Cialis accept btc
MOI2

Le point de vue de Léonce Lebrun 

  

La Race

 

En pleine déferlante mondiale sur la problématique raciale,  le contexte ne pouvait pas être meilleur pour évoquer le concept de Race  que la France seul pays des 193 membres  de l’Organisation des Nations Unies (L’ONU) veut voir disparaitre dans les échanges au quotidien, mais le remplacer par quel  stratagème….

 

Car c’est une prétention outrancière, un acte politique, qui veut avoir des conséquences sur le mode de pensée des Africains et autres  Afro descendants, des populations naïves et fragiles écrasées par leur passé d’esclave et de colonisé.

 

Et pour bien cerner la mentalité des Français de l’Europe du 21è siècle il faut avoir en mémoire quelques figures de l’Histoire qui valent mieux qu’un long discours…

 

… nous sommes en 1814 avec le retour de la  Monarchie sensée avoir disparu depuis Janvier 1793 et Louis XVIII est acclamé par un vibrant…Vive le Roi…

 

…mais un an après, 1815 avec le come-back de Napoléon pour  son retour des 100 jours c’est ce même peuple qui le reçoit au cri délirant de  … Vive l’Empereur…

 

Dès cette époque, on relève donc    une population incohérente dans ses choix, versatile, imprévisible et donc faible.

 

Plus de deux siècles  se sont écoulés, on peut multiplier les contorsions les explications saugrenues venant de tout l’échiquier politique pour obsever que ce mode de pensée relevé en 1815 n’a pas changé d’un yotta…

 

Car comment expliquer qu’en, pleine déferlante raciale au 21è siècle on relève des propos hors sol que sont…

 

Racisme, Noir, Blanc, racisme anti blanc, privilège blanc.

Pour mémoire, le vocabulaire « racisme » scandé de nos jours dans toutes les suces est inapproprié, car aucune communauté humaine dans ce pays n’est menacée de destruction en raison de ses caractéristiques physiques ou religieuses.

 

Par contre ce slogan cache une réalité plus méprisable qui est la discrimination raciale, propre à toutes les couches de la société française (les souchistes) dont sont victimes principalement les Africains les Afro descendants et les populations du Maghreb résidant en France…

 

Et donc revisitons l’Histoire du Monde Nègre et sa descente dans l’enfer de l’humiliation.

 

Nous sommes à la fin du XVe siècle, c’est le début de la découverte de nouveaux territoires, Espagnols , Portugais,  Français,  Britanniques s’installent en pays conquis après avoir massacré les premiers occupants, les Indiens, peuples  indociles et rebelles  au travail de terre.

 

 

Et voilà ces Européens partis à la recherche de remplaçants trouvés dans les populations de la côte occidentale africaine, fragiles naïves inaptes à toute résistance armée, qui feront la traversée de l’Atlantique pour être vendus dans les marchés d’esclaves des Amériques et la Caraïbe.

 

Mais l’apparition du concept de Race verra le jour au XVIII è siècle par les écrits et la pensée de certains écrivains et philosophes français qui établiront un dispositif  tendant  à démontrer  la supériorité du monde occidental et la justification de la traite négrière concernant les Africaines de race Nègre et l’établissement de L’Esclave.

 

Espagnols, Portugais , Britanniques pratiquant une stricte surexploitation des territoires colonisés, les Français iront plus loin en se plaçant dans une domestication ( Code Noir )des esclaves afro descendants...

 

...par une politique d’assimilation, au résultat catastrophique pour les personnes tombées dans ce piège infernal du big bang cérébral dont les effets désastreux perdurent de nos jours…

 

… dont les  premiers résultats se présenteront en Mai 1802 avec le rétablissement de L’Esclavage à la Guadeloupe...

 

...une absente totale de résistance de la population du territoire de 90000 âmes à l’époque...

 

...malgré les efforts désespérés d’un  certain Colonel Louis Delgres, d’origine martiniquaise pour s’opposer  au Corps. Expéditionnaire de Napoléon Bonaparte…

 

…Alors  qu’à Saint Domingue (devenu Haïti) les troupes armées sous la conduite d’un Toussaint Louverture et de Jean Jacques Dessalines,...

 

...arrachaient la victoire et la création de l’Etat haïtien, permière Nation  Nègre à conquérir son indépendance les armes à la main, à compter du Premier Janvier 1804.

 

La suite prochainement.

 

https://www.youtube.com/watch?v=IMKe6QVjT84

Porto Rico

     

Porto Rico ou Puerto Rico est un État libre associé aux États-Unis avec un statut de commonwealth. Située dans la Caraïbe, l'île est baignée au nord par l'océan Atlantique et au sud par la mer de la Caraïbe.

 Le territoire est constitué de l'île de Porto Rico proprement dite, ainsi que de plusieurs îles plus petites, dont Vieques, Culebra et Isla Mona.
On rencontre également, en français, l'appellation Puerto Rico, mais utilisée de façon marginale, les dictionnaires faisant des renvois vers Porto Rico.

Porto Rico ou Puerto Rico 

Puerto Rico est le nom en langue espagnole mais également depuis quelques années, celui en anglais américain. Porto Rico est l'ancienne dénomination en anglais américain.

Dans les années 2000, le nom espagnol Puerto Rico est devenu le seul nom officiel en usage sur l'île pour désigner le territoire et le nom anglais de Porto Rico est en phase d'obsolescence rapide, même aux États-Unis.

Histoire

Ère précolombienne

L'histoire de l'archipel de Porto Rico avant l'arrivée de Christophe Colomb n'est pas bien connue. Les connaissances actuelles viennent des recherches archéologiques et des premiers témoignages espagnols.

Le premier livre approfondi sur l'histoire du Porto Rico a été écrit par Fray Iñigo Abbad y Lasierra en 1786, 293 ans après que les premiers Espagnols furent arrivés sur l'île.

Les premiers habitants dont on ait une trace étaient des Ortoiroids, pêcheurs et chasseurs, ils avaient développé une poterie primitive mais pas l'agriculture, on les classe dans la période archaïque.

Les Archaïques venaient de Floride. En 1990, une fouille archéologique dans l'île de Vieques fit la découverte de ce qu'on pense être un homme archaïque ,appelé homme Puerto Ferro, daté environ à 2000 avant J.-C..

Entre 120 et 400, les Igneris, une tribu de la région sud-américaine d'Orinoco, arrivèrent. Tribu d'Arawaks, les Igneris étaient une civilisation plus avancée que celle des Archaïques.

Entre les IVe et Xe siècle, les Archaïques et les Igneris coexistèrent et peut-être s'opposèrent

 Entre le VIe et XIe siècle, une autre tribu d'Arawak arriva. La culture des Taïnos se développa sur l'île, et vers l'an 1000, ils étaient devenus dominants. Les Taïnos avaient développé l'agriculture cependant ils ne connaissaient pas la poterie.

Colonie espagnole

Porto Rico fut découverte par Christophe Colomb qui en prit possession pour la couronne espagnole, lors de son deuxième voyage en 1493.

Il y rencontra des Amérindiens Taïnos qui furent bientôt mis en esclavage et décimés par les dures conditions de travail imposées par l'occupant et par les maladies européennes contractées au contact des Espagnols.

Des esclaves africains remplacèrent les Taïnos. Porto Rico devint un bastion et un port important pour l'empire espagnol.


Au XVIIe siècle et au début du XVIIIe siècle l'emphase coloniale était sur les territoires plus prospères du continent Américain.

Après la rapide indépendance des États d'Amérique du sud et d'Amérique centrale dans la première partie du XIXe siècle, Porto Rico et Cuba devinrent les seuls restes du grand empire espagnol d'Amérique.


À la suite de réformes, la population augmenta et l'économie s'améliora. Mais en 1868, la pauvreté et l'aliénation politique avec l'Espagne menèrent à un petit mais significatif soulèvement connu sous le nom de -Grito de Lares-

Territoire des États-Unis

Le 25 juillet 1898, pendant la guerre hispano-américaine, Porto Rico fut envahie par les États-Unis après un débarquement à Guánica.

 Le 10 décembre 1898, le traité de Paris, signé entre les États-Unis d'Amérique et l'Espagne, est ratifié par le Sénat américain après un débat houleux. En échange de 20 millions de dollars, l'Espagne cède ses dernières possessions d'Amérique latine – Cuba et Porto Rico – ainsi que les Philippines.

En 1945, Luis Muñoz Marin gagne les premières élections démocratiques de l'histoire de Porto Rico, et en 1952, il aide Porto Rico à obtenir une autonomie partielle vis-à-vis des États-Unis.
En 1974, le radiotélescope d'Arecibo est inauguré.

 Ce télescope est le plus grand du monde, avec sa parabole de plus de 300 m de diamètre, encastrée dans le paysage karstique de la région d'Arecibo. À son inauguration, un message fut envoyé vers l'espace à destination d'éventuelles civilisations extraterrestres.

En juillet 2000 et juin 2007, le Comité spécial de la décolonisation de l'ONU a demandé aux États-Unis de permettre  d’engager un processus permettant au peuple portoricain d’exercer pleinement son droit inaliénable à l’autodétermination et à l’indépendance ainsi que la restitution des terres occupées par les bases militaires de Vieques et de Ceiba.

Le gouverneur de Porto Rico décide alors de supprimer le caractère officiel de la langue anglaise, afin de ne garder que l'espagnol officiel. Ce changement sera annulé par le gouverneur suivant, pour apaiser la situation.

 Toutefois, le nom espagnol Puerto Rico reste dorénavant le seul officiel pour désigner le territoire et l'île et le nom anglais Porto Rico est en phase d'obsolescence rapide, même aux États-Unis  alors que le nom espagnol y a été officiel et longtemps préféré au nom anglais.

Suite à l'assassinat en 2005 d'un leader indépendantiste, la situation se crispe de nouveau malgré les annonces de George W. Bush.

Le 1er mai 2006, les États-Unis interrompent le système de prêts à Puerto Rico rendant impossible le paiement des salaires des fonctionnaires portoricains. Suite à ces événements, l'ONU via le Comité spécial de la décolonisation décide de délibérer sur la situation américano-portoricaine le 12 juin 2006.

Politique

La situation juridique et diplomatique de Porto Rico est complexe /

  • non représentée aux Nations unies, l'île a un comité national olympique.

  • État libre, mais associé aux États-Unis, Porto Rico n'a aucune obligation vis à vis du fisc fédéral américain ,ses habitants ne payent que des impôts locaux.

  • Les Porto-Ricains n'ont pas le droit de vote à l'élection présidentielle américaine. Paradoxalement, ils votent pour la désignation du candidat démocrate à cette élection lors des primaires. Ainsi Hillary Clinton y fit ainsi un des ses derniers succès électoraux lors des primaires de 2008 .

  • Ils élisent un seul représentant à la Chambre des représentants des États-Unis ,mais aucun au Sénat où seuls les États américains sont représentés, mais ce dernier n'a pas de rôle législatif.

  • Les compagnies aériennes américaines la considèrent comme une  destination internationale , alors que les avions des compagnies portoricaines doivent porter un numéro de registre américain.

Partis politiques

  • Partido Independentista Puertorriqueño -PIP-  Parti indépendantiste portoricain

  • Partido Popular Democratico -PPD-

  • Partido Nuevo Progresista -PNP-

Villes

L'île est divisée administrativement en 78 communes, il n'y a pas d'autres divisions administratives, mais il existe une division politique-legislative de 8 districts sénatorials ,San Juan, Bayamón, Arecibo, Mayagüez-Aguadilla, Ponce, Guayama, Humacao et Carolina et 40 districts représentatifs. Les plus grandes villes sont /

  • San Juan 428 591 habitants ,est. 2005, et 2,0 millions pour l'agglomération ,San Juan est une des grandes métropoles de la Caraïbe.

  • Bayamón 222 195 habitants ,est. 2005.

  • Ponce 182 387 habitants ,est. 2005.

  • Carolina 186 076 habitants ,est. 2006.

  • Caguas 140 502 habitants ,est. 2006.

  • Arecibo 101 920 habitants ,est. 2005.

  • Mayaguez 95 280 habitants ,est. 2005.

  • Trujillo Alto 83 184 habitants ,est. 2005.

  • Fajardo 40 712 habitants ,est. 2000.

  • Yabucoa 43 140 habitants ,est. 2006.

Géographie

  • Superficie - 8870 km²

  • Population - 3 958 128 hab. ,2008.

  • Capitale , San Juan ,434 374 habitants, 2 450 292 habitants dans l'aire métropolitaine.

  • Langues officielles: espagnol et anglais, L' espagnol est la seule langue parlée mais l' anglais reste officiel du fait du rapprochement avec les États-Unis

  • Gouverneur , Luis Fortuño ,PNP, depuis le 2 janvier 2009.

  • PIB par habitant - 18700 USD ,2008.

  • Espérance de vie - 78,58 ans ,2008.

  • Religion - 85 % catholiques , 15% évangéliques.

Économie

Les conditions économiques à Porto Rico se sont temporairement améliorées depuis la grande dépression due à l'investissement externe dans l'industrie onéreuse telle que des pharmaceutiques et la technologie de produits pétrochimiques.

 Après avoir été les bénéficiaires du régime fiscal spécial du gouvernement des États-Unis, des industries locales doivent concurrencer ceux des régions économiquement plus pauvres du monde où les salaires ne sont pas sujets à la législation de salaire minimum des États-Unis.

 Ces dernières années, des usines contrôlées par des capitaux internationaux ont été délocalisées vers des pays à plus faibles coûts salariaux, en Amérique latine et en Asie. Porto Rico est soumis aux lois du commerce et à des restrictions des États-Unis.

Culture

Les langues principales sont l'espagnol et l'anglais , mais l'espagnol est parlé par 98% de la population.

Tourisme

Dans le film West Side Story, les Portoricains de New York chantaient , Puerto Rico, you ugly island, I'd like to be in America ,  - Porto Rico, île affreuse... Je veux vivre en Amérique -. Aujourd'hui, les responsables du tourisme de l'île font tout pour effacer cette mauvaise image.

L'île de Porto- Rico est une importante destination touristique de la Caraïbe entre autres du fait de son rattachement administratif aux États-Unis , les formalités d'accès sont les mêmes que pour ceux-ci. De plus, le climat est constant toute l'année avec des températures de l'ordre de 25-30°C

 La capitale San Juan, fondée en 1521, possède une histoire et une culture riches. Elle est le lieu d'attraction principal de l'île, notamment la vieille ville construite par les Espagnols. Elle possède de nombreux bâtiments historiques ,forts, églises , et quelques musées intéressants.

L'autre grande ville de l'île, Ponce, possède une atmosphère totalement différente, beaucoup moins touristique, mais plus coloniale et plus bourgeoise, industrieuse, notamment en raison de la production historique de canne à sucre dans la région pour la fabrication de rhum ,c'est historiquement le siège de Seralles, la grande distillerie porto-ricaine.


Porto Rico est aussi le lieu d'accueil du radiotélescope d'Arecibo mondialement connu.

Porto Rico possède à l'est une forêt tropicale humide montagneuse préservée par un parc national nommée El Yunque.

 De nombreux chemins de randonnée sont accessibles à tous, pourvu que l'équipement soit adapté ,il tombe en moyenne 6 m d'eau par an sur la forêt. Ce parc est le lieu de prédilection d'un des symboles de l'île, une petite grenouille très bruyante appelée coquí.

 Il existe également des lagunes naturellement bioluminescentes en trois endroits de l'île ,Fajardo, Vieques et vers Ponce. Les plages de l'île ,surtout dans la partie nord-est et dans les îles de Culebra et Vieques, sont très attractives pour différentes activités , plongée, surf.

L'île est un des berceaux de la civilisation précolombienne Taino. Elle possède donc de nombreux vestiges dont les plus intéressants se situent à Tibes, près de Ponce, où a été ouvert le Centre des cérémonies indigènes ,Porto Rico.

Salvador

Additional information

viagra bitcoin buy