Cialis accept btc
MOI2

Le point de vue de Léonce Lebrun 

  

La Race

 

En pleine déferlante mondiale sur la problématique raciale,  le contexte ne pouvait pas être meilleur pour évoquer le concept de Race  que la France seul pays des 193 membres  de l’Organisation des Nations Unies (L’ONU) veut voir disparaitre dans les échanges au quotidien, mais le remplacer par quel  stratagème….

 

Car c’est une prétention outrancière, un acte politique, qui veut avoir des conséquences sur le mode de pensée des Africains et autres  Afro descendants, des populations naïves et fragiles écrasées par leur passé d’esclave et de colonisé.

 

Et pour bien cerner la mentalité des Français de l’Europe du 21è siècle il faut avoir en mémoire quelques figures de l’Histoire qui valent mieux qu’un long discours…

 

… nous sommes en 1814 avec le retour de la  Monarchie sensée avoir disparu depuis Janvier 1793 et Louis XVIII est acclamé par un vibrant…Vive le Roi…

 

…mais un an après, 1815 avec le come-back de Napoléon pour  son retour des 100 jours c’est ce même peuple qui le reçoit au cri délirant de  … Vive l’Empereur…

 

Dès cette époque, on relève donc    une population incohérente dans ses choix, versatile, imprévisible et donc faible.

 

Plus de deux siècles  se sont écoulés, on peut multiplier les contorsions les explications saugrenues venant de tout l’échiquier politique pour obsever que ce mode de pensée relevé en 1815 n’a pas changé d’un yotta…

 

Car comment expliquer qu’en, pleine déferlante raciale au 21è siècle on relève des propos hors sol que sont…

 

Racisme, Noir, Blanc, racisme anti blanc, privilège blanc.

Pour mémoire, le vocabulaire « racisme » scandé de nos jours dans toutes les suces est inapproprié, car aucune communauté humaine dans ce pays n’est menacée de destruction en raison de ses caractéristiques physiques ou religieuses.

 

Par contre ce slogan cache une réalité plus méprisable qui est la discrimination raciale, propre à toutes les couches de la société française (les souchistes) dont sont victimes principalement les Africains les Afro descendants et les populations du Maghreb résidant en France…

 

Et donc revisitons l’Histoire du Monde Nègre et sa descente dans l’enfer de l’humiliation.

 

Nous sommes à la fin du XVe siècle, c’est le début de la découverte de nouveaux territoires, Espagnols , Portugais,  Français,  Britanniques s’installent en pays conquis après avoir massacré les premiers occupants, les Indiens, peuples  indociles et rebelles  au travail de terre.

 

 

Et voilà ces Européens partis à la recherche de remplaçants trouvés dans les populations de la côte occidentale africaine, fragiles naïves inaptes à toute résistance armée, qui feront la traversée de l’Atlantique pour être vendus dans les marchés d’esclaves des Amériques et la Caraïbe.

 

Mais l’apparition du concept de Race verra le jour au XVIII è siècle par les écrits et la pensée de certains écrivains et philosophes français qui établiront un dispositif  tendant  à démontrer  la supériorité du monde occidental et la justification de la traite négrière concernant les Africaines de race Nègre et l’établissement de L’Esclave.

 

Espagnols, Portugais , Britanniques pratiquant une stricte surexploitation des territoires colonisés, les Français iront plus loin en se plaçant dans une domestication ( Code Noir )des esclaves afro descendants...

 

...par une politique d’assimilation, au résultat catastrophique pour les personnes tombées dans ce piège infernal du big bang cérébral dont les effets désastreux perdurent de nos jours…

 

… dont les  premiers résultats se présenteront en Mai 1802 avec le rétablissement de L’Esclavage à la Guadeloupe...

 

...une absente totale de résistance de la population du territoire de 90000 âmes à l’époque...

 

...malgré les efforts désespérés d’un  certain Colonel Louis Delgres, d’origine martiniquaise pour s’opposer  au Corps. Expéditionnaire de Napoléon Bonaparte…

 

…Alors  qu’à Saint Domingue (devenu Haïti) les troupes armées sous la conduite d’un Toussaint Louverture et de Jean Jacques Dessalines,...

 

...arrachaient la victoire et la création de l’Etat haïtien, permière Nation  Nègre à conquérir son indépendance les armes à la main, à compter du Premier Janvier 1804.

 

La suite prochainement.

 

https://www.youtube.com/watch?v=IMKe6QVjT84

Exploration

 

Le Groenland, qui fait géologiquement partie de l'Amérique du Nord, fut la première région d'Amérique qu'atteignirent des européens. D'après les sagas islandaises, Erik le Rouge fut le premier à explorer cette région et à la coloniser.

Le premier européen à arriver en vue du continent fut probablement le négociant islandais Bjarni Herjólfsson, vers 986 av. J.-C. Puis Leif Eriksson, le fils d'Erik le Rouge, effectua un voyage vers une terre qu'il appela Vinland ou Wineland, quelque part entre le Labrador et la Nouvelle-Angleterre.

Ces écrits furent en partie confirmés par la découverte, en 1963, de vestiges d'habitations vikings sur le site de l'Anse-aux-Meadows, à l'extrémité méridionale de Terre-Neuve. Ces ruines dateraient approximativement de l'an 1000.


Les explorations européennes en
Amérique du Nord commencèrent avec le voyage effectué en 1492 par Christophe Colomb au service de l'Espagne. Ses trois navires quittèrent Palos, en Andalousie, le 3 août et atteignirent San Salvador, aux Bahamas, le 12 octobre. 

Avant de retourner en Europe, Christophe Colomb accosta également à Cuba et à Hispaniola. C'est à Hispaniola ,aujourd'hui Haïti qu'il fonda la première colonie espagnole des Amériques. Il effectua trois autres voyages entre 1493 et 1502. Voir aussi Amérique centrale.

En 1497, Jean Cabot, navigateur italien au service de l'Angleterre, accosta l'île du cap Breton; en 1498, il longea également les côtes du Labrador, de Terre-Neuve et de la Nouvelle-Angleterre et poussa probablement jusqu'à la baie de Delaware.

Le navigateur portugais Gaspar Corte Real effectua, en 1500, un voyage vers les côtes américaines entre le Labrador et le sud-est de Terre-Neuve. En 1513, Juan Ponce de León, le gouverneur espagnol de Porto Rico, atteignit la Floride.

Quatre ans plus tard, le soldat espagnol Francisco Fernández de Córdoba explora le Yucatán et, en 1518, Juan de Grijalva, neveu de Diego Velázquez, conquérant espagnol de Cuba, explora la côte orientale du Mexique, qu'il nomma Nouvelle- Espagne.


Conquêtes espagnoles

 

En 1521, le conquistador espagnol Hernán Cortés envahit l'empire aztèque, qui était situé dans le Mexique actuel, la conquête fut achevée deux ans plus tard.

La conquête espagnole de la partie sud de l'Amérique du Nord fut le fruit d'une forte supériorité technique. Les espagnols possédaient des armes à feu, notamment des canons, et des chevaux.

Malgré leur infériorité numérique ,les troupes de Cortès n'étaient composées que de quelques centaines d'hommes, ils parvinrent sans difficulté majeure à vaincre un empire structuré.

Ce succès fut en grande partie facilité par les luttes internes des indiens. Les mayas, un autre grand peuple du Mexique, qui peuplaient principalement la péninsule du Yucatán, se désunirent également et furent incapables d'offrir une résistance efficace aux espagnols.

La plupart des aztèques et des mayas furent exterminés ou périrent de maladies au cours de la période de la conquête espagnole. Leurs descendants constituent aujourd'hui encore un groupe important.


Cortés atteignit la région appelée aujourd'hui Basse-Californie en 1536.

Parmi les grands chefs espagnols des expéditions d'exploration de la première moitié du XVIe siècle figurent Pánfilo de Narváez et Álvar Núñez Cabeza de Vaca, qui explorèrent quelques régions de la Floride.

Les côtes orientales du golfe du Mexique et quelques régions du Mexique septentrional entre 1528 et 1536, Hernando de Soto qui atteignit le Mississippi et le traversa en 1541 et Francisco Vásquez de Coronado qui, de 1540 à 1542, explora le sud-ouest des actuels États- Unis.

La colonie de Saint Augustine, en Floride, fondée en 1565 par l'explorateur espagnol Pedro Menéndez de Avilés, est la plus ancienne colonie européenne permanente établie sur le territoire actuel des États-Unis.


En 1600, les espagnols avaient soumis les peuples autochtones de la
Caraïbe, de la presqu'île de Floride et du sud duMexique ,Nouvelle-Espagne.

Pour des raisons administratives, les colonies fondées par les espagnols dans ces régions furent regroupées dans la vice-royauté de Nouvelle-Espagne.

Après avoir consolidé leur pouvoir sur la Nouvelle-Espagne, les forces espagnoles progressèrent régulièrement vers le nord, achevant la conquête du Mexique et investissant de vastes régions dans le sud des États-Unis actuels.

La politique coloniale espagnole appliquée en Amérique du Nord fut, dans ses grands aspects, identique à celle appliquée en Amérique du Sud , soit une exploitation économique sans répit.

Considérant simplement les colonies comme une source de richesses, les dirigeants espagnols imposèrent une taxe de confiscation et maintinrent le monopole sur le commerce colonial.

Le gouvernement espagnol interdit même les échanges commerciaux entre les colonies américaines.

Cette politique économique oppressive alliée à la tyrannie politique provoqua un mécontentement qui se transforma finalement en révolte ouverte.

 

Guerres et révolutions

Informations supplémentaires

viagra bitcoin buy