Cialis accept btc
MOI2

Le point de vue de Léonce  Lebrun

 

Le" privilège blanc".

 

Comme je l’ai rappelé précédemment, la France  est championne toutes catégories du vocabulaire conduisant à des tensions touchant les minorités ethniques résidant dans ce pays

 

Il y a eu d’abord le Communautarisme, dont on attend toujours  les explications approfondies des Pouvoirs publiques portant   sur les communautés visées, et la dangérosité de se rassembler pour défendre leurs intérêts en application des règles définies par la loi du Premier juillet 1901 sur les Associations.

 

Puis a fait son apparition le Séparatisme faisant l’objet d’une loi débattue au sein des assemblées institutionnelles, qui s’adresse maladroitement au monde musulman...

 

...responsable du déficit de tranquillité, dont le Pouvoir s’arroge le droit de s’immiscer dans la fonctionnement des règles du Coran...

 

...malgré le mécontentement des fidèles de cette Religion, contrairement à la séparation de l’Etat et des Eglises dans un strict respect de la laïcité.

 

Oui mais le « nouveau monde » s’autorise un comportement anticonstitutionnel sous prétexte de « liberté d’expression » et de défense des fondamentaux de la République.

 

Mais de qui se moque t-on pour installer l’idée qu’à peine 5 à 10% d’une population est capable de renverser un régime par la force ou la voie des urnes.

 

Avant des poursuivre nous touchons le cœur du débat avec un régime bourgeois et monarchique menacé de perdre ses privilèges par quel que groupe organisé, maghrébin, africain ou afro descendant

 

Et nous voilà plongés dans un univers inconnu avec la consécration officielle du concept « privilège blanc »...

 

...rejoignant l’expression américaine de « suprématie de la race blanche » un exercice périlleux dans sa formulation...

 

...mais non dénoncé par aucun homme politique de quel que bord.

 

Alors l’Exécutif peut brandir la menace d’une violence ascendante dans la population de la France de nos jours...

 

...mais ça ne peut être que des déclarations électoralistes, car il a tout fait pour mettre la pression sur les minorités par son concept anxiogène de « privilège blanc » ...

 

...qui en tout état de cause est adressé au bénéfice de la population indo- européenne majoritaire dans ce pays.

 

Car avec le temps passe « les chiens de font pas des chats » et pour comprendre le jeu du groupe français désigné « Génération identitaire » et son fondement, revisitons l’Histoire... 

 

...nous sommes en 1791à Haïti (ex Saint Domingue) colonie française dans la Caraïbe...

 

 

...la colère des esclaves monte en puissance, la panique est installée dans le camp des colons français...

 

...la Convention met un terme à l’Esclavage en 1794  ce qui pousse tous ces possesseurs d’esclaves (Saint Domingue, Guadeloupe, Martinique) à un exode massif en direction des Etas Unis d'Amérique

 

Ils s’installent dans le sud de ce pays et seront  les fervents  soutiens, partisans engagés à côté des Confédérés...

 

...en conflit avec le Gouvernement fédéral, farouchement opposés contre l’abolition de l’Esclavage touchant les Africains.

 

Mais avec la fin de la guerre civile en 1865 et l’écrasement des confédérés par les troupes de L’Union fédérale...

 

...ces sudistes n’ont pas abandonné leur conviction de suprématie blanche ...

 

...en créant un clan dénommé KU KLUX KLAN, féroce et hyper raciste.

 

Et ramenons ce débat en France nous observons que le groupe dénommé » Génération identitaire » est ni plus ni moins que...

 

... les mutants du KU KLUX KLAN avec la même conception raciale vis-à-vis des étrangers non indo européens.

 

Ils ne sont pas nombreux certes,  mais bien organisés,très agressifs et appelés à se développer....

 

...avec l’apport de cette doctrine gouvernementale qu’est « le privilège blanc »

 

Dans ce cas, le communautarisme a un long avenir dans ce pays...

 

...car avec ces hommes dont la stratégie de l’écrevisse  conseillée par Grand -mère ...

 

...doit être remplacée par la charge du rhinocéros avec intelligence mais  sans faiblesse.

 

https://www.youtube.com/watch?v=c13q2wYZr_0

Sénégal

 

 

Géographie  

 
Situé sur l’Atlantique, d’une superficie de 196722 km², le Sénégal est un pays de plaines. Sa capitale est Dakar Il est drainé par le Sénégal, la Gambie et la Casamance.

 

 Son climat tropical chaud comporte une saison des pluies uniques , de juin à septembre
 
 

La végétation dominante est la savane et les forêts galeries, le long des cours d’eau.

 

Le Sénégal a une importante façade maritime à l'ouest avec l'océan Atlantique ,530 km de côtes. Le fleuve Sénégal constitue une frontière au nord avec la Mauritanie et à l'est avec le Mali.

 

Au sud-est, la frontière avec la Guinée est traversée par les contreforts de la montagne du Fouta-Djalon et au sud-ouest avec la Guinée- Bissau par une forêt tropicale.

 

La Gambie forme une enclave et sépare la région de la Casamance du reste du pays.

 

Le territoire sénégalais est compris entre 12°8 et 16°41 de latitude nord et 11°21 et 17°32 de longitude Ouest. Sa pointe ouest ,la presqu'île du Cap-Vert constitue la partie la plus occidentale de toute l’Afrique continentale. La ville de Dakar qui y est située bénéficie du climat le plus doux du pays.

 

Le pays s’étend sur 196 722 km2.

 

Le bassin sédimentaire sénégalais constitue un segment du bassin sénégalo-mauritano-guinéen, vaste bassin côtier de marge continentale passive. Ce bassin sédimentaire est limité à l’est et au sud-est par la chaîne des Mauritanides et au sud, par le Bassin de Bové.

 

Long de 1 300 km, dans son extension maximale ,Mauritanie-Guinée-Bissau, ce bassin atteint une largeur maximale d’environ 550 km à la latitude de Dakar.

 

Appuyé sur le Craton ouest-africain, le bassin côtier accumule une puissante série sédimentaire, d’origine principalement marine, qui débute au Trias-Lias et se termine au Miocène.

 

Depuis la limite orientale du bassin, proche de Bakel, les dépôts s’épaississent vers l’ouest, d’abord progressivement, puis, passant une flexure localisée entre 15°30’W et 16°30’W ,Spengler et al., 1966 , Latil-Brun et Flicoteaux, 1986.

 

Leur épaisseur augmente rapidement, pour atteindre, à Dakar, des épaisseurs de plus de 6000 mètres à 7000 mètres ,Castelain, 1965 , Spengler et al., 1966. En Casamance, les profondeurs estimées dépasseraient huit mille mètres.

 

Malgré le caractère apparemment subhorizontal des couches, les données de l'exploration pétrolières indiquent une forte structuration et une importante compartimentation des dépôts, dont le Horst de Diass donne un aperçu.

 

Au Sénégal, la série du Mésozoïque-Cénozoïque affleurante se limite aux niveaux stratigraphiques les plus supérieurs, n’interceptant les roches d'âge Campanien que très marginalement alors que le Maastrichtien est mieux exposé dans le Horst de Diass, malgré la présence d’une puissante cuirasse latéritique.

 

Les séries cénozoïques sont plus largement représentées à l’affleurement, exposées dans les falaises de la presqu’île du Cap-Vert et aussi dans la falaise à l’ouest et au sud de Thiès et marginalement dans le Sine, où elles sont surtout connues en puits.

 

Les plus beaux affleurements se localisent à la marge passive atlantique. Au cœur du bassin la série sédimentaire est masquée par la cuirasse latéritique fini-Tertiaire et, vers le nord-ouest, par les dépôts de sédiments éoliens quaternaires.

 

Dans cette région centrale et orientale, les seuls affleurements tertiaires connus sont limités aux rives du lac de Guier et à la haute vallée du fleuve Sénégal, dans la région de Matam.

 

Les grès du Continental terminal, venant largement sceller et masquer la série marine du Paléogène. En Casamance, il est connu, en forage, que la série marine monte jusque dans le Miocène.

 

Du volcanisme du Miocène apparaît régionalement dispersé dans la presqu’île du Cap-Vert et la région de Thiès , il est représenté par des laves et des tuffs coiffés par la cuirasse ferrugineuse cuirasse latéritique d'âge fini-Pliocène ,Crévola, 199.

 

Le volcanisme quaternaire, polyphasé, est restreint à la pointe de la presqu’île du Cap-Vert.

 

De récentes cartes géologiques du Sénégal ,2009, viennent d'être élaborées dans le cadre de la Coopération Sénégal , Union européenne, suivant les procédures du neuvième Fonds européen de Développement...

 

...Pour le compte de la Direction des Mines et de la Géologie  et existent aux échelles de 1/500 000 pour les trois quarts du territoire et de 1/200 000 le long du fleuve Sénégal.

 

Population 

Les Ouolofs constituent l’ethnie dominante , plus de 40 % de la population , mais les Mandingues, les Toucouleurs, les Peuls et les Maures sont également représentés. 84 % des Sénégalais sont musulmans, les catholiques , 6 %  et les animistes , 7 %, sont minoritaires.

 

La population croît au rythme de 2,6 % par an, l’indice de fécondité est de 5,6 enfants par femme , 47 % de la population vit dans les villes.

 

Principal port de la côte africaine, Dakarest un pôle industriel , alimentation, textiles, chantiers navals, métallurgie.

 

Les études démographiques réalisées au Sénégal s'appuient sur les trois recensements effectués en 1976, 1968 et surtout 2002.

 

En 2004, la Direction de la Prévision et de la Statistique, devenue Agence Nationale de la Statistique et de la Démographie depuis 2006, a publié en outre des Projections de populations du Sénégal issues du recensement de 2002  anticipant l'évolution probable de la population du pays jusqu'en 2015.

 

Selon ces sources, la population du Sénégal – qui comptait environ 1 million d'habitants en 1900 et 2,8 millions au moment de l'indépendance en 1960 , s'élèverait aujourd'hui à 11 343 328 personnes ,estimation au 31/12/2007 et pourrait atteindre 13 709 845 fin 2015.

 

Cette population croît donc très rapidement, avec un taux de fécondité supérieur à 4 enfants par femme.

 

On observe une grande diversité ethnique , Wolofs ,46,3 %, Peuls ,21,8 %, Sérères ,14,7 %, Diolas ,3,7 %, Malinkés ,3,0 %, Soninkés ,2,1 %, Manjaques ,2 %.

 

Et quelques autres ethnies moins nombreuses et plus localisées, sans compter les Libanais, les Marocains, les Européens et les Chinois, assez présents en milieu urbain. Fin 2007, 16 966 Français étaient inscrits dans les registres consulaires ,y compris les binationaux.

 

Depuis longtemps la population était plutôt concentrée sur la façade atlantique, mais l'exode rural a accru l'inégalité de cette répartition. Désormais un Sénégalais sur quatre vit dans la presqu'île du Cap-Vert et la capitale est au bord de l'asphyxie.

 

Outre celle de Dakar, les régions les plus urbanisées sont Ziguinchor, Thiès et Saint-Louis. Les moins urbanisées sont celles de Kolda, Matam et Fatick. C'est dans la région de Tambacounda que l'on trouve la plus faible densité ,11 habitants au km2.

 

Selon les estimations pour 2007, les centres urbains régionaux de plus de 100 000 habitants sont Touba ,529 176, qui a connu une croissance spectaculaire ,Thiès ,263 493, Kaolack ,185 976, Mbour ,181 825, Saint-Louis ,171 263, Ziguinchor ,158 370, et Diourbel ,100 445.

 

En 2007, le Sénégal abritait environ 23 800 réfugiés et demandeurs d'asile, dont plus de 20 000 étaient mauritaniens ayant fuit la persécution ethnique, ainsi que certains du Libéria, de la Sierra Leone et d’autres pays.

 

Si le Sénégal accueille aussi des migrants, nombreux, saisonniers ou non, des pays limitrophes ou lointains, une forte communauté sénégalaise vit à l’extérieur du pays.

 

Cette diaspora représente une ressource essentielle pour le pays, à la fois économique et identitaire.

 

Ce sont principalement des hommes jeunes qui s’installent en Europe, , ou en Amérique du Nord, notamment au Québec avec un projet de retour vers le pays au bout de quelques années.

 

L’accroissement de l’immigration clandestine dans les pires conditions, notamment vers les îles Canaries, est une préoccupation majeure pour le Sénégal et les pays d’accueil.

 

Les plus désespérés veulent ignorer les risques, sensibles à la réussite de quelques-uns, et notamment de personnalités de la diaspora , nées au Sénégal ou de parents sénégalais , particulièrement dans les milieux artistiques ou sportifs.

 

D’abord pays d’émigration rurale soninké et hal pulaar de la vallée du fleuve Sénégal à destination de la France à partir de l'époque coloniale puis des pays de la sous-région, le Sénégal a connu une émigration plus diverse.

 

 

Originaire à la fois du centre-ouest du pays et des grandes villes, lesquelles ont fait figure de lieux de passage et de transit vers l’international à partir des indépendances.

 

L’instabilité politique et économique des pays voisins et la fermeture des frontières européennes ont eu pour effet de modifier le système de migration tournante ,ou noria, en une installation plus durable.

 

Le contrôle de plus en plus strict des frontières françaises, à l’origine destination privilégiée, a conduit les flux migratoires à se redéployer vers de nouvelles destinations , en priorité l’Italie, l’Espagne mais aussi les États-Unis, le Canada, et plus récemment la Chine.

 

Histoire 

De petits royaumes islamisés se structurent à partir du Xe siècle. Les Français débarquent au Sénégal au XVIIe siècle et donnent le nom de Saint-Louis à l’établissement qu’ils y fondent.

 

Quatre communes bénéficient d’un statut particulier , Dakar,Gorée  Rufisque et Saint-Louis, leurs habitants sont en effet déclarés citoyens français.

 

Ce pays intègre l’Afrique occidentale , AO en 1895. En qualité de colonie, il connaît alors un formidable développement économique. Une poussée nationaliste se manifeste après la Seconde Guerre mondiale.

 

Le Sénégal obtient son indépendance en 1960. Son premier président, jusqu’en 1981,sera Léopold Sédar Senghor Homme de lettres, il joue un rôle majeur dans la francophonie.

Son successeur, Abou Diouf, instaure le multipartisme en 1981. Son mandat sera marqué par des troubles qui éclatent à la frontière de la Mauritanie en 1991, et surtout par la fièvre indépendantiste en Casamance , Mouvement des forces démocratiques de Casamance,  dont le bilan des victimes est depuis, élevé chaque année.

2000 - Elections présidentielles. Abdou Diouf est opposé à Abdoulaye Wade, allié à Moustapha Niasse, ancien responsable du Parti socialiste et ministre des Affaires étrangères.

Le 25 mars, le Conseil constitutionnel proclame les résultats définitifs de l’élection, qui créditent Maître Abdoulaye Wade de 58,49% des voix au deuxième tour.

 Abdou Diouf félicite le vainqueur avant même la proclamation officielle des résultats. Abdoulaye Wade prête serment devant le Conseil constitutionnel dans un stade archi comble le 1er avril. Il nomme ensuite Moustapha Niasse premier Ministre de son Gouvernement.

Le 3 mars 2001 Moustapha Niasse, nommé au lendemain de la victoire d’Aboulaye Wade, est remplacé par Mame Madior Boye, première femme à occuper le poste de Premier ministre au Sénégal.

Le 29 avril 2001 élections législatives,  la Coalition Sopi , qui soutient le président de la République, obtient 89 sièges sur 120 à l’Assemblée nationale.

Le 20décembre 2001 Léopold Sedar Senghor est décédé à Verson , France.
Le 26 septembre 2002 Le Joola, ferry qui reliait Dakar à Ziguinchor, sombre au large des côtes gambiennes ,  plus de 1 000 morts.
 

En 2007 Abdoulaye Wade est réélu président de la République avec 55,8 % des voix au premier tour.

L'élection présidentielle de 2012 voit la victoire de Macky Sall face à Abdoulaye Wade.

Seychelles

 

Informations supplémentaires

viagra bitcoin buy