Cialis accept btc
MOI2

Le point de vue de Léonce Lebrun 

 

Religion et Race

 

Elles sont presque jumelles sauf que l’une relève de la virtualité et l’autre de la réalité…

 

… deux rituelles qui remontent  dans la nuit des temps et ont causé tant de désagréments à l’espèce humaine suivant les époques…

 

mais au fait pourquoi avoir mené croisade pour la suppression du mot « race » dans le langage et sur certains documents officiels alors que celui « religion » a toujours droit  de citer ne faisant l’objet d’aucune attaque virtuelle…

 

Pour la petite histoire aucune nation  et d' institution internationale n’ont repris à leur compte ce schéma…

 

…IL y a certainement un flou qui cache le loup ;

 

Sans entrer dans les détails l’auteur va évoquer quelques faits qui marquent l’Histoire de la Religion et la Race…

 

de la Religion

 

Quand Pierre (Simon) l’un des apôtres préférés de l’Homme de Bethléem arrive à Rome, nous savons qu’il  est chargé d’une  mission apostolique…

 

…tu es pierre et c'est sur cette pierre que je bâtirai mon Eglise…

 

 Aissi est né le Christianisme qui allait se développer  en terre de paganisme, car n’oublions pas qu’à cette époque l’empire romain est placé sous la domination absolue des empereurs à qui tous se considèrent comme des dieux sur terre adorés par leurs sujets.

 

Dans ce cas, les Romains  qui  se sont convertis à cette doctrine nouvelle, vont payer de leur vie cet outrage à l’Empereur à l’occasion d’horribles persécutions, Saint  Pierre, premier pape de l’Eglise, ayant été lui même un martyr du système en 64, sous le règne de Néron,

 

 Cette macabre tragédie aura duré jusqu’au passage de l’Empereur Constantin (272-337) qui s’étant converti  au Christianisme mit fin au martyr de chrétiens.

 

Toutefois, cette religion aura connu par la suite bien des attaques et  des remous, dont au passage…

 

 L’arrivée de l’Islam généré en 624 par le prophète Mahomet divisé en  deux branches, chiites et sunnites;

 

 En 1517  l’autorité du Pape et les fondements de l’Eglise sont contestés en Allemagne par le pasteur Martin Luther, c’est le schisme avec la création de l’Eglise protestante

 

En 1543 le Roi Henri VIII se sépare de Rome en créant l’Eglise anglicane indépendante

 

Avec l’arrivée du Protestantisme en France le pays aura été traversé par une longue période  d’intolérance vis à vis des protestants (huguenots), dont l’Histoire aura retenu le massacre de la Saint Barthélemy qu’au cours de la nuit du 24 Aout 1572 et des jours suivants, plus de 30000 adeptes de cette doctrine  ont  été assassinés.

 

Et plus tard  en 1663 Louis XIV  instituait la Religion Catholique comme seule religion d’Etat en multipliant les embûches et les humiliations envers des sujets protestants, provoquant un exode massif de ceux-ci en direction de la Grande Bretagne notamment

 

De nos jours bien de conflits ont une connotation religieuse, c’était le cas de la crise de l’Irlande du Nord (1960 -2007) opposant catholiques et Protestants

 

Par ailleurs dans le conflit yougoslave ( 1991-2001) il est difficile de ne pas observer un soupçon de guerre de religion entre orthodoxes (Serbie) et musulmans (Bosnie Croisie)

 

D’autre part comment ne pas relever l'implication de certaines Nations de l’Occident dans la destuction de ce pays après la disparition de son emblématique dirigeant le Maréchal  Tito

 

Car ce territore que j’ai visité dans les années 1980, formant une Fédération de six régions, avait un avenir très prometteur qui n'a pas fait que des heureux.

 

L’Histoire nous le dira, la mer rejetant toujours ses cadavres.

 

Par contre en Palestine le conflit opposant le Hamas et l’Etat hébreu ne décèle à priori aucune connotation religieuse.

 

En conclusion la religion est une construction humaine qui avec le temps aura disparu

 

Prochainement…la Race..

 

https://www.youtube.com/watch?v=TIU9A8ZTeyI

 

Le Congrès des Etats Unis d'Amérique

 

Le Congres américain retire des amendements sur les ventes agricoles et la liberté de se rendre à cuba

. Rick Crawford, représentant républicain de l'Arkansas, a retiré jeudi matin un amendement qui aurait permis les ventes de produits agricoles des Etats-Unis à Cuba, selon des sources du Congrès états-unien.

Mark Sanford, républicain de Caroline du Sud a fait la même chose avec l'amendement qui proposait de lever les restrictions sur les voyages des Etats-uniens à Cuba, soumis à de lourdes sanctions par le gouvernement de leur pays s'ils se rendent sur l'Ile en tant que touristes ou en dehors des licences autorisées par l'Exécutif.

Sur la page Youtube de Crawford, on eut voir le discours que le législateur a fait à la Chambre des Représentants dans lequel il déclare qu'il a pris la décision de retirer son amendement après la promesse des congressistes du sud de la Floride de « chercher une solution à long terme qui permette d'ouvrir de façon permanente le commerce agricole » aux producteurs états-uniens.

Les efforts pour stimuler l'action du Congrès en faveur de certaines mesures en faveur des relations avec Cuba avaient obtenu une victoire partielle le 21 juin dernier quand la Commission des Allocations du Sénat a inclus ces 2 propositions, la meilleure possibilité jusqu'à présent pour adoucir même timidement le lourd fardeau du blocus états-unien contre l'Ile dont la structure de base reste presque intacte.

De tels amendements avaient aussi été approuvés par le Comité des Règles pour son débat en session plénière de la Chambre des Représentants dans la version de ce même projet de la Chambre Basse.

Mais une « protestation » démocrate au Capitole pour exiger un meilleur contrôle sur les armes a obligé à reporter à la fin juin le vote sur les amendements et sur le texte de la loi qui comprend aussi des mesures contraires aux relations avec Cuba. 3 autres propositions, déposées par la droite républicaine et comprises dans le texte de ce projet de loi tentent de réduire les catégories de voyages autorisées sur l'Ile, d'interdire le « trafic » avec les propriétés confisquées par le gouvernement cubain à des ressortissants états-uniens ainsi que les transactions qui impliquent des entreprises soi-disant contrôlées par les militaires cubains.

Hier enfin, a débuté à la Chambre des Représentants le débat sur le projet de loi du budget pour la prochaine année fiscale pour le Département du Trésor, le Bureau Exécutif du Président, la Cour Suprême, le District de Columbia et d'autres agences indépendantes.

Pour qu'un projet de loi devienne effectif, il faut qu'il soit ratifié indépendamment par les 2 chambres et ensuite, après que le Président l'ait signé, il peut être considéré comme une Loi.

L'amendement présenté par Rick Crawford en octobre 2015 proposait de bloquer les fonds pour mettre en place les restrictions qui pèsent sur l'exportation de produits agricoles à Cuba, ce qui dans la pratique, aurait permis aux compagnies cubaines d'obtenir un crédit pour l'achat de ces produits aux Etats-Unis.

Alors, le représentant Mark Sanford s'était prononcé en faveur de la levée des interdictions des voyages des Etats-uniens sur l'Ile à des fins touristiques avec une procédure similaire à celle de Crawford: bloquer les fonds destinés aux restrictions des visites des Etats-uniens dans notre pays.

Bien que certains rapports aient indiqué que les 2 amendements auraient un large soutien dans les 2 partis, au dernier moment, Crawford a décidé de ne pas présenter sa proposition, étant parvenu à un accord préalable avec Mario Díaz-Balart – membre du Comité des Allocations - Ileana Ros-Lehtinen et Carlos Curbelo.

Crawford a ajouté dans son intervention à la Chambre qu'au lieu de proposer son amendement qui s'appliquait seulement à cette année fiscale, il suivrait une autre voie : « aujourd'hui, il semble ne pas y avoir de voie pour un accord mais j'ai obtenu des engagements (de la direction républicaine) et de mes amis de Floride qu'il y aurait une voie appropriée pour travailler.»

Le représentant de l'Arkansas a annoncé que cette voie doit conduire à une solution à long terme qui permette de vendre des produits agricoles à Cuba en éliminant les restrictions contenues dans la loi comme le paiement comptant et d'avance.

Cependant, Díaz-Balart a annoncé un engagement « avec mon ami (Crawford) pour m'asseoir avec lui, avec mes collègues Ros-Lehtinen et (Carlos) Curbelo pour sortir avec une solution qui satisfasse les besoins de nos agriculteurs... mais qui ne mette pas en danger notre sécurité nationale ou ne soutienne pas le régime de Castro, son appareil militaire ou ses services de renseignement. »

Selon des sources du Capitole, Díaz Balart a proposé à Crawford de chercher des alternatives pour vendre les produits agricoles à n'importe quel pays qui ne soit pas Cuba.

Ce soir, on attendait le vote sur l'amendement de Sanford, le numéro 47 dans l'ordre de discussion avec un bloc des 2 partis de 6 congressistes en tant que sponsors. Cependant, suite à l'engagement avec les républicains de Floride, il n'y aura pas non plus de vote sur l'amendement pour lever l'interdiction de voyager, a assuré un communiqué de l'organisation Engage Cuba.

Additional information

viagra bitcoin buy