Cialis accept btc
MOI2

Le point de vue de Léonce Lebrun 

  

La Race, suite et fin

 

La France est la Nation championne de toute catégorie dans l’utilisation d’un vocabulaire qui jette le discrédit sur les communautés minoritaires de ce pays les éloignant du centre de gravité sociétale qu'est la SOLIDARITE des peuples

 

Aissi donc on relève les entrants..Communautarisme séparatisme qui attaquent de front le monde musulman les Africaine et autres afrodescendants, et le dernier arrivé… « Privilège blanc » qui ouvre la porte à toutes les exactions raciales perpétrées par les identitaires très nombreux en cette terre française.

 

Mais alors pourquoi vouloir supprimer le mot Race dans le langage populaire et les écrits alors que les expressions, Noir, Blanc font les beaux jours de la presse, marquant une différence très nette entre les individus, faisant la part belle à la race précisément indo européenne.

 

Car la France semble oublier que les troubles de nos jours sont la conséquence d’un passé peu glorieux…

 

…qu’on se rappelle qu’en 1945 elle fut sauvée de justesse de la domination allemande grâce à une mobilisation mondiale entraînant de millions de morts, qui eut dû entrainer de la modestie dans sa diplomatie… 

 

…Car dès la fin de la guerre elle se livrait à des luttes colonialistes contre des peuples qui revendiquaient leur liberté, entre autre l’Indochine et l’Algérie.

 

Par ailleurs, il ne faut pas perdre de vue que jus qu’à le moitié du 20ème siècle la France exerçait une tutelle sur plus de 110 millions non pas de citoyens mais des indigènes aux droits réduits…

 

…qu’après la période dite de décolonisation, elle a conservé les territoires dits outre mer qui lui vaut d’occuper deux tiers des océans, avec de revenus conséquents.

 

Alors il ne faut perdre de vue que toutes les mémoires ne sont pas courtes…

 

…que demain sur le sol français on sera confronté aux commandos libyens syriens et autres en guise de représailles dont le peuple en souffrira à cause du peu des discernement de ses dirigeants passés et présents.

 

Mais quoiqu’il en soit, il y aura toujours des Nègres des Asiatique les Latinos de indoeuropéens, qui font partie intégrante de la Race Humaine 

 

Hymne de CUBA, Ile de la CARAIBE

 

https://www.youtube.com/watch?v=IMKe6QVjT84

 

Vers des lendemains incertains

 

Dans un système dit démocratique où les dirigeants du pays escomptent sur les effets d’une manifestation sportive à dimension mondiale, pour détourner l’attention de leurs concitoyens, consécutive à ces multiples dérapages notamment politico-financiers, nous touchons là tous les ingrédients de la république bananière… inutile donc de donner des leçons à la planète.

Quoiqu’il en soit, nous ne sommes pas concernés, dés lors que nos priorités se dégagent de ces subtilités politiques occidento occidentales.

Car maintenant que le soufflet des commémorations de tous ordres est tombé, s’ouvre à nous une nouvelle période de prise en compte, une nouvelle ère, au titre de laquelle l’intelligence, le savoir faire, la détermination des nègres que nous sommes( lire dans Chronique, archives chroniques, un long combat …Réhabilitation), seront mesurés à la loupe par cette république qui prétend nous avoir donné pour les uns, une abolition, suivie d’une assimiltation, pour les autres, des indépendances arrosées de toutes les sauces de la dépendance, permettant à certains bons esprits de faire l’éloge de l’intégration.( lire dans Croisade, points de vue croisade… Intégration…)

Nous serions les uns et les autres bien stupides de nous faire des illusions, car actuellement dans un grand parti politique est procédé à la désignation des candiadats qui seront investis pour les élections législatives de l’an prochain, et pour lesquelles des sièges en situation éligible, seront réservés à des intéressés issus de minorités visibles, que cache ce charabia sociétal…

A la fin de cette campagne de désignation, nous ferons le point

Mais d’ores et déjà , nous pouvons affirmer, que nous devrons être maître de notre destin, en Afrique en Europe en Caraïbe, avoir nos propres organisations, politiques notamment pour peser collectivement sur la marche des choses, et ne plus dépendre du bon vouloir des autres…

Léonce Lebrun

Additional information

viagra bitcoin buy