Cialis accept btc
MOI2

Le point de vue de Léonce Lebrun 

  

La Race,notre patrimoine

 

L’Etat major des forces armées françaises en Afrique, communique à grand renfort de publicité, avec le soutien de médias médicres, la mort de 50 djihadistes au Sahel dans le cadre de l’Opération Barkhane.

 

Voilà le type d’information  qui relève d’une parfaite manipulation  en direction des citoyens pour  assoir cette conviction , que la présence française en Afrique, est justifiée dans la lutte qu’elle conduit contre un mystérieux terrorisme….

 

…Mais il s’avère que ces « terroristes »  sont des combattants Maliens,  Burkinabés, Thadiens, Nigériens,  Mauritaniens, tous en lutte contre des dirigeants de leur pays, incompétents, corrompus, au service de l’Occident et bien entendu à la solde de l’ex-puissance colonialiste…

 

D’autre part comment peut-on expliquer que dans cette soi-disant  guerre,  50  hommes sont tués d’un coté, que dans les rangs de l’Armée française il n'est signalé aucune victime (tués ou blessés…

 

…Bizarre de bizarrre, en face nous avions  des robots et comme je l’ai affirmé dans cette rubrique, les soldats français ne sont pas au combat au Sahel...

 

...mais bel et bien pour siroter le thé avec les Touaregs du Nord du Mali  et maintenir en  Afrique une présence française bien  colonialiste et impérialiste

 

… en somme des dépenses inutiles, mais avec un «  nouveau monde » qui a donné de la vigueur à la monarchie républicaine

 

...on peut gaspiller sans compter ni contrôle, les impôts des contribuables, en vertu du « domaine réservé » de L’Etat… pourtant la guerre algérienne est loin derrière nous…

 

Mais alors si le Gouvernent français  trompe les citoyens sur la réalité de la situation au SAHEL... 

 

...en vertu de quel pouvoir il peut d’une façon unilatérale supprimer l’expression Race  dans la pratique languistique…

 

…Oui mais le  qualificatif «  NOIR », pour désigner une personne non indoeuropéenne, qui est incontestablement un signe d’infériorité raciale, fait les beaux jours  des médias et des identitaires...

 

...alors la France par cette manœuvre douteuse, cherche t’elle  à amadouer les Africains et autres afro descendants...

 

...des communautés fragiles et naïves, avalant toutes les couleuvres venanti de «  buana » personne de race indoeuropéenne...

 

...  malgré leur combat au titre de  la Réparationpour les conséquences d’une histoire humiliante imposée à nos ancêtres...

 

..mais au fait que pensent les Asiatiques, autres Latinos.. et l’ensemble de notre Humanité

 

Prochainement

 

La fête des cuisinières à la Guadeloupe

 

https://www.youtube.com/watch?v=xwmtBeWPHeE&t=281s

 

Josette Manin

Josette Manin née en 1950 au Lamentin à la Martinique est une femme politique . Elle est depuis le 31 mars 2011, présidente du Conseil général , la première femme de l'histoire de ce  territoire à présider cette assemblée.

Josette Manin est aussi conseillère générale du canton du Lamentin-3-Est depuis 2001 et 2e adjointe au maire du Lamentin depuis 2008 ,ainsi que membre du conseil communautaire de la Communauté d'agglomération du Centre de la Martinique.

Josette Manin  cadre de banque à la retraite,  est membre de ,Bâtir le pays Martinique, un parti de la gauche martiniquaise crée en 1998 par Pierre Samot, maire du Lamentin.

En 1983, elle adhère au Parti communiste martiniquais et devient militante communiste auprès de Georges Gratiant, une grande figure de la vie politique de ce pays.

Mais Josette Manin débute vraiment en politique à l'occasion des élections municipales de 1983 au Lamentin. Elle est en effet élue pour la première fois, conseillère municipale sur la liste du maire, Georges Gratiant.

En 1995, elle figurait sur la liste ,Lamentin Horizon 2001 , développement, solidarité, justice- du maire sortant, Pierre Samot. et est réélue conseillère municipale.

Aux municipales de 2001, elle est de nouveau réélue conseillère municipale et devient  adjointe au maire. Lors des élections municipales de mars 2008, Josette Manin figure en position éligible sur la liste intitulée ,Le Lamentin passionnément, du maire sortant.

Elle est élue 2e adjointe au maire  à l'issue du scrutin. Aux élections cantonales de 2001, Josette Manin est élue pour la première fois, conseillère générale du canton du Lamentin-3-Est. L'interessée est réélue lors des cantonales de 2008.

En 1998, Josette Manin quitte le Parti communiste martiniquais et adhère à ,Bâtir le pays Martinique, de Pierre Samot suite à la scission avec le PCM.

Elle est choisie en mars 2011 pour être la candidate à la présidence du groupe de l'opposition intitulé - Ensemble, pour une Martinique nouvelle , composé des élus du PPM, de ,Bâtir le pays Martinique, du MPF, de la FSM, du Mouvement , Vivre à Schoelcher , et de Osons oser.

Josette Manin est élue le 31 mars 2011, au 3e tour, présidente du Conseil général de la Martinique par 23 voix contre 22 à Alfred Sinosa, candidat du groupe du président sortant, Claude Lise.

Elle est la seconde femme à présider un conseil général dans la Caraïbe, après Lucette Michaux Chevry à la Guadeloupe .

Additional information

viagra bitcoin buy