Cialis accept btc
MOI2

Le point de vue de Léonce Lebrun 

  

La Race( suite)

 

Ce grand défi est de comparer sur la toile le sort réservé en France  à deux sœurs jumelles, Race etReligion...dont l’une, La Race a été placée au banc des accusés comme responsable des « coup de sang raciaux «  périodiques que connait ce pays depuis quelques années

 

Oui mais s’agissant de la mouvance musulmane, on ne peut exclure la politique française  partisane, au Moyen orient, les coups bas de l’Etat hébreu au regard de la Palestine en devenir, la destruction de la Libye en 2011 dont la France était en pôle position, une ingérence manifeste depuis 2012 en Syrie dont on voit mal la fin de ce conflit.

 

Bref, dans toute manifestation violente au sein de  la Société il  faut  établir les causes consécutives à une diplomatie de la petite semaine  et dénoncer avec force les vrais responsables.

 

Cela  dit pourquoi la problématique raciale a pris une telle proportion en France alors qu’en Europe les pays à démocratie comparable bénéficient d’une paix sociale apaisée.

 

Et nous sommes en ce jour historique du 7 Janvier 2015 …

 

…un attentat est un acte de guerre à carctère politique, conduit par des militants cultivés, motivés.

 

… l’opération est préparée longtemps à l’avance, et au jour convenu les choses se passent sans bavure, et les hommes  disparaissent ne laissant aucune trace de leur mission.

 

Or en ce 7 Janvier avec l’attaque de l’imprimerie « Charly Bebdo » nous avons eu affaire à une petite bande de  dégénénés, choisis au hasard  pour un mauvais coup, sans doute drogués, qui restent dans les parages proches, pour être « logés » rapidement et tués par les forces de police…

 

….qu’un jour l’Histoire nous révelera les commanditaires.

 

 Car ces hommes n’avaiet pas le profil de soldat, d’homme de guerre, mais manipulés pour tuer.

 

Et du reste les politiciens au Pouvoir sont tombés dans le piège par naïveté ou imcompétence pour hurler au Monde entier que « la France était victime d’un   odieux attentat »…

 

…invitant tous « les grands de la Planète »  à une marche à Paris le 11 Janvier 2015, pour la défense de la «  liberté d’expression »,un abus  de la vision des réalités, car seuls quelques rares médias non affidés usesnt avec parcimonie de ce privilège.

 

Par contre l’ancien Président améridain a décliné cette invitation ne voulant sans doute pa s’acssocier à cette  mascarde.

 

Mais des dirigeants africains étaient bien présents en nombre une bonne quinzaine en tête du cortège, venus remercier «  buana » l’impérialiste de l'Occident pour son soutien à ces 3èmes mandats, ou à la modification permanente de leur constitution à des fins  de mauvaises gouvernance. ces crétins de négrillons…

 

…ah la bonne affaire qui politiquement ine finé , na pas payé.

 

Mais les premières personnes visées par ces évènements tragiques furent les communautés musulmanes, affublées de tous les péchés d’Israel.

 

En fait ce n’est pas le seul but recherché par ces despérados, car le mode opératoire par la suite, des citoyens agressés mortellement tout à fait anonymes, indique sans doute que certains veulent installer dans la pays un climat de peur et de terreur pour renversr les institutions de la République.

 

Sur cette dernière hypothèse on peut avancer que ces ennemis invisibles ont gagné, face à un peuple déjà plongé dans la peur qui a accepté sans résistance une décision illégales, autoritaire d'un long confinement sanitaire …

 

… et en sas d’une guerre civile ou un coup d’Etat  militaire je ne pense pas que les citoyens seraient traversés par un sentiment de révolte face à l’adversité …

 

…l’avenir nous le dira…

 

 

Et voila q’un groupe  du nom « des identitaires », jette le masque en faisant état de concepts, « racisme anti blanc  anti francais » et « privilège blanc »inconnus jusqu’alors dans les échanges de la société civile.

 

La suite prochainement

 

 Déja 10 ans Patrick est parti vers d'autres cieux...

https://www.youtube.com/watch?v=abw9sBMFBdM&list=RDabw9sBMFBdM&start_radio=1

 

La Havane

 

La Havane La Habana en espagnol est la capitale de Cuba et la plus grande ville de la Caraïbe, avec 2,2 millions d'habitants. Elle est également capitale des provinces Ciudad de La Habana et La Habana.

Patrimoine

La Havane a beaucoup hérité de l'architecture coloniale espagnole. Elle est membre de l'Organisation des villes du patrimoine mondial.

Son architecture est restée préservée des ravages du modernisme et les immeubles, aux couleurs délavées par le temps, sont autant de témoignages de la splendeur de l'empreinte espagnole. Ce qui n'empêche pas une partie de la ville, non restaurée, d'être dans un état de délabrement avancé.

Les anciens palais de l'aristocratie coloniale sont occupés par des familles pauvres, qui n'ont pas les moyens de les entretenir. Cette situation reflète la réalité économique actuelle de l'île causée en partie par le blocus américain mis en place le 7 février 1962.

La ville est en bordure de l'océan Atlantique, le Malecon est une voie routière qui longe la côte. On trouve de l'autre côté de la rue des bâtiments aux façades pastel, délavées par le soleil et l'air marin. Comme toutes celles du début du XXe siècle, ces maisons ont deux ou trois étages et une loggia, le tout dans des styles les plus divers.

La Havane garde le souvenir de ses forteresses et de son rempart érigé à partir du XVIIe siècle en fronton de mer.
Habana Vieja, le cœur historique de La Havane classé comme appartenant au patrimoine de l'humanité par l'UNESCO, est le plus grand centre-ville colonial d'Amérique latine.

Après deux siècles de quasi-abandon, le quartier retrouve de sa splendeur grâce aux travaux de restauration conduits par Eusebio Leal Spengler, l'historiador de la ciudad. Habana Vieja se caractérise par son architecture hispano-andalouse mise en valeur par le soleil tropical et une végétation luxuriante.

Le temps semble s'être arrêté sans faire pour autant du quartier un musée poussiéreux. Le programme de restauration ne s'étend pas seulement aux monuments et aux bâtiments les plus importants mais concerne aussi les boutiques et les petites maisons d'habitation.

Il s'agit de permettre à Habana Vieja de retrouver sa beauté et sa vitalité d'antan en tenant compte des exigences modernes. Dominée par la silhouette élégante de l'église, la Plaza de la Catedral est un des hauts lieux de Habana Vieja.

Subdivisions et principaux quartiers

Les 15 municipalités de La Havane
La ville de La Havane est divisées en 15 municipalités /

Boyeros

La Lisa

Playa

Marianao

Plaza de la Revolución

Centro Habana

La Habana Vieja

Cerro

Diez de Octubre

Arroyo Naranjo

San Miguel del Padrón

Cotorro

Guanabacoa

Regla

Habana del Este

Celle-ci comporte notamment les quartiers de /

Miramar , c'est le quartier résidentiel et celui des ambassades.

Vedado , c'est le secteur le plus moderne et le plus actif de la capitale. On y trouve la plupart des activités commerciales et les principaux ministères ainsi que les principaux hôtels de la ville.

Histoire

Le conquistador Diego Velázquez de Cuéllar fonda la première ville de La Havane sur la côte sud de l'île de Cuba en 1515, mais la déplaça à sa position actuelle en 1519.

La Havane était à l'origine un port de commerce, dans une échancrure de la côte particulièrement propice, et ne devint la capitale de la colonie espagnole qu'en 1607, et par là même le port espagnol le plus fréquenté du Nouveau Monde. C'était l'ultime étape pour les navires espagnols de la route des Indes qui s'en retournaient vers l'Europe.

La Havane fut brûlée par des boucaniers en 1538 et pillée à deux reprises en 1553 et 1555. Les Britanniques la conquirent en 1762, mais l'échangèrent contre la Floride l'année suivante. Après avoir récupéré la ville, les Espagnols en firent la ville la plus fortement fortifiée des Amériques.

Dans les années 1920, durant la prohibition aux États-Unis, La Havane devint la destination de prédilection des Américains. Les casinos et nightclubs y étaient légions. Mais la plupart furent fermés en 1959, lors de la révolution cubaine.

Culture

Avant la Révolution cubaine, la capitale possédait 135 salles de cinéma dont la plupart ont été fermées , il n’en reste plus qu’une vingtaine.

Le foyer de plusieurs manifestations culturelles telles que le Festival de Ballet de La Havane, le Festival del Nuevo Cine Latinoamericano, Plaza Jazz Festival et le Festival international de guitare Leo Brouwer.

Ville natale de l'écrivain et poète moderniste José Martí, et connu sous le nom de la clé vers le Nouveau Monde et de la West Indies Antemural pour sa position stratégique. Répond à l'une des villes les plus importantes en Amérique latine pour les événements situés dans le golfe du Mexique.

Aussi dans la ville est la Casa de las Americas, une institution chargée de promouvoir l'art et la littérature de langue espagnole des peuples, du Rio Grande jusqu'à la Patagonie, qui accueille chaque année un festival littéraire connu sous le nom de Casa de las Americas ou Chambre simple Prix, et le jury qui ont été des personnalités telles que Gabriel García Márquez et Mario Vargas Llosa.

En Havane il y a beaucoup de discothèques et boîtes de nuit, cabarets, théâtres, etc, où la Havane et les touristes nationaux et étrangers passer la nuit de la ville de couleurs. Il y a encore un titre de noblesse de la couronne espagnole sur cette ville, notamment le marquis de La Havane, qui date de l'époque coloniale.

Lieux remarquables

La place de la Révolution.

Le Capitole.

L'aéroport international de La Havane se nomme Aéroport International José Martí.

Événements

En juillet 2010, La Havane accueillera le 95ème congrès mondial d'espéranto

Informations supplémentaires

viagra bitcoin buy