MOI2

Le point de vue de Léonce Lebrun  

 

Le populisme

 

L’étranger qui débarque  ne sait pas où se situer dans ce pays ,la France, avec une telle division  disparate de sa population, allant du communautariste au dihadiste, du républicain à l’islamiste radicalisé, du gauchiste à l'ultra-droite, de l'orléaniste au bonapartiste, du terroriste au populiste...  

…bref avec un tel attelage humain peut-on parler de « vivre ensemble », un discours   habillé  de manipulation idéologique

 

Précisément parlons du populisme, un concept qui a fait son apparition dans le domaine médiatique, mettant dangereusement en scène la qualité des personnes, avec d’un côté ceux qui gouvernent et dirigent 

 

… de l'autre, la masse des citoyens  se pliant aux injonctions d’un système suivant la couverture de la démocratie

 

Mais dès qu’un besoin  de changement se fait sentir  par des manifestations violentes, les médias affidés au Pouvoir politique, ont baptisé ce mouvement de populisme, un qualificatif  péjoratif ô combien insultant…

 

…  car il s'avère sous-entendu que le peuple n’ayant pas droit au bouleversement institutionnel, est considéré comme dépourvu d’intérêt…

 

… il lui est concédé  un droit de vote qui l’autorise à s’exprimer périodiquement en vertu des règles de la démocratie, un mode de fonctionnement que n’avait pas prévu l’auteur de l’esprit des lois…(Montesquieu)

 

… il en ressort que  comme le spécifiait en son temps un éminent homme politique disparu…

 

… le citoyen vote le Dimanche et vaquière à ses occupations le Lundi…

 

Mais ce modèle ne peut plus perdurer et exige le respect de chacune et chacun en conformité avec l'esprit républicain.

 

Car les élites aux affaires politiques depuis des lustres ont  montré leurs failles et faiblesses…

 

…En effet prenons le cas de l’Occident, avec le XXème siècle le Monde a connu  deux guerres sanglantes provoquées par les politiciens au Pouvoir...

 

...alors que ce sont les paysans et autres ouvriers au front, qui ont payé lourdement les conséquences de leurs ambitions irresponsables....

 

...que du reste en l'espèce il ne peut être exigé du citoyen un quelconque patriotisme, et l'on comprend mieux ces désertions massives des époques en cause dans les rangs de l'Armée, qu'à postériori j'approuve totalement.

 

Et depuis 1945 malgré le plus jamais ça, des peuples ont senti durement les comportements colonialistes et impérialistes des gouvernements successifs de certaines Nations de l'Occident...

 

...vis à vis des Etats de l'Ouest africain, de l'Algérie de Madagascar de l'Indochine et des territoires dits outre-mer.

 

Enfin j'observe en ce qui concerne la France, que le peuple a été volé  de sa colère de 1789… en faisant confiance à des clans antirévolutionnaires. 

 

…que depuis l’ avènement de la République  sous la domination d’une Bourgeoisie féroce et arrogante…

 

… tous les mouvements populaires ont été écrasés par la force ou la ruse.

 

Mais les soubresauts actuels entrevoient de nouvelles perspectives pour les populistes…

 

Alors, pour ces intouchables, dure sera la chute… allons nous vers le crépuscule des dieux...

 

...en tout cas ces personnages devraient retenir que les cimetières sont remplis de gans indispensables ( Clémenceau)

 

 

L'Organisation internationale du travail ,OIT, est une institution tripartite spécialisée de l'ONU qui rassemble gouvernements, employeurs et travailleurs de ses Etats membres dans une action commune pour promouvoir le travail décent à travers le monde.

Son siège est à Genève en Suisse et son Directeur général est depuis 1999 le chilien Juan Somavía. L'organisation reçoit le Prix Nobel de la paix en 1969.

Histoire

En 1919 avec la résolution du premier conflit mondial, conscients du fait  qu'il existe des conditions de travail impliquant pour un grand nombre de personnes l'injustice, la misère et les privations, ce qui engendre un tel mécontentement que la paix et l'harmonie universelles sont mises en danger, les États signataires du Traité de Versailles créent l'Organisation internationale du Travail . Sa constitution débute en affirmant qu' une paix universelle et durable ne peut être fondée que sur la base de la justice sociale.

Cette nouvelle organisation, existant parmi les institutions de la Société des Nations  est la seule qui survit à la Seconde Guerre mondiale et à la disparition de la SdN. L'OIT devient alors une institution spécialisée de l'Organisation des Nations unies  en 1946 et compte en 2008 182 États membres.

Dotée d'une structure tripartite unique, elle réunit sur un pied d'égalité les représentants des gouvernements, des employeurs et des travailleurs pour débattre des questions relatives au travail et à la politique sociale. Le secrétariat de l'Organisation, le Bureau international du travail , a son siège à Genève en Suisse et gère des bureaux extérieurs dans plus de 40 pays.

À l'occasion de son cinquantième anniversaire en 1969, l'OIT reçoit le Prix Nobel de la paix pour
En février 2002, l'OIT créée une Commission mondiale sur la dimension sociale de la mondialisation.

 Cet organe indépendant a pour but d'amener le débat à quitter le terrain de la confrontation pour celui du dialogue et de jeter ainsi les bases de l'action pour faire en sorte que la mondialisation profite à davantage de personnes.
Le 10 juin 2008, l'OIT adopte à l'unanimité sa nouvelle déclaration de foila Déclaration sur la justice sociale pour une mondialisation équitable .

Organisation

La Conférence internationale du Travail, qui réunit une fois par an les mandants de l'OIT , représentants gouvernementaux, représentants travailleurs et représentants employeurs, oriente les travaux de l'Organisation. Elle adopte également de nouvelles normes internationales du travail ainsi que le programme et le budget de l’Organisation.

 Entre deux sessions de la Conférence, c'est le Conseil d’administration, composé de 28 membres gouvernementaux, de 14 membres employeurs et de 14 membres travailleurs, qui oriente les activités de l’OIT.

Normes et Déclaration relative aux principes et droits fondamentaux au travail

Il existe actuellement 188 conventions et 199 recommandations, dont certaines remontent à la création de l'OIT en 1919.
Le Conseil d'administration du BIT a qualifié de fondamentales huit conventions qui traitent de questions considérées comme des principes et des droits fondamentaux au travail 

liberté syndicale et reconnaissance effective du droit de négociation collective

élimination de toute forme de travail forcé ou obligatoire

abolition effective du travail des enfants

élimination de la discrimination en matière d'emploi et de profession.

Ces principes sont également énoncés dans la Déclaration de l'OIT relative aux principes et droits fondamentaux au travail de 1998.

Les conventions

Conventions fondamentales

Les huit conventions fondamentales sont les suivantes /

convention , nº 87 sur la liberté syndicale et la protection du droit syndical , 1948

convention , nº 98 sur le droit d’organisation et de négociation collective , 1949

convention nº 29 sur le travail forcé 1930

convention , nº 105 sur l'abolition du travail forcé , 1957

convention , nº 138 sur l'âge minimum , 1973

convention , nº 182 sur les pires formes de travail des enfants , 1999

convention ,  nº 100 sur l'égalité de rémunération , 1951

convention , nº 111 concernant la discrimination , emploi et profession, 1958

Conventions prioritaires

Le Conseil d'administration du BIT a également qualifié quatre autres conventions d'instruments prioritaires, encourageant ainsi les États membres à les ratifier en raison de leur importance pour le fonctionnement du système de normes internationales du travail. Les quatre conventions prioritaires sont les suivantes /

convention ,nº 81,  sur l'inspection du travail , 1947

convention , nº 129 sur l'inspection du travail agriculture, 1969

convention , nº 144 sur les consultations tripartites relatives aux normes internationales du travail , 1976

convention , nº 122 sur la politique de l’emploi , 1964

Directeurs-Généraux de l'OIT

Albert Thomas , 1920-1932 France Harold Butler, 1932-1939 Royaume-Uni

John Winant , 1939-1941 États-Unis

Edward Phelan , 1941-1948 Irlande

David Morse , 1948-1970 États-Unis

Wilfred Jenks ,  1970-1973 Royaume-Uni

Francis Blanchard ,  1974-1989 France

Michel Hansenne ,  1989- 1999 Belgique

 

Informations supplémentaires