MOI2

Le point de vue de Léonce Lebrun 

 

Le Communautarisme

 

Pour qui sonne le glas, ce titre  de l’excellent roman de feu Ernest Emilegay,brillant écrivain  américano -cubain qui nous a projeté dans l’enfer de le guerre civile espagnole -1936-1939, gagnée par les nationaliste, que le 20ème siècle a connue depuis la guerre de cessession américaine de 1860 à1865 remportée par les yankee du Nord…

 

et si nous ne prenons pas garde  ,un tel scénario catastrophe n’est pas exclu à terme en terre française de l’Europe…

 

…car depuis quelque temps nous assistons à un déchainent de comportements  et de propos qui frisent l’intolérance, rapportés sans discernement par des média affidés au Pouvoir en place…

 

… des adversaires politiques sont traités comme des ennemis de la République…

 

… bref, silence dans les rangs, on ne veut voir qu’une seule tête, aucune opposition n’est tolérée…

 

…les races n’existent pas (version française) mais dans les médias on insiste particulièrement sur l’aspect physique de certaines personnes, l’écrivain « noir » l’avocat « noir » l’artiste « noir » pour sans doute marquer la différence, une supériorité supposée de l’indo européen …pitoyable…

 

…allons donc, que l’on cesse  de considérer  les Africains et autres afrodescendants comme des zombis …

 

… et voilà  qu’après avoir dénié aux masses le droit de contester la gouvernance de minorités privilégiées, en les refoulant dans une opposition insultante dite populiste…

 

… on ne reconnait pas  le droit à certaines minorités ethniques de se regrouper pour échapper dans ce pays, avec un climat d’arrogance et d’intolérance, en les cantonnant dans le concept de communautarisme

 

mais au fait de quoi s’agit-il….

 

 …immigration, communautarisme insécurité …

 

 …un triptyque  inconcevable et inacceptable dans une Société, une  Nation de civilisation...

 

wwwxxxwwwxxxwwwxxx la suite , prochainement 

 

 Terrorisme et Otanisme

 

 

Nous vivons sur une drôle de Planète, dominée par l’hypocrisie, le mensonge et la manipulation qu’elle soit individuelle ou collective.

 

Au hasard d’un échange avec autrui, vous faites état de la situation économico- sociale de l’environnement, et il aura comme réponse…On ne refera pas le Monde

 

Car après analyse vous constaterez que votre interlocuteur, a pris son petit déjeuner, le repas du mid...

 

...et sans sans doute celui du soir sera arrosé d’un excellent bourgogne ou autre bordelais, bref il aura consommé  4000 calories plus que nécessaire pour le bon fonctionnement de son organisme.

 

Par contre son voisin devra se contenter de -1000 calories par jour pour toute sa famille, entraînant dégénérescence, maladies et pathologies de toutes natures…

 

...bref comme l’a dit à juste titre un économiste américain, votre interlocuteur exige que cette situation reste en l’état...

 

...car il tire une jouissance de la misère de l’autre, sa seule source de bonheur…

 

Il en va de même de la situation de notre Terre, d’ un côte des nations très riches et de l’autre des états pauvres archi endettés du Sud, c’est donc une inégalité économico-sociale.

 

Et voilà qu’a fait son apparition une nouvelle inégalité au regard des lois de la guerre, je veux parler des frappes aériennes, au nom de la démocratie, la liberté la civilisation,  de quoi en pleurer…

 

Bref, du fait d’une technologie avancée, les nations richement dotées peuvent éliminer des milliers de civils sans n’en subir aucune perte humaine en cas de conflit armé…

 

Avek tout patié enkouragmen ta la cé moune en ka fouté en tel pression en dos moin ki ka obligé moin maché man maille… 

 

Avec tous ces encouragements, ils me mettent une telle pression sur le dos, qui m’oblige à assumer mes amis(es

 

Léonce Lebrun 

Un idéal à ne pas trahir

                                                           

Informations supplémentaires