MOI2

Le point de vue de Léonce Lebrun 

 

Le Communautarisme (suite)

 

Ces éternelles questions qui sont posées à la classe politique toutes tendances confondues…

…qu’est ce que le communautarisme…

… en quoi ce mode de rencontre notamment culturel et fraternel peut-il mettre en danger les fondements de cette République version monarchique…

 

…quelles sont ces minorités ethniques qui sont l’objet de cet acharnement politico- médiatique que je subodore être les Africains les Caraïbéens les Maghrébins et autres musulmans(nes) …

 

…ces empêcheurs de tourner-en-rond…

 

…ces descendants du commerce triangulaire, de l’Esclavage et la Colonisation, dont la présence sur le territoire européen français, rappelle à son peuple, des heures sombres peu glorieuses…

 

…mais n’est pas visée la communauté hébraïque, de race indoeuropéenne, hyper organisée de grande solidarité, financièrement solvable et disposant d’énorme influence politique héritéeS des conséquences de la Guerre 1939-1940, malgré le nombre réduit de membres…

 

…à un moindre degré, la colonie arménienne que je connais bien…

 

…les békés de la Martinique, d'origine européenne, descendants des négriers d’antan, quoi que peu nombreux monopolisent toute l’économie du territoire, et vivent en état autarcique…

 

…les expatriées Français installés dans l’ouest du Continent africain, véritables missi dominici, servant de relais au système impérialo-néocoloniailme, ne se mélangent pas avec les autochtones africains.

 

Pour bien cerner cette problématique je vais exposer une affaire qui a concerné deux couples  ,l’une d’origine caraïbéenne et l’autre européenne –souchiste-…

 

Propos d’un membre du couple caraïbéen…

 

… « tu te rends compte Léonce, nous faisons tout pour être agréables et conviviales à nos voisins européens, invitations, offres, de nos spécialités culinaires…

 

… mis voilà depuis des années nous ne connaissons même pas la couleur de la moquette de leur salon… »

 

… « seulement si nous arrêtons ce mode de voisinage ce sont nos enfants qui en souffrirons par mesure de représailles »…

 

En fait c’est une affaire sociétale, dont connaissent des milliers de nos compatriotes, que je lui ai recommandé de s’en sortir de ce guêpier « servito-colonialiste »…

 

… et se rapprocher davantage de nos communautés caraïbéennes qu’il s trouverons de la solidarité, une vraie fraternité une, réelle convivialité…

 

…ai-je fait du communautarisme au sens politique du contexte actuel…

 

…oui, et je l’assume totalement

 

Car dans une société où ça craque de partout, identitaire par là, racisme anti blanc par ci ,la confiance vis-à-vis de nos hôtes européens est mise à rude épreuve…

 

… et ce n’est pas la charge brutale gouvernementale en direction de ses collaborateurs nationaux qui modifiera l’ordre des choses au regard d’une Nature têtue et vindicative….

 

…qu’avec le temps qui passe, les incohérences politiques des uns et la bêtise des autres, le Communautarisme est devenu une doctrine comme le Communisme et le Capitalisme…

 

…que les uns et les autres soutenus par des médias hyper affidés ne pourront pas éradiquer….

 

…vous avez dit listes communautaristes…ah bon …pour la suite.

https://www.youtube.com/watch?v=FGqMMpMkKXs&t=19s

 

Le temps de l'Espoir

 

Pour cette sixième chronique, et oui ça va vite, les sujets ne manquent pas, la quinzaine écoulée ayant été riche en enseignements de toute nature pour alimenter notre réflexion, tel, par exemple...

...l'échec relatif de la Liste - Solidarité Outre Mer - aux élections européennes du 12 juin dernier, qui ne s'est pas imposée nettement dans nos pays, comme a priori on aurait pu le supposer...

...notamment à la Guadeloupe, mais cela est une autre affaire sur laquelle je reviendrai…

Aujourd'hui, j'ai préféré rester en contact avec le sujet du magazine.
Dans quelques instants en effet, nous évoquerons la situation économique des territoires dits "Outre Mer", particulièrement ceux :

  • de nos pays de la zone Caraïbe
  • Martinique, Guadeloupe
  • de la zone Amérique du Sud
  • La Guyane
  • de la zone de l'Océan Indien
  • La Réunion


Tous les économistes le disent, << Il n'y a d'économie que d'hommes …>>
- l'Economie est faite par les hommes et pour les hommes.


En effet, quelque soit le système politico-économique adopté, socialiste, marxiste, libéral, dans un pays donné, les hommes vivent sur la base d'une solidarité réelle sans cesse rénovée.

Dans un tel cadre, la relève des générations est assurée par la population active qui garantit grâce à son travail, la subsistance des familles, des malades, et des retraités.


Or, sauf pour la
Guyane qui est sous peuplée, à la Réunion, et en Caraïbe, c'est le trop plein.
Nous vivons dans nos pays avec des records d'habitants par km² :

  • Martinique, 299 h/km²
  • Réunion, 206 h/km²
  • Guadeloupe, 185 h/km²
  • Guyane, 0,8 h/km²

    pour mémoire, la moyenne supportable est de 80 à 100 h au km².

Aucune politique adaptée n'a apporté une solution interne, au problème spécifique de cette démographie galopante.


Dans ce domaine particulier, la règle générale a été le "laisser-faire", en espérant que le versement des prestations sociales, résoudrait le chômage des jeunes, en particulier.

La conséquence de tout cela est qu'on on a assisté depuis 1970, à une exode massive des populations en direction de la France...

...pour grossir l'effectif de la sous qualification des divers services publics de l'Etat, des collectivités décentralisées et autres.


C'était le temps de la huée vers une Eldora qui du reste n'a jamais existé sinon pour les esprits faibles.

Et, maintenant, par ces temps de crise, le corps social étant fragilisé, sinon désespéré, les minorités ethniques sont les cibles toutes désignées...

... comme responsables du chômage, de l'insécurité, de la délinquance… bref de tous les maux engendrés par une société en pleine déconfiture morale...

...dans ce domaine là, nous aurions grand tort, Caribéens, Guyanais, Réunionnais, de nous sentir collectivement à l'abri de la vindicte des autochtones

L'économie est faite par les hommes et pour les hommes...


Entendons par là que, partout où les hommes naissent, vivent et meurent, ils doivent décider de leur destin en toute connaissance de cause.


Nous retrouvons à travers ce dogme, le principe inaltérable :
- du droit des peuples de disposer
d'eux-mêmes.
Est-ce notre cas … Je ne le pense pas, mais je voudrait bien y croire...

Tour à tour, on nous a imposé l'agriculture coloniale, le tourisme, et maintenant, nous sommes installés dans une pseudo société de consommation...

...dominée toujours par le même groupe ultra-privilégié, un système où toute initiative n'a que peu de chance d'aboutir, en raison même de son caractère vicié et aliénant.

Oui, vraiment, après ces années noires, devra venir le temps de l'espoir, qui donnera une chance aux femmes et aux hommes de bonne volonté, pour le plein épanouissement des générations futures

Léonce Lebrun

Informations supplémentaires