Cialis accept btc
MOI2

Le point de vue de Léonce Lebrun 

  

La Race,notre patrimoine

 

L’Etat major des forces armées françaises en Afrique, communique à grand renfort de publicité, avec le soutien de médias médicres, la mort de 50 djihadistes au Sahel dans le cadre de l’Opération Barkhane.

 

Voilà le type d’information  qui relève d’une parfaite manipulation  en direction des citoyens pour  assoir cette conviction , que la présence française en Afrique, est justifiée dans la lutte qu’elle conduit contre un mystérieux terrorisme….

 

…Mais il s’avère que ces « terroristes »  sont des combattants Maliens,  Burkinabés, Thadiens, Nigériens,  Mauritaniens, tous en lutte contre des dirigeants de leur pays, incompétents, corrompus, au service de l’Occident et bien entendu à la solde de l’ex-puissance colonialiste…

 

D’autre part comment peut-on expliquer que dans cette soi-disant  guerre,  50  hommes sont tués d’un coté, que dans les rangs de l’Armée française il n'est signalé aucune victime (tués ou blessés…

 

…Bizarre de bizarrre, en face nous avions  des robots et comme je l’ai affirmé dans cette rubrique, les soldats français ne sont pas au combat au Sahel...

 

...mais bel et bien pour siroter le thé avec les Touaregs du Nord du Mali  et maintenir en  Afrique une présence française bien  colonialiste et impérialiste

 

… en somme des dépenses inutiles, mais avec un «  nouveau monde » qui a donné de la vigueur à la monarchie républicaine

 

...on peut gaspiller sans compter ni contrôle, les impôts des contribuables, en vertu du « domaine réservé » de L’Etat… pourtant la guerre algérienne est loin derrière nous…

 

Mais alors si le Gouvernent français  trompe les citoyens sur la réalité de la situation au SAHEL... 

 

...en vertu de quel pouvoir il peut d’une façon unilatérale supprimer l’expression Race  dans la pratique languistique…

 

…Oui mais le  qualificatif «  NOIR », pour désigner une personne non indoeuropéenne, qui est incontestablement un signe d’infériorité raciale, fait les beaux jours  des médias et des identitaires...

 

...alors la France par cette manœuvre douteuse, cherche t’elle  à amadouer les Africains et autres afro descendants...

 

...des communautés fragiles et naïves, avalant toutes les couleuvres venanti de «  buana » personne de race indoeuropéenne...

 

...  malgré leur combat au titre de  la Réparationpour les conséquences d’une histoire humiliante imposée à nos ancêtres...

 

..mais au fait que pensent les Asiatiques, autres Latinos.. et l’ensemble de notre Humanité

 

Prochainement

 

La fête des cuisinières à la Guadeloupe

 

https://www.youtube.com/watch?v=xwmtBeWPHeE&t=281s

 

La Déclaration de Basse-Terre

 

 

Les Présidents des Régions de Guadeloupe, Guyane, Martinique, réunis à

Basse-Terre, le 1er décembre 1999 constatent / 

 

   -La dégradation continuelle depuis de nombreuses années de la situation de leurs Régions, illustrée notamment par – 

 -Une destruction systématique de l'initiative locale- un affaiblissement des filières productives- La déstabilisation financière des Collectivités,

 

- Un assistanat généralisé- Un taux de chômage croissant  en moyenne 30%. 

 

- Le développement rapide des dérives sociales, destructrices pour leurs sociétés et en particulier pour les jeunes générations dont les perspectives d'emploi apparaissent de plus en plus aléatoires. 

 

- L'impossibilité de mettre un terme à cette situation avec les moyens actuels qui leur sont dévolus dans le cadre de leurs compétences, malgré des efforts financiers importants des Collectivités Territoriales et les concours de l'Etat et de l'Union Européenne.

 

- L'inadéquation d'un dispositif fiscal et social conçu pour un pays développé et appliqué à des Régions en retard de développement. 

 

Considérant les résultats obtenus par les autres Régions Ultra- Périphériques , Açores, Canaries, Madère,  en matière de développement et de progrès social,

 

Décident d'unir leurs efforts afin de bâtir un projet de développement économique social et culturel impliquant la prise en compte des identités propres à chaque Région et basé sur l'évidence que la dignité procède du travail et non de l'assistanat. 

 

 Ce projet doit encourager la créativité et l'émergence d'activités productives afin de mettre un terme au développement d'une  société de consommation. 

 

Ce projet doit également rompre avec le cycle infernal de  l'emploi assisté  pour favoriser la création et le développement d'entreprises, orienter les jeunes vers les métiers à forte plus value, réaménager les formations vers les secteurs à forte potentialité. 

 

 Cela suppose aussi, un partenariat actif avec les secteurs socioprofessionnels, qui doit participer à une nouvelle économie qui ne se réfère +pas exclusivement à l'aide publique. 

 

Les Présidents, conscients de la volonté de leur population de mieux maîtriser son devenir, affirment solennellement leur engagement à exposer et expliquer leur projet, afin de recueillir, après consultation, son adhésion. 

 

En conséquence, les Présidents des trois Régions proposeront au Président de la
République et au Gouvernement,

 

 

-une modification législative voire 

 

-constitutionnelle, visant à créer un statut nouveau de Région d'Outre-mer doté

 

d'un régime fiscal et social spécial pour la Guadeloupe, la Guyane et la
Martinique,

 

dans le cadre de la République Française d'une part, et de
l'Union Européenne d'autre part , article 299-2 du Traité d'Amsterdam. 

 

Les Présidents des Régions de Guadeloupe, Guyane et Martinique réunis à Basse-

 

Terre le 1è  Décembre 1999 ont pour leur part ouvert le débat, défini les thèmes 

 

et proposé les orientations de ce chantier d'avenir, dans le respect des
idéologies de chacun. 

Par Lucette Michaux- Chevry, Présidente du Conseil Régional de la

Guadeloupe. 

Par Alfred Marie- Jeanne, Président du Conseil Régional de la Martinique. 

Par Antoine Karam, Président du Conseil Régional de la Guyane.

Additional information

viagra bitcoin buy