Cialis accept btc
MOI2

Le point de vue de Léonce Lebrun 

  

La Race( suite)

 

Ce grand défi est de comparer sur la toile le sort réservé en France  à deux sœurs jumelles, Race etReligion...dont l’une, La Race a été placée au banc des accusés comme responsable des « coup de sang raciaux «  périodiques que connait ce pays depuis quelques années

 

Oui mais s’agissant de la mouvance musulmane, on ne peut exclure la politique française  partisane, au Moyen orient, les coups bas de l’Etat hébreu au regard de la Palestine en devenir, la destruction de la Libye en 2011 dont la France était en pôle position, une ingérence manifeste depuis 2012 en Syrie dont on voit mal la fin de ce conflit.

 

Bref, dans toute manifestation violente au sein de  la Société il  faut  établir les causes consécutives à une diplomatie de la petite semaine  et dénoncer avec force les vrais responsables.

 

Cela  dit pourquoi la problématique raciale a pris une telle proportion en France alors qu’en Europe les pays à démocratie comparable bénéficient d’une paix sociale apaisée.

 

Et nous sommes en ce jour historique du 7 Janvier 2015 …

 

…un attentat est un acte de guerre à carctère politique, conduit par des militants cultivés, motivés.

 

… l’opération est préparée longtemps à l’avance, et au jour convenu les choses se passent sans bavure, et les hommes  disparaissent ne laissant aucune trace de leur mission.

 

Or en ce 7 Janvier avec l’attaque de l’imprimerie « Charly Bebdo » nous avons eu affaire à une petite bande de  dégénénés, choisis au hasard  pour un mauvais coup, sans doute drogués, qui restent dans les parages proches, pour être « logés » rapidement et tués par les forces de police…

 

….qu’un jour l’Histoire nous révelera les commanditaires.

 

 Car ces hommes n’avaiet pas le profil de soldat, d’homme de guerre, mais manipulés pour tuer.

 

Et du reste les politiciens au Pouvoir sont tombés dans le piège par naïveté ou imcompétence pour hurler au Monde entier que « la France était victime d’un   odieux attentat »…

 

…invitant tous « les grands de la Planète »  à une marche à Paris le 11 Janvier 2015, pour la défense de la «  liberté d’expression »,un abus  de la vision des réalités, car seuls quelques rares médias non affidés usesnt avec parcimonie de ce privilège.

 

Par contre l’ancien Président améridain a décliné cette invitation ne voulant sans doute pa s’acssocier à cette  mascarde.

 

Mais des dirigeants africains étaient bien présents en nombre une bonne quinzaine en tête du cortège, venus remercier «  buana » l’impérialiste de l'Occident pour son soutien à ces 3èmes mandats, ou à la modification permanente de leur constitution à des fins  de mauvaises gouvernance. ces crétins de négrillons…

 

…ah la bonne affaire qui politiquement ine finé , na pas payé.

 

Mais les premières personnes visées par ces évènements tragiques furent les communautés musulmanes, affublées de tous les péchés d’Israel.

 

En fait ce n’est pas le seul but recherché par ces despérados, car le mode opératoire par la suite, des citoyens agressés mortellement tout à fait anonymes, indique sans doute que certains veulent installer dans la pays un climat de peur et de terreur pour renversr les institutions de la République.

 

Sur cette dernière hypothèse on peut avancer que ces ennemis invisibles ont gagné, face à un peuple déjà plongé dans la peur qui a accepté sans résistance une décision illégales, autoritaire d'un long confinement sanitaire …

 

… et en sas d’une guerre civile ou un coup d’Etat  militaire je ne pense pas que les citoyens seraient traversés par un sentiment de révolte face à l’adversité …

 

…l’avenir nous le dira…

 

 

Et voila q’un groupe  du nom « des identitaires », jette le masque en faisant état de concepts, « racisme anti blanc  anti francais » et « privilège blanc »inconnus jusqu’alors dans les échanges de la société civile.

 

La suite prochainement

 

 Déja 10 ans Patrick est parti vers d'autres cieux...

https://www.youtube.com/watch?v=abw9sBMFBdM&list=RDabw9sBMFBdM&start_radio=1

 

Saint-Domingue  -pays-

 

A Saint Domingue une première insurrection éclatera en octobre 1790 parmi les mulâtres conduits par Ogé et Chavannes. Elle fut rapidement dispersée par les colons et noyée dans le sang.

Chez les Nègres ce fut l'esclave Bouckman qui, dans la nuit du 22 août 1791, rassemble au cours d'une grande cérémonie vaudou, des milliers de Nègres et appela au soulèvement. Dans la matinée du 23 août ce fut l'insurrection générale

Huit jours après le bilan , deux cents sucreries et six cents caféières détruites, des centaines d'indo- européens massacrés. Il ne reste plus aux indo - européens que le Cap, ville hâtivement transformée en camp retranché et dans l'assaut de laquelle tombera Bouckman.

Alors que les colons arrivent à circonscrire la rébellion à l'Est et au Sud de l'île, émerge au premier rang Toussaint-Louverture Il n'eût de cesse de discipliner la révolte, d'élever son niveau politique, de l'élargir en révolution , avec un seul mot d'ordre , la liberté générale et une devise -vaincre ou mourir pour la liberté- .

En 1793, pour faire face aux colons et pour organiser une armée bien à lui, il traitera avec les espagnols, en guerre contre la France et possesseur de l'autre moitié de l'île.

Les Commissaires de la République, pour écarter le péril des aristocrates feront appellent aux troupes d'esclaves qui tenaient la campagne. Celles-ci écrasèrent les aristocrates qui s'enfuirent par bateaux.

Pour transformer cette alliance de circonstance en un lien durable avec Toussaint- Louverture, Sonthonax proclamera le29 août 1793 l'Abolition de l'Esclavage. Toussaint-Louverture attendra le 25 juin 1794 pour rompre avec les espagnols et se rallier à la Révolution française qui le nommera général de division.

Toussaint-Louverture chasse les espagnols de l'île et devient en avril 1796 le chef deSaint -Domingue. Il signe des traités commerciaux avec le gouvernement américain et rapidement la prospérité revient dans la Grande Ile.

Le Directoire marque le retour de tous les réactionnaires dans l'Assemblée des Cinq-Cents, et Toussaint-Louverture craint alors qu'il ne veuille revenir sur le décret d'abolition de l'Esclavage.

Le 8 Mai 1798, Hédouville, envoyé par le Directoire nantis des pleins pouvoirs, débarque au Cap avec mission de diminuerToussaint-Louverture avant de l'abattre.

Dès son arrivée, il tentera de détruire l'armée de Saint-Domingue, en renvoyant les hommes et en la décapitant. Il tentera de relever de leur fonction les généraux Nègres, ce que n'admettra pas Toussaint-Louverture qui le rembarquera vers la France.

Avec le Consulat, Bonaparte, s'appuyant sur le camp réactionnaire, cherchera à l'approche de la paix d'Amiens 25 mars 1802 à rétablir l'Esclavage à Saint-Domingue. Il enverra, dès janvier 1802, une expédition 54 vaisseaux transportant 23 000 hommes, commandée par son beau-frère, le général Leclerc, mari de Pauline.

Toussaint-Louverture pratiquera la guerre révolutionnaire de mouvements et la politique de la terre brûlée. Leclerc remportera de nombreux succès partiels. Les troupes Nègres feront d'une résistance farouche.

Par exemple, à la crête à Pierrot, Dessalines résistera victorieusement avec 1 200 hommes aux 1200hommes de Leclerc.

Ce qu'il ne pourra obtenir par les armes Leclerc tentera de l'obtenir par la ruse. Il propose un cessez-le-feu à Toussaint-Louverture, lui garantissant que ses officiers conserveraient leurs grades, ses troupes ne seraient pas licenciées et sa garde le suivrait sur celle de ses propriétés où il accepterait de se retirer.

Toussaint-Louverture accepte le 5 mai 1802 et se rend pour négocier chez le général Brunet.

A peine était-il sorti il s'agit du général Brunet, qu'un aide de camp du général Leclerc entre accompagné d'un très grand nombre de grenadiers, qui m'environnèrent, s'emparèrent de moi, me garrottèrent comme un criminel et me conduisirent à bord de la frégate La Créole .

Je réclamai la parole du général Brunet et les promesses qu'il m'avait faites, mais inutilement, je ne le revis plus  Toussaint-Louverture cité par Aimé Césaire . Dans la nuit du 7 au 8 juin 1802.

Toussaint-Louverture fut transféré sur  Le héros ,qui fit voile aussitôt vers la France où il mourut dans un cachot muré du fort de Joux, privé de tous soins médicaux, le 7 avril 1803.

Le sort barbare réservé au général Maurepas édifiera les généraux noirs et mulâtres sur les intentions des français. Ils se rebellèrent et dès que la nouvelle du rétablissement del'Esclavage fut connue, le pays s'embrasa.

Le 5 août 1802, Charles Belair, le général favori de Toussaint-Louverture, leva solennellement le drapeau de la révolte.

Alors la situation se gâtera de manière décisive pour les français. La révolte frappait, la fièvre jaune survint qui frappa plus durement encore et emporta Leclerc en novembre 1802.

Le général Rochambeau qui lui succéda, mena une guerre d'extermination. C'est lui qui organisera des negromachies selon l'expression de Louis Sala Molins , des fêtes au cours desquelles des rebelles étaient jetés à des meutes de chiens dévorateurs .

Enjuin 1803, le coup de grâce ,  la guerre reprenait avec les Anglais dont les escadres bloquèrent les ports de St- Domingue et fournirent des armes aux armées Nègres. Le 19 novembre 1803 Rochambeau, assiégé au Cap, capitulait.
Le corps expéditionnaire ne comptait plus que 3 800 hommes, qui le lendemain quitteront Saint-Domingue à tout jamais. Le général Dessalines proclamera le 1er janvier1804 l'indépendance de l'ex-colonie.
La République Dominicaine

Informations supplémentaires

viagra bitcoin buy