MOI2

Le point de vue de Léonce Lebrun 

 

Le Communautarisme

 

Pour qui sonne le glas, ce titre  de l’excellent roman de feu Ernest Emilegay,brillant écrivain  américano -cubain qui nous a projeté dans l’enfer de le guerre civile espagnole -1936-1939, gagnée par les nationaliste, que le 20ème siècle a connue depuis la guerre de cessession américaine de 1860 à1865 remportée par les yankee du Nord…

 

et si nous ne prenons pas garde  ,un tel scénario catastrophe n’est pas exclu à terme en terre française de l’Europe…

 

…car depuis quelque temps nous assistons à un déchainent de comportements  et de propos qui frisent l’intolérance, rapportés sans discernement par des média affidés au Pouvoir en place…

 

… des adversaires politiques sont traités comme des ennemis de la République…

 

… bref, silence dans les rangs, on ne veut voir qu’une seule tête, aucune opposition n’est tolérée…

 

…les races n’existent pas (version française) mais dans les médias on insiste particulièrement sur l’aspect physique de certaines personnes, l’écrivain « noir » l’avocat « noir » l’artiste « noir » pour sans doute marquer la différence, une supériorité supposée de l’indo européen …pitoyable…

 

…allons donc, que l’on cesse  de considérer  les Africains et autres afrodescendants comme des zombis …

 

… et voilà  qu’après avoir dénié aux masses le droit de contester la gouvernance de minorités privilégiées, en les refoulant dans une opposition insultante dite populiste…

 

… on ne reconnait pas  le droit à certaines minorités ethniques de se regrouper pour échapper dans ce pays, avec un climat d’arrogance et d’intolérance, en les cantonnant dans le concept de communautarisme

 

mais au fait de quoi s’agit-il….

 

 …immigration, communautarisme insécurité …

 

 …un triptyque  inconcevable et inacceptable dans une Société, une  Nation de civilisation...

 

wwwxxxwwwxxxwwwxxx la suite , prochainement 

 

Force et Honneur

 

Sans crier gare, le 21è siècle a entamé son deuxième décade, un temps qui s’en va, n’attend personne, malgré la supplique du poète…ô temps suspend ton vol…

 Voici donc  venu le temps des vœux individuels et collectifs, institutionnels ou privés, avec des bonnes résolutions, appuyées par une remise en cause des faits et gestes du passé, accompagnés pour un temps de ce sempiternel…Plus jamais ça… un discours pour zozo.

Du reste j’ai pris conscience de m’échapper de ce rituel, pour donner plus de substance et de hauteur, aux bonnes  intentions de l’année nouvelle.

Ainsi en 2010, j’avais  lancé une réflexion sur la confiance qui a tenu toutes ses promesses, certains internautes, ayant sans complexe, revêtu l’habit du Major, cet officier supérieur, aide de camp, qui a accompli sa mission de sécurité avec un comportement républicain exemplaire.

Un comportement républicain, le mot est lâché, l’auberge espagnole diront certains, ce à quoi je m’inscris en faux, car ce concept, rempli de grandeur et de noblesse, s’adresse à tous les citoyens de notre Planète, quel que soit le système politique  auquel, ils sont régis

Alors pour 2011 je fais suivre par un nouveau concept -force et honneur-, la devise des légions romaines, ces hommes qui ayant un courage extraordinaire au combat, rigoureux, disciplinés, savaient gagner…pas de quartier…mais s’inclinaient avec panache devant la supériorité de leurs adversaires, c’étaient des Soldats…

Force et honneur dans nos actions au quotidien, c'est-à-dire qu’en toute circonstance, la réflexion et l’intelligence doivent précéder nos entreprises dans tous les rouages de la vie qu’ils soient politiques, professionnels et autres.

En fait, il s’agît de savoir respecter son interlocuteur, reconnaître ses valeurs, dans le combat politique, accepter la défaite, sans vouloir réduire la victoire de son adversaire, ce faisant on agit dans l’honneur, et la dignité, d’aucuns parleront de comportement républicain.

Dans ce cadre, je m’adresse plus particulièrement à mes frères de la diaspora africaine en Europe , leur demandant de s’inscrire dans un registre de conquête de l’Afrique, d’admettre avec force et honneur, que leur destin et tout l’avenir du Monde Nègre se joue sur le Continent africain.

A certains peuples de la Caraïbe, j’aurais tant voulu qu’ils s’engagent avec courage force et honneur, dans une logique débarrassée des lambeaux de l’assimiliatinisme, sachant que l’homme ne vit pas que de pain… 

Bien entendu, il ne s’agit pas et chacun l’aura compris de se battre contre, mais de participer activement l’effort de redressement de notre Planète.

Sachant que mes messages sont  traduits et lus  dans des dizaines de langues, que ce facteur me donne la  responsabilité d’être crédible aux regard des internautes du Monde, j’invite les uns et les autres à redorer son blason par des actions réalisées avec force et honneur.

 Force et honneur à vous toutes et tous pour 2011

Léonce Lebrun

Informations supplémentaires