Cialis accept btc
MOI2

Le point de vue de Léonce Lebrun 

  

La Race, suite et fin

 

La France est la Nation championne de toute catégorie dans l’utilisation d’un vocabulaire qui jette le discrédit sur les communautés minoritaires de ce pays les éloignant du centre de gravité sociétale qu'est la SOLIDARITE des peuples

 

Aissi donc on relève les entrants..Communautarisme séparatisme qui attaquent de front le monde musulman les Africaine et autres afrodescendants, et le dernier arrivé… « Privilège blanc » qui ouvre la porte à toutes les exactions raciales perpétrées par les identitaires très nombreux en cette terre française.

 

Mais alors pourquoi vouloir supprimer le mot Race dans le langage populaire et les écrits alors que les expressions, Noir, Blanc font les beaux jours de la presse, marquant une différence très nette entre les individus, faisant la part belle à la race précisément indo européenne.

 

Car la France semble oublier que les troubles de nos jours sont la conséquence d’un passé peu glorieux…

 

…qu’on se rappelle qu’en 1945 elle fut sauvée de justesse de la domination allemande grâce à une mobilisation mondiale entraînant de millions de morts, qui eut dû entrainer de la modestie dans sa diplomatie… 

 

…Car dès la fin de la guerre elle se livrait à des luttes colonialistes contre des peuples qui revendiquaient leur liberté, entre autre l’Indochine et l’Algérie.

 

Par ailleurs, il ne faut pas perdre de vue que jus qu’à le moitié du 20ème siècle la France exerçait une tutelle sur plus de 110 millions non pas de citoyens mais des indigènes aux droits réduits…

 

…qu’après la période dite de décolonisation, elle a conservé les territoires dits outre mer qui lui vaut d’occuper deux tiers des océans, avec de revenus conséquents.

 

Alors il ne faut perdre de vue que toutes les mémoires ne sont pas courtes…

 

…que demain sur le sol français on sera confronté aux commandos libyens syriens et autres en guise de représailles dont le peuple en souffrira à cause du peu des discernement de ses dirigeants passés et présents.

 

Mais quoiqu’il en soit, il y aura toujours des Nègres des Asiatique les Latinos de indoeuropéens, qui font partie intégrante de la Race Humaine 

 

Hymne de CUBA, Ile de la CARAIBE

 

https://www.youtube.com/watch?v=IMKe6QVjT84

 

Le djihadisme 

 

Pour un auteur, le djihadisme est né au cours de la guerre menée par les Soviétiques en Afghanistan durant les années 1980. Il est le fruit de la synthèse entre le courant traditionaliste wahhabite et la stratégie des Frères musulmans.

Il suit une ligne révolutionnaire, base intellectuelle du terrorisme et des opérations suicide, encourageant des actions violentes contre les Occidentaux , fondée sur la pensée du Frère musulman égyptien Saïd Qotb et celle de l'écrivain jordano-palestinien Abu Muhammad al-Maqdisi et obligeant d'affronter ceux  qui oppriment les musulmans pieux , qu'ils soient musulmans ou non.

 Saïd Qotb exalte tout particulièrement la lutte contre les Juifs   Les juifs devinrent les ennemis de l'islam dès qu'un État musulman fut établi à Médine. Ils complotèrent contre la communauté musulmane dès que celle-ci fut créée.

 Cette âpre guerre que les juifs nous ont déclarée  dure sans interruption depuis quatorze siècles et enflamme, encore maintenant, la terre jusqu'en ses confins. 

Pour une enseignante, maître de conférences à Sciences Po en Questions internationales, le djihadisme n'est pas consubstantiel à la religion. Bien qu'il soit fait référence texto au jihad dans le Coran.

Le djihadisme est un mouvement contemporain qui puise ses racines dans les thèses de deux grands idéologues la pensée deSaïd Qotb1906-1966, militant des Frères musulmans qui lutta activement contre l'État de Nasser jugé mécréant. 

Car ne respectant pas la loi coranique et théorisa dans les années 1960 le retour à un islam politique où le jihad prend une place centrale  et la pensée de Abu cette dynamique voyant son  aboutissement  avec l'avènement de l'État islamique.

 Il souligne que  ceux qui fixaient la doctrine djihadiste  étaient en majorité égyptiens, syriens et palestiniens Aba Mondudjai 1903-1979 théologien fondamentaliste pakistanais qui à la même époque pense et encourage la lutte pour la création d'un État islamique pakistanais. Ses thèses seront suivies par les Talibans: il prône un retour au jihad global.

 Selon lui, le djihadiste naît en particulier sous la plume deSaïd Qotbdans les années 1950-1960 comme une variante révolutionnaire de l’islamisme, et ce n'est donc que dans les années 1990, sous la plume d'idéologues religieux commeAbou QatadaouAbou Muhammad al-Maqdisi, d'origine palestinienne, que le discours djihadiste se salafise.

Cette dynamique voyant son  aboutissement  avec l'avènement de l’Etat islamique Il souligne que  ceux qui fixaient la doctrine djihadiste  étaient en majorité égyptiens, syriens et palestiniens. 

Additional information

viagra bitcoin buy