MOI2

 Le point de vue de Léonce Lebrun 

Un éminent homme poltique, disparu, pour qui j’avais beaucoup d’estime, tout en ne partageant pas certaines de ses options, déclarait, je cite…

 «  la France ne peut pas accuellir toute la misère du Monde » 

Expression  très controversée, dans laquelle je retiens  une part d'incohérene et d'arrogance, parce qu'à mon humble avis, la France n'est pas et

ne sera jamais en pôle position en matière d’humanisme, n’en déplaîsent à ces nombreux nationalistes indo- européens «  butés frustrés » nés  impérialo- colonialo-fascistes....

 

...qu'en même temps dans cette Monarchie républicaine, il faut s'attendre à toutes les dérives sociétales.

 

Et à mon tour de proclamer qu’un citoyen de cette même Nation, quoiqu’ « étranger toléré » comme aurait spécifié  l’illustre  et regretté  Aimée Aimé, avec son «  entièrement  à part » ne peut accepter toutes les élucubrations, sarcasmes et propos délirants de politiciens, fussent-ils déclarés « grands de ce Monde » car au royame des aveugles les borgnes sont  « Rois »

 

Et voici que nous sommes en Février 2018 aux jeux olympiques d’hiver, une manifestation sportive mondiale confiée à la  Corée du sud, qui entrevoit un rapprochement éventuel  avec les frères ennemis du Nord, en état de guerre virtuel depuis 1950, invités à ce rendez vous  de la neige du froid et de la glisse.

 

Mais voilà, la Maison Blanche (USA) soutien belliciste du Sud, fulmine, menace de boycott et ine fine brandit des sanctions contre cette petite Nation ( CDN) qui refuse avec éclat d’obtempérer à ce diktat de cesser la poursuite de ses travaux d’acquisition  de l’arme nucléaire…

 

…des menaces et propos soutenus subrepticement par certains membres de l’Alliance Atlantique.

 

Un outil destiné à se protéger contre ces prédateurs impérialo- colonialistes occidentaux… au même itre que l’Iran…

 

Mais en vertu de quel droit universel ,une Nation, peut interdire à une autre Nation, de posséder une arme de haute technologie, avec de forte probabilité qu’elle ne sera jamais utilisée en cas de conflit généralisé…

 

A travers ces péripéties en temps de paix qui forcément conduisent à  la «  guerre froide », retour vers la case départ d’avant  1990, on peut avancer sans risque de se tromper, que les Occidentaux jouent avec feu… cette arrogance les caractérisant, qui va en s’amplifiant.

 

Car comme dit le dicton martiniquais… gwen ven piti kout baton… « grande gueule mais résultat nul », face à la puissance de feu des forces russes et chinoises, et la qualité de leurs  hommes au combat -au sol- les armées de l’OTAN ( USA et Europe) seraient écrasées en un temps record, plongeant leurs peuples dans le plus grand désarroi comme en 1940…

 

A bon entendeur …

Ce héros dss temps modernes

Non, je ne suis pas pas un Héros…

Quand un message tombe dans votre boîte avec autant de propos dithyrambiques,( voir message transféré) vous sautez au plafond ou vous vous donnez un temps de réflexions pour cerner quelles sont les critères de l’honorable internaute pour me gratifier d’untel Honneur de mon vivant…,

A part que je suis un réincarné avec un passé tumultueux, qui n’a pas réédité ses exploits de guerre durant ces 20è et 21è siècle, à savoir…

-La conduite d’une gigantesque Révolution en Afrique qui aura permit à ce Continent de devenir cette puissance respectée, débarrassée de toute tutelle et influence étrangère…

-Une insurrection armée en terre caraïbéenne, qui aura définitivement soldé le compte d’un colonialisme rampant, en vertu du droit des peuples à disposer totalement d’eux-mêmes

Et donc le compte n’y pas…mais

Un laboureur sentant sa mort prochaine, fit venir ses enfants leur parla sans témoins (Jean de la Fontaine) seulement en cette soirée du 31 Décembre 1994 ils étaient des millions devant leurs télévisions à écouter la dernière allocution du Président François Mitterrand (tonton pour les intimes)

Qu’avait-il dit en substance…

….Je crois aux forces de l’esprit ;…

Dans leur immense majorité de ce pays, les uns et les autres n’ont pas compris, pour eux c’étaient des propos découlant de l’univers de Kafka…

Mais pour moi pas de doute, le Président a fait partie du « Monde réincarné » , qu’il reviendra, du reste dans ma célèbre chronique de Janvier 1996 sur Radio SUNFM intitulée…Au revoir Monsieur MITTERRAND ,je lui ai donné rendez vous sous d’autres cieux, pour d’autres combats sans doute…

Rappelez-vous cette parole biblique…

« Il y aura beaucoup d’appelée(es) mais peu d’élus(es) » mystère et dure réalité qui nous ramène à une forme d’humilité…

Car cela est extraordinaire de découvrir votre passé qui conditionne les faits les propos et les rêves dans ce monde contemporain, et je vous ramène en ce qui me concerne au 19è et 20è siècle…surprise

En ce 2 Décembre 1805, nous sommes à Austerlitz (Tchoslovaquie) il fait un froid à ne pas sortir son chien , pourtant les hostilités ont commencé tôt ce matin pour déboucher sur l’une des batailles les plus importantes de tous les temps, en terme de stratégie…

Les choses sont compliquées pour Napoléon Bonaparte qui dispose d’une armée de 40000 hommes, alors qu’en face les « nations ennemies » 3 ont réuni une force de plus 150000 soldats soit 1/3

Alors l’Empereur devra jouer de l’intelligence et d’une stratégie de haut niveau pour sortir de ce guêpier, ce sera chose faite car à partir de 12 heures (heure locale) la solution finale aura lieu sur le Plateau de Prat zen, un étang gelé sur lequel grâce à une extraordinaire manouvre, on assista à la déroute de forces ennemies , et une victoire totale en fin de journée…

Mais pour moi qui avais pris une part déterminante dans la conduite des combats sur le Plateau c’était la fin car vers 15 h 30 (heure locale) je fus mortellement blessé, l’un des derniers Officiers tombés avec le grade de Colonel d’artillerie…

Lors d’une rapide tournée d’inspection, l’Empereur s’arrêtant devant mon brancard, me dit…

…. Vous êtes un brave…Soldat, ce n’était pas son habitude

Et plus de 135 ans après j’occupais la Pologne pour le compte du 3è Reich allemand, en qualité de Chef d’état major de l’Armée d’occupation avec le grade de Général de Division, qui fut élevé à titre posthume à celui de Général d’Armée, alors que ma dépouille mortelle était ramenée à Berlin pour des funérailles Nationale en présence de tous les Dignitaires de l’Allemagne…

Mais pourquoi un tel honneur, et là s’arrêtent mes révélations

Après lecture n’appelez pas le « 15 » et dommage que ne peux vous donner les coordonnées de la belle et brillante astrologue qui a préféré fuir les fastes de Paris pour la lugubre Melbourne(Australie) en raison d’une clientèle devenue de plus en plus exigeante .

A noter à ce sujet que des internautes perspicaces ont relevé mon attachement à la Civilisation et l’Histoire romaine, ma proximité avec le peuple allemand et la Nation allemande, que les hostilités de ce coté du Rhin ne dérangent pas, à chacun sa vision d’une Histoire indépendante et transparente, et enfin la non agressivité vis à vis de Napoléon Bonaparte, malgré une histoire compliquée avec nos peuples…

En définitive je dispose de mes propres marqueurs par rapport à l’évolution de ce Monde contemporain, ce qui pour autant ne fait pas de mois un HEROS…

A mon retour peut être, mais en définitve l'honorable internaute qui a placé la barre très haut à mon sujet, me contraint à une obligation de résultat jusqu'à l'extinction d'oxygène...

Léonce Lebrun

Informations supplémentaires