MOI2

Le point de vue de Léonce Lebrun 

 

Le Communautarisme (suite)

 

Ces éternelles questions qui sont posées à la classe politique toutes tendances confondues…

…qu’est ce que le communautarisme…

… en quoi ce mode de rencontre notamment culturel et fraternel peut-il mettre en danger les fondements de cette République version monarchique…

 

…quelles sont ces minorités ethniques qui sont l’objet de cet acharnement politico- médiatique que je subodore être les Africains les Caraïbéens les Maghrébins et autres musulmans(nes) …

 

…ces empêcheurs de tourner-en-rond…

 

…ces descendants du commerce triangulaire, de l’Esclavage et la Colonisation, dont la présence sur le territoire européen français, rappelle à son peuple, des heures sombres peu glorieuses…

 

…mais n’est pas visée la communauté hébraïque, de race indoeuropéenne, hyper organisée de grande solidarité, financièrement solvable et disposant d’énorme influence politique héritéeS des conséquences de la Guerre 1939-1940, malgré le nombre réduit de membres…

 

…à un moindre degré, la colonie arménienne que je connais bien…

 

…les békés de la Martinique, d'origine européenne, descendants des négriers d’antan, quoi que peu nombreux monopolisent toute l’économie du territoire, et vivent en état autarcique…

 

…les expatriées Français installés dans l’ouest du Continent africain, véritables missi dominici, servant de relais au système impérialo-néocoloniailme, ne se mélangent pas avec les autochtones africains.

 

Pour bien cerner cette problématique je vais exposer une affaire qui a concerné deux couples  ,l’une d’origine caraïbéenne et l’autre européenne –souchiste-…

 

Propos d’un membre du couple caraïbéen…

 

… « tu te rends compte Léonce, nous faisons tout pour être agréables et conviviales à nos voisins européens, invitations, offres, de nos spécialités culinaires…

 

… mis voilà depuis des années nous ne connaissons même pas la couleur de la moquette de leur salon… »

 

… « seulement si nous arrêtons ce mode de voisinage ce sont nos enfants qui en souffrirons par mesure de représailles »…

 

En fait c’est une affaire sociétale, dont connaissent des milliers de nos compatriotes, que je lui ai recommandé de s’en sortir de ce guêpier « servito-colonialiste »…

 

… et se rapprocher davantage de nos communautés caraïbéennes qu’il s trouverons de la solidarité, une vraie fraternité une, réelle convivialité…

 

…ai-je fait du communautarisme au sens politique du contexte actuel…

 

…oui, et je l’assume totalement

 

Car dans une société où ça craque de partout, identitaire par là, racisme anti blanc par ci ,la confiance vis-à-vis de nos hôtes européens est mise à rude épreuve…

 

… et ce n’est pas la charge brutale gouvernementale en direction de ses collaborateurs nationaux qui modifiera l’ordre des choses au regard d’une Nature têtue et vindicative….

 

…qu’avec le temps qui passe, les incohérences politiques des uns et la bêtise des autres, le Communautarisme est devenu une doctrine comme le Communisme et le Capitalisme…

 

…que les uns et les autres soutenus par des médias hyper affidés ne pourront pas éradiquer….

 

…vous avez dit listes communautaristes…ah bon …pour la suite.

https://www.youtube.com/watch?v=FGqMMpMkKXs&t=19s

 

Pérou

 

 

 

Géographie

 

Le Pérou occupe une surface de 1 285 220 km2 et possède 2 414 km de côtes.

 

Le climat est tropical à l'est, désertique et sec à l'ouest. Ses déserts côtiers sont provoqués par la présence d'un courant océanique sud-nord, donc froid, qui remonte la côte Pacifique en bloquant l'évaporation et la formation de perturbations pluvieuses.

 

Dans les Andes ,chaîne de montagnes le climat est tempéré à froid en fonction de l'altitude. Parmi les volcans importants, on trouve El Misti et Ubinas. Le Huascarán, qui s'élève à 6 768 mètres, est le point culminant du pays dans la Cordillère occidentale.

 

Parmi les ressources naturelles, on trouve le cuivre, l'argent, l'or, le pétrole, le minerai de fer, le charbon et les phosphates. La pêche constitue aussi une importante ressource naturelle ainsi que les fruits des arbres.

 

Le pays est sujet aux tremblements de terre. Les inondations et glissements de terrain sont dus au phénomène El Niño. Il existe une activité volcanique dans la zone volcanique centrale des Andes située au sud du pays.

 

On peut distinguer trois grandes zones naturelles ,

 

la , costa , côte, bordée par l'océan Pacifique, 60 % de population, 10 % de superficie ,

 

la sierra  ,montagne, 30 % de population, 30 % de superficie ,

 

la selva  ,forêt d'Amazonie péruvienne, 10 % de population, 60 % de superficie.

 

Le versant oriental est principalement drainé par deux cours d'eau, l'Ucayali et le Marañón qui, après s'être rejoints, donnent l'Amazone.

 

Les deux rivières captent la majeure partie des eaux du versant oriental de la Cordillère des Andes, traversent ensuite la selva péruvienne avant de confluer.

 

Sur le versant occidental, se trouve le bassin de l’Océan Pacifique, où viennent se jeter toute une série de petits fleuves descendus des hauteurs de la Cordillère.

 

Parmi ceux-ci, l'un retient  l'attention, le Río Rímac, considéré comme l'un des fleuves les plus importants du Pérou, non par son débit d'eau relativement faible ni par la taille de son bassin, mais parce qu'il approvisionne en eau et électricité la métropole de Lima, où se concentre plus du tiers de la population du pays ,10 millions d'habitants à Lima sur 28 millions au Pérou.

 

L'approvisionnement en eau de la capitale péruvienne est un des problèmes critiques que les autorités ne sont pas parvenues à résoudre au cours des dernières décennies, et chaque jour il devient, avec l'explosion démographique, plus aigu, nécessitant de fréquentes coupures dans la distribution de l'eau.

 

Au sud, un troisième bassin, celui du Lac Titicaca, le plus vaste lac d'Amérique du Sud et le plus haut lac navigable au monde, perché entre 3 600 et 4 500 mètres d'altitude sur les plus hauts plateaux andins, entre Pérou et Bolivie, draine les eaux de quatre bassins ,le lac Titicaca le fleuve Desaguadero le lac Poopó et le salar de Coipasa Ces quatre bassins constituent le système TDPS, qui s'étend sur près de 140 000 km2.

 

Population

 

 Au Pérou 46 % des Péruviens sont des Indiens, 38 % des métis et 16 % des européens. La religion catholique domine , 95 % de la population.
 La langue officielle est l’espagnol, mais les Péruviens parlent également le quechua , 16 % de la population et des langues aborigènes , 3 %.

  Le taux de croissance de la population péruvienne n’est que de 1,8 %, malgré un indice de fécondité élevé , 3 enfants par femme.

  Outre les épidémies dévastatrices , choléra, tuberculose, la population péruvienne paye depuis 1980 un lourd tribut au terrorisme.

 72,2 % de la population est urbaine, et plus du quart habite Lima la capitale, et ses alentours Cuzco est la 2e ville du pays, suivie d’Arequipa, située au pied du volcan El Misti 5822 m.

  Les autres villes sont Callao, Trujillo et Chiclayo. Lima et le port de Callao forment la principale région industrielle, avec 70 % d’entreprises parmi les plus modernes.

La population du Pérou est estimée en 2010 à 29,9 millions d’habitants, soit près de 5 % de la population de l’Amérique latine. a rapidement augmenté depuis les années 1960 , elle s’est multipliée par trois entre 1960 et 2009, passant de 10,4 millions à 29,1 millions d’habitants.

 

Le taux de croissance démographique actuel cependant peut être considéré comme modéré dans le contexte latino-américain, s’élevant à 14,4 pour mille pour la période 2005-2010, soit un niveau légèrement supérieur à celui de la population latino-américaine estimée en 13,2 habitants pour mille.

 

Le Pérou a connu une baisse de la natalité entre les années 1995 et 2000, à la suite d'une campagne de stérilisation forcée visant à diminuer le nombre d’individus des populations pauvres du Pérou localisées sur la Sierra, la Selva et les bidonvilles de Lima.

Le résultat d’un rapport du ministère de la santé publié en 2002 fait état de la stérilisation de 331 600 femmes et de 25 590 vasectomies hommes Cependant, le taux de natalité du Pérou s’élève à 19,38 ‰ en 2009.

 

La densité reste faible, le Pérou étant, avec 23,2 habitants par km2 l’un des pays les moins densément peuplés de l’Amérique.

 

Cette densité est d’ailleurs très inégale , assez élevée sur la côte ,242,7 habitants par km2 à Lima, elle est infime dans l’Amazonie péruvienne ,2,4 habitants par km2 dans la région de Loreto et 1,3 habitants par km2 dans la région de Madre de Dios.

 

Le redressement économique qu’a connu récemment le pays s’est accompagné d’une baisse relativement importante du nombre d’émigrants. Le solde migratoire est passé de -2,2 % pour la période 1990-2000 à -0,3 % pour la période suivante ,2000-2010.

 

Le nombre de Péruviens résidant à l’étranger s’élèverait à près de 2 millions ,2007, soit 7 % de la population. Ils sont installés principalement aux États-Unis et dans une moindre mesure au Canada ou en Espagne. À l’heure actuelle, la communauté péruvienne figure parmi les dix nationalités les plus représentées aux États-Unis.

 

Selon la Constitution de 1993, la langue officielle du Pérou est l’espagnol, toutefois le quechua, l’aymara et d’autres langues indigènes possèdent un statut de coofficialité dans les parties du territoire, où elles sont prédominantes

Histoire 

La civilisation Inca, à partir du XVe siècle, étend son hégémonie sur tout le pays. Mais l’arrivée des conquistadors espagnols, à partir de 1532, sonne le glas de cette remarquable civilisation. La vice-royauté du Pérou est créée en 1543.

L’indépendance du pays, proclamée en 1821, n’est définitivement acquise qu’en 1824, par la victoire du général Sucre, bras droit de Simon Bolivar.

 La fin du siècle est marquée par les guerres. D’abord contre l’Espagne, puis contre le Chili, dont le pays ressort très appauvri.

La situation empire encore sous la dictature d’Auguste Leguia de 1919 à 1930. L’Alliance Populaire Révolutionnaire Américaine , APRA d’inspiration marxiste, regroupe les opposants au régime.

 La montée de l’opposition révolutionnaire s’intensifie jusqu’au début des années 1960.

Elu président en 1980, Fernando Belaunde Terry est confronté à la montée en puissance de la guérilla du Sentier lumineux , mouvement maoïste fondé en 1970, et au début de la lutte armée.

 Elu en 1990 et réélu en 1996, Alberto Fujimori réussit à éradiquer presque totalement la menace du Sentier lumineux, grâce à l’arrestation, en 1992, d’Abimaël Guzman, le leader du mouvement maoïste.

En 20 ans, ce conflit aura coûté la vie à quelques 30000 chiliens. La réélection du président Fujimori, tenté par une dérive autoritaire, a suscité début 2000 de vives contestations.

Le Pérou est une République  démocratique, sociale, indépendante et souveraine  La  constitution de 1993 consacre le principe de la séparation des pouvoirs exécutif, législatif et judiciaire et fonde un régime présidentiel monocaméral /

 

Le pouvoir exécutif est assuré par le président et le vice-président. Ils sont élus ensemble pour cinq ans, au suffrage universel direct.

 

La Constitution de 1993 permet une réélection, mais depuis décembre 2000 ,à la chute du régime fujimoriste, date de la modification de l’article 112 de la Constitution, il ne peut pas être réélu consécutivement ,ce fut le cas d'Alberto Fujimori.

 

Le président est à la fois le chef de l’État et le chef du gouvernement. Il est également le commandant en chef des forces armées, mais ne peut déclarer la guerre que sur l’autorisation du Congrès. Il constitue des cabinets ministériels.

 

Le président du conseil des Ministres est désigné par le président de la République. Il réside à la Maison de Pizarro, le Palais du Gouvernement. Ollanta Humala ,PNP, a été élu président du Pérou le 5 juin 2011 ,son mandat a commencé le 28 juillet 2011,. Il succède à Alan García ,APRA,.

 

Le pouvoir législatif est exercé par un parlement unicaméral, le Congrès de la Nation, composé de 130 membres élus pour cinq ans, en un tour, le même jour que l’élection présidentielle. Le président actuel du Congrès est Ana María Solórzano PNP.

 

La Cour suprême est la plus haute instance du système judiciaire péruvien.

 

L’Assemblée constituante de 1822 est la première assemblée constituante péruvienne, instituée par 79 députés élus proportionnellement selon la population de chaque département.

 

Lors de la première séance, les députés prêtèrent le serment de défendre l’intégrité territoriale du pays et de le libérer de ses oppresseurs.

 

L’achèvement de l’Acte constitutionnel fut difficile, la première Constitution fut adoptée le 12 novembre 1823.

 

Les premières constitutions établirent une démocratie nominale et censitaire, où les analphabètes et les femmes n’étaient pas habilités à voter.

 

Le 7 septembre 1955, le Congrès de la République promulgua une loi, qui donnait pour la première fois aux femmes péruviennes le droit de voter et d’être élues.

 

Porto Rico

Informations supplémentaires