Cialis accept btc
MOI2

Le point de vue de Léonce Lebrun 

  

La Race

 

En pleine déferlante mondiale sur la problématique raciale,  le contexte ne pouvait pas être meilleur pour évoquer le concept de Race  que la France seul pays des 193 membres  de l’Organisation des Nations Unies (L’ONU) veut voir disparaitre dans les échanges au quotidien, mais le remplacer par quel  stratagème….

 

Car c’est une prétention outrancière, un acte politique, qui veut avoir des conséquences sur le mode de pensée des Africains et autres  Afro descendants, des populations naïves et fragiles écrasées par leur passé d’esclave et de colonisé.

 

Et pour bien cerner la mentalité des Français de l’Europe du 21è siècle il faut avoir en mémoire quelques figures de l’Histoire qui valent mieux qu’un long discours…

 

… nous sommes en 1814 avec le retour de la  Monarchie sensée avoir disparu depuis Janvier 1793 et Louis XVIII est acclamé par un vibrant…Vive le Roi…

 

…mais un an après, 1815 avec le come-back de Napoléon pour  son retour des 100 jours c’est ce même peuple qui le reçoit au cri délirant de  … Vive l’Empereur…

 

Dès cette époque, on relève donc    une population incohérente dans ses choix, versatile, imprévisible et donc faible.

 

Plus de deux siècles  se sont écoulés, on peut multiplier les contorsions les explications saugrenues venant de tout l’échiquier politique pour obsever que ce mode de pensée relevé en 1815 n’a pas changé d’un yotta…

 

Car comment expliquer qu’en, pleine déferlante raciale au 21è siècle on relève des propos hors sol que sont…

 

Racisme, Noir, Blanc, racisme anti blanc, privilège blanc.

Pour mémoire, le vocabulaire « racisme » scandé de nos jours dans toutes les suces est inapproprié, car aucune communauté humaine dans ce pays n’est menacée de destruction en raison de ses caractéristiques physiques ou religieuses.

 

Par contre ce slogan cache une réalité plus méprisable qui est la discrimination raciale, propre à toutes les couches de la société française (les souchistes) dont sont victimes principalement les Africains les Afro descendants et les populations du Maghreb résidant en France…

 

Et donc revisitons l’Histoire du Monde Nègre et sa descente dans l’enfer de l’humiliation.

 

Nous sommes à la fin du XVe siècle, c’est le début de la découverte de nouveaux territoires, Espagnols , Portugais,  Français,  Britanniques s’installent en pays conquis après avoir massacré les premiers occupants, les Indiens, peuples  indociles et rebelles  au travail de terre.

 

 

Et voilà ces Européens partis à la recherche de remplaçants trouvés dans les populations de la côte occidentale africaine, fragiles naïves inaptes à toute résistance armée, qui feront la traversée de l’Atlantique pour être vendus dans les marchés d’esclaves des Amériques et la Caraïbe.

 

Mais l’apparition du concept de Race verra le jour au XVIII è siècle par les écrits et la pensée de certains écrivains et philosophes français qui établiront un dispositif  tendant  à démontrer  la supériorité du monde occidental et la justification de la traite négrière concernant les Africaines de race Nègre et l’établissement de L’Esclave.

 

Espagnols, Portugais , Britanniques pratiquant une stricte surexploitation des territoires colonisés, les Français iront plus loin en se plaçant dans une domestication ( Code Noir )des esclaves afro descendants...

 

...par une politique d’assimilation, au résultat catastrophique pour les personnes tombées dans ce piège infernal du big bang cérébral dont les effets désastreux perdurent de nos jours…

 

… dont les  premiers résultats se présenteront en Mai 1802 avec le rétablissement de L’Esclavage à la Guadeloupe...

 

...une absente totale de résistance de la population du territoire de 90000 âmes à l’époque...

 

...malgré les efforts désespérés d’un  certain Colonel Louis Delgres, d’origine martiniquaise pour s’opposer  au Corps. Expéditionnaire de Napoléon Bonaparte…

 

…Alors  qu’à Saint Domingue (devenu Haïti) les troupes armées sous la conduite d’un Toussaint Louverture et de Jean Jacques Dessalines,...

 

...arrachaient la victoire et la création de l’Etat haïtien, permière Nation  Nègre à conquérir son indépendance les armes à la main, à compter du Premier Janvier 1804.

 

La suite prochainement.

 

https://www.youtube.com/watch?v=IMKe6QVjT84

Vous avez dit le G 20

 

Un salut particulier aux nombreux internautes qui découvrent AFCAM, ils ne seront pas déçus du voyage, car votre serviteur n’a pas acquis  pour réputation de verser dans la lâcheté, l’hypocrisie, et la malhonnêteté intellectuelle, des  qualités  bien connues dans le monde politique, vous serez vite fixés avec le sujet qui suit… 

En effet, vous recevez ce jour, le point de vue d’AFCAM qui remplace le message de son forum, désormais suspendu.

 Avec un peu de retard, circonstance atténuante oblige, je reviens sur ce qui s’est dit, prédit, il y quelques semaines à Pittsburgh, Etats-Unis, à l’occasion de la réunion du désormais G 20 .

 Par définition je garde une grande méfiance au regard de ces institutions qui n’ont pas reçu de mandat explicite de  l’ONU mais s’arrogent le droit d’imposer leurs conclusions à toute la Planète, sous la futile prétention que certaines nations invitées seraient les  plus riches… pour les autres, circulez, il n’y a rien pour vous.

Pour la petite histoire, rappelons que ce forum ponctuel qui n’est pas d’initiative américaine et s’est tenu pour la première fois à Paris, France dans les années 1976, était composé de six nations.

 Dont trois membres permanents du Conseil de Sécurité, détenteurs de l’arme atomique, quatre de l’Alliance Atlantique, OTAN sauf le Japon et la France, une simple observation donne une idée de leur puissance de feu…

Donc de six chargés de se pencher sur l’état de l’économie mondiale, nous sommes  passés à 7 puis 8 à l’occasion desquels au repas des  grands  entre la poire et le fromage, étaient invités des dirigeants africains, dont certains s’y pressaient, leur donnant l’illusion d’une certaine  importance.

 Mais le Continent n'a pas avancé d’un iota sur tous les plans…

Et depuis Septembre de cette année, la  crise aidant ils se sont retrouvés à 20 à Pittsburg pour dialoguer entre autres sur la régulation du marché monétaire, et la limitation des bonus dus aux traders, ces sorciers de la manipulation boursière, autant de sujets qui intéressent l’immense armée  d’hommes de la rue...

Cependant  la grande nouveauté de Pittsburg fut l’entrée en lice de la nouvelle administration américaine avec son chef de file, dont certains ces va en guerre ces Max la menace  se  berçaient déjà d’illusion sur son amateurisme, son manque d’expérience, bref par des arguties on allait avaler tout cru l’ex Sénateur de l’Illinois.

 Mais catastrophe pour eux, ce fut du brio du brillant, une parfaite connaissance des dossiers en cours, une certaine vision de l’avenir de notre Planète, que le jury d’Oslo , Norvège a sanctionné sans appel, par un prix Nobel de la Paix… je m’en dispense  de tout commentaire sur l’évènement.

A ce sujet et à propos de l’Iran au regard de l’arme atomique, il est intéressant de remonter l’Histoire…

Nous sommes dans les années 1960, le locataire de l’Elysée qui a décidé de retirer son pays du commandement intégré de l’OTAN se lance dans l’aventure nucléaire sur la base du concept de la  dissuasionc'est-à-dire qu’avec une ogive on peut mettre dans l’embarras tout adversaire  potentiel hautement nucléarisé militairement…

Le Chef de l’Etat de l’époque en cause n’a jamais eu l’intention d’utiliser cet arme redoutable, un remake des 6 et 8 Août 1945, mais il en connaissait parfaitement la force diplomatique dans le concert des Nations…

Plus de 40 ans après nous sommes  dans le même contexte, qui pourrait croire intellectuellement que l’Iran serait  disposé à porter le fer et le sang au Moyen Orient sur un ennemi potentiel, disposant de son stock...

 Sachant qu’une bombe thermonucléaire de centaines de fois plus puissante que celle larguée sur le Japon en Août 1945, détruirait et contaminerait toute la région, y compris l’Iran qui serait victime d’un vent nucléaire qui n’a pas de frontière.

 Mais alors, de qui se moque-ton, quand on veut interdire à cette Nation ou tout autre pays, de se doter de moyens diplomatiques adéquats, sachant que cet Etat en cause est entouré de voisins puissamment armés...

L’Administration américaine qui a rapidement assimilé ces subtiles et hypocrites oppositions  diplomatiques, laisse désormais aux autres Max la menace  le soin des gesticulations puériles et stériles...

Léonce Lebrun

Additional information

viagra bitcoin buy