MOI2

 Le point de vue de Léonce Lebrun  

 

De l’état du Monde….Rétrospective

 

Avec un peu de retard, circonstance atténuante oblige, je reviens sur ce qui s’est dit, prédit, il y quelques semainesà Pittsburgh (Etats-Unis, à l’occasion de la réunion du désormais G 20…

 

…  Par définition je garde une grande méfiance au regard de ces institutions qui n’ont pas reçu de mandat explicite de  l’ ONU , mais s’arrogent le droit d’imposer leurs conclusions à toute la Planète…

 

… sous la futile prétention que certaines nations invitées seraient les  plus riches… pour les autres, circulez, il n’y a rien pour vous.

 

Pour la petite histoire, rappelons que ce forum ponctuel qui n’est pas d’initiative américaine et s’est tenu pour la première fois à Paris ( France) dans les années 1976, était composé de six nations…

 

… dont trois membres permanents du Conseil de Sécurité, détenteurs de l’arme atomique, quatre de l’ Alliance Atlantique,( OTAN) sauf le Japon , une simple observation donne une idée de leur puissance de feu…

 

Donc, de six chargés de se pencher sur l’état de l’économie mondiale, nous sommes  passés à 7 puis 8 à l’occasion desquels au repas des « grands » entre la poire et le formage…

 

… étaient invités des dirigeants africains, dont certains s’y pressaient, leur donnant l’illusion d’une certaine  importance. Mais le Continent na pas avancé d’un iota sur tous les plans

 

…Et depuis Septembre de cette année, la « crise » aidant ils se sont retrouvés à 20 à Pittsburg pour dialoguer entre autre sur la régulation du marché monétaire

 

…et la limitation des bonus dus aux traders, ces sorciers de la manipulation boursière, autant de sujets qui intéressent l’immense armée « d’hommes de la rue »

 

Mais la grande nouveauté de Pittburg fut l’entrée en lice de la nouvelle administration américaine avec son chef de file…

 

… dont certains «  ces va en guerre ces Max la menace »  se  berçaient déjà d’illusion sur son amateurisme, son manque d’expérience, bref par des arguties, on allait avaler tout cru l’ex Sénateur de l’Illinois.

 

 Mais catastrophe pour eux, ce fut du brio du brillant, une parfaite connaissance des dossiers, une certaine vision de l’avenir de notre Planète…

 

…que le jury d’Oslo ( Norvège) a sanctionné sans appel, par un prix Nobel de la Paix… je m’en dispense  de tout commentaire sur l’évènement.

 

A ce sujet et à propos de l’Iran au regard de l’arme atomique il est intéressant de remonter l’Histoire…

 

Nous sommes dans les années 1960, le locataire de l’Elysée qui a décidé de retirer son pays du commandement intégré de l’OTAN

 

… se lance dans l’aventure nucléaire sur la base du concept de la « dissuasion » c'est-à-dire qu’avec une ogive on peut mettre dans l’embarras tout adversaire  potentiel hautement nucléarisé…

 

Le Chef de l’Etat de l’époque en cause, n’a jamais eu l’intention d’utiliser cet arme redoutable, un remake des 6 et 8 Août 1945, mais il en connaissait parfaitement la force diplomatique dans le concert des Nations…

 

Plus de 40 ans après nous sommes  dans le même contexte, qui pourrait croire intellectuellement que l’Iran serait  disposé à porter le fer et le sang au Moyen Orient sur un ennemi potentiel…

 

… (disposant de son stock ) sachant qu’une bombe thermonucléaire de centaines de fois plus puissante que celle larguer sur le Japon en Août 1945…

 

…détruirait et contaminerait toute la région, y compris l’Iran qui serait victime «  d’un vent nucléaire qui n’a pas de frontière ».

 

 Mais alors de qui se moque-ton, quand on veut interdire à cette Nation ou tout autre pays...

 

...de se doter de moyens diplomatiques adéquats, sachant que cet Etat en cause est entouré de voisins puissamment armés..

 

L’Administration américaine qui a rapidement assimilé ces subtiles et hypocrites oppositions  diplomatiques…

 

… laisse désormais aux autres « Max la menace », le soin des gesticulations puériles et stériles...

La vocation de l'action

 

Son service militaire, effectué dans l'agglomération de Lyon, lui fait partager les souffrances de ses frères carïbéens appelés sous les drapeaux à 8000 km de leur terre natale par -10°C en ce mois de Décembre plus que glacial.

L'homme s'insurge, obtient  la non participation aux manoeures extérieures, de ses compatriotes par temps de neige et de grand froid, suivant une décisin expresse du Chef de Corps...

...Divise les officiers sur ce problème, se fait des ennemis chez les fascistes , la guerre d'Algérie est  proche dans les mémoires, mais il laissera l'Armée sans avoir fait un seul jour de salle de police.

Par la suite, Lebrun, découvre très tôt la vie associative avec l'Association des Travailleurs caribéens et Guyanais, l'A.G.T.C.G. et Abel, homme d'une rare intégrité et d'un dévouement de tout instant.

Déjà l'assassinat de Malcom X le troubla, mais c'est la belle époque jusqu'en 1975, un temps où des femmes et des hommes se battent sans merci, pour éviter à notre diaspora de vivre une émigration idiote, contre le système colonial, ses institutions, le B.U.M.I.D.O.M ce négrier des temps modernes.

1967 - Année sombre pour le peuple carïbéen, et le Monde Nègre en général.

En Mai, plus de 100 grévistes tombent à Pointe à Pitre sous les balles des gardes mobiles, alors qu'à Atlanta - Etats-Unis- Martin Luther King est assassiné sans pitié, l'année suivante.

A la suite du massacre de Pointe à Pitre, 26 et 27 Mai, le pouvoir colonial est aux abois, et désigne les nationalistes carïbéens comme responsables...

Paris veut son procès, le G.O.N.G., mouvement national guadeloupéen est décapité, les responsables de l'A.G.T.C.G, à Paris, sont jetés en prison...

 Des Nègres qui réclament l'Indépendance, un crime... Alors que quelques mois plus tard, du haut du balcon de l'hôtel de ville de Montréal - Canada- c'est un "vive le Québec libre" lancé par le Chef de l'Exécutif du Colonisateur, qui laisse les observateurs perplexes, mais nous viole notre Dignité.

Durant ces rudes journées, Léonce manifestera avec vigueur son indignation sur les lieux de travail. Ô, stupeur, on le croyait bien de chez nous, l'avancement en prendra un coup, mais il ne sera jamais le négrillon de service...

1968 - Coup de tonnerre dans le ciel olympien du Mexique, en octobre, Tommie Smith champion olympique américain, brave la foule et déclare...

...Quand je cours, je pense à tous les Nègres de la terre-... Des propos qui remontent le moral.

1971 - Le mouvement nationaliste caraïbéen reprend de la vigueur et exige la fin de l'application de l'ordonnance scélérate du 15 octobre 1960. Les victimes sont décidées à entamer l'épreuve de force par la grève de la faim...

A Lyon, la solidarité est sans faille, les meneurs on les connaît , Odry Abel et  Léonce Lebrun, membres influants de la branche lyonnaise de-l'AGTAG-  au bon souvenir des Renseignements Généraux ,  la DST et leurs archives...

Nous donnâmes le tournis aux fonctionnaires des RG -Renseignements Généraux- et la DST -Direction de la Sécurité du Territoire- deux services centaux regroupés depuis dans la DCRI -Direction Centrale des Renseignements Intérieurs-...

...Fichés, suivis, comme individus dangereux, rien que ça, avec une carrière professionnelle en berne....

...Peu importe, seules comptaient notre dignité et cette capacité à être solidaires dans la difficulté, loin de nos Iles...

...Et nous gagnâmes au bout d’une semaine de scaramouches et de combats sporadiques dans les rues de Paris et Lyon.

Le combat politique

Informations supplémentaires