Cialis accept btc
MOI2

Le point de vue de Léonce Lebrun 

 

 Le Communautarisme (suite et fin)

 

Antisémitisme, communautarisme, terrorisme

… mais pour qui sonne le glas , car avec un tel palmarès  d’ ennemis intérieurs…

…comment des politiciens soutenus par des médias affidés peuvent-il  appeler à vivre ensemble avec de telles contradictions…

…qui tout compte fait est un cri de désespoir, face à une catastrophe imminente qui conduit le pays au mur…

 

… car, las d’appeler au loup absent, le jour où il sera là, il n’y aura personne...

 

…et à bien observer on relève que parmi les 193 Nations membres de l’Organisation des Nations Unies la France  réunit pour son compte, le plus de désagréments…

 

Et avant de discourir les politiciens devraient se remémorer l’Histoire de ce pays qui réunit sur son nom de tant de « satisfécits »…

 

Patrie des droits de l’Homme, liberté égalité fraternité, hérité de la colère du peuple en 1789, autant de triomphes sociétales qui peuvent indisposer les autres Nations de la Planète sensées de ne pas avoir autant de Qualités…

 

… et nous voilà remontant cette Histoire  limitée à partir de 1870…

 

1870 en effet c’est la déroute face aux forces prussiennes qui s’en vont comme prise de guerre avec les régions de l’Alsace et la Lorraine, curieux, il n y a pas d’alliées de secours

 

1914 la jeunesse française est toute excitée, veut en découdre avec l’Allemagne, la chasse est menée contre les pacifistes, Jean Jaurès est assassiné, son assassin acquitté sa famille doit solder en totalitér lres frais de justice

 

… mais avec les Alliées, la France s’en sort en 1918, et torpille les résultats de la Conférence de  Versailles en 1919, avec ses excès en ouvrant les soupapes de revanche de la montée du National Socialisme en Allemagne…

 

…les cérémonies du centenaire  de 2019 étaient injustifiées, ne rendant compte de la réalité historique de 1914- 1918

 

…car en 1940 c’est la déferlante allemande avec les forces armées du 3è Reich qui occupent le pays jusqu’en Avril  1945

 

et c’est à nouveau les Alliées qui sauvent la France

 

…  ne retenant pas la leçon en se lançant dans des guerres de décolonisation contre des peuples indochinois et algériens qui revendiquent à juste titre leur LIBERTE

 

Et donc ce résumé de l’Histoire n’est pas brillante et devrait conduire les dirigeants vers plus d'humilité dans leurs rapports avec les autres peuples et Nations...

 

...or c'est l'arrogance, la prétention, et le donneur universel de leçons qui prévalent...

 

car la France a occupé des territoires, colonisé et assimilé des populations

 

… et sa croisade insensée  livrée contre la présence de ces personnes sur son territoire sous le couvert de communautarisme...

 

...relève de l’intolérance, d'incohérence politique dans la désignation des ennemis de cette République monarchique et de la discrimination raciale.

 

https://www.youtube.com/watch?v=IMKe6QVjT84

 

Serge Letchimy

 

Serge Letchimy , né le 13 janvier 1953 au Gros-Morne en Martinique est un homme politique . Maire de Fort-de-France de 2001 à 2010, il est  député de la Martinique et président du conseil régional  depuis le 26 mars 2010.

L'interessé est titulaire d'une licence de géographie et  d'un doctorat en urbanisme et aménagement obtenu à la Sorbonne à Paris.

Serge Letchimy est urbaniste de profession et ancien directeur général de la société d'économie mixte d'aménagement de Fort-de-France . Il a dirigé cette société  de 1988 à 2000. En 1999, alors qu'il est directeur, la SEMAFF reçoit à Paris un SEM d'Or récompensant cette structure.

Sous l'étiquette du PPM, il est élu maire de Fort-de-France le 18 mars 2001 et succède à Aimé Césaire.

Serge Letchimy était conseiller général du canton 6 de Fort-de-France de 1992 à 2004.

Il a présidé   la Communauté d'agglomération du Centre de la Martinique ,CACEM, du 20 avril 2001 au 11 avril 2008.

Conseiller régional du 21 au 24 mars 2004, il est  dans l'obligation de démissionner afin de respecter la loi sur le cumul des mandats.

Le 23 octobre 2005, il est élu président du Parti progressiste martiniquais lors du 17e Congrès de ce parti.

Aux élections législatives de juin 2007, Serge Letchimy est élu député de la troisième circonscription de la Martinique en obtenant 16 055 voix soit 67,77 % , face au député sortant, Philippe Edmond-Mariette.

Serge Letchimy est à l'Assemblée nationale, apparenté au Groupe socialiste, radical, citoyen et apparentés depuis le 26 juin 2007.

Le 9 mars 2008, il est réélu maire de Fort-de-France au premier tour en recueillant 23 227 voix soit 82,62 % des suffrages exprimés. C'est la plus forte majorité des élections municipales de 2008 en Martinique.

Le 10 janvier 2010,  a  lieu une consultation des électeurs martiniquais sur un l'éventualité d'un changement de statut du territoire en une collectivité d'outre mer régie par l'article 74 de la constitution  et dotée de plus  d'autonomie.

Serge Letchimy avait fait le choix de voter contre cette proposition, suivi dans le même sens par une majorité de 79,3 % d'électeurs .

Toutefois, il avait appelé à voter  oui  le 24 janvier 2010, pour la fusion du conseil régional et du conseil général en une collectivité unique régie par l'article 73 de la constitution . Les électeurs  ont approuvé ce choix à 68,4 %.

A noter que lors des débats autour de cette consultation, Serge Letchimy proposait  , la troisième voie , soit  une autonomie constitutionnalisée.

A l'occasion  des élections régionales des 14 et 21 mars 2010, la liste, Ensemble, pour une Martinique nouvelle , conduite par Serge Letchimy, est  arrivée en tête au second tour avec 78 193 voix.

Il a disposé ainsi d'une majorité de 26 élus sur 41 pour diriger le conseil régional de la Martinique.

Serge Letchimy est élu officiellement président du conseil régional, le vendredi 26 mars 2010 en recueillant 26 voix sur 41, et dans la foulée, il  démissionne du conseil municipal de Fort-de-France pour se mettre en conformité avec la loi limitant le cumul des mandats.

C'est l' ancien 1er adjoint, Raymond Saint-Louis-Augustin qui a été élu le 7 avril 2010, par le conseil municipal,  maire de Fort-de-France.

Le 26 janvier 2011,  Serge Letchimy  présente à l’Assemblée nationale une proposition de loi relative à l’habitat informel. Cette proposition  fait suite au rapport qu’il a rédigé en Septembre 2OO9, à la demande du gouvernement , sur la résorption de l’habitat insalubre et indigne en outre-mer.

La loi contre l’habitat indigne dans les territoires et régions d’Outre-mer a été promulguée le 26 juin 2011 au journal officiel.

Le 7 février 2012, lors de la séance de questions au gouvernement à l'Assemblée nationale, Serge Letchimy interpelle le ministre de l'Intérieur, Claude Guéant, membre de l'UMP, quant aux propos que celui-ci a tenus concernant ,des civilisations qui ne se valent pas , dans le contexte de la campagne électorale présidentielle.

Le député Letchimy a poursuivi, dénonçant des propos ramenant  à ces idéologies européennes qui ont donné naissance aux camps de concentration, au bout du long chapelet esclavagiste et colonial,   demandant si le  régime nazi était une civilisation  , si  la barbarie de l'esclavage et de la colonisation  était  une mission civilisatrice .

Cette intervention s'est terminée sur l'interrogation, à savoir une possible intention de M. Guéant de  récupérer  la  France obscure  avec les thèmes du Front national , les membres du Gouvernement ont quittté l' hémycle, ce qui ne s'était pas produit depuis longtemps.

Aux élections législatives  de 2012, Serge Letchimy s'est  présenté dans la troisième circonscription de la Martinique en arrivant en tête au premier tour avec 11 713 voix soit 63,29 % des suffrages exprimés.

Au second tour, il est réélu  en obtenant 15 188 voix soit 70,24 % des suffrages exprimés, devançant son adversaire Francis Carole du Palima de 8754 voix.

Informations supplémentaires

viagra bitcoin buy