MOI2

 Le point de vue de Léonce Lebrun 

Un éminent homme poltique, disparu, pour qui j’avais beaucoup d’estime, tout en ne partageant pas certaines de ses options, déclarait, je cite…

 «  la France ne peut pas accuellir toute la misère du Monde » 

Expression  très controversée, dans laquelle je retiens  une part d'incohérene et d'arrogance, parce qu'à mon humble avis, la France n'est pas et

ne sera jamais en pôle position en matière d’humanisme, n’en déplaîsent à ces nombreux nationalistes indo- européens «  butés frustrés » nés  impérialo- colonialo-fascistes....

 

...qu'en même temps dans cette Monarchie républicaine, il faut s'attendre à toutes les dérives sociétales.

 

Et à mon tour de proclamer qu’un citoyen de cette même Nation, quoiqu’ « étranger toléré » comme aurait spécifié  l’illustre  et regretté  Aimée Aimé, avec son «  entièrement  à part » ne peut accepter toutes les élucubrations, sarcasmes et propos délirants de politiciens, fussent-ils déclarés « grands de ce Monde » car au royame des aveugles les borgnes sont  « Rois »

 

Et voici que nous sommes en Février 2018 aux jeux olympiques d’hiver, une manifestation sportive mondiale confiée à la  Corée du sud, qui entrevoit un rapprochement éventuel  avec les frères ennemis du Nord, en état de guerre virtuel depuis 1950, invités à ce rendez vous  de la neige du froid et de la glisse.

 

Mais voilà, la Maison Blanche (USA) soutien belliciste du Sud, fulmine, menace de boycott et ine fine brandit des sanctions contre cette petite Nation ( CDN) qui refuse avec éclat d’obtempérer à ce diktat de cesser la poursuite de ses travaux d’acquisition  de l’arme nucléaire…

 

…des menaces et propos soutenus subrepticement par certains membres de l’Alliance Atlantique.

 

Un outil destiné à se protéger contre ces prédateurs impérialo- colonialistes occidentaux… au même itre que l’Iran…

 

Mais en vertu de quel droit universel ,une Nation, peut interdire à une autre Nation, de posséder une arme de haute technologie, avec de forte probabilité qu’elle ne sera jamais utilisée en cas de conflit généralisé…

 

A travers ces péripéties en temps de paix qui forcément conduisent à  la «  guerre froide », retour vers la case départ d’avant  1990, on peut avancer sans risque de se tromper, que les Occidentaux jouent avec feu… cette arrogance les caractérisant, qui va en s’amplifiant.

 

Car comme dit le dicton martiniquais… gwen ven piti kout baton… « grande gueule mais résultat nul », face à la puissance de feu des forces russes et chinoises, et la qualité de leurs  hommes au combat -au sol- les armées de l’OTAN ( USA et Europe) seraient écrasées en un temps record, plongeant leurs peuples dans le plus grand désarroi comme en 1940…

 

A bon entendeur …

Les dangers de la Planète

 

Voici revenu le temps de la réflexion, mais aussi des combats idéologiques portant sur les principes et autres concepts, car à l’occasion de cette rentrée, à moins que l’on ait le cerveau dans les socquettes, on doit admettre que notre Planète n’est pas au mieux, que certains terriens marchent sur la tête.

Et voilà en effet qu’en ce mois de Septembre 2012, l’Afrique s’apprête à recevoir sur l’un de ses territoires, une de ces grandes messes désuètes et inutiles, permettant surtout à l’ex –puissance coloniale de conforter son précarré, à l’occasion d’un discours imbécile et hypocrite, mais qui renforce le caractère impérialiste du Système, car l’impérialisme n’est ni de droite, ni de gauche, mais se nourrit en l’espèce de la naïveté des responsables politiques au pouvoir.

Car après avoir discrédité l’ONU sur le dossier ivoirien et manupulé le Conseil de Sécurité sur la réalité du conflit interne libyen, un dirigeant du Monde occidental, invite la communauté dite internationale en état de légitime défense, à investir le sol syrien, sous le prétexte imaginatif, que les responsables de l’exécutif de la Syrie auraient recours à l’utilisation d’armes chimiques pour gagner cette guerre civile… en matière de diplomatie géopolitique on ne fait pas mieux dans la nullité…

Face à une telle déclaration guerrière des questions se posent, simples,… avec quel moyen économique, sur quelle base juridique et surtout suivant quel processus militaire…

Sur ce dernier point la réponse va de soit, depuis l’invention de la poudre à canon, les hommes sont de moins en moins courageux, alors la nouvelle philosophie stratégique de l’Occident avec son bras armé l’OTAN a été le recours aux frappes aériennes, en somme voir sans être, avoir un droit plus ou mois légal de tuer, sans aucune perte dans ses rangs, pas de partage de la souffrance humaine, des dégâts matériels et de la misère des populations qui s’en suit.

Mais attention, le véto sino- russe à juste titre sur l’imbroglio syrien n’est pas une clause de style, pour s’en convaincre je renvoie les belligérants virtuels à l’affaire du Canal de Suez en 1956,  à l’occasion de laquelle, américains et soviétiques ont bien fait comprendre à l’axe franco – britannique de mettre au plus vite un terme à leur prétention sur le dit canal, c’était pourtant à l’époque de la guerre froide, et nous connaissons la suite…

Alors un homme averti ….

Comme je vous l’ai dit en ouverture, certains marchent sur la terre… et le sujet n’est pas clos loin s’en faut…

Et je soumets à votre réflexion le dossier de la dette haïtienne, sur la base d’un transfert ci- dessous

Sans oublier l’affiche d’AFCAM pour Septembre 2012, et bien entendu la lecture de mon dernier éditorial intitulé Une Histoire du Monde Nègre, pour lequel vous clichez sur le lien joint ci-dessous

http://www.afcam.org/index.php? option=com_content&view=article&id=2804%3Aune-histoire-du-monde-noir&catid=1%3Aeditorial&Itemid=23

Léonce Lebrun

Informations supplémentaires