MOI2

 Le point de vue de Léonce Lebrun  

 

La bombe atomique

 

Depuis Adam et Eves Caên et Abel, donc la nuit des temps ,les hommes n’ont pas cessé de se battre en perfectionnant leur instrument de combat, pour débouher... 

...depuis le 20è sièle sur ce redoutable outil de destruction massive qu’est la  bombe atomique...

 

 

..., q’Albert Einstein et Robert Oppenheimer, deux éminents physiciens, se retounent dans leur tombe en constatant l’énorme  chienlit mondiale qu’a povoqué  « l’appropriation monopolistique » de cette haute technologie

 

En effet, comme suite aux bombardements  des villes du Japon en Aout 1945 par les forces américaines, ce qui stratégiquement n’était pas nécessaire, tenant compte à cette période de l’état de faiblesse des armées nippones. qui sans doute étaient en voie de capituler...*

 

.., nous avons assisté à un déferlement de propos indigestes, de mensonges et de gigantesques manipulations des opinions publiques …

 

… qui aura la plus « grande gueule » entre Américains, Français  à un degré moindre, Britaniques, pour intimider des ennemis potentiels supposés…Russes  Chinois et autres  partenaires de faiblesse

 

Bizarre, mais c’est ainsi quele Conseil de Sécuité de l’ONU  est composé notamment de 5 membres titulaires atomistes, avec droit de véto …

 

...les USA,  la République Populaire de Chine,  la France, la Fédération de Russie et la Grande Bretagne...

 

... que dans ce bassin de requins, d’autres Nations tombent dans l’eau, pour ne pas se laisser dévorer diplomatiquement...

 

...c’est le cas de l’Inde, du Pakistan, de la Corée du Nord, placés sous la surveillance subjectve de l’AIEAl’Agence internationale de l’Energie Atomiqueentièrement dévouée à la cause hégémonique de la mouvance occidentale...

 

...A ne pas oublier surtout l’Iran et l’Etat Hébreu, par  qui passent toutes les crises internationales  actuelles…

 

…avec une mention spéciale pour Israêl, bien  pourvu en ogives nucléaires non comptablisés officiellement, pratiquant une politique colonialiste et impéraialiste impitoyable au Proche -Orient en partiulier contre le peuple palestinien…

 

…mais qui joue à la grande victime du siècle, avec la  complicité de la France (auteur historique de la dissuasion nucléaire) et les Etats Unis pour empêcher l’Iran de disposer de l’arme atomique…

 

…une stratégie, un jeu dangéreux, stupide et mesquin, car en cas de conflit généralisé aucune Nation n’aura recours à l’arme atomique...

 

...qui est donc une dépense inutile, dont les sommes disponibles auraient servi à d'autres priorités du quotidien...

 

...mais quelle horreur, vous n'y pensez pas mon bon Monsieur, car dans un régime de monarchie républicaine, le monarque virtuel a besoin de cet instrument de prestige...

 

...pour justifier de sa verticalité vis à vis de son peuple...

 

... soit, mais Américains et Européens ne feront pas le poids face à la puissance de la machine de guerre russe et  chinoise…

 

...Alors que les Occidentaux cessent de manipuler leurs opinions respectives, avant que ne rentre tôt ou tard dans ce bal des maudits...

 

...un mastodonde non désiré mais redoutable de notre Monde

 

…et gare à l’armaggédone

 

Le partage de l'Afrique

 

Le partage de l'Afrique, ou la course à l'Afrique, correspond à la multiplication des revendications conflictuelles européennes sur les territoires africains durant la période du Nouvel Impérialisme, entre les années 1880 et le début de la Première Guerre mondiale. 

La seconde moitié du XIXe siècle verra la transition d'un impérialisme informel, caractérisé par une influence militaire et une dominance économique, vers une gouvernance centralisée. 

 Les tentatives de médiation dans cette course aux empires, comme la conférence de Berlin -1884 - 1885 entre le Royaume-Uni, la République française et l'Empire allemand, ne réussiront pas à accorder ces revendications de puissances concurrentes. 

 Ces conflits sur l'Afrique font partie des principaux facteurs qui ont mené à la Première Guerre mondiale. 

La percée sur le continent 

.L'accès au continent africain aux explorations occidentales et son exploitation ont commencé sérieusement à la fin du XIXe siècle. En 1835, les Européens avaient cartographié la plupart du nord-ouest de l'Afrique. 

 Parmi les explorateurs les plus célèbres, on peut citer David Livingstone, qui cartographia de vastes étendues de l'intérieur du continent et Serpa Pinto, qui traversa l'Afrique australe et l'Afrique centrale lors d'une expédition difficile, cartographiant la majeure partie de cette partie du continent. 

 Des expéditions laborieuses dans les années 1850 et 1860 menées par Richard Burton, John Speke et James Grant ont reconnu la région des Grands Lacs et la source du Nil. Vers la fin du siècle, les Européens avaient dressé des cartes du Nil depuis sa source, des cours du Niger, du Congo et du Zambèze, et le monde occidental réalisait maintenant les vastes ressources de l'Afrique. 

Cependant, à l'aube de cette course à l'Afrique, seulement 10% du continent étaient sous le contrôle de nations européennes. 

 En 1875, les plus grandes possessions étaient l'Algérie, qui avait été conquise par la France à partir des années 1830 - en dépit de la forte résistance d'Abd el-Kader et la rébellion des Kabyles dans les années 1870,  la Colonie du Cap, tenue par le Royaume-Uni et l'Angola, tenu par le Portugal. 

Les progrès technologiques facilitaient l'expansionnisme outre-mer. L’industrialisation permettait de rapides avancées dans les transports et les communications, spécialement dans la marine à vapeur, le transport ferroviaire et le télégraphe. 

 Les progrès médicaux étaient aussi importants, surtout dans les médicaments contre les maladies tropicales. Le développement de la quinine, un traitement efficace contre la malaria, permis de pénétrer dans les vastes zones tropicales. 

Causes de la ruée

L'Afrique et le marché global

Rivalités stratégiques

 

La politique mondiale de Bismarck

 

Le clash des impérialismes rivaux

 

.La American Colonization Society et naissance du Libéria

Une succession de crises internationales menant à la Première Guerre mondiale

 

Le canal de Suez

 

La conférence de Berlin -1884-85-

 

Occupation britannique de l'Égypte et de l'Afrique du Sud

 

La crise de Fachoda

 

Crises au Maroc

 

The colonial encounter

 

La production des cultures de rentes

 

Conscience et expositions coloniales

 

Le - lobby colonial -

 

Chauvinisme dans la propagande coloniale

 

Le massacre des Namaka et des Herero 

 

Conclusions du partage du Continent africain

 

 

Belgique

État indépendant du Congo appelé aussi Congo belge ,actuellement République démocratique du Congo.

 

France

 

L’Algérie

Tunisie

Protectorat du Maroc

Afrique occidentale qui réunissait /

la Mauritanie,

le Sénégal,

le Soudan ,devenu Mali,

la Guinée,

la Côte-d'Ivoire,

le Niger,

la Haute-Volta , devenue Burkina Faso

et le Dahomey ,devenu Bénin.

Afrique équatoriale qui réunissait /

le Gabon,

Moyen Congo ,devenu la république du Congo,

l'Oubangui-Chari , devenu la République centrafricaine.

et le Tchad

Cameroun , une partie du Cameroun actuel

Côte des Somalis , devenu Djibouti

Madagascar

Comores

 

Allemagne

 

Kamerun , avant les Français et les Anglais

Afrique orientale , actuellementBurundi, Rwanda, et la partie occidentale de la Tanzanie

Sud-Ouest africain , devenu Namibie

Togoland , actuellement Togo et la partie est du Ghana

 

Italie

 

Libye

Érythrée

Somalie , devenu une partie de la Somalie actuelle

 

Portugal

 

Angola et le Cabinda , l'une des provinces de l'Angola

Mozambique

Guinée-Bissau

Cap Vert

São Tomé et Príncipe

 

Espagne

 

Sahara , désormais Sahara occidental , composé de /

Río de Oro

Saguia el- Hamra

Maroc

Ceuta

Melilla

Tarfaya , Cap Juby

Ifni

Guinée équatoriale, avec en plus de la partie continentale 

Bioko

Annobón

 

Grande-Bretagne

 

Égypte

Soudan anglo-égyptien , actuellement le Soudan

Somalie  , une partie de la Somalie actuelle

Afrique orientale composé de /

Kenya

Ouganda

une partie de la Tanzanie

Zanzibar , aussi partie de l'actuelle Tanzanie

Afrique du Sud /

État libre d'Orange

Transvaal

Colonie du Cap

KwaZulu-Natal

Gambie

Sierra Leone

Nigeria

Cameroun , divisé est rattaché au Nigeria et au Cameroun

Protectorat du Bechuanaland , aujourd'hui Botswana

Rhodésie du Sud , aujourd'hui Zimbabwe

Rhodésie du Nord , actuellement Zambie

Côte-de-l'Or , colonie britannique,  actuelGhana

Nyasaland , now Malawi

 

États indépendants

 

Liberia, fondé par l'American Colonization Society en 1847

Éthiopie , Abyssinie, qui a vu ses frontières modifiées par l'Érythrée italienne et la Côte des Somalis actuellement Djibouti.

Soudanindépendant sous le règne de Mahdi entre 1885-1899

 

La décolonisation de l'Afrique

Informations supplémentaires