Cialis accept btc
MOI2

Le point de vue de Léonce Lebrun 

 

 Le Communautarisme (suite et fin)

 

Antisémitisme, communautarisme, terrorisme

… mais pour qui sonne le glas , car avec un tel palmarès  d’ ennemis intérieurs…

…comment des politiciens soutenus par des médias affidés peuvent-il  appeler à vivre ensemble avec de telles contradictions…

…qui tout compte fait est un cri de désespoir, face à une catastrophe imminente qui conduit le pays au mur…

 

… car, las d’appeler au loup absent, le jour où il sera là, il n’y aura personne...

 

…et à bien observer on relève que parmi les 193 Nations membres de l’Organisation des Nations Unies la France  réunit pour son compte, le plus de désagréments…

 

Et avant de discourir les politiciens devraient se remémorer l’Histoire de ce pays qui réunit sur son nom de tant de « satisfécits »…

 

Patrie des droits de l’Homme, liberté égalité fraternité, hérité de la colère du peuple en 1789, autant de triomphes sociétales qui peuvent indisposer les autres Nations de la Planète sensées de ne pas avoir autant de Qualités…

 

… et nous voilà remontant cette Histoire  limitée à partir de 1870…

 

1870 en effet c’est la déroute face aux forces prussiennes qui s’en vont comme prise de guerre avec les régions de l’Alsace et la Lorraine, curieux, il n y a pas d’alliées de secours

 

1914 la jeunesse française est toute excitée, veut en découdre avec l’Allemagne, la chasse est menée contre les pacifistes, Jean Jaurès est assassiné, son assassin acquitté sa famille doit solder en totalitér lres frais de justice

 

… mais avec les Alliées, la France s’en sort en 1918, et torpille les résultats de la Conférence de  Versailles en 1919, avec ses excès en ouvrant les soupapes de revanche de la montée du National Socialisme en Allemagne…

 

…les cérémonies du centenaire  de 2019 étaient injustifiées, ne rendant compte de la réalité historique de 1914- 1918

 

…car en 1940 c’est la déferlante allemande avec les forces armées du 3è Reich qui occupent le pays jusqu’en Avril  1945

 

et c’est à nouveau les Alliées qui sauvent la France

 

…  ne retenant pas la leçon en se lançant dans des guerres de décolonisation contre des peuples indochinois et algériens qui revendiquent à juste titre leur LIBERTE

 

Et donc ce résumé de l’Histoire n’est pas brillante et devrait conduire les dirigeants vers plus d'humilité dans leurs rapports avec les autres peuples et Nations...

 

...or c'est l'arrogance, la prétention, et le donneur universel de leçons qui prévalent...

 

car la France a occupé des territoires, colonisé et assimilé des populations

 

… et sa croisade insensée  livrée contre la présence de ces personnes sur son territoire sous le couvert de communautarisme...

 

...relève de l’intolérance, d'incohérence politique dans la désignation des ennemis de cette République monarchique et de la discrimination raciale.

 

https://www.youtube.com/watch?v=IMKe6QVjT84

 

Aristide est en plein lobbing

 

En plein lobbing dans les coulisses d'Obama pour essayer de reprendre le pouvoir en Haiti

Une puissante machine politique vient d'être actionnée pour faire la lumière sur l'éviction d'Aristide du pouvoir le 29 février 2004 et son départ pour l'exil en Afrique.

En levée de rideau la nouvelle Administration Démocrate, sous la baguette de Hillary Clinton au Département d'Etat, a braqué les feux de la rampe sur les acteurs tant haïtiens qu'américains qui ont participé à la mise en scène du coup d'état


d'Aristide. Les ressources financières utilisées seront criblées y compris les conséquences politiques et économiques sur Haïti et les autres pays de la Caraïbe.

Un Projet de loi est déposé devant le comité des Affaires Etrangères de la Chambre des Représentants des Etats-Unis en vue de former une Commission qui a pour mission d'examiner et d'évaluer le rôle du gouvernement des États-Unis dans le coup d'état de février 2004 en vertu de ces critères:

(1) à quel point le gouvernement des États-Unis a contrarié le processus démocratique en Haïti, y compris le niveau d'actions et de politiques du gouvernement des États-Unis pour contribuer au renversement Gouvernement démocratiquement élu d'Haïti.

(2) les circonstances dans lesquelles le Président haïtien Jean-Bertrand Aristide a démissionné de sa fonction et est parti pour l'exil en République centrafricaine, y compris le rôle du gouvernement des Etats-Unis dans sa démission et son exil.

(3) dans les événements amenant au coup d'état, à quel point le gouvernement des États-Unis a respecté ses engagements selon l'article 17 de la charte Démocratique interaméricaine de l'Organisation des États
américains exigeant que chaque pays membre de l'OAS apporte son aide à un autre Gouvernement attaqué.

(4) à quel point le gouvernement des États-Unis a empêché les efforts de la communauté internationale, en particulier les efforts des pays de la Communauté Caribéenne (CARICOM), à lutter contre le renversement du gouvernement démocratiquement élu..

(5)Le rôle du gouvernement des États-Unis en influençant des décisions concernant Haïti au Conseil de sécurité des Nations Unies et au cours des discussions entre Haïti et d'autres pays qui étaient disposés à aider à sauvegarder le gouvernement démocratiquement élu en envoyant des forces de sécurité en Haïti.

(6) à quel point l'aide des États-unis a été utilisée pour supporter, directement ou indirectement, les groupes opposés au Gouvernement du président Aristide, y compris le niveau de détournement de l'aide
bilatérale des États-unis vers les organisations non gouvernementales qui directement ou indirectement ont été associées aux groupes politiques activement impliqués dans la fomentation des hostilités ou la violence contre le gouvernement du Président Aristide.

(7) la participation de la CIA, directement ou indirectement, dans les opérations qui ont contribué au renversement du gouvernement démocratiquement élu d'Haïti

(8) l'impact de l'Institut Républicain International (IRI), l'Institut National Démocratique pour les Affaires Internationales et d'autres organisations fondées par l' Agence des États-unis pour le Développement
International sur le processus politique d'Haïti.

(9) l'impact politique et économique sur Haïti de la décision du Gouvernement des États-Unis en discontinuant toute l'assistance bilatérale d'Haïti et les démarches des États-unis pour bloquer les prêts et le soutien des institutions financières internationales pour Haïti.

(10) les implications plus larges pour Haïti et la région de la Caraïbe, des événements aboutissant au coup d'état.

Jean Erich René

Césaire Aimé et Haïti

Informations supplémentaires

viagra bitcoin buy