MOI2

 Le point de vue de Léonce Lebrun  

 

La bombe atomique

 

Depuis Adam et Eves Caên et Abel, donc la nuit des temps ,les hommes n’ont pas cessé de se battre en perfectionnant leur instrument de combat, pour débouher... 

...depuis le 20è sièle sur ce redoutable outil de destruction massive qu’est la  bombe atomique...

 

 

..., q’Albert Einstein et Robert Oppenheimer, deux éminents physiciens, se retounent dans leur tombe en constatant l’énorme  chienlit mondiale qu’a povoqué  « l’appropriation monopolistique » de cette haute technologie

 

En effet, comme suite aux bombardements  des villes du Japon en Aout 1945 par les forces américaines, ce qui stratégiquement n’était pas nécessaire, tenant compte à cette période de l’état de faiblesse des armées nippones. qui sans doute étaient en voie de capituler...*

 

.., nous avons assisté à un déferlement de propos indigestes, de mensonges et de gigantesques manipulations des opinions publiques …

 

… qui aura la plus « grande gueule » entre Américains, Français  à un degré moindre, Britaniques, pour intimider des ennemis potentiels supposés…Russes  Chinois et autres  partenaires de faiblesse

 

Bizarre, mais c’est ainsi quele Conseil de Sécuité de l’ONU  est composé notamment de 5 membres titulaires atomistes, avec droit de véto …

 

...les USA,  la République Populaire de Chine,  la France, la Fédération de Russie et la Grande Bretagne...

 

... que dans ce bassin de requins, d’autres Nations tombent dans l’eau, pour ne pas se laisser dévorer diplomatiquement...

 

...c’est le cas de l’Inde, du Pakistan, de la Corée du Nord, placés sous la surveillance subjectve de l’AIEAl’Agence internationale de l’Energie Atomiqueentièrement dévouée à la cause hégémonique de la mouvance occidentale...

 

...A ne pas oublier surtout l’Iran et l’Etat Hébreu, par  qui passent toutes les crises internationales  actuelles…

 

…avec une mention spéciale pour Israêl, bien  pourvu en ogives nucléaires non comptablisés officiellement, pratiquant une politique colonialiste et impéraialiste impitoyable au Proche -Orient en partiulier contre le peuple palestinien…

 

…mais qui joue à la grande victime du siècle, avec la  complicité de la France (auteur historique de la dissuasion nucléaire) et les Etats Unis pour empêcher l’Iran de disposer de l’arme atomique…

 

…une stratégie, un jeu dangéreux, stupide et mesquin, car en cas de conflit généralisé aucune Nation n’aura recours à l’arme atomique...

 

...qui est donc une dépense inutile, dont les sommes disponibles auraient servi à d'autres priorités du quotidien...

 

...mais quelle horreur, vous n'y pensez pas mon bon Monsieur, car dans un régime de monarchie républicaine, le monarque virtuel a besoin de cet instrument de prestige...

 

...pour justifier de sa verticalité vis à vis de son peuple...

 

... soit, mais Américains et Européens ne feront pas le poids face à la puissance de la machine de guerre russe et  chinoise…

 

...Alors que les Occidentaux cessent de manipuler leurs opinions respectives, avant que ne rentre tôt ou tard dans ce bal des maudits...

 

...un mastodonde non désiré mais redoutable de notre Monde

 

…et gare à l’armaggédone

La conquête de la Guadeloupe

 

En 1496, date du retour de Christophe Colomb, la population, alors composée d’une seule tribu, les Caraïbes , ceux-ci étant regroupés avec une autre tribu, les Ygneris, résiste avec vigueur aux divers débarquements des Espagnols. Une mission de dominicains est complètement anéantie en 1603.

1635 ,  Occupation de la Guadeloupe par la France

De 1635 à 1674, la Guadeloupe  sera régie par trois compagnies françaises successives ,  la Compagnie Saint-Christophe, la Compagnie des Iles d’Amérique et la Compagnie des Indes Occidentales.

Au moment du débarquement français dirigé par les chevaliers d’Esnambuc et de l’Olive, la population caraïbe compte alors 25.000 habitants.

De l’Olive entreprend le massacre des indigènes. Il fait embarquer sur une chaloupe le chef de village Yance, deux de ses fils et Martinet, fils d’un chef Caraïbe nommé Baron , de l’Olive poignarde un des fils Yance dont le corps est jeté à la mer. Le père subit le même sort mais surnageant, est achevé à coups d’aviron. Martinet s’évade.

A la suite de ces violences, les Caraïbes tendent des embuscades aux chasseurs isolés. Dans l’ignorance des armes à feu, ils attendent que le chasseur décharge son arme sur le gibier pour l’attaquer et l’assommer à coups de boutou , massue en bois très dur, présentant des arêtes vives.

Une soixantaine de comparses de de l’Olive sont ainsi exécutés.

A partir de ce moment, les indo européens se déplacent en deux groupes, l’un chassant, l’autre en couverture. Malgré ces précautions, les isolés, les traînards sont abattus.

Des attaques surprises ont lieu avec l’aide des Caraïbes des îles avoisinantes. A cette époque, déjà, les combattants caraïbes ne laissent ni leurs blessés ni leurs morts sur le terrain.

Malgré ces crimes et peut-être à cause de ceux-ci, de l’Office est confirmé gouverneur de la Guadeloupe par Richelieu, grâce aux Pères Pélican et Carré, le 2 décembre 1637.

En février 1640, des renforts arrivent de l’île de Saint-Christophe. Les Caraïbes sont battus mais s’acharnent avec un grand courage contre une redoute de Caspeterre trente heures durant avant de se retirer à Antigue et d’attaquer à nouveau, mais en vain, leur patrie usurpée.

Septembre 1643 : Houël du Petit Pré est nommé gouverneur.

La Compagnie des Iles ayant pris la succession de la Compagnie Saint-Christophe se trouve ruinée à la suite de divers désastres et acculée à vendre ses privilèges à des particuliers, la Compagnie, en l’occurrence la Guadeloupe.

 L’île est achetée par de Boisseret, beau-frère de Houël, pour la somme de 60.000 livres au comptant et 600 livres de sucre à livrer chaque année à la Compagnie. Le règne des seigneurs féodaux commence avec ces deux propriétaires

 

Sommaire

 

Naissance de l'Esclavage

 Première abolition

 Le rétablissement

 La deuxième abolition

Informations supplémentaires