Cialis accept btc
MOI2

Le point de vue de Léonce Lebrun 

  

La Race,notre patrimoine

 

L’Etat major des forces armées françaises en Afrique, communique à grand renfort de publicité, avec le soutien de médias médicres, la mort de 50 djihadistes au Sahel dans le cadre de l’Opération Barkhane.

 

Voilà le type d’information  qui relève d’une parfaite manipulation  en direction des citoyens pour  assoir cette conviction , que la présence française en Afrique, est justifiée dans la lutte qu’elle conduit contre un mystérieux terrorisme….

 

…Mais il s’avère que ces « terroristes »  sont des combattants Maliens,  Burkinabés, Thadiens, Nigériens,  Mauritaniens, tous en lutte contre des dirigeants de leur pays, incompétents, corrompus, au service de l’Occident et bien entendu à la solde de l’ex-puissance colonialiste…

 

D’autre part comment peut-on expliquer que dans cette soi-disant  guerre,  50  hommes sont tués d’un coté, que dans les rangs de l’Armée française il n'est signalé aucune victime (tués ou blessés…

 

…Bizarre de bizarrre, en face nous avions  des robots et comme je l’ai affirmé dans cette rubrique, les soldats français ne sont pas au combat au Sahel...

 

...mais bel et bien pour siroter le thé avec les Touaregs du Nord du Mali  et maintenir en  Afrique une présence française bien  colonialiste et impérialiste

 

… en somme des dépenses inutiles, mais avec un «  nouveau monde » qui a donné de la vigueur à la monarchie républicaine

 

...on peut gaspiller sans compter ni contrôle, les impôts des contribuables, en vertu du « domaine réservé » de L’Etat… pourtant la guerre algérienne est loin derrière nous…

 

Mais alors si le Gouvernent français  trompe les citoyens sur la réalité de la situation au SAHEL... 

 

...en vertu de quel pouvoir il peut d’une façon unilatérale supprimer l’expression Race  dans la pratique languistique…

 

…Oui mais le  qualificatif «  NOIR », pour désigner une personne non indoeuropéenne, qui est incontestablement un signe d’infériorité raciale, fait les beaux jours  des médias et des identitaires...

 

...alors la France par cette manœuvre douteuse, cherche t’elle  à amadouer les Africains et autres afro descendants...

 

...des communautés fragiles et naïves, avalant toutes les couleuvres venanti de «  buana » personne de race indoeuropéenne...

 

...  malgré leur combat au titre de  la Réparationpour les conséquences d’une histoire humiliante imposée à nos ancêtres...

 

..mais au fait que pensent les Asiatiques, autres Latinos.. et l’ensemble de notre Humanité

 

Prochainement

 

La fête des cuisinières à la Guadeloupe

 

https://www.youtube.com/watch?v=xwmtBeWPHeE&t=281s

 

La situation à la haïtienne

 

Un observateur nous faisait remarquer à juste titre qu’aucun dirigeant de haut niveau de l’ex puissance coloniale ( chef d’état ou de gouvernement, premier ministre en exercice) n’avait foulé le sol hïtien depuis 1804, et pour cause…

Dans la période tourmentée des années 1790, les révolutionnaires n’avaient pas pour autant abandonné l’idéal impérialiste en mettant en œuvre à l’intention notamment des colonisés d’alors et pour l’avenir, le concept de la république une et indivisible

Ce fut donc un crime de lèse-majesté relevé à l’encontre de ces habitants de Saint Domingue qui avaient défié ce concept en arrachant les armes à la main leur souveraineté au prix de lourds sacrifices humains, après avoir vaincu un puissant corps expéditionnaire napoléonien.

Du reste l’Etat colonial devait faire payer lourdement ce revers à la jeune nation haïtienne en lui imposant pendant plus des trois quart du 19 me siècle le remboursement d’une dette équivalant chaque année au tiers du budget de cet Etat, pour prix de son indépendance.

Chacun aura compris les causes du défit actuel de Haïti dans différents domaines dont tout a été mis en œuvre par les Occidentaux pour apporter la preuve que l’homme noir en général était incapable de s’assumer sans l’aide des autres.

Ainsi donc la situation africaine actuelle est en tous points identique à celle de Haïti, à la différence que trop de pays de ce continent ont bénéficié d’indépendance octroyée, assortie d’accords bilatéraux en matière de défense notamment, les plaçant dans l’impossibilité de prendre en charge le destin collectif de l’Afrique.( lire dans Dossier Le temps de l’Action, Au nom de tous les miens

Les exemples sont d’actualité, inutile d’en faire état.

Et pourtant ce contexte ne doit pas et ne devra pas perdurer, au nom de tous nos miens pour l’avenir et la dignité du Monde Nègre.

Léonce Lebrun

Additional information

viagra bitcoin buy