Cialis accept btc
MOI2

Le point de vue de Léonce Lebrun 

  

La Race( suite)

 

Ce grand défi est de comparer sur la toile le sort réservé en France  à deux sœurs jumelles, Race etReligion...dont l’une, La Race a été placée au banc des accusés comme responsable des « coup de sang raciaux «  périodiques que connait ce pays depuis quelques années

 

Oui mais s’agissant de la mouvance musulmane, on ne peut exclure la politique française  partisane, au Moyen orient, les coups bas de l’Etat hébreu au regard de la Palestine en devenir, la destruction de la Libye en 2011 dont la France était en pôle position, une ingérence manifeste depuis 2012 en Syrie dont on voit mal la fin de ce conflit.

 

Bref, dans toute manifestation violente au sein de  la Société il  faut  établir les causes consécutives à une diplomatie de la petite semaine  et dénoncer avec force les vrais responsables.

 

Cela  dit pourquoi la problématique raciale a pris une telle proportion en France alors qu’en Europe les pays à démocratie comparable bénéficient d’une paix sociale apaisée.

 

Et nous sommes en ce jour historique du 7 Janvier 2015 …

 

…un attentat est un acte de guerre à carctère politique, conduit par des militants cultivés, motivés.

 

… l’opération est préparée longtemps à l’avance, et au jour convenu les choses se passent sans bavure, et les hommes  disparaissent ne laissant aucune trace de leur mission.

 

Or en ce 7 Janvier avec l’attaque de l’imprimerie « Charly Bebdo » nous avons eu affaire à une petite bande de  dégénénés, choisis au hasard  pour un mauvais coup, sans doute drogués, qui restent dans les parages proches, pour être « logés » rapidement et tués par les forces de police…

 

….qu’un jour l’Histoire nous révelera les commanditaires.

 

 Car ces hommes n’avaiet pas le profil de soldat, d’homme de guerre, mais manipulés pour tuer.

 

Et du reste les politiciens au Pouvoir sont tombés dans le piège par naïveté ou imcompétence pour hurler au Monde entier que « la France était victime d’un   odieux attentat »…

 

…invitant tous « les grands de la Planète »  à une marche à Paris le 11 Janvier 2015, pour la défense de la «  liberté d’expression »,un abus  de la vision des réalités, car seuls quelques rares médias non affidés usesnt avec parcimonie de ce privilège.

 

Par contre l’ancien Président améridain a décliné cette invitation ne voulant sans doute pa s’acssocier à cette  mascarde.

 

Mais des dirigeants africains étaient bien présents en nombre une bonne quinzaine en tête du cortège, venus remercier «  buana » l’impérialiste de l'Occident pour son soutien à ces 3èmes mandats, ou à la modification permanente de leur constitution à des fins  de mauvaises gouvernance. ces crétins de négrillons…

 

…ah la bonne affaire qui politiquement ine finé , na pas payé.

 

Mais les premières personnes visées par ces évènements tragiques furent les communautés musulmanes, affublées de tous les péchés d’Israel.

 

En fait ce n’est pas le seul but recherché par ces despérados, car le mode opératoire par la suite, des citoyens agressés mortellement tout à fait anonymes, indique sans doute que certains veulent installer dans la pays un climat de peur et de terreur pour renversr les institutions de la République.

 

Sur cette dernière hypothèse on peut avancer que ces ennemis invisibles ont gagné, face à un peuple déjà plongé dans la peur qui a accepté sans résistance une décision illégales, autoritaire d'un long confinement sanitaire …

 

… et en sas d’une guerre civile ou un coup d’Etat  militaire je ne pense pas que les citoyens seraient traversés par un sentiment de révolte face à l’adversité …

 

…l’avenir nous le dira…

 

 

Et voila q’un groupe  du nom « des identitaires », jette le masque en faisant état de concepts, « racisme anti blanc  anti francais » et « privilège blanc »inconnus jusqu’alors dans les échanges de la société civile.

 

La suite prochainement

 

 Déja 10 ans Patrick est parti vers d'autres cieux...

https://www.youtube.com/watch?v=abw9sBMFBdM&list=RDabw9sBMFBdM&start_radio=1

 

 

Le partage de l'Afrique

 

Le partage de l'Afrique, ou la course à l'Afrique, correspond à la multiplication des revendications conflictuelles européennes sur les territoires africains durant la période du Nouvel Impérialisme, entre les années 1880 et le début de la Première Guerre mondiale. 

 

La seconde moitié du XIXe siècle verra la transition d'un impérialisme informel, caractérisé par une influence militaire et une dominance économique, vers une gouvernance centralisée. 

 

 Les tentatives de médiation dans cette course aux empires, comme la conférence de Berlin -1884 - 1885 entre le Royaume-Uni, la République française et l'Empire allemand, ne réussiront pas à accorder ces revendications de puissances concurrentes. 

 

 Ces conflits sur l'Afrique font partie des principaux facteurs qui ont mené à la Première Guerre mondiale. 

 

La percée sur le continent 

 

.L'accès au continent africain aux explorations occidentales et son exploitation ont commencé sérieusement à la fin du XIXe siècle. En 1835, les Européens avaient cartographié la plupart du nord-ouest de l'Afrique.

 

 Parmi les explorateurs les plus célèbres, on peut citer David Livingstone, qui cartographia de vastes étendues de l'intérieur du continent et Serpa Pinto, qui traversa l'Afrique australe et l'Afrique centrale lors d'une expédition difficile, cartographiant la majeure partie de cette partie du continent. 

 

 Des expéditions laborieuses dans les années 1850 et 1860 menées par Richard Burton, John Speke et James Grant ont reconnu la région des Grands Lacs et la source du Nil. Vers la fin du siècle, les Européens avaient dressé des cartes du Nil depuis sa source, des cours du Niger, du Congo et du Zambèze, et le monde occidental réalisait maintenant les vastes ressources de l'Afrique. 

 

Cependant, à l'aube de cette course à l'Afrique, seulement 10% du continent étaient sous le contrôle de nations européennes. 

 

 En 1875, les plus grandes possessions étaient l'Algérie, qui avait été conquise par la France à partir des années 1830 - en dépit de la forte résistance d'Abd el-Kader et la rébellion des Kabyles dans les années 1870,  la Colonie du Cap, tenue par le Royaume-Uni et l'Angola, tenu par le Portugal. 

 

Les progrès technologiques facilitaient l'expansionnisme outre-mer. L’industrialisation permettait de rapides avancées dans les transports et les communications, spécialement dans la marine à vapeur, le transport ferroviaire et le télégraphe. 

 

 Les progrès médicaux étaient aussi importants, surtout dans les médicaments contre les maladies tropicales. Le développement de la quinine, un traitement efficace contre la malaria, permis de pénétrer dans les vastes zones tropicales. 

 

Causes de la ruée

L'Afrique et le marché global

Rivalités stratégiques

 

La politique mondiale de Bismarck

 

Le clash des impérialismes rivaux

 

.La American Colonization Society et naissance du Libéria

Une succession de crises internationales menant à la Première Guerre mondiale

 

Le canal de Suez

 

La conférence de Berlin -1884-85-

 

Occupation britannique de l'Égypte et de l'Afrique du Sud

 

La crise de Fachoda

 

Crises au Maroc

 

The colonial encounter

 

La production des cultures de rentes

 

Conscience et expositions coloniales

 

Le - lobby colonial -

 

Chauvinisme dans la propagande coloniale

 

Le massacre des Namaka et des Herero 

 

Conclusions du partage du Continent africain

 

 

Belgique

État indépendant du Congo appelé aussi Congo belge ,actuellement République démocratique du Congo.

 

France

 

L’Algérie

Tunisie

Protectorat du Maroc

Afrique occidentale qui réunissait /

la Mauritanie,

le Sénégal,

le Soudan ,devenu Mali,

la Guinée,

la Côte-d'Ivoire,

le Niger,

la Haute-Volta , devenue Burkina Faso

et le Dahomey ,devenu Bénin.

Afrique équatoriale qui réunissait /

le Gabon,

Moyen Congo ,devenu la république du Congo,

l'Oubangui-Chari , devenu la République centrafricaine.

et le Tchad

Cameroun , une partie du Cameroun actuel

Côte des Somalis , devenu Djibouti

Madagascar

Comores

 

Allemagne

 

Kamerun , avant les Français et les Anglais

Afrique orientale , actuellementBurundi, Rwanda, et la partie occidentale de la Tanzanie

Sud-Ouest africain , devenu Namibie

Togoland , actuellement Togo et la partie est du Ghana

 

Italie

 

Libye

Érythrée

Somalie , devenu une partie de la Somalie actuelle

 

Portugal

 

Angola et le Cabinda , l'une des provinces de l'Angola

Mozambique

Guinée-Bissau

Cap Vert

São Tomé et Príncipe

 

Espagne

 

Sahara , désormais Sahara occidental , composé de /

Río de Oro

Saguia el- Hamra

Maroc

Ceuta

Melilla

Tarfaya , Cap Juby

Ifni

Guinée équatoriale, avec en plus de la partie continentale 

Bioko

Annobón

 

Grande-Bretagne

 

Égypte

Soudan anglo-égyptien , actuellement le Soudan

Somalie  , une partie de la Somalie actuelle

Afrique orientale composé de /

Kenya

Ouganda

une partie de la Tanzanie

Zanzibar , aussi partie de l'actuelle Tanzanie

Afrique du Sud /

État libre d'Orange

Transvaal

Colonie du Cap

KwaZulu-Natal

Gambie

Sierra Leone

Nigeria

Cameroun , divisé est rattaché au Nigeria et au Cameroun

Protectorat du Bechuanaland , aujourd'hui Botswana

Rhodésie du Sud , aujourd'hui Zimbabwe

Rhodésie du Nord , actuellement Zambie

Côte-de-l'Or , colonie britannique,  actuelGhana

Nyasaland , now Malawi

 

États indépendants

 

Liberia, fondé par l'American Colonization Society en 1847

Éthiopie , Abyssinie, qui a vu ses frontières modifiées par l'Érythrée italienne et la Côte des Somalis actuellement Djibouti.

Soudanindépendant sous le règne de Mahdi entre 1885-1899

 

La décolonisation de l'Afrique

Informations supplémentaires

viagra bitcoin buy