Cialis accept btc
MOI2

Le point de vue de Léonce Lebrun 

  

La Race, suite et fin

 

La France est la Nation championne de toute catégorie dans l’utilisation d’un vocabulaire qui jette le discrédit sur les communautés minoritaires de ce pays les éloignant du centre de gravité sociétale qu'est la SOLIDARITE des peuples

 

Aissi donc on relève les entrants..Communautarisme séparatisme qui attaquent de front le monde musulman les Africaine et autres afrodescendants, et le dernier arrivé… « Privilège blanc » qui ouvre la porte à toutes les exactions raciales perpétrées par les identitaires très nombreux en cette terre française.

 

Mais alors pourquoi vouloir supprimer le mot Race dans le langage populaire et les écrits alors que les expressions, Noir, Blanc font les beaux jours de la presse, marquant une différence très nette entre les individus, faisant la part belle à la race précisément indo européenne.

 

Car la France semble oublier que les troubles de nos jours sont la conséquence d’un passé peu glorieux…

 

…qu’on se rappelle qu’en 1945 elle fut sauvée de justesse de la domination allemande grâce à une mobilisation mondiale entraînant de millions de morts, qui eut dû entrainer de la modestie dans sa diplomatie… 

 

…Car dès la fin de la guerre elle se livrait à des luttes colonialistes contre des peuples qui revendiquaient leur liberté, entre autre l’Indochine et l’Algérie.

 

Par ailleurs, il ne faut pas perdre de vue que jus qu’à le moitié du 20ème siècle la France exerçait une tutelle sur plus de 110 millions non pas de citoyens mais des indigènes aux droits réduits…

 

…qu’après la période dite de décolonisation, elle a conservé les territoires dits outre mer qui lui vaut d’occuper deux tiers des océans, avec de revenus conséquents.

 

Alors il ne faut perdre de vue que toutes les mémoires ne sont pas courtes…

 

…que demain sur le sol français on sera confronté aux commandos libyens syriens et autres en guise de représailles dont le peuple en souffrira à cause du peu des discernement de ses dirigeants passés et présents.

 

Mais quoiqu’il en soit, il y aura toujours des Nègres des Asiatique les Latinos de indoeuropéens, qui font partie intégrante de la Race Humaine 

 

Hymne de CUBA, Ile de la CARAIBE

 

https://www.youtube.com/watch?v=IMKe6QVjT84

 

Haïti et l'Union de la Caraïbe

 

Il y a quinze jours, j'évoquais à cette radio l'apparition sur la scène mondiale de l'Association des Etats de la Caraïbe, l'A.E.C. qui a pris naissance le 25 juillet dernier à Cartagena, en Colombie.

Avec la crise haïtienne, plus que jamais la mise en place, et le fonctionnement de ce bloc caribéen sont devenus une nécessité absolue et incontournable.

Haïti, on en parle, et je crains fort que cette île de la Caraïbe retienne encore longtemps l'attention des observateurs à plus d'un titre.

Suivant une résolution du Conseil de Sécurité de l'Organisation des Nations Unis, les Etats-Unis sont intervenus en Haïti… tiens une habitude, car c'est la seconde fois en peu de temps, qu'une telle intervention se réalise (Grenade 1983) sur l'archipel caribéen

Qualifions cette nouvelle, d'une manifestation au droit d'ingérence cher à un ancien ministre français.

La diplomatie clame que c'est pour rétablir la démocratie… elle a bon dos cette vertu… car elle permet d'oublier allègrement qu'il y a un peuple haïtien qui depuis des décennies souffre de privation, de misère, d'humiliation, et plus que la compassion des diplômâtes du Monde, ce peuple requiert un besoin certain, d'être restauré dans sa dignité de nation souveraine et d'Etat indépendant, première république nègre de la planète, ayant arraché sa liberté en 1804, faut-il le rappeler.

Notons au passage que ce droit d'ingérence dans sa brutalité est bien sélectif au regard de l'évolution de la situation en ex- Yougoslavie.

Mais qu'importe, ce qui nous intéresse ce matin, c'est le rôle et les missions futures de l'Union des Etats Caraïbéens.

Chacun a pû comprendre que le peuple caribéen, est une réalité humaine, historique, ethnique, géographique, malgré sa diversité linguistique héritée du système colonial.

Cette diversité de culture, et de tradition, est une source de richesse qui doit permettre aux femmes et aux hommes de la Caraïbe d'aller de l'avant vers un destin commun.

Alors je vous le garantis, il n'y aura plus de crise haïtienne pour alimenter le fond de commerce de l'actualité au quotidien.

Léonce Lebrun

La déception de 2004

Informations supplémentaires

viagra bitcoin buy