MOI2

 Le point de vue de Léonce Lebrun  

 

Race es  tu là …

 

Incroyable, sous la poussée de groupuscules frustrés, le Pouvoir a cédé en soustrayant de la Constitution française de 1958, le mot…RACE…une "bien "belle victoire sociétale"", qui fera disparaître toutes les expressions à connotation raciale….

Mais dans leur immense majorité, les citoyens de ce pays se moquent de ces réformes à zéro centime d’euro, ce qui n’empêchera  pas l’homme de la rue peu ou pas informé, de voir dans l’Africain ou l’Afro descendant qui passe…

 

 « Un  Noir », faisant partie des «  gens de couleur » , au journaliste sportif, de désigner dans son reportage, «  le Noir de l’équipe », «  le Noir du barreau » chez les  avocats, cette belle « chanteuse Noire » dans le monde artistique  la ou le Ministre noir(e) au Gouvernement ,une présentation non exhaustive.

 

Bref, un besoin morbide de bien mettre en relief la différence entre l’Africain et l’Afro descendant, en lui « collant » une couleur de peau « imaginaire » marquant la différence et son infériorité supposée, par rapport à monsieur tout le monde de race indo européenne

 

…circulez, le compte est bon, il n’y a plus rien à voir…

 

… et moi je dis NON, à cet enfumage racial, une escroquerie intellectuelle de haut niveau…

 

… car en vertu de quel pouvoir, un pays peut modifier unilatéralement un marqueur de l’espèce humaine, remontant à la nuit des temps…

 

… en fait ce retrait de mot ,intéresse t-il l’Asiatique (jaune) et l’Amérindien (rouge)  qui font partie intégrante de notre Humanité mais dont l’appellation a disparu dans la mémoire commune, ne reste plus en lice que l’Indo européen et le  gre

 

 … c’est précisément à cette mouvance que s’adresse la réforme à deux balles, pour lui donner l’illusion de la fin des différences...

 

... que voici  venu le nouveau monde avec son partage de l’Egalité et la Fraternité

 

…oui, vraiment une drôle d'illusion…

 

…et pour un rappel utile de l’Histoire, la France en tant que Nation, a  fortement utilisé le concept de race pour justifier la Traite négrière et l’Esclavage, dans un contexte d’infériorité de l’Homme africain

 

...alors la fin du mot «  race » relève de la mystification pure et simple, dont Africains et afro descendants, devraient prendre garde, afin de ne pas sombrer dans la même naïveté que nos ancêtres....

 

...Que comme Césaire Aimé, nous pourrons dire avec  fièrté...

 

...Le Nègre vous emmerde...

Vers d'autres lendemains...

 

Il m' a semblé que tous les  concepts, contiennent des valeurs universelles, qu'il appartient à chaque peuple de s'en accommoder, en fonction de son Histoire,  ses traditions…

Dès lors, aucune race, aucune nation, de peut s'en prévaloir un monopole, sous peine d'en exclure les autres...

En effet dans un message, j’avais  évoqué, les chiffres de l'ONU. qui prévoyaient pour l'Afrique à l'horizon 2050, 2 milliards de population…

 Un sentiment d'affolement a dû s'installer dans certaines chancelleries, une Afrique de 2 milliard d'âmes, impensable, et surtout inacceptable, des miséreux, des crève-la- faim, à prendre en charge par les ONG, les quêtes publiques, des immigrés en puissance…

Des mesures d'urgence s'imposent, et tout d'abord, anéantir toute prétention d'union et de fédération d'états africains, maintenir les foyers de tension, en leur fournissant des armes démodées à des prix exorbitants...

Au demeurant on pourra leur laisser quelques virus à effet immédiat, et foudroyant, dont l'antidote n'existe pas, et pour finir ce travail d'extermination massive, à défaut de traite et d'esclavage, on utilisera le napalm, ce sera la solution finale du 21è siècle, figurant dans les archives…

Imagination... erreur, car l'observation de la géopolitique durant ces 50 dernières années fera perdre leurs illusions à certains, quant à l'existence d'un grand soir pour le partage...

Oui mais voilà, ce scénario catastrophe, cette politique apocalyptique, est vouée à l'échec, grâce à l'émergence de nouvelles générations d'africaines, et d'africains…

Qui auront compris qu'aucune bataille n'est perdue d'avance, si elle n'est pas livrée...

Alors dure sera la chute, pour ceux qui auront défié les lois de notre Humanité...

Car il est écrit en quelque part que les premiers, seront les derniers, la roue tourne pour chaque nation , chaque peuple, à chacun  son pain blanc d'une époque non éternelle, sachant que suivant cet excellent proverbe martiniquais "chaque cochon a son Samedi"… à méditer…

Léonce Lebrun

Informations supplémentaires