MOI2

Le point de vue de Léonce Lebrun 

 

Le Communautarisme

 

Pour qui sonne le glas, ce titre  de l’excellent roman de feu Ernest Emilegay,brillant écrivain  américano -cubain qui nous a projeté dans l’enfer de le guerre civile espagnole -1936-1939, gagnée par les nationaliste, que le 20ème siècle a connue depuis la guerre de cessession américaine de 1860 à1865 remportée par les yankee du Nord…

 

et si nous ne prenons pas garde  ,un tel scénario catastrophe n’est pas exclu à terme en terre française de l’Europe…

 

…car depuis quelque temps nous assistons à un déchainent de comportements  et de propos qui frisent l’intolérance, rapportés sans discernement par des média affidés au Pouvoir en place…

 

… des adversaires politiques sont traités comme des ennemis de la République…

 

… bref, silence dans les rangs, on ne veut voir qu’une seule tête, aucune opposition n’est tolérée…

 

…les races n’existent pas (version française) mais dans les médias on insiste particulièrement sur l’aspect physique de certaines personnes, l’écrivain « noir » l’avocat « noir » l’artiste « noir » pour sans doute marquer la différence, une supériorité supposée de l’indo européen …pitoyable…

 

…allons donc, que l’on cesse  de considérer  les Africains et autres afrodescendants comme des zombis …

 

… et voilà  qu’après avoir dénié aux masses le droit de contester la gouvernance de minorités privilégiées, en les refoulant dans une opposition insultante dite populiste…

 

… on ne reconnait pas  le droit à certaines minorités ethniques de se regrouper pour échapper dans ce pays, avec un climat d’arrogance et d’intolérance, en les cantonnant dans le concept de communautarisme

 

mais au fait de quoi s’agit-il….

 

 …immigration, communautarisme insécurité …

 

 …un triptyque  inconcevable et inacceptable dans une Société, une  Nation de civilisation...

 

wwwxxxwwwxxxwwwxxx la suite , prochainement 

 

Antiga et Barbuda

 

 

Géographie

 
Au nord-est de l'archipel de la Caraïbe, Antigua , 280km² et Barbuda , 160km²,  se situent entre la Guadeloupe et les îles de Saint- Christophe et Niévès.
 Antigua culmine au Boggy Peak , 402m , tandis que Barbuda est une île plate protégée par sa barrière de corail, qui consacre une partie de son territoire à la protection des oiseaux, en particulier des frégates. La minuscule île de Redonda, inhabitée, est également une réserve naturelle. Le climat est de type tropical marin.

Population

Les habitants des deux îles descendent pour la majorité des africains amenés au XVIII° siècle, par des colons anglais et des portugais suivant la traite négrière. La population est jeune mais croît peu. Les protestants de rite anglican sont les plus nombreux, la capitale est Saint John’s .

La plupart de la population sont des descendants des esclaves africains employés sur les habitations-sucreries, mais il existe aussi des groupes d'Européens, notablement britanniques et portugais. La langue officielle est l'anglais, mais la plupart des autochtones parlent une langue créole.

 

Les  Antiguayens sont chrétiens, les anglicans ,environ 50 %, étant la plus grande confession.

 

Population ,69 842 habitants ,en 2008. 0-14 ans , 27,97 %,15-64 ans , 67,15 %, + 65 ans , 4,88 %

 

Espérance de vie des hommes , 68 ans en 2001


Espérance de vie des femmes , 73 ans en 2001


Taux de croissance de la pop. , 0,74 % en 2001


Taux de natalité , 19,5 ‰ en 2001


Taux de mortalité ,5,87 ‰ en 2001


Taux de mortalité infantile , 22,33 ‰ en 2001


Taux de fécondité , 2,31 enfants/femme en 2001

Histoire

En 1493, Christophe Colomb passe au large d'une île qu'il baptise Santa Maria la Antigua, habitée depuis 2500 av. J.-C. par des indiens Siboney ou Arawaks. En raison de l'hostilité indienne et du manque d'eau potable, Antigua et sa voisine Barbuda échappent à la colonisation pendant encore un siècle.

En 1632, des colons venus de Saint-Christophe s'installent à Antigua. En 1684, sir Christopher Codrington débarque à Antigua avec l'intention d'y développer à grande échelle la culture de la canne à sucre, puis s'installe à Barbuda.

Au milieu du XVIII° siècle, Antigua est complètement dédiée à cette culture rentabilisée par le travail de milliers d'Africains réduits en  l'état d'esclavage.

En 1784, l'amiral Nelson établit sur cette île, bien située à l'entrée de laCaraïbe, la plus grande base britannique de l'archipel.

 Les années 1940 voient naître un mouvement travailliste mené parV.C. Bird, futur Premier Ministre. En 1967, Antigua, Barbuda et la petite Redonda entrent dans le Commonwealt.

L'indépendance est complète en 1981. Le Premier Ministre estLester Bird, fils de l'instigateur de l'indépendance. Les 17 membres du sénat sont nommés par le gouverneur, représentant de la reine d'Angleterre.

Elle adhéra le 18 juin 1981 à l'Organisation des États de la Caraïbe orientale , OECO.

 Après les élections de mars 1994, le pouvoir passa de Vere Bird à Lester Bird, le fils de ce dernier. Le Parti travailliste avait alors remporté 11 des 17 sièges à pourvoir.

Aux élections de mars 1999, le Parti travailliste gagna un siège supplémentaire et disposa ainsi de 12 sièges. Le Parti progressiste uni ,  United Progressive Party, UPP, , mené par Baldwin Spencer avait obtenu 4 sièges et le Barbuda People's Movement , BPM, un siège.

Barbade

Informations supplémentaires