MOI2

Le point de vue de Léonce Lebrun  

Le terrorisme

 

Immigration, insécurité, terrorisme, voilà le triptyque sécuritaire sociétal en vogue dans certaines Nations de l’Occident.  

Chaque composant de cet attelage, appelle un long développement, faisant  ressortir  pour les populations visées …  

…que  la mouvance  maghrébine est en pole position pour un rejet à base de rancœur vis à vis des peuples qui  se sont émancipés de la tutelle colonialiste.

Car après plus de 60 ans une certaine opinion a bien du mal à digérer   ce concept universel …

 

du droit des peuples à disposer d’eux-mêmes

 

Et donc l’islam est devenu  un excellent repoussoir  avec cette propagande dérisoire de rendre collectivement  responsable, des actes criminels isolés …

 

…, les musulmans qui aspirent à vivre en paix dans ce pays…

 

… à moins de démontrer qu’ils ne sont pas des citoyens à part entière.

 

Mais qu’est ce que le « terrorisme » qui a fait naître en un temps record un vocabulaire islamophobe insupportable depuis cette journée sanglante à Paris du 7 Janvier 2015.

 

Au cours de l’Histoire on a toujours confronté à des situations dangeuruses de guerre, isolées...

 

... Si nous remontons au Conflit mondial de 1939- 1945, les maquisards en France  avaient recours à tous les moyens pour contrarier la présence militaire  allemande...

 

...des actions considérées comme du terrorisme par l'Etat major du 3è Reich, dont les auteurs arrêtés par la Gestapo,(Police politique allemande à l'époque) les SS, et autres "collabos" français s’exposaient aux pires châtiments.

 

Mais après l’Armistice de 1945  ces hommes de l’ombre ont été considérés comme des héros.

 

Par ailleurs ,durant l’occupation de la Palestine par les Britanniques, le bras armé l’Irgoun de l’Organisation nationaliste hébraïqueHaganah, multiplia les opérations et autres missions de terreur...

 

...dont l’explosion de l’Hotel de David, le 22 Juillet 1946, logeant des familles militaires, faisant des centaines de tués et blessés.

 

Et  de nos jours l' Etat hébreu est bien mal placé pour accuser les résistants palestiniens de terrorisme.

 

Car l’Histoire choisit toujours son camp, terroriste aujourd’hui, héros demain.

 

Et donc, qu’on ait présent à l’esprit, que des Occidentaux sont sur le pied de guerre depuis 1945,  détruisant et destabilisant sans motif, des pays entiers Arack, Libye, Syrie …

 

…que demain et tôt où tard, la mouche ayant changé d'âne, les descendants de ces victimes innoentes d’hier, exigeront  des comptes aux nations de l'Occident, responsables…

 

…alors là, bonjour les dégâts, car voici venu le temps des commandos puissamment armés, avec des hommes obéissant aux ordres ,opérant sur des cibles déterminés...

 

...car la roue tourne toujours, ainsi va l'Histoire de notre Humanité...

 

… mais au fait ,devra- t-on les qualifier de "terroristes"…

De la route du rhum... au chemin de la honte...

 

Il y a quelques semaines, la télévision rendait compte, à partir de la ville de Saint Malo, du départ de la fameuse compétition maritime, dénommée -La route du rhum-

A la tribune officielle, avaient pris place , le premier ministre en exercice, son ministre des sports, et, vous n'allez pas me croire, Madame le ministre, chargée des droits de l'homme, et de l'action humanitaire.

A quel titre notre compatriote était-elle invitée, du moins nous savons que la route du rhum aboutit à Pointe à Pitre Guadeloupe et que par ailleurs, Madame L.M.C.en est l'actuelle Présidente du Conseil Régional de ce territoire.

Mais en fait, ceci n'explique pas cela, car les observateurs ont assisté à un spectacle des plus lamentable, pour notre dignité de nègre, et de caribéen. 

Tandis que la télévision, les journalistes se pressaient autour des personnalités, pour recueillir leurs impressions de l'événement du jour, Madame M.C. fut tenue délibérément à l'écart des médias, on eut crû même, que sa place était usurpée, bref, elle était juste présente pour la parade.

Mais qui peut prétendre le contraire, les évidences en la matière sont là, il suffit de les évoquer.

Un ministre, homme ou femme, du gouvernement d'un état démocratique, est un personnage politique qui donne de la voix et fait savoir, haut et fort, son sentiment et son action.

Dans le domaine qui nous concerne, et plus que tout autre, le portefeuille de ministre chargé de l'Action Humanitaire et des Droits de l'Homme, est un domaine ô combien sensible, où le titulaire placé aux avant poste, doit faire preuve de dynamisme et d'imagination, sans tomber dans la démagogie.

Que l'on se rappelle à ce sujet, le combat et la détermination de Monsieur B.K, -ministre en plein exercice- et disposant donc d'un bubget automone, indépendant du Quai d'Orsay, siège à Paris de la diplômatie française le prédécesseur de Madame M.C à ce ministère, initiateur du concept de -droit d'ingérence-et ex-haut représentant pour l'ONU au Kossovo(ex- Yougoslavie

Pourtant, ceux qui connaissent l'intéressée, savent qu'elle est capable, n'est-elle pas l'une des meilleures politiques de la Caraïbe, chère à nos cœurs.

Mais voilà, Madame M.C. choisie non pas pour ses capacités réelles, mais au regard de son aptitude -supposée- ou -fabriquée- à se taire en certaines circonstances, n'étant que - ministre déléguée- tout en donnant l'illusion de l'intégration - aux zozos - de toute part, nous laisse un goût amer, dans la perspective de nos peuples, à assumer pleinement leur destin, sans tutelle étrangère.

C'est un sujet au titre duquel, j'aurai certainement l'occasion d'y revenir, à l'occasion de nos tribunes politiques sur SUNFM

Oui, chers auditeurs, -la route du rhum peut conduire au chemin de la honte-

Léonce Lebrun

Informations supplémentaires