Cialis accept btc
MOI2

Le point de vue de Léonce Lebrun 

  

La Race( suite)

 

Ce grand défi est de comparer sur la toile le sort réservé en France  à deux sœurs jumelles, Race etReligion...dont l’une, La Race a été placée au banc des accusés comme responsable des « coup de sang raciaux «  périodiques que connait ce pays depuis quelques années

 

Oui mais s’agissant de la mouvance musulmane, on ne peut exclure la politique française  partisane, au Moyen orient, les coups bas de l’Etat hébreu au regard de la Palestine en devenir, la destruction de la Libye en 2011 dont la France était en pôle position, une ingérence manifeste depuis 2012 en Syrie dont on voit mal la fin de ce conflit.

 

Bref, dans toute manifestation violente au sein de  la Société il  faut  établir les causes consécutives à une diplomatie de la petite semaine  et dénoncer avec force les vrais responsables.

 

Cela  dit pourquoi la problématique raciale a pris une telle proportion en France alors qu’en Europe les pays à démocratie comparable bénéficient d’une paix sociale apaisée.

 

Et nous sommes en ce jour historique du 7 Janvier 2015 …

 

…un attentat est un acte de guerre à carctère politique, conduit par des militants cultivés, motivés.

 

… l’opération est préparée longtemps à l’avance, et au jour convenu les choses se passent sans bavure, et les hommes  disparaissent ne laissant aucune trace de leur mission.

 

Or en ce 7 Janvier avec l’attaque de l’imprimerie « Charly Bebdo » nous avons eu affaire à une petite bande de  dégénénés, choisis au hasard  pour un mauvais coup, sans doute drogués, qui restent dans les parages proches, pour être « logés » rapidement et tués par les forces de police…

 

….qu’un jour l’Histoire nous révelera les commanditaires.

 

 Car ces hommes n’avaiet pas le profil de soldat, d’homme de guerre, mais manipulés pour tuer.

 

Et du reste les politiciens au Pouvoir sont tombés dans le piège par naïveté ou imcompétence pour hurler au Monde entier que « la France était victime d’un   odieux attentat »…

 

…invitant tous « les grands de la Planète »  à une marche à Paris le 11 Janvier 2015, pour la défense de la «  liberté d’expression »,un abus  de la vision des réalités, car seuls quelques rares médias non affidés usesnt avec parcimonie de ce privilège.

 

Par contre l’ancien Président améridain a décliné cette invitation ne voulant sans doute pa s’acssocier à cette  mascarde.

 

Mais des dirigeants africains étaient bien présents en nombre une bonne quinzaine en tête du cortège, venus remercier «  buana » l’impérialiste de l'Occident pour son soutien à ces 3èmes mandats, ou à la modification permanente de leur constitution à des fins  de mauvaises gouvernance. ces crétins de négrillons…

 

…ah la bonne affaire qui politiquement ine finé , na pas payé.

 

Mais les premières personnes visées par ces évènements tragiques furent les communautés musulmanes, affublées de tous les péchés d’Israel.

 

En fait ce n’est pas le seul but recherché par ces despérados, car le mode opératoire par la suite, des citoyens agressés mortellement tout à fait anonymes, indique sans doute que certains veulent installer dans la pays un climat de peur et de terreur pour renversr les institutions de la République.

 

Sur cette dernière hypothèse on peut avancer que ces ennemis invisibles ont gagné, face à un peuple déjà plongé dans la peur qui a accepté sans résistance une décision illégales, autoritaire d'un long confinement sanitaire …

 

… et en sas d’une guerre civile ou un coup d’Etat  militaire je ne pense pas que les citoyens seraient traversés par un sentiment de révolte face à l’adversité …

 

…l’avenir nous le dira…

 

 

Et voila q’un groupe  du nom « des identitaires », jette le masque en faisant état de concepts, « racisme anti blanc  anti francais » et « privilège blanc »inconnus jusqu’alors dans les échanges de la société civile.

 

La suite prochainement

 

 Déja 10 ans Patrick est parti vers d'autres cieux...

https://www.youtube.com/watch?v=abw9sBMFBdM&list=RDabw9sBMFBdM&start_radio=1

 

Frantz Fanon...Les échos

 

 

 

Retrouvez le message d' AFCAM   portant le titre Frantz Fanon dans le menu Croisade du site.

Un message qui a fait l’objet d’un retour massif soit pour me féliciter de maintenir toujours vivace le souvenir de  ce grand penseur en  lui rendant un hommage fort en 2011, à travers différentes manifestations à Lyon et en Algérie.

 

Soit en soulignant une méconnaissance  quasi générale de sa biographie, au même titre que sa bibliographie dans les établissements scolaires.

Je rappelle à toutes fins utiles qu’une loi de Mai 2001, engage les  pouvoirs publics à faire figurer dans les programmes scolaires, l’Histoire de la Traite négrière transatlantique, et l’Esclavage, or à notre connaissance, un tel dispositif n’a pas été suivi d’effet, et pour cause…

Il est difficile de porter à la connaissance des jeunes élèves, la persistance d’une telle tragédie à dimension d’Etat, qui a perduré près de quatre siècles, sans remettre en cause ce concept sacro saint de la patrie des droits de l’Homme un mariage contre nature…

Fanon ne peut donc pas avoir sa place dans ce concert pédagogique dès lors que ce n’était pas un auteur du style… messi missié, bonjou missié, bénédiction journalière à cette mère patrie lointaine…

Non, Fanon est loin de ces vicissitudes, loin des arcanes de l’Histoire contemporaine qui ont engendré au regard des populations afro caribéennes soit pour les uns le serpent de l’intégration et l’assimilation, pour les autres , le piège de la diversité et la discrimination positive, au risque de perdre toute personnalité

Frantz Fanon est parti en homme libre, reposant au panthéon des Grands qui ont su dire Non à un moment de leur existence, tels que les Louis Delgrès, Patrice Lumumba. Malcom X, et autre Césaire Aimé, non exhaustive, mort naturelle  ou assassinés.

Sur un autre terrain, aux internautes qui ont évoqué ma disparition brutale virtuelle, avançant l’argument que de nos jours, il n’est pas mis fin à la vie des citoyens en raison de leur conviction…

… Sans entrer dans les détails, ni trahir une confidence, je leur dis qu’à l’époque des faits - Janvier Février 2009-, ce n’est pas l’avis des fonctionnaires de la Direction Générale des Renseignements Intérieurs, ex DST , RG, et des autorités de police en charge de la sécurité à l’occasion des manifestations de rue.

 

Qui redoutaient qu’une tragédie perpétrée par des extrémistes, aurait eu un prolongement catastrophique en terre caribéenne de la Guadeloupe et la Martinique…

Et me rappeler à juste titre, dans un contexte fort différent, la fin tragique de Malcom X, abattu par ses frères afro américains, peu importe le commanditaire, manipulé sans doute par la Centrale des Investigations ou Fédéral Bureau Investigations ou FBI…

Dans certains de mes messages je jongle avec la vie et la mort, en ce sens que toutes et tous, nous sommes le produit de deux égalités fortes… la naissance et la mort, entre ces deux extrêmes, toute personne  quelles que soient sa race et son sexe, joue un rôle plus ou moins défini, dans ce grand théâtre de l’existence, sans metteur en scène apparent…

Enfin par ces temps de crise on eut voulu entendre ces propos prononcés par des chefs de guerre et des politiciens en fin de mandat ou battus dans un scrutin

Le chef de guerre…

Soldats…

… Hommes de troupe, sous officiers, officiers, officiers généraux… je vais devoir vous quitter, avec le cœur rempli de tristesse…

 Ce fut un honneur pour moi de vous commander…

 Une grande fierté de vous avoir conduit au combat...

  Un honneur immense de vous avoir mené  à la victoire…

 Mais dès ce jour ma mission a pris fin, en vertu de mon éthique je ne peux entreprendre aucune action qui couvrirait de honte  nos forces armées devant L’Histoire

 Je vais pouvoir enfin m’occuper de ma famille, après avoir servi fièrement notre Nation…

A toutes et à tous, je vous souhaite du bonheur, une longue vie de devoir et que le ciel vous protège.

Le Général d’Armée…

Chef d’Etat major 

Le politicien en fin  de mandat ou battu lors des élections…

Mes chers amis, chers collaborateurs, je vais devoir vous quitter avec une immense tristesse, c’est la dure loi, l’incontournable conséquence de la démocratie.

J’ai, avec votre précieux concours, rempli le mandat que m’avait confié notre peuple, au service d’une certaine idée que je me fais de l’Homme et j’espère qu’un jour l’Histoire me rendra justice.

J’ai fait le vœu de ne rien entreprendre qui aurait été de nature à empêcher le bon déroulement de nos institutions, et je m’y tiens

Je vous remercie toutes et tous du fond du cœur, gardez foi en l’avenir, continuez à servir notre belle Nation, soyez heureux dans votre vie au quotidien, et que le ciel vous protège... 

 Mais ces paroles ne seront pas prononcées car ils sont les uns et les autres pris au piège, ensorcelés, contaminés par ce virus impitoyable qu’est le Pouvoir… qu’il faut garder à tout prix...

Léonce Lebrun

Informations supplémentaires

viagra bitcoin buy