MOI2

 Le point de vue de Léonce Lebrun  

 

Race es  tu là …

 

Incroyable, sous la poussée de groupuscules frustrés, le Pouvoir a cédé en soustrayant de la Constitution française de 1958, le mot…RACE…une "bien "belle victoire sociétale"", qui fera disparaître toutes les expressions à connotation raciale….

Mais dans leur immense majorité, les citoyens de ce pays se moquent de ces réformes à zéro centime d’euro, ce qui n’empêchera  pas l’homme de la rue peu ou pas informé, de voir dans l’Africain ou l’Afro descendant qui passe…

 

 « Un  Noir », faisant partie des «  gens de couleur » , au journaliste sportif, de désigner dans son reportage, «  le Noir de l’équipe », « le Noir du barreau » chez les  avocats, cette belle « chanteuse Noire » dans le monde artistique  la ou le Ministre noir(e) au Gouvernement ,une présentation non exhaustive.

 

Bref, un besoin morbide de bien mettre en relief la différence entre l’Africain et l’Afro descendant, en lui « collant » une couleur de peau « imaginaire» marquant la différence et son infériorité supposée, par rapport à monsieur tout le monde de race indo européenne

 

…circulez, le compte est bon, il n’y a plus rien à voir…

 

… et moi je dis NON, à cet enfumage racial, une escroquerie intellectuelle de haut niveau…

 

… car en vertu de quel pouvoir, un pays peut modifier unilatéralement un marqueur de l’espèce humaine, remontant à la nuit des temps…

 

… en fait ce retrait de mot ,intéresse t-il l’Asiatique (jaune) et l’Amérindien (rouge)  qui font partie intégrante de notre Humanité mais dont l’appellation a disparu dans la mémoire commune, ne restent plus en lice que l’Indo européen et le  gre

 

 … c’est précisément à cette mouvance que s’adresse la réforme à deux balles, pour lui donner l’illusion de la fin des différences...

 

... que voici  venu le nouveau monde avec son partage de l’Egalité et la Fraternité

 

…oui, vraiment une drôle d'illusion…

 

…et pour un rappel utile de l’Histoire, la France en tant que Nation, a  fortement utilisé le concept de race pour justifier la Traite négrière et l’Esclavage, dans un contexte d’infériorité de l’Homme africain

 

...alors la fin du mot «  race » relève de la mystification pure et simple, dont Africains et afro descendants, devraient prendre garde, afin de ne pas sombrer dans la même naïveté que nos ancêtres....

 

...Que comme Césaire Aimé, nous pourrons dire avec  fièrté...

 

...Le Nègre vous emmerde...

Selon ce que vous êtes

 

Le peuple corse est appelé bientôt à se prononcer sur son destin…

Notons au passage, que la réponse attendue à la question du référendum du 6 Juillet prochain, ne donnera satisfaction à personne , du moins la mise en scène organisée avec minutie , aura eu pour conséquence, à court et moyen terme , de faire gagner du temps à l'impérialisme.

Car, il a toujours été vérifié que le système colonialiste ne cède sur rien, par temps calme, en vertu de son propre principe dogmatique que -la République est une et indivisible- devenu obsolète, du fait même du processus de décolonisation engagé de gré ou de force, au milieu du 20è siècle.

Alors, face à un autre principe tout aussi louable et légitime,...

 ...du droit des peuples de disposer d'eux-mêmes...

... On se soumet ou on se soulève, c'est ce qu'a fait en son temps, victorieusement le peuple algérien, donnant ainsi raison à Frantz Fanon …

...L'indépendance ne s'octroie pas, elle s'arrache…

Mais au fait , que se passe-t-il, dans certaines îles de la Caraïbe. , Guadeloupe , Martinique , en Guyane, et à la Réunion.

Dans ces territoires, les autochtones sont menés allègrement en bâteau

Le système dicte sa loi à distance, aidé en cela par des élus plus préoccupés par les avantages liés, qu'à l'avenir de leurs peuples, pouvant prétendre évoluer légitimement dans un espace souverain, vers plus de dignité d'honneur  de fièrté.

Loin des indemnités, des allocations, des subventions,  des aides de toutes natures, aussi humiliantes les unes que les autres, en raison des conditions d'attribution...

...Maintenant les populations concernées, dans un état permanent d'assistanat, et de frustration, en un mot, des peuples, produisant, exportant, tablant leur existence, en fonction de leurs propres efforts, ayant la maîtrise du destin.

Ce qui conduit à établir rapidement, le bilan du nationalisme dans nos pays, à vrai dire peu brillant

Peu structurés, dépouvus de programmes cohérents, et pour certains, frisant le folklore...
... Les mouvements nationalistes caribéens notamment, n'ont pas offert une alternative crédible au colonialisme dans ces territoires, pour des raisons multiples. 
 Par exemple, on ne peut se prétentre indépendant, et siéger sans scrupule dans les instances nationales du Système...
... Sans oublier cette fumeuse déclaration dite de Basse Terre -Guadeloupe,01/12/1999- qui a plongé dans le ridicule, ce petit monde politique caribéen et guyanais, tant par son incohérence, que sa consternante inconsistance.

Alors, de lois programme décrétées -économiques et sociale- en passant par de vagues promesses de révision de statut...

...Sous couvert de manipulation constitutionnelle, nos peuples sont condamnés à discuter du sexe des anges...

...En attendant qu'un jour, il soit fait table rase de toute cette mascarade.

Mais Dimanche, les Corses qui disposaient du même statut politique que la Réunion la Martiniquela Guyaneet la Guadeloupe, vont arracher de nouvelles avançées vers plus de responsabilité politique…
...Cependant il conviendrait de ne pas oublier, que ce sont des européens…
... Ceçi donc, expliqe cela, et tout compte fait…

-Selon ce que vous serez-

Léonce Lebrun

Radeau de la Méduse

Informations supplémentaires