MOI2

Le point de vue de Léonce Lebrun  

Le terrorisme

 

Immigration, insécurité, terrorisme, voilà le triptyque sécuritaire sociétal en vogue dans certaines Nations de l’Occident.  

Chaque composant de cet attelage, appelle un long développement, faisant  ressortir  pour les populations visées …  

…que  la mouvance  maghrébine est en pole position pour un rejet à base de rancœur vis à vis des peuples qui  se sont émancipés de la tutelle colonialiste.

Car après plus de 60 ans une certaine opinion a bien du mal à digérer   ce concept universel …

 

du droit des peuples à disposer d’eux-mêmes

 

Et donc l’islam est devenu  un excellent repoussoir  avec cette propagande dérisoire de rendre collectivement  responsable, des actes criminels isolés …

 

…, les musulmans qui aspirent à vivre en paix dans ce pays…

 

… à moins de démontrer qu’ils ne sont pas des citoyens à part entière.

 

Mais qu’est ce que le « terrorisme » qui a fait naître en un temps record un vocabulaire islamophobe insupportable depuis cette journée sanglante à Paris du 7 Janvier 2015.

 

Au cours de l’Histoire on a toujours confronté à des situations dangeuruses de guerre, isolées...

 

... Si nous remontons au Conflit mondial de 1939- 1945, les maquisards en France  avaient recours à tous les moyens pour contrarier la présence militaire  allemande...

 

...des actions considérées comme du terrorisme par l'Etat major du 3è Reich, dont les auteurs arrêtés par la Gestapo,(Police politique allemande à l'époque) les SS, et autres "collabos" français s’exposaient aux pires châtiments.

 

Mais après l’Armistice de 1945  ces hommes de l’ombre ont été considérés comme des héros.

 

Par ailleurs ,durant l’occupation de la Palestine par les Britanniques, le bras armé l’Irgoun de l’Organisation nationaliste hébraïqueHaganah, multiplia les opérations et autres missions de terreur...

 

...dont l’explosion de l’Hotel de David, le 22 Juillet 1946, logeant des familles militaires, faisant des centaines de tués et blessés.

 

Et  de nos jours l' Etat hébreu est bien mal placé pour accuser les résistants palestiniens de terrorisme.

 

Car l’Histoire choisit toujours son camp, terroriste aujourd’hui, héros demain.

 

Et donc, qu’on ait présent à l’esprit, que des Occidentaux sont sur le pied de guerre depuis 1945,  détruisant et destabilisant sans motif, des pays entiers Arack, Libye, Syrie …

 

…que demain et tôt où tard, la mouche ayant changé d'âne, les descendants de ces victimes innoentes d’hier, exigeront  des comptes aux nations de l'Occident, responsables…

 

…alors là, bonjour les dégâts, car voici venu le temps des commandos puissamment armés, avec des hommes obéissant aux ordres ,opérant sur des cibles déterminés...

 

...car la roue tourne toujours, ainsi va l'Histoire de notre Humanité...

 

… mais au fait ,devra- t-on les qualifier de "terroristes"…

Chronologie générale de l'Esclavage

 

 

1454: 8 janvier ,le pape Nicolas V autorise le roi du Portugal à pratiquer la traite, itinéraire Afrique-Portugal

1492 : premier voyage transatlantique de Christophe Colomb. Des Africains sont embarqués dans les caravelles dès le deuxième voyage.

1493 : ligne de partage entre l’Espagne et le Portugal ,Bulles du pape Alexandre VI Borgia.

1498 : mise en place des repartimentos. On attribuait aux colons espagnols des communautés indiennes qu’ils utilisaient comme force de travail et à condition de les nourrir et de les instruire dans la religion catholique.

1514 : - Requierimiento , document publié par Jean Lopez de Palacios Rubios pour éviter les abus commis par les colons dans l’esclavage des Indiens et convertir ces derniers à la religion catholique par la force et la menace. Las Casas se prononce contre l’esclavage des Indiens, mais pas pour celui des Africains.

1530 : Charles V , première interdiction de l’esclavage indien.

1537 : le pape Jules III condamne toute mise en doute de la pleine humanité des Indiens.

1550 : Charles V , affranchissement de tous les esclaves des Indes occidentales.

1570 : le roi du Portugal, don Sebasiao, interdit la réduction des Indiens à l’esclavage.

1600 : fondation de la Compagnie de l’Inde orientale anglaise

1602 : Compagnie des Indes orientales hollandaise

1617 : Compagnie des Indes occidentales hollandaise.

1620 : premiers arrivages d’esclaves africains dans les colonies continentales anglaises.

1626 : Richelieu autorise la colonisation de la Guyane.

1633 : Création en France d’une compagbie ayant le privilège au Sénégal, Cap-Vert et Gambie.

1637 : la Hollande s’organise pour importer des Africains.

1642 : Richelieu crée la Compagnie française de l’Orient.

1643 : fondation de Fort Dauphin à Madagascar par les Français.

1664 : Colbert crée les Compagnies des Indes occidentales et orientales.

1672 : en Angleterre, organisation de la Royal African Compagny.

1673 : en France, création de la Compagnie du Sénégal qui conduit des Africains à la Martinique en Guadeloupe à Saint Domingue et à la Guyane.

1678 : 27000 esclaves à la Martinique et la Guadeloupe.

1684 : en France, création de la Compagnie de Guinée qui transporte des Africains à la Guadeloupe en Martinique et à la Guyane.

1685 : Le Code Noir en France.

1698 : Création de la Compagnie de St Domingue. Convention signée avec la Compagnie de Guinée pour activer la traite à St Domingue.

1701-1713 : La France récupère l’asiento (exclusivité de la fourniture d’esclaves noirs pour les colonies espagnoles.

1713 : l’Angleterre obtient l’asiento.

1715 : la France récupère l’Ile Maurice qui devient l’Ile de France.

1719 : création en France de la Compagnie des Indes. Monopole effectif de la traite.

1725 : fin du monopole effectif. En France, la traite privée est libre en échange de droits payés.

1726 : sur 130000 habitants, 100000 esclaves à St Domingue.

1734 : en Hollande, abolition des privilèges sur la traite sauf en Guyane.

1763-1792 : intensité maximale de l’importations d’esclaves africains

1767 : en France, liberté totale de la traite sans droits à payer. La Compagnie des Indes rétrocède les Mascareignes au roi , début de la croissance économique et intensification de l’esclavage.

1769 : abolition de l’esclavage en Pensylvanie par les Quakers.

1777 : à l’île de France : 29760 habitants dont 25154 esclaves.

1778 : à St Domingue , 288000 habitants dont 249000 esclaves.

1783 : abolition de l’esclavage au Massachusetts.

1785 : restructuration de la Compagnie française des Indes.

1787 : fondation de la société anglaise pour l’abolition de la traite.

1788 : à Paris, création de la société des amis des Africains.

1789 : 700000 esclaves en Martinique et Guadeloupe et Sanit Domingue. Martinique : première insurrection des esclaves sous la Révolution française.

1791 : insurrection des esclaves à St Domingue.

1793 : Sonthonax et Polverel ,commissaires civils, abolissent l’esclavage à St Domingue. Menace anglaise dans les colonies françaises.

1794 :4 février ,la Convention décrète l’abolition de l’esclavage dans toutes les colonies.

1796 : aux Mascareignes, les colons n’appliquent pas l’abolition et renvoient les commisaires de la Républiques.

1798 : St Domigue est libérée de l’occupation Anglaise.

1801 : départ de l’expédition Leclerc pour la reconquête de l’île.

1802 : rétablissement de l’esclavage et de la traite.

1804 : Haïti , proclamation d’indépendance.

1806 : loi anglaise interdit l’introduction de nouveaux esclaves dans les colonies conquises.

1807 : abolition de la traite aux Etats-Unis et en Angleterre.

1809-10 : Les Anglais s’emparent des colonies françaises, il y interdisent la traite, mais pas l’esclavage. Cependant, affranchissements en masse.

1811 : abolition de la traite et de l’esclavage au Chili.

1814 : la France récupère la Guyane, Martinique, Guadeloupe, Sénégal et Réunion, et les comptoirs de l’Inde. Elle y maintient l’esclavage. Traité unilatéral des belligérants pour l’abolition immédiate de la traite.

1815 : abolition de la traite en France, mais maintient effectif.

1817 : abolition de l’esclavage en Argentine.

1821 : abolition de la traite et Ide l’esclavage au Pérou

1824 : abolition de l’esclavage en Amérique Centrale

1829 : abolition de l’esclavage au Mexique

1830 : abolition de l’esclavage en Uruguay et en Bolivie

1831 : accord franco-anglais pour le contrôle de la traite illicite.

1833 -1838 : abolition de l’esclavage dans les colonies anglaises.

1844 : abolition de l’esclavage au Paraguay

1846 : abolition de l’esclavage en Tunisie.

1847 : abolition de l’esclavage par le Danemark

1848 : 27 avril : abolition de l’esclavage dans les îles de la Martinique la Guadeloupe, en Guayane et la Réunion

1850 : fin officielle du trafic d’esclaves au Brésil. Le Brésil a importé 3,6 millions d’esclaves Africains.

1851 : abolition définitive en Colombie.

1854 : au Venezuela

1860 : la traite continue clandestinement en Amérique.

1863 : abolition dans les colonies hollandaises

1863-65 : aux Etats-Unis

1873 : abolition de l’esclavage dans la colonie espagnole de Porto-Rico.

1880 : abolition à Cuba, colonie espagnole.

1888 : abolition au Brésil.

1890 : Deuxième Conférence de l’esclavage en Afrique.

1926 : Convention internationale sur l’esclavage

1929 : ouverture à Vincennes de l’exposition sur la colonisation française.

1948 : article 4 de la Déclaration Universelle des droits de l’homme, confirmée par la convention de 1956. On transfert les cendres de Victor Schoelcher  au Panthéon en même temps que celle de l’abbé Raynal et.de Félix Eboué.

1985 : tricentenaire du Code Noir ignoré par la france.

1992 : exposition à Nantes sur la traite des Africains , " les Anneaux de la Mémoire".

10 mai 2001 : La loi « Taubira » reconnaît comme Crimes contre l’Humanité, la Traite négrière transatlantique et l’Esclavage qui en a résulté.

Informations supplémentaires