MOI2

Le point de vue de Léonce Lebrun 

 

Le Communautarisme

 

Pour qui sonne le glas, ce titre  de l’excellent roman de feu Ernest Emilegay,brillant écrivain  américano -cubain qui nous a projeté dans l’enfer de le guerre civile espagnole -1936-1939, gagnée par les nationaliste, que le 20ème siècle a connue depuis la guerre de cessession américaine de 1860 à1865 remportée par les yankee du Nord…

 

et si nous ne prenons pas garde  ,un tel scénario catastrophe n’est pas exclu à terme en terre française de l’Europe…

 

…car depuis quelque temps nous assistons à un déchainent de comportements  et de propos qui frisent l’intolérance, rapportés sans discernement par des média affidés au Pouvoir en place…

 

… des adversaires politiques sont traités comme des ennemis de la République…

 

… bref, silence dans les rangs, on ne veut voir qu’une seule tête, aucune opposition n’est tolérée…

 

…les races n’existent pas (version française) mais dans les médias on insiste particulièrement sur l’aspect physique de certaines personnes, l’écrivain « noir » l’avocat « noir » l’artiste « noir » pour sans doute marquer la différence, une supériorité supposée de l’indo européen …pitoyable…

 

…allons donc, que l’on cesse  de considérer  les Africains et autres afrodescendants comme des zombis …

 

… et voilà  qu’après avoir dénié aux masses le droit de contester la gouvernance de minorités privilégiées, en les refoulant dans une opposition insultante dite populiste…

 

… on ne reconnait pas  le droit à certaines minorités ethniques de se regrouper pour échapper dans ce pays, avec un climat d’arrogance et d’intolérance, en les cantonnant dans le concept de communautarisme

 

mais au fait de quoi s’agit-il….

 

 …immigration, communautarisme insécurité …

 

 …un triptyque  inconcevable et inacceptable dans une Société, une  Nation de civilisation...

 

wwwxxxwwwxxxwwwxxx la suite , prochainement 

 

Le temps de l'assistanat

 

 

A votre bon cœur messieurs dames…

Je m’appelle l’Afrique, j’étais une grande dame aimée et respectée de mes enfants, qui avaient tout pour vivre longtemps et heureux, pour eux c’était le temps du paradis sur notre planète…

…Mais qu’ais-je fait de mal pour mériter le triste sort qui m’est réservé, faisant le malheur de celles et ceux qui m’entourent malgré tout…

…Oui je me rappelle, des étrangers venus d’ailleurs, ont par la ruse et la force pillé mes richesses, et emmené loin de moi des millions de mes enfants dispersés au quatre coins du globe…

… Qui ont servi à faire leurs richesses, et le bien être dont ils jouissent aujourd’hui…

…Heureux de ce bien être, ils se réunissent périodiquement pour faire montrer leur force, et intimider les habitants qu’ils qualifient du -Sud-…

… Pour moi, ils sont remplis de bonne intention en me prodiguant mille paroles et de beaux discours, dont tous ont pour résultat de m’enfoncer davantage dans mon malheur, et la misère des miens, même s’ils ne vivent pas sur mes terres …

…D’ailleurs certains se sont éloignés de moi et ne veulent pas me reconnaître comme étant leur mère, je suis trop pauvre et trop démunie, ils voudraient même changer de couleur de peau, et la nature de leurs cheveux…

…Pour bien montrer que j’ai besoin de ces gens du Nord et m’humilier davantage, ils ont inventé un nouveau gadget appelé –unitaid-, destiné à me fournir des médicaments dont ils n’auront certainement plus besoin…

… Mais l’essentiel pour eux c’est d’alimenter la pompe de la propagande mettant en lumière la différence entre pays riches, et les autres plus démunis…

,,,En fait, ils voudraient me maintenir dans un état permanent d’assistanat, car aucun d’entre eux ne préconise des vraies solutions pour m’extraire de ma situation actuelle qui n’est pas conforme à un continent immense et riche…

… Mais trop divisé par le poids de l’Histoire qu’ils m’ont imposée, pour mettre ce potentiel en valeur…

…Mais voilà comme se plaît à répéter un de mes enfants, -Rome fut grand, mais Rome sombra-… chacun son tour, alors quand viendra pour moi le temps des roses…

…Bien malin saurait comment seront soldés mes comptes…

… Car ils seront soldés, tôt ou tard…

…Dure sera la chute-

Léonce Lebrun

Informations supplémentaires