones indo  européens décidés à faire tomber cette chape de plomb mise en place depuis des lustres sur leur Histoire.

 Une histoire faite de larme de sang et d’humiliation.

A noter que les grands médias nationaux n’ont consenti aucun intérêt pour cet évènement qui par la suite aura marqué un tournant dans les esprits, les caribéens en particulier se seront appropriés de leur passé.

Car dès 2001 étaient reconnus  la Traite Négrière et l’Esclavage transatlantique comme crime contre l’Humanité oui mais le texte de base  adopté en première lecture par l’Assemblée Nationale le 17 Janvier et devenu définitif le 10 Mai 2001 avait été vidé de son contenu initial.

Et surtout ne désignait pas  la  ou les Nations coupables à l’époque des faits incriminés.

Par la suite les controverses se multiplièrent sur les concepts  de responsabilité et d’indemnisation, et l’un des points forts de cette loi à savoir l’inscription de la Traite Négrière, ou commerce triangulaire et l'Esclavage Transatlantique dans les manuels scolaires n’est pas devenue effective à ce jour,

Ce n’est que par une décision du pouvoir exécutif en date du 31 Janvier 2006  que désormais le 10 Mai de chaque année sera  consacré au souvenir douloureux de quatre siècles de l’Histoire de notre Humanité...

Et voici que les élections municipales se tiendront en Avril 2002 prochain avec des candidats qui sont à la pêche aux voies, tous les artifices étant utilisés pour seduire l’élécteur....

C’est ainsi que le candidat pour Lyon du parti dit de gauche s’est invité au repas annuel de la communauté afro caraïbéenne tenu à Bron (commune de la banlieu) pour développer son opération d’enfumage, à coup de promesses qui ne seront jamais tenues...

Léonce qui est présent à ces festivités observe le candidat  se rappelant que l’interessé ne voulant pas d’étranger et de Nègre siégeant au Conseil municipal  de la Mairie centrale de Lyon, vient quémander les suffrage de cette mouvance, pense que l’incohérence et l’indécence n’ont pas de frontière

Dès son arrivée au Conseil municipal en qualité de maire, il s'empressera de liquider toutes les mesures tendant à organsiser la vie associative de nos diasporas, mises en place par son prédécesseur...

...Ne retenant pas les propositions dynamiques avancées par Lebrun pour une éventuelle réorganisaition de cette dispora, incluant une participation de la communauté africaine de l'agglomération, suivant une sollicitation de M. l'Adjoint aux finances de la Ville...

 

HAITI 2004, un rendez vous manqué

Informations supplémentaires