Cialis accept btc
MOI2

Le point de vue de Léonce Lebrun 

 

Religion et Race

 

Elles sont presque jumelles sauf que l’une relève de la virtualité et l’autre de la réalité…

 

… deux rituelles qui remontent  dans la nuit des temps et ont causé tant de désagréments à l’espèce humaine suivant les époques…

 

mais au fait pourquoi avoir mené croisade pour la suppression du mot « race » dans le langage et sur certains documents officiels alors que celui « religion » a toujours droit  de citer ne faisant l’objet d’aucune attaque virtuelle…

 

Pour la petite histoire aucune nation  et d' institution internationale n’ont repris à leur compte ce schéma…

 

…IL y a certainement un flou qui cache le loup ;

 

Sans entrer dans les détails l’auteur va évoquer quelques faits qui marquent l’Histoire de la Religion et la Race…

 

de la Religion

 

Quand Pierre (Simon) l’un des apôtres préférés de l’Homme de Bethléem arrive à Rome, nous savons qu’il  est chargé d’une  mission apostolique…

 

…tu es pierre et c'est sur cette pierre que je bâtirai mon Eglise…

 

 Aissi est né le Christianisme qui allait se développer  en terre de paganisme, car n’oublions pas qu’à cette époque l’empire romain est placé sous la domination absolue des empereurs à qui tous se considèrent comme des dieux sur terre adorés par leurs sujets.

 

Dans ce cas, les Romains  qui  se sont convertis à cette doctrine nouvelle, vont payer de leur vie cet outrage à l’Empereur à l’occasion d’horribles persécutions, Saint  Pierre, premier pape de l’Eglise, ayant été lui même un martyr du système en 64, sous le règne de Néron,

 

 Cette macabre tragédie aura duré jusqu’au passage de l’Empereur Constantin (272-337) qui s’étant converti  au Christianisme mit fin au martyr de chrétiens.

 

Toutefois, cette religion aura connu par la suite bien des attaques et  des remous, dont au passage…

 

 L’arrivée de l’Islam généré en 624 par le prophète Mahomet divisé en  deux branches, chiites et sunnites;

 

 En 1517  l’autorité du Pape et les fondements de l’Eglise sont contestés en Allemagne par le pasteur Martin Luther, c’est le schisme avec la création de l’Eglise protestante

 

En 1543 le Roi Henri VIII se sépare de Rome en créant l’Eglise anglicane indépendante

 

Avec l’arrivée du Protestantisme en France le pays aura été traversé par une longue période  d’intolérance vis à vis des protestants (huguenots), dont l’Histoire aura retenu le massacre de la Saint Barthélemy qu’au cours de la nuit du 24 Aout 1572 et des jours suivants, plus de 30000 adeptes de cette doctrine  ont  été assassinés.

 

Et plus tard  en 1663 Louis XIV  instituait la Religion Catholique comme seule religion d’Etat en multipliant les embûches et les humiliations envers des sujets protestants, provoquant un exode massif de ceux-ci en direction de la Grande Bretagne notamment

 

De nos jours bien de conflits ont une connotation religieuse, c’était le cas de la crise de l’Irlande du Nord (1960 -2007) opposant catholiques et Protestants

 

Par ailleurs dans le conflit yougoslave ( 1991-2001) il est difficile de ne pas observer un soupçon de guerre de religion entre orthodoxes (Serbie) et musulmans (Bosnie Croisie)

 

D’autre part comment ne pas relever l'implication de certaines Nations de l’Occident dans la destuction de ce pays après la disparition de son emblématique dirigeant le Maréchal  Tito

 

Car ce territore que j’ai visité dans les années 1980, formant une Fédération de six régions, avait un avenir très prometteur qui n'a pas fait que des heureux.

 

L’Histoire nous le dira, la mer rejetant toujours ses cadavres.

 

Par contre en Palestine le conflit opposant le Hamas et l’Etat hébreu ne décèle à priori aucune connotation religieuse.

 

En conclusion la religion est une construction humaine qui avec le temps aura disparu

 

Prochainement…la Race..

 

https://www.youtube.com/watch?v=TIU9A8ZTeyI

 

La renaissance africaine
 
 
Il y a ce rêveur qui proclame  à qui veut l’entendre sur son site internet, que le 21 è siècle sera le siècle du Monde Nègre dont on perçoit déja les prémices, et voilà qu’un chef d’Etat du Continent africain se lance dans une croisade de reconquête avec sa renaissance africaine.
A ce train là on va vers une véritable catastrophe pour nous les Occidentaux…
Il y a d’un côté ces Chinois qui nous mangent déjà cru, en achetant tout sur leur passage, et puis ces Africains  qui vont nous priver de cette source de matières premières puisées à volonté, et nos vente à prix prohibitifs du style à prendre ou à laisser…
Eh  oui , en toute chose il faut considérer la fin, Rome fut grand , mais Rome sombra, ainsi va le Monde, à chacun son tour de déguster son pain "noir", que dans ma belle Caraïbe on aura dit
 « Chaque cochon a son Samedi »
En ce Vendredi 3 Avril le soleil avait donné rendez vous à la Ville de Dakar, et mes yeux fixés vers cette colline, regardaient avec admiration la masse de bronze qui demain portera l’Afrique vers un autre destin de gloire...
Quand retentit l’hymne de  la Renaissance Africaine entonné par des jeunes pleins d’enthousiasme, seul, debout stoïque parmi tous ces invités du Gouvernement sénégalais,   je l’écoutai avec une ferveur certaine,  me remémorant l’Histoire du Monde Nègre, une Histoire qui remonte dans la nuit des temps, que ni la cruelle parenthèse de la traite négrière et .
Suivi d’une sauvage colonisation, de plus de 500 ans, n’auront eu raison de nos esprits, nous sommes debout et pour longtemps, comme a si bien le démontrer le chef de l’Exécutif sénégalais, le Président Abdoulaye Wade, dans ses explications au regard du concept de la Renaissance..
 
 Car à n’en pas douter ,ce monument est un symbole fort  pour nous les Nègres de la Planète, et tous nos descendants qui demain trouveront cette force les conduisant à  ne jamais plus baisser  les bras.
Comme l’a si  bien dit Monsieur le Directeur Général de l’UNESCO dans son discours, ce monument n’appartient ni au Sénégal, ni à l’Afrique, encore moins à son concepteur, il est le témoignage éclatant de ce que l’Humanité doit un lourd tribut à la race Nègre.
Oui un symbôle , nous en avions besoin, pour avancer…
Dans le pays  où nous vivons, examinons l’Histoire de son symbôle...
 Chaque année le bon peuple fête le 14 Juillet correspondant à sa fête nationale et dit-on la prise de la Bastille, ce qui du point de vue historique n’est pas exact.
En effet quand le 14 Juillet1789 les parisiens en révolte, prennent d’assaut cette prison, pensant  trouver  force détenus,  il n’y avait que son responsable, le malheureux gouverneur  de Launay qui eu la tête tranchée, promenée dans les rues de la Capitale comme prise de guerre.
Un an après, le 14 Juillet 1790, le même peuple était invité aux Champs de Mars - France-pour fêter la réconciliation -La Fédération- sous la présidence de l’Evêque d’Autun, devenu plus tard, le ministre des affaires étrangères de l’Empereur Napoléon, un certain Talleyrand - le boiteux-.
 Avec ce grand rassemblement était née la bourgeoisie politiquequi chaque année commémore son avènement, mais l’opinion est persuadée du contraire, ainsi va l' Histoire, à chacun son 14 Juillet...à chaque camp social, son symbôle.
 Et  demain , l’Histoire ne retiendra  que l’essentiel à savoir que les Nègres ont su dire Non pour changer le cours des évènements et construire ce que chacun attend de ses vœux , ces Etats unis de l’Afrique.
Qui auront définitivement brisé l’affront du partage de1885, avec des institutions solides, en harmonie avec leurs traditions et l’ère moderne, permettant à ses enfants d'être des africains fiers, et une diasporaplanétaire, retrouvée dans sa dignité.
Dès lors les oppositions et autres péripéties n’auront aucun poids par rapport au temps qui passe car je le redis l’Histoire ne retient que l’essentiel..
Léonce Lebrun   
  
La renaissance africaine -suite et fin-

Additional information

viagra bitcoin buy