Cialis accept btc
MOI2

Le point de vue de Léonce Lebrun 

  

La Race

 

En pleine déferlante mondiale sur la problématique raciale,  le contexte ne pouvait pas être meilleur pour évoquer le concept de Race  que la France seul pays des 193 membres  de l’Organisation des Nations Unies (L’ONU) veut voir disparaitre dans les échanges au quotidien, mais le remplacer par quel  stratagème….

 

Car c’est une prétention outrancière, un acte politique, qui veut avoir des conséquences sur le mode de pensée des Africains et autres  Afro descendants, des populations naïves et fragiles écrasées par leur passé d’esclave et de colonisé.

 

Et pour bien cerner la mentalité des Français de l’Europe du 21è siècle il faut avoir en mémoire quelques figures de l’Histoire qui valent mieux qu’un long discours…

 

… nous sommes en 1814 avec le retour de la  Monarchie sensée avoir disparu depuis Janvier 1793 et Louis XVIII est acclamé par un vibrant…Vive le Roi…

 

…mais un an après, 1815 avec le come-back de Napoléon pour  son retour des 100 jours c’est ce même peuple qui le reçoit au cri délirant de  … Vive l’Empereur…

 

Dès cette époque, on relève donc    une population incohérente dans ses choix, versatile, imprévisible et donc faible.

 

Plus de deux siècles  se sont écoulés, on peut multiplier les contorsions les explications saugrenues venant de tout l’échiquier politique pour obsever que ce mode de pensée relevé en 1815 n’a pas changé d’un yotta…

 

Car comment expliquer qu’en, pleine déferlante raciale au 21è siècle on relève des propos hors sol que sont…

 

Racisme, Noir, Blanc, racisme anti blanc, privilège blanc.

Pour mémoire, le vocabulaire « racisme » scandé de nos jours dans toutes les suces est inapproprié, car aucune communauté humaine dans ce pays n’est menacée de destruction en raison de ses caractéristiques physiques ou religieuses.

 

Par contre ce slogan cache une réalité plus méprisable qui est la discrimination raciale, propre à toutes les couches de la société française (les souchistes) dont sont victimes principalement les Africains les Afro descendants et les populations du Maghreb résidant en France…

 

Et donc revisitons l’Histoire du Monde Nègre et sa descente dans l’enfer de l’humiliation.

 

Nous sommes à la fin du XVe siècle, c’est le début de la découverte de nouveaux territoires, Espagnols , Portugais,  Français,  Britanniques s’installent en pays conquis après avoir massacré les premiers occupants, les Indiens, peuples  indociles et rebelles  au travail de terre.

 

 

Et voilà ces Européens partis à la recherche de remplaçants trouvés dans les populations de la côte occidentale africaine, fragiles naïves inaptes à toute résistance armée, qui feront la traversée de l’Atlantique pour être vendus dans les marchés d’esclaves des Amériques et la Caraïbe.

 

Mais l’apparition du concept de Race verra le jour au XVIII è siècle par les écrits et la pensée de certains écrivains et philosophes français qui établiront un dispositif  tendant  à démontrer  la supériorité du monde occidental et la justification de la traite négrière concernant les Africaines de race Nègre et l’établissement de L’Esclave.

 

Espagnols, Portugais , Britanniques pratiquant une stricte surexploitation des territoires colonisés, les Français iront plus loin en se plaçant dans une domestication ( Code Noir )des esclaves afro descendants...

 

...par une politique d’assimilation, au résultat catastrophique pour les personnes tombées dans ce piège infernal du big bang cérébral dont les effets désastreux perdurent de nos jours…

 

… dont les  premiers résultats se présenteront en Mai 1802 avec le rétablissement de L’Esclavage à la Guadeloupe...

 

...une absente totale de résistance de la population du territoire de 90000 âmes à l’époque...

 

...malgré les efforts désespérés d’un  certain Colonel Louis Delgres, d’origine martiniquaise pour s’opposer  au Corps. Expéditionnaire de Napoléon Bonaparte…

 

…Alors  qu’à Saint Domingue (devenu Haïti) les troupes armées sous la conduite d’un Toussaint Louverture et de Jean Jacques Dessalines,...

 

...arrachaient la victoire et la création de l’Etat haïtien, permière Nation  Nègre à conquérir son indépendance les armes à la main, à compter du Premier Janvier 1804.

 

La suite prochainement.

 

https://www.youtube.com/watch?v=IMKe6QVjT84

L'autorité de la chose jugée

 

Tous les juristes connaissent ce principe fondamental du droit positif français.

Quand un tribunal s'est prononcé dans une affaire, et que les voies de recours ont été épuisées dans les délais requis, la décision prise s'oppose à toutes les parties.

En clair; le jugement ne peut-être ni réformé, ni critiqué au fond, en vertu du principe de :

"L'autorité de la chose jugée"

Un homme est accusé d'avoir tué son ex-femme et l'ami de celle-ci…

Un phénomène banal, me diriez-vous, certes oui… sauf, que ce fait divers s'est déroulé aux Etats Unis... que les victimes sont de race blanche… alors que le prévenu est de race noire… ajoutez à cela qu'il est une star du petit écran, et une ancienne vedette du football américain… vous avez là, réunis, tous les ingrédients d'un excellent polar… qui a donné à cette affaire, la dimension médiatique que nous avons connue.

Vous avez tous compris qu'il s'agissait de l'affaire d'O.J. SIMPSON.

Rappelons que nous sommes aux Etats-Unis, et que le verdict du tribunal de Los Angeles a comblé de joie la communauté noire de ce pays, en revanche il est tout à fait normal que les blancs aient été saisis de révolte.

C'est de bonne guerre, dès lors que je n'ai jamais crû, et je ne crois pas au grand soir de la réconciliation des races.

Du moins la situation a le mérite d'être très clair, ces gens là n'évoluent pas dans un univers d'hypocrisie…

Chacun choisit son camp en fonction de la couleur de ses pigments, mais que penser de la façon en France dont la presse, et les médias en général ont vécu cet événement.

Alors, là, les loups sont sortis du bois pour montrer leurs vrais visages. Ils ont fait bloc derrière la communauté euro-américaine, sans nuance, dans un pays ou pourtant on saisit toutes les occasions pour mettre en exergue, le soit disant racisme outre atlantique.

Observons, au passage que le sacro-saint principe de l'autorité de la chose jugée a volé en éclat, sous les coups de boutoir de commentaires tendancieux, et j'ajouterai, plus que racistes.

Mais du racisme américain parlons en justement.

Nous savons que la communauté nègre est minoritaire aux Etats-Unis, et qu'au même titre que les Africains, et nous Carïbéens, l'Histoire ne les a pas favorisés…

Mais très tôt, cette minorité de femmes et d'hommes a fait preuve d'un grand courage dans l'adversité, et surtout, elle a sû démontrer au monde ses capacités et ses valeurs immenses.

Pour le résultat des courses dans cette tourmente raciale à visage découvert, le bilan est plus qu'élogieux.

Les noirs américains sont bien impliqués dans tous les rouages de la vie politique, économique sociale et culturelle de leur pays… Je souligne et réaffirme bien dans leur pays.

En voulez-vous des exemples ... Ils sont légions…

Hommes politiques de premier plan.

Maires de grandes villes.

Chef militaire de dimension mondiale.

Magistrats, diplomates, fonctionnaires brillants et respectés.

Sportifs dont la réputation n'est plus à faire.

Hommes d'affaires recherchés.

Artistes, musiciens, acteurs dont le talent s'est partout imposé.

J'en passe, et pour couronner le tout, un des leurs est en position de briguer la Maison Blanche, donc le pouvoir suprême, avec des chances annoncées de succès, et sur ce point, j'en attends plus ample informé…

Il s'agit bien en l'espèce du général Colin POWEL, originaire de la Jamaïqueancien chef d'état major des armées U.S., une référence n'est-ce pas ?

Mais me direz-vous, une question se pose : dans un pays réputé raciste, comment expliquer la percée brillante de nos frères de race ?

C'est très simple, il faut bien comprendre, aux Etats-Unis, que vous soyez hispano, noir, blanc ou indien, seul compte le talent.

Mais alors, en France, pourquoi les mêmes perspectives ne sont pas offertes aux éléments brillants de nos communautés d'origine maghrébine, caribéenne, africaine et j'en passe, dits de nationalité française.

Tout simplement parce que dans ce pays, la discrimination raciale qui avance masqué est bien réel et inscrit dans les faits.

Entre ce racisme masqué, et l'autre racisme à visage découvert vous avez bien compris où se porte mon choix et sans effort particulier.

C'est pourquoi, la marche sur Washington du 16 octobre dernier ne concernait pas la seule communauté nègre des Etats-Unis…

Elle s'adressait à tous les nègres de notre planète "Terre", pour les exhorter à être debout, donc rien n'est perdu.

Oui, debout mon peuple, dans la dignité.

Léonce Lebrun

Informations supplémentaires

viagra bitcoin buy