Cialis accept btc
MOI2

Le point de vue de Léonce Lebrun 

 

Le Communautarisme (suite)

 

Ces éternelles questions qui sont posées à la classe politique toutes tendances confondues…

…qu’est ce que le communautarisme…

… en quoi ce mode de rencontre notamment culturel et fraternel peut-il mettre en danger les fondements de cette République version monarchique…

 

…quelles sont ces minorités ethniques qui sont l’objet de cet acharnement politico- médiatique que je subodore être les Africains les Caraïbéens les Maghrébins et autres musulmans(nes) …

 

…ces empêcheurs de tourner-en-rond…

 

…ces descendants du commerce triangulaire, de l’Esclavage et la Colonisation, dont la présence sur le territoire européen français, rappelle à son peuple, des heures sombres peu glorieuses…

 

…mais n’est pas visée la communauté hébraïque, de race indoeuropéenne, hyper organisée de grande solidarité, financièrement solvable et disposant d’énorme influence politique héritéeS des conséquences de la Guerre 1939-1940, malgré le nombre réduit de membres…

 

…à un moindre degré, la colonie arménienne que je connais bien…

 

…les békés de la Martinique, d'origine européenne, descendants des négriers d’antan, quoi que peu nombreux monopolisent toute l’économie du territoire, et vivent en état autarcique…

 

…les expatriées Français installés dans l’ouest du Continent africain, véritables missi dominici, servant de relais au système impérialo-néocoloniailme, ne se mélangent pas avec les autochtones africains.

 

Pour bien cerner cette problématique je vais exposer une affaire qui a concerné deux couples  ,l’une d’origine caraïbéenne et l’autre européenne –souchiste-…

 

Propos d’un membre du couple caraïbéen…

 

… « tu te rends compte Léonce, nous faisons tout pour être agréables et conviviales à nos voisins européens, invitations, offres, de nos spécialités culinaires…

 

… mis voilà depuis des années nous ne connaissons même pas la couleur de la moquette de leur salon… »

 

… « seulement si nous arrêtons ce mode de voisinage ce sont nos enfants qui en souffrirons par mesure de représailles »…

 

En fait c’est une affaire sociétale, dont connaissent des milliers de nos compatriotes, que je lui ai recommandé de s’en sortir de ce guêpier « servito-colonialiste »…

 

… et se rapprocher davantage de nos communautés caraïbéennes qu’il s trouverons de la solidarité, une vraie fraternité une, réelle convivialité…

 

…ai-je fait du communautarisme au sens politique du contexte actuel…

 

…oui, et je l’assume totalement

 

Car dans une société où ça craque de partout, identitaire par là, racisme anti blanc par ci ,la confiance vis-à-vis de nos hôtes européens est mise à rude épreuve…

 

… et ce n’est pas la charge brutale gouvernementale en direction de ses collaborateurs nationaux qui modifiera l’ordre des choses au regard d’une Nature têtue et vindicative….

 

…qu’avec le temps qui passe, les incohérences politiques des uns et la bêtise des autres, le Communautarisme est devenu une doctrine comme le Communisme et le Capitalisme…

 

…que les uns et les autres soutenus par des médias hyper affidés ne pourront pas éradiquer….

 

…vous avez dit listes communautaristes…ah bon …pour la suite.

https://www.youtube.com/watch?v=FGqMMpMkKXs&t=19s

 

D’autres commentateurs ont cru percevoir dans la « pauvreté noire » supposée d’Haïti
 
 
 
HOMMAGE AUX VICTIMES DES TREMBLEMENTS DE TERRRE
DES MARDI 12 ET MERCREDI 20 JANVIER 2010 A HAITI
 
CONFERENCE-DEBAT
THEME , LA GUERRE DE L’OCCIDENT CONTRE HAITI – DE LA TRAITE                    
                   NEGRIERE A L’IMPERIALISME HUMANITAIRE.
CONFERENCIER , PROFESSEUR JEAN-CHARLES COOVI GOMEZ
                                ,EGYPTOLOGUE, PHILOSOPHE, HISTORIEN,
TEMOIGNAGES , PERSONNALITES HAITIENNES INVITEES.
CONTRIBUTIONS : MESSAGES DES ASSOCIATIONS (KEMRA, SHOMARI, HAITI-SOLIDARITE .
                    
DATE ET HORAIRE : SAMEDI 13 FEVRIER 2010 DE 14H00 A 18H00.
LIEU , EUROSITES A LA PLAINE SAINT DENIS, 144 AVENUE DU PRESIDENT WILSON, 93 140 LA PLAINE SAINT DENIS (GRANDE SALLE DE COMMISSION)
ACCES , RER B – DIRECTION AEROPORT CHARLES DE GAULLE
                 DESCENDRE A LA STATION : LA PLAINE SAINT DENIS.
                                                                           
PAF , 8 EUROS (RECETTES INTEGRALEMENT VERSEES A UNE ONG
           HAITIENNE)
CONTACT : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
EVENEMENT EXCEPTIONNEL, VOTRE PRESENCE EST IMPERATIVE
Texte de présentation de la conférence du Samedi 13 Février 2010 à la Plaine St Denis 
A l’heure où les récentes estimations font état d’au moins 200 000 morts – abstraction faite du nombre encore indéterminé de disparus – auxquels il convient d’ajouter les dégâts matériels inestimables, d’aucuns en Occident se livrent à des joutes médiatiques douteuses avec en toile de fond un discours ouvertement raciste et négrophobe.
C’est ainsi que Pat ROBERTSON, un des leaders de la puissante Christian Coalition aux U.S.A, voit dans les évènements tragiques d’Haïti la conséquence d’une « malédiction divine » qui n’est à ses yeux que la juste sanction d’un prétendu « pacte avec le diable » qu’auraient conclu les esclaves noirs au moment de leur révolte contre les Français.
D’autres commentateurs ont cru percevoir dans la « pauvreté noire » supposée d’Haïti la preuve manifeste de l’incapacité des nouveaux gouvernants nègres à garantir la sécurité, la stabilité et la prospérité à leurs sujets.
Enfin, les tenants du « métissage culturel » érigé en suprême panacée déplorent que de toutes les contrées de la Caraïbe, Haïti apparaisse en définitive comme la moins « créolisée » et partant la plus viscéralement « africaine ».
Face à cette virulente campagne internationale qui bénéficie en outre de solides relais financiers, il importe avant tout de rétablir la vérité historique en mettant l’accent avec un maximum de rigueur et de précision sur la guerre impitoyable que mène depuis au moins deux siècles une coalition d’Etats occidentaux contre le seul peuple haïtien coupable d’avoir conquis au prix de terribles souffrances et sacrifices sa liberté en indiquant du même coup aux autres nations opprimées du monde le chemin à suivre.
C’est seulement à la lumière de cette victoire héroïque des esclaves sur leurs bourreaux qu’on peut s’expliquer la haine inextinguible que vouent à Haïti les nostalgiques de l’ordre esclavagiste et de la « suprématie blanche ».
Sinon pourquoi ce voyeurisme morbide et malsain cyniquement affiché sous couvert d’assistance humanitaire ?  Pourquoi ce mépris sournois et condescendant envers les victimes d’une terrible catastrophe naturelle ?
Pourquoi cet acharnement contre un peuple pacifique qui n’aspire qu’à se développer économiquement, à se doter d’institutions stables, à s’épanouir culturellement ?

 
Pour répondre à ces graves interrogations, on a été amené à développer, en s’appuyant sur une méthodologie pluridisciplinaire et une documentation quasi exhaustive, quatre principales thématiques libellées comme suit :
1 – Les résistances des « Nègres marrons » de Saint Domingue et l’effondrement du système esclavagiste de 1503 à 1803.
2 – La coalition des Etats occidentaux (France, Espagne, Angleterre, Etats-Unis etc.) contre la première République noire de l’histoire.
3 – L’isolement diplomatique, la déstabilisation institutionnelle et la paupérisation d’Haïti.
4- Le triomphe de l’Impérialisme humanitaire et le spectre de la recolonisation d’Haïti.
Il ressort de cette rétrospective que des générations entières de chercheurs occidentaux se sont employées à déformer consciemment les faits historiques dans le but de faire d’Haïti le repoussoir des nations modernes et l’épouvantail de la Caraïbe.
Il va sans dire que la responsabilité des élites haïtiennes dans le naufrage de l’île fait l’objet d’un développement spécifique.
Un accent particulier est également mis sur l’importance cruciale et décisive de la fameuse cérémonie africaine de régénération spirituelle des « Moun Kam » de Saint Domingue au Bwa Kay Moun improprement appelé « Bois caïman ». Une étude originale de la dite cérémonie fondée essentiellement sur les rites de régénération en vigueur au Bénin est présentée pour la première fois.
 Il n’y eut du reste qu’un seul précédent dans le Nouveau Monde, à savoir les rites Yoruba de fondation du célèbre « Quilombo » de Palmarès à la fin du XVIème siècle dans la région de Pernambouc. (Brésil).
Au demeurant, et contrairement à l’opinion répandue, les valeurs fondatrices de la Révolution de Saint Domingue ne furent pas empruntées à la France  dite des « Lumières » mais au Continent d’origine des esclaves noirs déportés.
Les allégations d’un PLUCHON consignées dans Toussaint Louverture, fils noir de la révolution française n’ont aucun fondement scientifique.
 La recension d’autres faits méconnus jette une lumière inattendue sur le rôle pionnier d’Haïti dans le processus de décolonisation des peuples en Amérique, en Europe et en Afrique etc.
  Toutes ces données laissent présager que le peuple haïtien saura une fois de plus surmonter les épreuves, déjouer les pièges mortels de la recolonisation tendus par l’Occident, reprendre l’initiative et le flambeau dans sa longue croisade pour la liberté et la fraternité universelles.
Jean Charles Coovi GOMEZ

Les puissances étrangères et Haïti

Informations supplémentaires

viagra bitcoin buy