MOI2

 Le point de vue de Léonce Lebrun  

 

Race es  tu là …

 

Incroyable, sous la poussée de groupuscules frustrés, le Pouvoir a cédé en soustrayant de la Constitution française de 1958, le mot…RACE…une "bien "belle victoire sociétale"", qui fera disparaître toutes les expressions à connotation raciale….

Mais dans leur immense majorité, les citoyens de ce pays se moquent de ces réformes à zéro centime d’euro, ce qui n’empêchera  pas l’homme de la rue peu ou pas informé, de voir dans l’Africain ou l’Afro descendant qui passe…

 

 « Un  Noir », faisant partie des «  gens de couleur » , au journaliste sportif, de désigner dans son reportage, «  le Noir de l’équipe », «  le Noir du barreau » chez les  avocats, cette belle « chanteuse Noire » dans le monde artistique  la ou le Ministre noir(e) au Gouvernement ,une présentation non exhaustive.

 

Bref, un besoin morbide de bien mettre en relief la différence entre l’Africain et l’Afro descendant, en lui « collant » une couleur de peau « imaginaire » marquant la différence et son infériorité supposée, par rapport à monsieur tout le monde de race indo européenne

 

…circulez, le compte est bon, il n’y a plus rien à voir…

 

… et moi je dis NON, à cet enfumage racial, une escroquerie intellectuelle de haut niveau…

 

… car en vertu de quel pouvoir, un pays peut modifier unilatéralement un marqueur de l’espèce humaine, remontant à la nuit des temps…

 

… en fait ce retrait de mot ,intéresse t-il l’Asiatique (jaune) et l’Amérindien (rouge)  qui font partie intégrante de notre Humanité mais dont l’appellation a disparu dans la mémoire commune, ne restent plus en lice que l’Indo européen et le  gre

 

 … c’est précisément à cette mouvance que s’adresse la réforme à deux balles, pour lui donner l’illusion de la fin des différences...

 

... que voici  venu le nouveau monde avec son partage de l’Egalité et la Fraternité

 

…oui, vraiment une drôle d'illusion…

 

…et pour un rappel utile de l’Histoire, la France en tant que Nation, a  fortement utilisé le concept de race pour justifier la Traite négrière et l’Esclavage, dans un contexte d’infériorité de l’Homme africain

 

...alors la fin du mot «  race » relève de la mystification pure et simple, dont Africains et afro descendants, devraient prendre garde, afin de ne pas sombrer dans la même naïveté que nos ancêtres....

 

...Que comme Césaire Aimé, nous pourrons dire avec  fièrté...

 

...Le Nègre vous emmerde...

Léonce Lebrun

 

Qui est Léonce Lebrun alias Vac, cet homme, un militant, qui en 1993, conçut les premières assises des Associations de l'Emigration caribo-guyanaise, et qui a décidé de pousser au succès, sa race, Nègre, et sa communauté, caraïbéenne, qu'il désigne par le concept de Monde Nègre.

Car, insiste Lebrun, la Dignité et l'Honneur, se construisent par la connaissance et la force, générées autour d'une organisation forte qu'elle soit associative ou étatique.

Enfance et adolescence

Originaire de la Caraïbe, né à la Martinique  dans une période difficile s'il en était, cet enfant subit un lourd handicap dès le départ dans la vie avec la perte de ses  proches parents.

Très tôt orphelin en effet, il est repêché pour la suite des événements, grâce au dévouement sans faille d'une grand-mère, et d'une marraine, deux monstres d'éducation, se plaît-il à répéter souvent, personnes disparues depuis, et à qui l'homme voue une affection éternelle.

1956 - Coup de tonnerre dans le ciel caribéen, Aimé Césaire, député, maire de Fort de France, crée l'événement en démissionnant, avec fracas, du parti communiste français, suite logique de la présence des chars russes dans les rues de Budapest... Dans la foulée, l'écrivain fonde le parti progressiste martiniquais , PPM.

Le jeune Léonce ne comprend pas grand chose de ce tohu- bohu, mais il est présent à la Savane et écoute un discours, dans lequel, Aimé Césaire ne fait aucune concession, la crédibilité du peuple est en jeu, et c'est là l'important.

La Caraïbe est appelée à se prononcer sur la 13éme constitution française qui définira les Institutions de sa 5ème République. Bien que n'ayant pas l'âge pour voter,  Lebrun participe très jeune, avec un cercle d'amis, à la campagne pour l'abstention.

La Guinée de Sékou Touré dit NON et accède ipso-facto à l'indépendance.

Le vote carïbéen n'a certes aucune importance, mais l'abstention massive enregistrée en ce dimanche 27 septembre 1958 n'a pas laissé les observateurs indifférents , l'assimilation en tant que stratégie politique est un échec dans nos régions , dés lors, se posera toujours l'alternative du droit des peuples de disposer d'eux mêmes-...

Venu en France par obligation pour étudier l'agronomie, Léonce rencontre les étudiants africains et c'est la découverte de l'Afrique, berceau de ses ancêtres, son histoire, ses racines.

L'assassinat de Patrice Lumumba, leader congolais, , l'avait  bouleversé, en signe de solidarité avec ses frères africains, il quittera l'établissement d'enseignement pour s'inscrire en faculté de droit, une discipline qui lui permettra de conforter ses convictions.

Adieu à la carrière d'ingénieur agricole, mais bonjour la dignité retrouvée.

"Toute personne, quel que soit sa race, son sexe, ses croyances, est porteuse de valeurs universelles"...  Léonce Lebrun  AFCAM Octobre 2010 

 

La vocation de l'action

Informations supplémentaires