Cialis accept btc
MOI2

Le point de vue de Léonce Lebrun 

  

La Race( suite)

 

Ce grand défi est de comparer sur la toile le sort réservé en France  à deux sœurs jumelles, Race etReligion...dont l’une, La Race a été placée au banc des accusés comme responsable des « coup de sang raciaux «  périodiques que connait ce pays depuis quelques années

 

Oui mais s’agissant de la mouvance musulmane, on ne peut exclure la politique française  partisane, au Moyen orient, les coups bas de l’Etat hébreu au regard de la Palestine en devenir, la destruction de la Libye en 2011 dont la France était en pôle position, une ingérence manifeste depuis 2012 en Syrie dont on voit mal la fin de ce conflit.

 

Bref, dans toute manifestation violente au sein de  la Société il  faut  établir les causes consécutives à une diplomatie de la petite semaine  et dénoncer avec force les vrais responsables.

 

Cela  dit pourquoi la problématique raciale a pris une telle proportion en France alors qu’en Europe les pays à démocratie comparable bénéficient d’une paix sociale apaisée.

 

Et nous sommes en ce jour historique du 7 Janvier 2015 …

 

…un attentat est un acte de guerre à carctère politique, conduit par des militants cultivés, motivés.

 

… l’opération est préparée longtemps à l’avance, et au jour convenu les choses se passent sans bavure, et les hommes  disparaissent ne laissant aucune trace de leur mission.

 

Or en ce 7 Janvier avec l’attaque de l’imprimerie « Charly Bebdo » nous avons eu affaire à une petite bande de  dégénénés, choisis au hasard  pour un mauvais coup, sans doute drogués, qui restent dans les parages proches, pour être « logés » rapidement et tués par les forces de police…

 

….qu’un jour l’Histoire nous révelera les commanditaires.

 

 Car ces hommes n’avaiet pas le profil de soldat, d’homme de guerre, mais manipulés pour tuer.

 

Et du reste les politiciens au Pouvoir sont tombés dans le piège par naïveté ou imcompétence pour hurler au Monde entier que « la France était victime d’un   odieux attentat »…

 

…invitant tous « les grands de la Planète »  à une marche à Paris le 11 Janvier 2015, pour la défense de la «  liberté d’expression »,un abus  de la vision des réalités, car seuls quelques rares médias non affidés usesnt avec parcimonie de ce privilège.

 

Par contre l’ancien Président améridain a décliné cette invitation ne voulant sans doute pa s’acssocier à cette  mascarde.

 

Mais des dirigeants africains étaient bien présents en nombre une bonne quinzaine en tête du cortège, venus remercier «  buana » l’impérialiste de l'Occident pour son soutien à ces 3èmes mandats, ou à la modification permanente de leur constitution à des fins  de mauvaises gouvernance. ces crétins de négrillons…

 

…ah la bonne affaire qui politiquement ine finé , na pas payé.

 

Mais les premières personnes visées par ces évènements tragiques furent les communautés musulmanes, affublées de tous les péchés d’Israel.

 

En fait ce n’est pas le seul but recherché par ces despérados, car le mode opératoire par la suite, des citoyens agressés mortellement tout à fait anonymes, indique sans doute que certains veulent installer dans la pays un climat de peur et de terreur pour renversr les institutions de la République.

 

Sur cette dernière hypothèse on peut avancer que ces ennemis invisibles ont gagné, face à un peuple déjà plongé dans la peur qui a accepté sans résistance une décision illégales, autoritaire d'un long confinement sanitaire …

 

… et en sas d’une guerre civile ou un coup d’Etat  militaire je ne pense pas que les citoyens seraient traversés par un sentiment de révolte face à l’adversité …

 

…l’avenir nous le dira…

 

 

Et voila q’un groupe  du nom « des identitaires », jette le masque en faisant état de concepts, « racisme anti blanc  anti francais » et « privilège blanc »inconnus jusqu’alors dans les échanges de la société civile.

 

La suite prochainement

 

 Déja 10 ans Patrick est parti vers d'autres cieux...

https://www.youtube.com/watch?v=abw9sBMFBdM&list=RDabw9sBMFBdM&start_radio=1

 

Chronologie générale de l'Esclavage

 

 

1454: 8 janvier ,le pape Nicolas V autorise le roi du Portugal à pratiquer la traite, itinéraire Afrique-Portugal

1492 : premier voyage transatlantique de Christophe Colomb. Des Africains sont embarqués dans les caravelles dès le deuxième voyage.

1493 : ligne de partage entre l’Espagne et le Portugal ,Bulles du pape Alexandre VI Borgia.

1498 : mise en place des repartimentos. On attribuait aux colons espagnols des communautés indiennes qu’ils utilisaient comme force de travail et à condition de les nourrir et de les instruire dans la religion catholique.

1514 : - Requierimiento , document publié par Jean Lopez de Palacios Rubios pour éviter les abus commis par les colons dans l’esclavage des Indiens et convertir ces derniers à la religion catholique par la force et la menace. Las Casas se prononce contre l’esclavage des Indiens, mais pas pour celui des Africains.

1530 : Charles V , première interdiction de l’esclavage indien.

1537 : le pape Jules III condamne toute mise en doute de la pleine humanité des Indiens.

1550 : Charles V , affranchissement de tous les esclaves des Indes occidentales.

1570 : le roi du Portugal, don Sebasiao, interdit la réduction des Indiens à l’esclavage.

1600 : fondation de la Compagnie de l’Inde orientale anglaise

1602 : Compagnie des Indes orientales hollandaise

1617 : Compagnie des Indes occidentales hollandaise.

1620 : premiers arrivages d’esclaves africains dans les colonies continentales anglaises.

1626 : Richelieu autorise la colonisation de la Guyane.

1633 : Création en France d’une compagbie ayant le privilège au Sénégal, Cap-Vert et Gambie.

1637 : la Hollande s’organise pour importer des Africains.

1642 : Richelieu crée la Compagnie française de l’Orient.

1643 : fondation de Fort Dauphin à Madagascar par les Français.

1664 : Colbert crée les Compagnies des Indes occidentales et orientales.

1672 : en Angleterre, organisation de la Royal African Compagny.

1673 : en France, création de la Compagnie du Sénégal qui conduit des Africains à la Martinique en Guadeloupe à Saint Domingue et à la Guyane.

1678 : 27000 esclaves à la Martinique et la Guadeloupe.

1684 : en France, création de la Compagnie de Guinée qui transporte des Africains à la Guadeloupe en Martinique et à la Guyane.

1685 : Le Code Noir en France.

1698 : Création de la Compagnie de St Domingue. Convention signée avec la Compagnie de Guinée pour activer la traite à St Domingue.

1701-1713 : La France récupère l’asiento (exclusivité de la fourniture d’esclaves noirs pour les colonies espagnoles.

1713 : l’Angleterre obtient l’asiento.

1715 : la France récupère l’Ile Maurice qui devient l’Ile de France.

1719 : création en France de la Compagnie des Indes. Monopole effectif de la traite.

1725 : fin du monopole effectif. En France, la traite privée est libre en échange de droits payés.

1726 : sur 130000 habitants, 100000 esclaves à St Domingue.

1734 : en Hollande, abolition des privilèges sur la traite sauf en Guyane.

1763-1792 : intensité maximale de l’importations d’esclaves africains

1767 : en France, liberté totale de la traite sans droits à payer. La Compagnie des Indes rétrocède les Mascareignes au roi , début de la croissance économique et intensification de l’esclavage.

1769 : abolition de l’esclavage en Pensylvanie par les Quakers.

1777 : à l’île de France : 29760 habitants dont 25154 esclaves.

1778 : à St Domingue , 288000 habitants dont 249000 esclaves.

1783 : abolition de l’esclavage au Massachusetts.

1785 : restructuration de la Compagnie française des Indes.

1787 : fondation de la société anglaise pour l’abolition de la traite.

1788 : à Paris, création de la société des amis des Africains.

1789 : 700000 esclaves en Martinique et Guadeloupe et Sanit Domingue. Martinique : première insurrection des esclaves sous la Révolution française.

1791 : insurrection des esclaves à St Domingue.

1793 : Sonthonax et Polverel ,commissaires civils, abolissent l’esclavage à St Domingue. Menace anglaise dans les colonies françaises.

1794 :4 février ,la Convention décrète l’abolition de l’esclavage dans toutes les colonies.

1796 : aux Mascareignes, les colons n’appliquent pas l’abolition et renvoient les commisaires de la Républiques.

1798 : St Domigue est libérée de l’occupation Anglaise.

1801 : départ de l’expédition Leclerc pour la reconquête de l’île.

1802 : rétablissement de l’esclavage et de la traite.

1804 : Haïti , proclamation d’indépendance.

1806 : loi anglaise interdit l’introduction de nouveaux esclaves dans les colonies conquises.

1807 : abolition de la traite aux Etats-Unis et en Angleterre.

1809-10 : Les Anglais s’emparent des colonies françaises, il y interdisent la traite, mais pas l’esclavage. Cependant, affranchissements en masse.

1811 : abolition de la traite et de l’esclavage au Chili.

1814 : la France récupère la Guyane, Martinique, Guadeloupe, Sénégal et Réunion, et les comptoirs de l’Inde. Elle y maintient l’esclavage. Traité unilatéral des belligérants pour l’abolition immédiate de la traite.

1815 : abolition de la traite en France, mais maintient effectif.

1817 : abolition de l’esclavage en Argentine.

1821 : abolition de la traite et Ide l’esclavage au Pérou

1824 : abolition de l’esclavage en Amérique Centrale

1829 : abolition de l’esclavage au Mexique

1830 : abolition de l’esclavage en Uruguay et en Bolivie

1831 : accord franco-anglais pour le contrôle de la traite illicite.

1833 -1838 : abolition de l’esclavage dans les colonies anglaises.

1844 : abolition de l’esclavage au Paraguay

1846 : abolition de l’esclavage en Tunisie.

1847 : abolition de l’esclavage par le Danemark

1848 : 27 avril : abolition de l’esclavage dans les îles de la Martinique la Guadeloupe, en Guayane et la Réunion

1850 : fin officielle du trafic d’esclaves au Brésil. Le Brésil a importé 3,6 millions d’esclaves Africains.

1851 : abolition définitive en Colombie.

1854 : au Venezuela

1860 : la traite continue clandestinement en Amérique.

1863 : abolition dans les colonies hollandaises

1863-65 : aux Etats-Unis

1873 : abolition de l’esclavage dans la colonie espagnole de Porto-Rico.

1880 : abolition à Cuba, colonie espagnole.

1888 : abolition au Brésil.

1890 : Deuxième Conférence de l’esclavage en Afrique.

1926 : Convention internationale sur l’esclavage

1929 : ouverture à Vincennes de l’exposition sur la colonisation française.

1948 : article 4 de la Déclaration Universelle des droits de l’homme, confirmée par la convention de 1956. On transfert les cendres de Victor Schoelcher  au Panthéon en même temps que celle de l’abbé Raynal et.de Félix Eboué.

1985 : tricentenaire du Code Noir ignoré par la france.

1992 : exposition à Nantes sur la traite des Africains , " les Anneaux de la Mémoire".

10 mai 2001 : La loi « Taubira » reconnaît comme Crimes contre l’Humanité, la Traite négrière transatlantique et l’Esclavage qui en a résulté.

Informations supplémentaires

viagra bitcoin buy