Cialis accept btc
MOI2

Le point de vue de Léonce  Lebrun

 

Colonisation, immigration, terrorisme

 

Colonisation, immigration, terrorisme, s’adresse à la même mouvance des minorités ethniques, victime de l’exploitation de l’homme par l’Homme

La colonisation

 

On sait par définition que le Français indo- européen n’est pas très porté par la connaissance de l’Histoire, pas plus que la géographie constituée par la connaissance de l’espace terrien où chacun vit.

 

Demandez à l’homme de la rue de situer la position de Melbourne ( Australie) il vous enverra  en Suède.

 

Au touriste français  indoeuropéen de passage sur un territoire de la Caraïbe, il vous fera état de nos colonie, toujours ce critère de possession, ignorant qu’une loi de 1946 a modifié la donne.

 

En tout cas  dans son subconscient il n’a pas oublié quel était le rôle de la possession de territoires acquis par la ruse la force, que les autochtones étaient privés de liberté d’aller et venir, alors que les richesses du pays occupé étaient pillées au service de l‘économie de l’occupant.

 

Et nous avons un immense espace africain, des zones du Pacifique (Tahiti, Knaki) des territoires de la Caraibe( Martinique  Guadeloupe, Haïti jus qu’en 1804,  de l’Amérique du Sud (Guyane) de l’Océan indien ( Réunion Mayotte)

 

Toute cette politique était axée sur le pillage des richesses minières et autres, et la domination des hommes au service du colonisateur (guerres 1914 -1918, 1940-1945, guerres coloniales d’Indochine  et d’Algérie

 

L’immigration

 

C’est le fait de se déplacer individuellement ou collectivement d’un pays ou continent pour des raisons multiples.

 

D’aucuns feront état de motifs économiques alors que d’autres avanceront des motifs politiques d’insécurité, de non respect des droits de l’Homme.

 

Cette problématique est très sensible en France et donne lieu à des débats et des propos incongrus

 

Quoi qu’il en-soit, l’immigration qui touche particulièrement les ressortissants africains de L’Ouest du Continent, doit être considérée comme un échec totale de la colonisation, mis à la charge de la France.

 

Car pour bien comprendre ce drame, il convient de revenir sur le mode de colonisation française basée sur l’assimilation de masses colonisées

 

A ces masses rien n’a été inculqué, comme des notions de responsabilité, du goût de l’entreprise, du rôle de la vie politique et donc des choix.

 

C’était  pour l’Administration française une bande de demeurés assignés à la servitude du  maître sans espoir  d’évolution vers plus de Dignité.

 

Et donc en  1960, année de début des indépendantes octroyées à certains territoires du Continent , la France régnait sur une tutelle de 110 millions d’indigènes

 

Pas mal comme Nation des droits de l’Homme, on a la force et la mitraille pour imposer sa loi en terre étrangère.

 

Et donc avec ces indépendances octroyées nous avons trouvé à la tête des affaires, des hommes corrompus, incompétents mais faisant tout pour plaire au maitre européen

 

Ces populations sans repère; débousolées n'ont qu’une solution fuir leur pays pour grossir la masse des sans papiers en France et ailleurs.

 

https://www.youtube.com/watch?v=9AjkUyX0rVw

 

Prochainement... Le terrorisme

De Canossa au radeau de la Méduse.

 

Nous ne sommes pas venus vers vous pour vous dominer…

…nous sommes ici pour partager avec vous, les bienfaits de la civilisation et du progrés…

Telles étaient les premières paroles de ces hommes arrivés d'ailleurs, qui par ruse, prenaient possession des lieux, en transformant les us et coutumes, puis avec leurs armées, réduisaient les autochtones à l'état d'esclave.

 Pillant les sols et sous sols, en laissant derrière eux…

... Pays sous développés…

...Pays en voie de développement...

...Pays moins avancés...

...Enfoncés dans le marasme, verront partir leurs enfants, qui plus tard donneront naissance à la génération des sans papiers chez ceux là mêmes, qui naguère avaient promis à leurs ancêtres de partager les fruits de la civilisation et du progrès.

D'autres piégés constateront avec impuissance, la transformation de leur sol, en …territoires ou départements dits outre mer…coiffés du label ou concept de -la république une et indivisible-.

 Pour bien leur signifier que juridiquement attachés à perpétuelle demeure ils seraient toujours des sous- produits, les éternels perdants du Système, étant ultra-minoritaires, dans un régime dit démocratique…

...Vous avez dit intégration…

Car de tous temps, des hommes ont toujours cherché à exploiter et humilier certains de leurs semblables, qui acceptèrent souvent avec lâcheté, et sans gloire, à bien des égards, le fait accompli, alors que d'autres se révoltèrent contre cette barbarie, les armes à la main…

...Alors était né le nationalisme…

Le droit des peuples de disposer d'eux, étant éternel et imprescriptible, tout mouvement nationaliste est digne de considération, à la condition que les membres qui s'y engagent, respectent un minimum de règles compatibles avec l'éthique...

... Sous peine d'être discrédités par la communauté internationale, quel que soit par ailleurs, le contenu du combat…

Alors dans ce contexte, comment peut-on comprendre la position d'un mouvement dit nationaliste, ayant multiplié les voies de faits ces vingt dernières années, avec sans doute de la complicité non élucidée...

...Qui apporte son adhésion à la démarche politique d'un gouvernement, qu'il prétend combattre par la force…

...C'est du nationalisme dévoyé.

Soulignons au passage, que si le dixième de ces voies de faits avaient été perpétrés en Caraïbe à la Réunion , en Guyane, Paris aurait fait diligence, afin que les auteurs soient retrouvés, jugés et condamnés avec la plus extrême rigueur pour l'exemple…

...Selon ce que vous êtes…

Car après avoir été à Canossa ce 6 Juillet, en cas du.. oui.. à ce référendum locale à question confuse, on subodore, que ces nationalistes là, auraient vite oublié les motifs de leur lutte armée, pour prendre place sur le radeau de la méduse parisienne, se vautrant dans les délices du Pouvoir…

Et le destin de leur peuple dans tout cela…un alibi… une chimère ...on y perd son latin…

A ce sujet observons que certaines îles non encore indépendantes de la Caraïbe et un territoire d'Amérique du sud, seront peut être bientôt soumis au même cirque politico- médiatique.

Alors, et c'est fort dommage , que les populations concernées, n'ont pas manifesté d'une façon claire et politique, un quelconque besoin de changement, du moins dans le registre qui est avancé…cela se saurait.

De Paris, après force tergiversations, et avec des complicités évidentes assurées, qu'elles soient de gauche ou de droite, on mettra au point une de ces questions scabreuses , un salmigondis, tel que…

...Etes vous d'accord, avec la suppression des Conseils , général et régional , en leur substituant, une assemblée unique

...Vieux serpent de mer recalé en 1982 par le C.C...

...La démarche étant une initiative gouvernementale, il sera balancé sur les ondes et dans la presse, quelques jours avant le scrutin, à l'intention des électeurs potentiels, la déclaration çi après…

...Si vous répondez oui à cette question, vous aurez clairement manifesté votre intention de rester dans la …

Cependant en cas de non...

... On n'aura pas bougé d'un hiota sur le point crucial de l'évolution du statut colonial de ces pays...

...Du moins sous couvert de démocratie, on aura continué à duper l'opinion internationale.

Mais relevons au passage qu'en cas de référendum local, l'abstention serait massive, et pour cause, nos peuples ont cet art de déjouer les tentatives de manipulation venues d'ailleurs.

Quant aux politiciens locaux, cette mascarade n'aura guère ébranlé leurs certitudes, car, habitués à aller à Canossa...

...Ils continueront à voguer sur le radeau de la méduse caribéenne, l'émancipation politique de nos pays, vers plus de dignité et de responsabilité, ne faisant pas partie de leurs priorités.

Enfin toujours dans le même cadre, les dirigeants des pays autoproclamés les plus riches de la planète, regroupés dans le pompeux G 7+1 ont, à l'occasion de leur périodique séminaire, tenu cet été dans une ville de l'Europe...

... Invité au titre de leur grande mansuétude humanitaire , des hôtes de nations moins pourvues , en particulier, des responsables africains.

Mais qu'allaient-ils faire dans cette galère , sinon donner bonne conscience à ceux là mêmes, qui continuent à abreuver le Monde Nègre, d'humiliation et de mépris, grâce à leur puissance , leur force et leur niveau de vie...

...Mais Rome sombra…

Pour un instant sans lendemain, dans la cour des grands…

...Oublié la Traite négrière, l’Esclavage, le colonialisme, la lutte sévère économique Nord Sud la faim, la maladie...  Après avoir été à Canossa, mieux vaut prendre place dans le radeau de la méduse de l'illusion…

...Le sort des peuples dans la misère... attendra.

En vérité, il eût été de bonne politique, de ne pas donner suite à ces invitations piège

Car de Canossa au radeau de la Méduse, il n'y a qu'un perdant... L'Idéal

Léonce Lebrun

Chaque cochon son samedi

Additional information

viagra bitcoin buy