MOI2

 Le point de vue de Léonce Lebrun  

 

De l’état du Monde….Rétrospective

 

Avec un peu de retard, circonstance atténuante oblige, je reviens sur ce qui s’est dit, prédit, il y quelques semainesà Pittsburgh (Etats-Unis, à l’occasion de la réunion du désormais G 20…

 

…  Par définition je garde une grande méfiance au regard de ces institutions qui n’ont pas reçu de mandat explicite de  l’ ONU , mais s’arrogent le droit d’imposer leurs conclusions à toute la Planète…

 

… sous la futile prétention que certaines nations invitées seraient les  plus riches… pour les autres, circulez, il n’y a rien pour vous.

 

Pour la petite histoire, rappelons que ce forum ponctuel qui n’est pas d’initiative américaine et s’est tenu pour la première fois à Paris ( France) dans les années 1976, était composé de six nations…

 

… dont trois membres permanents du Conseil de Sécurité, détenteurs de l’arme atomique, quatre de l’ Alliance Atlantique,( OTAN) sauf le Japon , une simple observation donne une idée de leur puissance de feu…

 

Donc, de six chargés de se pencher sur l’état de l’économie mondiale, nous sommes  passés à 7 puis 8 à l’occasion desquels au repas des « grands » entre la poire et le formage…

 

… étaient invités des dirigeants africains, dont certains s’y pressaient, leur donnant l’illusion d’une certaine  importance. Mais le Continent na pas avancé d’un iota sur tous les plans

 

…Et depuis Septembre de cette année, la « crise » aidant ils se sont retrouvés à 20 à Pittsburg pour dialoguer entre autre sur la régulation du marché monétaire

 

…et la limitation des bonus dus aux traders, ces sorciers de la manipulation boursière, autant de sujets qui intéressent l’immense armée « d’hommes de la rue »

 

Mais la grande nouveauté de Pittburg fut l’entrée en lice de la nouvelle administration américaine avec son chef de file…

 

… dont certains «  ces va en guerre ces Max la menace »  se  berçaient déjà d’illusion sur son amateurisme, son manque d’expérience, bref par des arguties, on allait avaler tout cru l’ex Sénateur de l’Illinois.

 

 Mais catastrophe pour eux, ce fut du brio du brillant, une parfaite connaissance des dossiers, une certaine vision de l’avenir de notre Planète…

 

…que le jury d’Oslo ( Norvège) a sanctionné sans appel, par un prix Nobel de la Paix… je m’en dispense  de tout commentaire sur l’évènement.

 

A ce sujet et à propos de l’Iran au regard de l’arme atomique il est intéressant de remonter l’Histoire…

 

Nous sommes dans les années 1960, le locataire de l’Elysée qui a décidé de retirer son pays du commandement intégré de l’OTAN

 

… se lance dans l’aventure nucléaire sur la base du concept de la « dissuasion » c'est-à-dire qu’avec une ogive on peut mettre dans l’embarras tout adversaire  potentiel hautement nucléarisé…

 

Le Chef de l’Etat de l’époque en cause, n’a jamais eu l’intention d’utiliser cet arme redoutable, un remake des 6 et 8 Août 1945, mais il en connaissait parfaitement la force diplomatique dans le concert des Nations…

 

Plus de 40 ans après nous sommes  dans le même contexte, qui pourrait croire intellectuellement que l’Iran serait  disposé à porter le fer et le sang au Moyen Orient sur un ennemi potentiel…

 

… (disposant de son stock ) sachant qu’une bombe thermonucléaire de centaines de fois plus puissante que celle larguer sur le Japon en Août 1945…

 

…détruirait et contaminerait toute la région, y compris l’Iran qui serait victime «  d’un vent nucléaire qui n’a pas de frontière ».

 

 Mais alors de qui se moque-ton, quand on veut interdire à cette Nation ou tout autre pays...

 

...de se doter de moyens diplomatiques adéquats, sachant que cet Etat en cause est entouré de voisins puissamment armés..

 

L’Administration américaine qui a rapidement assimilé ces subtiles et hypocrites oppositions  diplomatiques…

 

… laisse désormais aux autres « Max la menace », le soin des gesticulations puériles et stériles...

Burkina Faso

 

                         

Géographie

 
D'une superficie de 274200 km², le Burkina Faso est un Etat de l'Afrique sahélienne formé d'un plateau cristallin appartenant au bassin de la Volta. Sa capitale est Ouagadougou  

Le nord du pays connaît un climat sahélien, caractérisé par des températures élevées et une grande sécheresse.

Le Sud connaît une saison sèche et fraîche, de novembre à février, et une saison chaude, de mars à juillet.

Le Burkina Faso est entouré par le Mali au nord et à l'ouest, par le Niger au nord-est, au Sud-Est par le Bénin et au Sud par le Togo, le Ghana et la Côte d'Ivoire.

Il n'a donc pas de débouché sur la mer. C'est un pays très plat, puisque le point culminant est le Tenakourou à 747 m à l'ouest

Ayant un climat tropical, le pays n'a que deux saisons, une saison sèche et une saison des pluies.

Le pays est un dégradé de ce qu'on peut trouver en Afrique , la pointe nord est désertique, avec le Sahel et se transforme graduellement en savane lorsqu'on va vers le sud.

On y trouve même des forêts ,région de Bobo-Dioulasso et Banfora ainsi que vers Gaoua et les frontières ivoiro-ghanéennes.

Deux grands types de paysages existent au Burkina ,

La plus grande partie du pays est couverte par un e pénéplaine Elle forme un relief très légèrement vallonné avec par endroit quelques collines isolées, ultimes vestiges d'un massif du Précambien.

C'est un paysage assez monotone, avec un sol le plus souvent coloré en ocre par la latérite.

Il a un relief plat qui ne retient pas de grande quantité d'eau d'où l'insuffisance hydrique dans certaines régions.

La partie sud-ouest du pays forme un massif gréseux. Le point culminant du pays s'y trouve , le Ténakourou ,749 m.

Le massif est limité par des falaises très escarpées atteignant 150 m de haut , falaise de Banfora, pics de Sindou, Cavernes de Douna.

L'altitude moyenne est de 400 m et le différentiel entre les deux points extrêmes ne dépasse pas 600 m. Le Burkina Faso est donc un pays plutôt plat, avec quelques accidents de terrain localisés.

Quoique peu élevé et relativement peu arrosé, le Burkina a un réseau hydrographique assez important, surtout dans sa partie méridionale.

Les cours d’eau se rattachent à trois bassins principaux , les bassins de la Volta, de la Comoé et du Niger.

Le pays devait son ancien nom de Haute-Volta aux trois cours d’eau qui le traversent , le Mouhoun ,anciennement Volta Noire, le Nakambé ,Volta Blanche, et le Nazinon ,Volta Rouge.

Le Mouhoun est le seul fleuve permanent du pays avec la Comoé qui coule au sud-ouest.

Le plus important, il s’étend au centre et à l’ouest du pays sur une superficie de 178 000 km².

Il est constitué par trois sous-bassins majeurs , ceux du Mouhoun, du Nakambé et du Nazinon.

Les eaux de ces bassins se rejoignent au centre du Ghana, où elles forment le lac Volta.

Seul cours d’eau permanent avec un bassin versant de 92 000 km2, il prend sa source sur le versant nord du massif gréseux de la falaise de Banfora, dans une région où les précipitations dépassent 1 000 mm par an.

Il coule d’abord vers le nord-est puis s’infléchit brusquement vers le sud. Au confluent du Sourou, le bassin versant du Mouhoun et ses principaux affluents ,Plandi, Kou, Voun Hou, fournissent un débit moyen de 25 m3⋅s. Ce débit est cependant très irrégulier.

Le principal affluent du Mouhoun est le Sourou, rivière à pente peu accusée, qui draine l’ancienne plaine lacustre du Gondo dont le bassin versant est de 15 200 km2. Ce bassin, presque totalement sahélien ne produit que de faibles écoulements.

À l’état naturel, lors des décrues, le Sourou alimentait le Mouhoun. Depuis 1984, les ouvrages de dérivation et de contrôle installés en amont de la confluence avec le Mouhoun permettent le stockage de 250 millions de m3 dérivés des crues d’hivernage.

Et de restituer le surplus dans le Cours aval du Mouhoun pendant la saison sèche.

Changeant brusquement de direction après la boucle du Sourou, le Mouhoun coule vers le sud-est puis plein sud, formant frontière avec le Ghana. Il parcourt le pays sur une distance d’environ 860 km.

Population

 

Près de 50 % des Burkinabés sont des Mossis. Le reste de la population se compose de Bobos, Dioulas, Gourounsis, Lobis, Haoussas, Touaregs nomades et Peuls.

 Les animistes sotn majoritaires , 65 % de la popultion, suivis des mulsulmans , 25 %, et des chrétiens , 10 % La population augmente de 2,7 % par an, notamment du fait de l'indice de fécondité élevé , 6,6 enfants par femme.

Les Burkinabés sont des ruraux, majoritairement installés au cœur du pays. 30 % seulement de la population vit dans les villes.

Ouagadougou, la capitale du pays, a pour principale activité le commerce et possède quelques industries alimentaires. Bobo-Dioulasso, au Sud-Ouest, est un centre agricole.

  • Densité , 44 hab./km²
  • Taux de croissance de la pop. , 2,68 % ,en 2001
  • Taux de migration , 0,97%o en 2001
  • Population ,15 746 232 habitants ,en 2009. 0-14 ans , 47,5 % , 15-64 ans , 49,59 % , + 65 ans , 2,91 %
  • ration , - 0,97 ‰ ,en 2001

Évolution de la population totale du Burkina Faso entre 1960 et 2010 ,chiffre de la FAO, 2012. Population en milliers d'habitants.

  • Taux de natalité , 44,42 ‰ ,en 2014
  • Taux de mortalité , 11,96 ‰ ,en 2014
  • Taux de mortalité infantile , 76,80 ‰ ,en 2014
  • Taux de fécondité ,5,93 enfants/femme ,en 2014
  • Espérance de vie des hommes , 52,77 ans ,en 2014
  • Espérance de vie des femmes , 56,85 ans ,en 2014

Histoire

 

C'est à partir du XII° siècle que commencent à s'organiser des royaumes guerriers. Le pays est colonisé par la France à la fin du XIX° siècle.

En 1932, le territoire est divisé entre les colonies voisines, Niger, Soudan et Côte- d'Ivoire, situatioon qui va durer 15 ans.

En 1947, le territoire de la Burkina Faso , ex-Haute-Volta, retrouve son unité géographique. C'est à cette époque que naît un puissant mouvement nationaliste.

L'indépendance du pays est proclamée en 1960. Dans les années 1980, de nombreuses réformes sont entreprises, à commencer par le changement du nom de la Haute-Volta en Burkina Faso , pays des hommes intègres. Le régime est de type présidentiel, l'armée conservant un pouvoir fort.

Le président actuel, Blaise Compaoré, est au pouvoir depuis le 15 octobre 1987 à la faveur d’un coup d’Etat au cours duquel son prédécesseur et frère d’armes,Thomas Sankara , a été tué.

Le capitaine Blaise Compaoré mossi, prend le pouvoir le 15 octobre 1987 à la faveur d’un coup d'État , au cours de ces événements, il aurait fait assassiner son prédécesseur Thomas Sankara

La mort de ce dernier est sujette à controverses. La période suivant le coup d'État est baptisée Rectification par Blaise Compaoré.

Une nouvelle constitution est adoptée par référendum et  Blaise Compaoré est élu président de la République ,taux d'abstention 74 %. Il est réélu en 1998, 2005 et en 2010.

Les violences policières et les meurtres d’opposants au président Blaise Compaoré scandent les décennies 1990 et 2000 ,Dabo Boukary en 1990 , deux étudiants en 1995 , Flavien Nébié, 12 ans, en 2000. Tous étaient militants ou manifestants.

Le Burkina connaît aussi des mouvements d’émeutes , en 1998 après l'assassinat du journaliste Norbert Zongo, en 2006 avec l'arrestation de certains étudiants à la suite d'une conférence de presse à l'université de Ouaga, en 2007-2008 contre la vie chère

En juin 2008, l’université de Ouagadougou connaît une grève massive, qui se solde par une reprise en main brutale de l’université par le pouvoir .

Suppression de toutes les prestations sociales étudiantes ,bourses, restauration, résidences universitaires vidées en deux jours, après tirs à balles réelles sur les étudiants.

La révolte de 2011 secoue le pays en même temps que le printemps arabe.

Le

À la suite des émeutes, Blaise Compaoré quitte le pouvoir et le chef d’état-major des armées, Honoré Traoré, annonce la création d’un «organe de transition», chargé des pouvoirs exécutif et législatif, dont l’objectif est un retour à l’ordre constitutionnel «dans un délai de douze mois

Le

Honoré Traoré en est un des signataires, ce qui implique son renoncement au pouvoir Le 17 novembre, le diplomate Michel Kafando est nommé président de transition Il nomme Isaac Zida premier ministre.


Burundi

Informations supplémentaires