Cialis accept btc
MOI2

Le point de vue de Léonce Lebrun 

  

La Race

 

En pleine déferlante mondiale sur la problématique raciale,  le contexte ne pouvait pas être meilleur pour évoquer le concept de Race  que la France seul pays des 193 membres  de l’Organisation des Nations Unies (L’ONU) veut voir disparaitre dans les échanges au quotidien, mais le remplacer par quel  stratagème….

 

Car c’est une prétention outrancière, un acte politique, qui veut avoir des conséquences sur le mode de pensée des Africains et autres  Afro descendants, des populations naïves et fragiles écrasées par leur passé d’esclave et de colonisé.

 

Et pour bien cerner la mentalité des Français de l’Europe du 21è siècle il faut avoir en mémoire quelques figures de l’Histoire qui valent mieux qu’un long discours…

 

… nous sommes en 1814 avec le retour de la  Monarchie sensée avoir disparu depuis Janvier 1793 et Louis XVIII est acclamé par un vibrant…Vive le Roi…

 

…mais un an après, 1815 avec le come-back de Napoléon pour  son retour des 100 jours c’est ce même peuple qui le reçoit au cri délirant de  … Vive l’Empereur…

 

Dès cette époque, on relève donc    une population incohérente dans ses choix, versatile, imprévisible et donc faible.

 

Plus de deux siècles  se sont écoulés, on peut multiplier les contorsions les explications saugrenues venant de tout l’échiquier politique pour obsever que ce mode de pensée relevé en 1815 n’a pas changé d’un yotta…

 

Car comment expliquer qu’en, pleine déferlante raciale au 21è siècle on relève des propos hors sol que sont…

 

Racisme, Noir, Blanc, racisme anti blanc, privilège blanc.

Pour mémoire, le vocabulaire « racisme » scandé de nos jours dans toutes les suces est inapproprié, car aucune communauté humaine dans ce pays n’est menacée de destruction en raison de ses caractéristiques physiques ou religieuses.

 

Par contre ce slogan cache une réalité plus méprisable qui est la discrimination raciale, propre à toutes les couches de la société française (les souchistes) dont sont victimes principalement les Africains les Afro descendants et les populations du Maghreb résidant en France…

 

Et donc revisitons l’Histoire du Monde Nègre et sa descente dans l’enfer de l’humiliation.

 

Nous sommes à la fin du XVe siècle, c’est le début de la découverte de nouveaux territoires, Espagnols , Portugais,  Français,  Britanniques s’installent en pays conquis après avoir massacré les premiers occupants, les Indiens, peuples  indociles et rebelles  au travail de terre.

 

 

Et voilà ces Européens partis à la recherche de remplaçants trouvés dans les populations de la côte occidentale africaine, fragiles naïves inaptes à toute résistance armée, qui feront la traversée de l’Atlantique pour être vendus dans les marchés d’esclaves des Amériques et la Caraïbe.

 

Mais l’apparition du concept de Race verra le jour au XVIII è siècle par les écrits et la pensée de certains écrivains et philosophes français qui établiront un dispositif  tendant  à démontrer  la supériorité du monde occidental et la justification de la traite négrière concernant les Africaines de race Nègre et l’établissement de L’Esclave.

 

Espagnols, Portugais , Britanniques pratiquant une stricte surexploitation des territoires colonisés, les Français iront plus loin en se plaçant dans une domestication ( Code Noir )des esclaves afro descendants...

 

...par une politique d’assimilation, au résultat catastrophique pour les personnes tombées dans ce piège infernal du big bang cérébral dont les effets désastreux perdurent de nos jours…

 

… dont les  premiers résultats se présenteront en Mai 1802 avec le rétablissement de L’Esclavage à la Guadeloupe...

 

...une absente totale de résistance de la population du territoire de 90000 âmes à l’époque...

 

...malgré les efforts désespérés d’un  certain Colonel Louis Delgres, d’origine martiniquaise pour s’opposer  au Corps. Expéditionnaire de Napoléon Bonaparte…

 

…Alors  qu’à Saint Domingue (devenu Haïti) les troupes armées sous la conduite d’un Toussaint Louverture et de Jean Jacques Dessalines,...

 

...arrachaient la victoire et la création de l’Etat haïtien, permière Nation  Nègre à conquérir son indépendance les armes à la main, à compter du Premier Janvier 1804.

 

La suite prochainement.

 

https://www.youtube.com/watch?v=IMKe6QVjT84

Ottawa

 

Ottawa est la capitale du Canada  située dans la province de l'Ontario, à la confluence de la rivière des Outaouais de la rivière Gatineau et de la rivière Rideau.

La ville est le résultat de la fusion en 2000 de l'ancienne ville d'Ottawa et de 10 municipalités avoisinantes. La population, en 2001, était d'environ 822 600 personnes. Depuis décembre 2006, le maire de la ville est Larry O'Brien.

Ottawa est le noyau de la Région de la capitale nationale du Canada qui inclut à peu près 1 110 500 habitants, dont ceux de la ville de Gatineau, Québec -anciennement Aylmer, Hull, Gatineau, Buckingham et Masson-Angers-, située sur l'autre rive de la rivière des Outaouais. La ville d'Ottawa a implanté une politique de bilinguisme en 2002.

L'économie de la ville est basée sur les activités des ministères et organismes du gouvernement fédéral ainsi que du parlement canadien, mais il y a une importante frange d'emploi dans les secteurs des hautes technologies et du tourisme.

Les pôles touristiques de la région incluent la Colline du Parlement, le Marché By, 24, promenade Sussex, la résidence officielle du Premier ministre du Canada, Rideau Hall et la résidence officielle du Gouverneur général du Canada.

Ottawa regroupe aussi plusieurs musées, dont le Musée des beaux-arts du Canada, le Musée canadien de la guerre et le Musée canadien des civilisations à Gatineau. Deux universités siègent à Ottawa , l'Université d'Ottawa et l'Université Carleton.
La ville d'Ottawa est desservie par l'Aéroport international MacDonald-Cartier d'Ottawa. Elle est le terminus du canal Rideau.

Géographie

Climat

La ville d'Ottawa est soumise au climat continental. En effet, sa position éloignée du littoral lui procure une forte amplitude thermique.

La température maximale jamais enregistrée a été de 38,8° et la température minimale de -37.2°. La température moyenne à Ottawa est de 5,3°.

La ville est bien arrosée puisqu'il pleut entre 800 mm et 900 mm par an. Il pleut tout au long de l'année à Ottawa. On compte en moyenne 86 jours de pluie par an, janvier, mars et décembre étant les mois les plus pluvieux avec 8 jours de pluie en moyenne. Le mois d'août est le mois plus sec avec en moyenne 6 jours de pluie.

Histoire

La région d'Ottawa fut pendant longtemps un établissement de la nation des Outaouais -Ottawa en anglais; Odawa en algonquin-, d'où son nom actuel. La rivière des Outaouais, bordant la ville était appelée Kichi Sibi ou Kichissippi par les algonquin, signifiant Grande rivière

Le premier établissement européen de la région fut celui du fermier Philemon Wright, natif du Massachusetts aux États-Unis, qui s'établit en 1800 du côté québécois de la rivière, sur l'actuel site de l'ancienne ville de Hull.

Wright découvrit qu'il était possible de transporter des billots de bois depuis la vallée d'Ottawa jusqu'à Montréal grâce au flux de la rivière, ce qui fit accroître considérablement le nombre de colons s'établissant dans la région.

Durant la guerre de 1812, les États-Unis ayant tenté d'envahir les provinces britanniques du Canada, il est décidé qu'un canal serait construit afin d'éviter la portion du fleuve Saint-Laurent se rétrécissant près de l'état de New York, afin d'éviter les éventuelles attaques américaines.

Le lieutenant- colonel John By entreprit d'installer sur la colline surplombant la rivière un campement afin de superviser la construction de ce qui deviendrait le Canal Rideau.

Sous la direction du gouverneur, il y fit construire un hôpital ainsi que plusieurs casernes militaires -en anglais , barracks- afin de loger ses hommes sur la colline alors complètement boisée, qui devint connue sous le nom de Barracks Hill.

Il désigna également deux sites devant contenir les futurs colons, l'un à l'ouest de la colline, la haute-ville et l'autre à l'est de l'entrée du futur canal, la basse-ville. En 1828, le village de près de 1 000 habitants prit le nom de son fondateur, Bytown.

La ville devint rapidement le centre de l'industrie du bois au Canada. En 1855, dans le but d'assurer à la ville une candidature plus éloquente lors du choix de la capitale canadienne, elle fut renommée sous son nom actuel, Ottawa.

Le 31 décembre 1857, Ottawa fut choisie comme capitale de la Province du Canada par la reine Victoria, dans le but de résoudre un conflit opposant Montréal, Toronto, Québec et Kingston, toutes souhaitant devenir capitale de la province.

Ottawa fut finalement désignée capitale grâce à sa situation géographique, sur la frontière entre le Haut-Canada et le Bas-Canada -afin de ne favoriser ni les anglophones ni les francophones- et également grâce à la distance qui la séparait de la frontière avec les États-Unis, la protégeant d'une éventuelle attaque américaine.

La ville possédait également le terrain choisi pour la construction du siège du gouvernement, d'où la vue sur la rivière était impressionnante. Ce choix, étonnant pour plusieurs fut considérablement critiqué, étant donné le caractère très rural et éloigné de la ville à l'époque.

Le 20 décembre 1859 débutèrent les travaux de construction des édifices du Parlement du Canada sur Barracks Hill qui devint alors la Colline du Parlement.

Après l'incendie de 1916, qui ne laissa intact que la bibliothèque du parlement, la reconstruction des édifices est entreprise pour se terminer quatre ans plus tard, le 26 février 1920, date de la première session du corps législatif du gouvernement dans les nouveaux bâtiments.

Démographie

D'après le recensement de 2001, il y a 774 072 habitants, 310 132 ménages, et 210 875 familles qui vivent dans la ville. La densité de population est de 278,6 habitants/km².

Du point des langues maternelles, la ville est à 51% anglophone, francophone à 32% et 17% allophone.
Environ 81% de la population , 80,90% est caucasienne.

Parmi les autres habitants, 4,54% sont noirs, 3,62% chinois, 2,84% sud-asiatiques, 2,67% arabes, 1,14% asiatiques du Sud-Est, 1,13% amérindiens, 0,85% latino-américains, 0,66% asiatiques occidentaux, 0,64% philippins, 0,20% japonais et 0,19% coréens.

 Le restant de la population est d'autres origines ,0,31% ou appartient à des minorités visibles multiples , 0,33%.
Ethnicité

Canadiens - 463 280 -personnes pour la plupart d'origine anglaise/irlandaise/française qui ont vécu au Canada pendant plusieurs générations-

Français - 272 085

Anglais - 200 900

Irlandais - 183 130

Écossais - 152 215

Allemands - 63 295

Italiens - 37 440

Chinois - 31 595

Autochtones - 25 780

Polonais - 23 695

Il y a 210 875 familles dont 72,8% sont des couples mariés vivant ensemble, 11,1% sont des couples en union libre, et 13,2% familles monoparentales où le parent est de sexe féminin.

Composition selon l’âge de la population : 25.3% des habitants ont moins de 19 ans, 6,9% ont de 20 à 24 ans, 32,5% de 25 à 44 ans, 23,8% de 45 à 64 ans, et 11,5% ont 65 ans et plus. L'âge moyen est de 36,7 ans.

La répartition hommes/femmes pour l'ensemble des groupes d'âge est de 95,1 femmes pour chaque centaine d'hommes. Par contre, pour chaque centaine de femmes`de 18 ans et plus, on compte 92,1 hommes.

Le revenu individuel moyen est de 39 713 $ et le revenu familial moyen est de 73 507 $. Les hommes ont un revenu moyen de 47 203 $ et les femmes de 31 641 $. Les revenus par habitant sont de 23 061 $.

Attraits touristiques

En tant que capitale du Canada, Ottawa possède plusieurs sites d'intérêt, musées et institutions qui attirent un grand nombre de visiteurs. Voici une liste des plus importants:

La Colline du Parlement

Le 24, promenade Sussex, résidence officielle du Premier ministre

Rideau Hall, résidence officielle du Gouverneur général

Le canal Rideau

Le Musée des beaux-arts du Canada

Le Musée canadien de la guerre

Le Musée des sciences et de la technologie du Canada

Le Musée de l'aviation du Canada

Le Musée canadien de la nature

Le Musée canadien de la photographie contemporaine

Le Monument commémoratif de guerre du Canada et la tombe du Soldat inconnu

Le Monument aux Valeureux

Le Monument au maintien de la paix

Le Monument canadien pour les droits de la personne

Le Château Laurier, un hôtel historique

Le Centre national des Arts

Les chutes de la rivière Rideau

Place Banque Scotia, aréna où jouent les Sénateurs d'Ottawa

L'Ambassade de France au Canada , par l'architecte Eugène Beaudouin.

La salle à manger est ornée d'une décoration murale commandée par le ministre de l'Éducation nationale Albert Sarraut au peintre Alfred Courmes en 1938. Cette œuvre La France heureuse couvre une surface de cent vingt mètres carrés. L'ambassade est décorée aussi de sculptures de Louis Leygue, et de Jean Prouvé , La Grande Hermine.

Transports

Transport en commun

Les transports en commun sont assurés par OC Transpo dont le réseau comporte des circuits locaux d'autobus à arrêts fréquents, des circuits rapides sur voie réservée appelés Transitway et un train-tram appelé O- Train.

La Société de transport de l'Outaouais , STO, qui dessert Gatineau du côté québécois de la rivière des Outaouais, compte certains circuits vers la ville d'Ottawa et OC Transpo fait de même vers Gatineau. Le tout donne un réseau fort dense de transport en commun. Les titres de transport des deux réseaux sont valides sans supplément sur les lignes régulières.

Liens interurbains

VIA Rail offre des trains vers Montréal et Toronto. Greyhound relie Ottawa avec plusieurs destinations ontariennes et québécoises directement, et avec le reste du Canada et des États-Unis par correspondance à partir de la station Centrale d'Autobus d'Ottawa.

L'autoroute 417, le Queensway, traverse la ville d'est en ouest, la relie à Montréal vers l'est et au nord de l'Ontario dans l'autre direction. Elle fait partie de la route transcanadienne.

L'autoroute 416, l' Autoroute commémorative des anciens combattants, se dirige vers l'autoroute 401 et la reliant vers Toronto. Les routes 17 et 174 sont également des axes majeurs de transport interurbain. Cinq ponts sur la rivière des Outaouais font la jonction vers le Québec -Cartier-MacDonald, Interprovincial, du Portage, Chaudière et Champlain-

Maritimes

Ottawa est au confluent des rivières des Outaouais et Rideau. Après la guerre de 1812, la construction du canal Rideau a été entreprise afin de relier les colonies britanniques du Haut et Bas-Canada en évitant la proximité de la frontière américaine le long du fleuve Saint-Laurent entre Cornwall et Kingston.

Ces deux liens maritimes ont grandement aidé au développement de la région, surtout en permettant le transport du bois des forêts plus au nord.

Depuis le développement des routes après la Seconde Guerre mondiale et l'interdiction du flottage du bois dans les années 1970, le transport maritime est graduellement disparu mais celui de plaisance a pris la relève. Le canal Rideau est particulièrement prisé en été par les navigateurs et en hiver il se transforme en patinoire linéaire

Aéroport

L'aéroport international MacDonald-Cartier accueille, selon les statistique de janvier 1998, une centaine de vols chaque jour:

Année d'établissement: 1928 comme terrain du Ottawa Flying Club, devient un aéroport durant la Seconde Guerre Mondiale et reconstruction la plus récente en 2003 ,

Compagnies canadiennes: Air Canada, West Jet, Air Transat, First Air, Porter Airlines ,

Compagnie américaines: United Express, Shuttle America, American Eagle, US Airways, Northwest Airlink, ASA delta, Continental Airlines ;

Compagnies britanniques: British Airways, Thomas Cook ,

La Force aérienne du Canada maintient une base sur une section de l'aéroport.

L'aéroport de Gatineau dessert la région également pour des vols d'affaires et quelques vols régionaux

Informations supplémentaires

viagra bitcoin buy